736
Commentaires

"Là bas si j'y suis"... je n'y reste pas ?

C'est l'histoire d'une émission qui est de toutes les luttes sociales. Un havre de paix. Mais à l'antenne seulement. Le site internet Article11.info a publié plusieurs témoignages accablants sur les conditions de travail au sein de l'équipe de "Là bas si j'y suis", l'émission phare de France inter présentée par Daniel Mermet. Un ancien journaliste aurait notamment été écarté après avoir révélé à l'antenne n'être payé que... 850 euros par mois. Après enquête interne, l'affaire n'a pourtant pas eu de suite. De son côté, Mermet assure que ces affaires sont "classées" et rejette la responsabilité des mauvaises conditions de travail sur France inter.

Derniers commentaires

Bonjour,
je prends la peine de vous écrire pour vous faire part de mon écœurement devant la déprogrammation d'une émission qui faisait de France Inter l'exception dont vous vous revendiquez. “La différence”? “La voiE est libre”? On sait désormais clairement laquelle, et sans X.

Bonnaud, Porte, Guillon, Mermet. C'est bizarre il y a comme une familiarité, une certaine couleur politique qui ne devrait plus figurer dans le panel du service public? A moins que ce soit ce dernier terme de “service public” qui soit lui-même à dégager?

L'âge de Daniel Mermet vous pose problème? Il semble qu'il ait pourtant proposé de laisser progressivement la place. Sans parler de la nature élégante de l'argument, sans parler du nombre de dinosaures des médias à qui on laisse le micro ouvert jusqu'à la sénilité...

Une baisse d'audience? Environ un demi million d'auditeurs que vous piétinez? Vous allez la sentir la baisse d'audience. Pour chacune des voix qui n'aura plus accès aux “grands médias” avec la fin de “là-bas si j'y suis”, des milliers de paires d'oreilles se détourneront de vous. Sans parler de l'odieuse mauvaise foi de l'argument devant la constance et l'importance de ce public en pleine heure creuse radiophonique, et ce de la part d'un service public ne dépendant pas de la publicité!

Une dernière remarque concernant votre futur grille des programmes : n'avez-vous pas oublié de supprimer également Rendez-vous avec X ?! Que fera encore ici cette émission au milieu de votre programmation dont la concurrence assumée avec les chaines privées se soucie avec tant de zèle d'accompagner cette hémiplégie de la représentation politique considérant que messieurs Demorand ou Valls sont de gauche? Que le simple fait de contester le pouvoir et ceux qui le représentent est forcément conspirationniste? Que prononcer le mot “capital” fait fuir les annonceurs? Pardon, j'oubliais que votre situation vous permet de ne vous soucier que des auditeurs... A moins qu'il n'y ait déjà d'autres grands projets dans les cartons?

1 parmi 500 000
Beaucoup,beaucoup d'âneries déversées sur Mermet sur ce forum, le problème n'est pas d'apprécier ou pas, de l'âge de la retraite
du commandant;le problème est:
_de faire taire une voix écoutée par 500000 personnes(avec même des vieux!)
_de faire taire une voix représentant un courant d'idées
_de présenter des arguments pour cette supression iniques(baisse de l'audience,jeunisme etc...)
_de ne pas se rendre compte de l'unicité de cette voix dans les médias classiques ,tant par l'angle politique,des sujets traités,
de l'originalité artistique de ces traitements.

C'est une mise au pas politique,tout comme Didier Porte et Guillon,c'est une honte!
Ci dessous une lettre ouverte à la rédaction de France Inter que je me permets de diffuser sur ce forum. Oui au maintient de Là-bas si j'y suis.

Chère radio,

J’ai 22ans. Je ne pourrais pas dire avec précision le jour où je t’ai rencontré. Petit, mes parents t’écoutaient religieusement, alors tu vois c’est un peu comme si tu avais toujours été là pour moi. Depuis que je suis en âge d’écouter la radio, tu as toujours été ma référence. Aujourd’hui je m’interroge : j’ai entendu dire que l’émission Là bas si j’y suis ne serait pas reconduite à la rentrée prochaine. Cette émission est pourtant plus qu’une simple émission de découverte du monde. Cette émission, c’est un regard, différent de tous ceux qu’on entend habituellement. Cette émission c’est un univers à lui tout seul. Cette émission enfin est d’une qualité excellente. Attention, je ne dis pas qu’elle est parfaite et qu’il faudrait que FI se transforme en Là-Bas. Le parti pris de l’émission est trop étroit. Il n’en demeure pas moins unique et magistralement bien traité.
J’ai 22 ans. Avec mes amis le soir je parlais de sujets bêtes, comme de Secret Story, de Nabila ou de la coupe du Monde de foot. Elle nous fait grandir, elle participe à notre éducation même, cette émission.
J’ai 22 ans, je suis étudiant. Je n’ai pas de BlackBerry, pas de Ray-ban et encore moins de Rolex. Mais j’ai Là-Bas. J’ai entrevu la pensée de Noam Chomsky, de Frédéric Lordon, et d’Howard Zinn.

Alors peut être que les chiffres d’audience ne sont pas bons. Mais qu’allez vous mettre à la place ? Cyril Hanouna peut être ? Bonjour l’éducation. Et puis, est-ce une raison pour supprimer une émission ? Sur le service public ?

Par cette lettre tu l’auras compris chère radio, je voulais te signifier que je n’étais pas d’accord avec la décision que souhaite prendre ta direction. Merci de m’avoir lu. Merci de revenir à la raison.
Je trouve cela dégueulasse de supprimer cette émission. car ainsi tout est nivellé.
Ce n'est pas à l' émission " les p'tits bateaux " que cela arriverait.

4 fois 45 minutes par semaines ....... C'est vrai, C'EST BEAUCOUP TROP DANGEREUX!

Tiens , ils parlent de Vincent a France inter, vous savez celui qui a un badge Vinci autoroute..... "Ah mais ça c'est mieux que faire des émissions partiales, voire haineuses sur divers sujets ( comme sur l'aéroport de Nantes par exemple)

Tchao bonsoir

Nicole Pavlowsky
La bas si j'y suis disparait......les premières réactions journalistiques sont d'une mièvrerie confondante(rue89,telerama....)
4 fois 50 minutes differentes sur tout le PAF....encore trop pour nos médiacrates.....on parle de banalisation,de limite d'âge
Mais pourquoi ne pas parler de totalitarisme,de censure.....d'une monstrueuse saloperie.
Mais qu'est ce qu'ils veulent......finir au bout d'une fourche????
Je suis plus que révolté!
et bien voila : la-bas perd un jour (le vendredi) et 10 minutes tous les jours!!
zoe varié qui remplace mermet le vendredi et pochon qui prend le relais a 15h50 font du tres tres bon boulot. Ils ne sont pas en cause.
Mais philippe val, qui a du orchestrer tout le proces fait a Mermet durant cet ete, ne reagit que par haine. Petit a petit il sabote l emission...
J ai vraiment les boules et j espere qu on sera assez nombreux pour dire a ce..., les mots me manquent, a ce minable libertaire de roman feuilleton, ce qu on a sur le coeur...
Nouvelle ici, je précise tout de suite que je ne comprends rien au fonctionnement du forum.
En essayant de chercher une réponse a mes questions, je suis juste tombée sur des posts qui de fichaient de mon pseudo???
C'est vrai qu'en j'y réfléchissant ça peut paraître guerrier, je l'ai pris juste après avoir gagné un jeu sur mon ordi qui me flash ait victoire, victoire.
Ça c'est fait.
Le reste, je pense repartir sur la pointe des pieds, x´scusez d'avoir dérange, j'ai vu que le forum est réservé aux mêmes cinq ou six personnes.
saviez vous que l emission risquait de perdre le vendredi?
On accuse mermet de tout puis on supprime une journee a l emission... c est beau non?
Très impressionnée par le nombre de commentaires et surtout l'importance de ceux qui sont hors sujet, pour ne pas dire délirants...
Je suis en train d'écouter Michéa (que j'ai découvert grâce à ce fil de discussion), et je pense que le passage qui commence à 0:09:16 sur ce document devrait correspondre au sujet.
Je ne trouve rien de nouveau ici qu'on ne trouve dans le premier texte d'article XI, puis dans la réponse de Rufin faite dans Fakir et enfin dans la réponse faite à lui d'Article XI.
Pour ma part, c'est bien dommage que cette émission unique soit salie, il n'empêche qu'elle l'est et pour des raisons à prendre au sérieux. Les tentatives lues ici, de salir en retour Article XI, comme acteurs de la division de la gauche, c'est juste une honte, et c'est donner un pouvoir à Article XI qu'il aimerait peut-être avoir, mais qu'il est loin de posséder tant son lectorat est restreint. Du côté de la division , excusez ou pas ce coup bas, mais le PS se débrouille très bien tout seul.
Là-bas si j'y suis, 2008 - 2011.


Je suis Agnès Le Bot, « cheffe » du répondeur pendant une saison en 2008-2009, attachée de production (i.e. assistante) de « Là-bas si j’y suis » les deux années suivantes.
J’ai hésité à répondre au papier d’Olivier Cyran. Cela ne servait à rien me semblait-il, les faits seraient encore « tordus », mes mots mal compris, retournés contre moi. C’était aussi une de ces querelles de clochers dont je me sens on ne peut plus éloignée. Il y avait également la peur de ne pas savoir m’exprimer. Et un sentiment de ne pas être légitime aussi, puisque je ne travaille plus à France Inter.
Mais j’ai continué à regarder ce qui s’écrivait ici ou là, la pseudo « enquête » de Rue 89, certains des commentaires sur les différents sites. Et que n'ai-je pas lu sur moi ces jours-ci ! Je suis « lobotomisée », entrée dans « une équipe à caractère sectaire » au sein de laquelle je détournais la tête lorsque d’autres « se faisaient démolir », et dont je serais ressortie à la fois comme « les soldats de la Légion » et « terrorisée » à l’idée de parler de cette expérience.
N’en jetez plus !

Si je veux écrire maintenant c’est aussi parce que je suis frustrée de ne pas avoir parlé dans ces papiers. Pas parce que j’avais peur mais pour une raison très simple : personne ne m’a interviewée, ni même contactée. Ils ont réussi à retrouver « Eve » et « Mauranne » mais pas moi. Pas plus qu’aucun des anciens ou actuels membres de l’équipe que je connais. Une soixantaine de personnes passées à « Là-bas », cinq témoignages. Bonjour l’enquête contradictoire.

Il y a aussi quelques faits, rapportés comme des preuves irréfutables, qui m’ont effarée.Les salaires des reporters par exemple. Comptez donc. 927 euros par reportage, deux reportages sans les indemnités de l’intermittence : 1 854 euros. Ou un reportage et les 1 500 euros par mois de l’intermittence, selon François Ruffin : 2 427 euros par mois. Vous gagnez ça, vous ? Pas moi.
Le répondeur qui ne serait pas un mi-temps ? L’année où je le faisais j’étais également attachée de production remplaçante pour la Matinale de France Inter et je faisais le montage pour les reportages à l’étranger de « Là-bas si j’y suis ». Alors là oui je peux vous parler de conditions précaires : trois boulots pour avoir un salaire, quelques jours de 5h du matin au soir. Mais ce n’était pas le fait de Daniel Mermet. Vous croyez quoi, c’est comme ça partout dans les media : piges, cdd à répétitions, faux intermittents du spectacle. Allez disons presque partout en espérant très fort trouver la jolie boite qui fait exception à la règle, un jour !

Pour revenir à « Là-bas », il faut que je prévienne, je ne parle pas depuis un bord politique. Ma politique c’est la radio et le journalisme, les faits. Bien sûr je suis « sympathisante », mais pas militante. Du coup, je comprends que les libertaires voudraient que « Là-bas » soit plus libertaire, les communistes plus communiste, les … enfin bref, nous sommes sûrement nombreux à vouloir que « Là-bas » nous appartiennent, mais ce n’est pas le cas.

Moi, donc, je suis arrivée pour la radio. A Inter depuis deux ans, je voulais devenir monteuse. J’ai commencé à le faire sur des émissions de la grille d’été, mais c’est à « Là bas » que j’ai réellement appris ce métier. Pour ça il me semble que je n’ai pas ménagé ma peine. J’ai travaillé tard, tôt, beaucoup. Ce n’était pas le bagne hein, les gens étaient compréhensifs et mes heures étaient payées (et mieux que dans mes postes précédents). Mais j’ai raté beaucoup de montages, recommencé à zéro, Giv, Antoine, Khoi ou Raphaël ont du me réexpliquer vingt fois les choses. Bref j’ai appris, c’était long, c’était difficile. Et c’était exactement ce que je voulais : pas par masochisme, mais parce que l’artisanat c’est ainsi, il faut prendre le tour de main et ça ne se fait pas en une semaine.
C’est Khoi, le réalisateur, qui me l’a dit après mon premier vrai montage, qui n’était même pas diffusable : on ne peut pas y arriver du premier coup, c’est comme pour tout, il faut accepter d’apprendre.

J’ai eu mes séances d’écoute avec Daniel. La première des messages du répondeur par exemple, ma première fois assise à côté de son bureau. Il m’a dit « C’est mal monté ». C’est tout. Et bien c’était vrai. Puis plein d’autres après, pour les reportages qu’il faisait à l’étranger avec Giv ou Antoine. C’était différent des écoutes dont parle François : moi ce n’était pas mes questions que j’avais coupées, c’était les siennes. C’est un truc que les journalistes détestent, ça, les monteurs qui se permettent de couper leurs si belles et intelligentes questions. Avec d’autres d’ailleurs ça c’est parfois très mal passé. Daniel m’a dit que ça n’allait pas, parfois. Et parfois que c’était bien.

Qu’on se comprenne, Daniel ce n’est pas un gentil monsieur tout en rondeur. C’est une forte personnalité, qui s’entoure de fortes personnalités. Dans le bureau 528, pour faire entendre sa voix, il faut y aller. Pas « mettre ses couilles sur la table », non, je suis bien contente de ne pas en avoir. Il faut prendre son courage à deux mains, s’exprimer, être plus intelligent que son prochain, convaincre Daniel. Ne pas s’écraser devant lui. Il ne faut pas être tiède. Mais j’ai tendance à croire que dans la vie en général, il ne faut pas être tiède.

Donc, au sein de l’équipe de « Là-bas si j’y suis », j’ai appris le montage, j’ai appris le direct, j’ai appris la radio. Et j’ai appris l’engagement aussi, beaucoup de choses sur la politique, l’économie, l’histoire, moi débarquant petite fille qui se croyait cultivée parce qu’elle savait épeler le nom de Chomsky.
J’ai appris à m’exprimer, à (essayer de) m’imposer, à échanger. J’ai rencontré des gens formidables, reçu de l’amour et de l’amitié, et puis d’autres que j’ai moins aimés, avec qui je n’irai pas boire un café. Comme partout où je suis allée. Je me suis tapée des heures très longues et j’en ai vécu d’autres plus légères. J’en ai eu marre, j’ai été fatiguée, j’ai été remotivée, j’ai été heureuse. Comme dans mes autres boulots.

Et puis j’ai vu des reporters rivaliser entre eux, j’ai vu des gens que j’appréciais ne pas s’entendre avec Daniel et d’autres membres de l’équipe, j’ai vu des querelles internes, des avis qui divergent, des gens qui envoient tout valser, des nouveaux qui veulent apprendre, et qui à leur tour trouvent cela long et difficile. Comme dans mes autres boulots.
J’ai vu également la reporter qui témoigne dans le papier de Cyran. J’ai vu avec Daniel et elle deux personnes qui ne se comprenaient pas du tout tenter de travailler ensemble. Oui j’aurais du comprendre que la situation s’envenimait, que cela allait mal se terminer, que chacun se retranchait sur ses positions, que tout le monde était malheureux. J’aurais du lui dire qu’elle serait plus heureuse ailleurs, pas parce qu’elle était médiocre, du tout, pas parce que Daniel était un tyran, mais pour la même raison que moi j’ai été malheureuse parfois dans d’autres équipes : parce qu’il me semble qu’ils ne parlaient pas le même langage. Je regrette de ne pas l’avoir fait.

Pour les autres témoignages, j’étais déjà partie lorsque Benjamin Fernandez est arrivé. Eve et Maurane étant anonymes, je ne peux pas savoir qui c’est et donc ce qu’elles ont vécu.
Quant au témoignage de Julien Brygo, je suis circonspecte. J’étais là et je m’étonne beaucoup qu’il n’ait pas été payé pendant six mois, alors que ses reportages étaient diffusés. Je m’étonne qu’il ne se soit pas senti soutenu, vu le travail qu’ont fourni pour ses sujets le réalisateur, l’assistant réalisateur et Daniel. Je m’étonne du récit qui est fait des deux dîners racontés dans l’article. L’un parce que j’étais là. Et l’autre parce que je n’y étais pas mais Olivier Cyran oui. Je ne dis pas que cela veut dire quelque chose, sa présence, mais que taire ce fait est étrange, à mes yeux.
Mais je ne gérais pas les piges, les salaires, les heures de montages, je n’étais pas de tous les dîners, je n’ai donc pas les éléments concrets en ma possession, ce qui m’oblige à attendre les conclusions de l’enquête du CHSCT, qui pour l’instant semble bien circonspect, lui aussi. Et à me taire, en attendant. Mais cela ne m’oblige pas à considérer son témoignage comme tout à fait honnête. Du tout.

J’avais imaginé que je voudrais aussi raconter le Daniel que je connais. Vous me pardonnerez, j’ai ma pudeur. Simplement : le portrait qu’en fait François Ruffin est juste. Daniel n’est pas un ange. Je suis contente de ne pas en être un non plus. Mais ce n’est pas un monstre, un sadique, un tyran, un pervers narcissique... je ne sais même plus ce qui est dit, tout ça me semble si fou.

Ce que je garderai toujours en mémoire, en plus de toutes ces choses que j’ai apprises en parlant avec lui, Charlotte, Pascale, Khoi, Giv, Raphaël ou Antoine, c’est ce qui est décrit dans ces quelques lignes : « Il est dix heures du soir et je quitte le bureau, quasi-désert. Plus aucun bruit au cinquième étage. Juste la sonnerie de l’ascenseur. « Bonne nuit, Daniel. » Il ne reste que lui, sous un petit halo de lumière. Il épluche les courriels de ses auditeurs, ou il prend des notes dans ses carnets, ou il appelle Daniel Bensaïd. Mentalement, je le photographie, avec nostalgie déjà : c’est un morceau d’histoire au présent que je contemple. Et je me demande : qu’est-ce qui le fait courir, encore ? »

Il faut de l’endurance pour travailler à la radio en général, il faut de l’endurance pour travailler à « Là-bas si j’y suis ». Et lui il en a. Plus que moi, plus que beaucoup des gens qui sont passés à « Là-bas », sûrement. J’espère sincèrement qu’aucun de ces commentateurs ne parviendra à le décourager.

Car je lis un peu partout « Que Mermet passe la main ». Il m’arrive parfois de me dire qu’il faudrait qu’il le fasse. Pour lui, pour qu’il profite plus des gens qu’il aime, pour la vie quoi. Mais il a raison de continuer, tant que la direction ne l’en empêche pas définitivement.
Pourquoi ? Parce qu’il ne peut pas passer la main, justement. Vous croyez qu’il a quelque chose à passer ? Vous croyez que France Inter, à son départ, va s’embêter à garder « Là-bas si j’y suis » ? La relève, à mon avis elle est déjà quasi programmée, et je mets ma main à couper que vous allez déçus, si vous vous attendez à ce qu’un autre « Là-bas » existe, après. Écoutez donc l’antenne...

En conclusion, ce qui est attaqué ces jours-ci c’est l’émission que Daniel Mermet a créée, c’est lui, mais c’est aussi moi, mon travail, ma personne, ce que j’ai fait et été pendant ces années. Et quand je vois comment c’est fait, pour le coup c’est ça qui me terrorise.

Agnès
Grand merci pour votre témoignage.
Merci
@ djac Ces gens de la droite libérale,ils sont partout!!
Oui, merci pour votre témoignage,
mais je ne peux être d'accord avec votre conclusion, perso je n'ai jamais attaqué l'émission que j'écoute quasi quotidiennement depuis sa création.
On le sait depuis longtemps qu'elle ne pourra pas lui "survivre", parce qu'il a fait en sorte que ce soit comme ça, je suis d'ailleurs le premier à dire "chez Mermet" plutôt que "dans LBSJS", c'est pas anodin.
A-t-il seulement essayé de passer la main d'une manière ou d'une autre ?
C'est pas LBSJS qui ne peut-être rien sans Mermet, c'est l'inverse.
Cette attitude est donc d'une certaine manière la négation du travail d'équipe, donc du votre.
je rêve!!
il a osé
??
Tu oses faire une critique générale sur un commentaire personnel.
Quelque part, c'est déplacé.
Moi, ce témoignage, je le trouve parfait. Pas parce que je suis d'accords avec l'idéologie qu'il sous tend ou je ne sais quoi, mais simplement parcequ'il est sincère et humain.
Donc, merci Agnes, tout court.
Ça a déjà été dit, je sais plus où, mais il n'est jamais bon de rentrer dans un processus d’idolâtrie, mais vous faites tous comme vous voulez.
Mermet a fait des conneries, depuis des décennies, on va pas lui dire que c'est pas grave parce qu'à côté de ça il a fait des trucs biens, merde !
Relax Alain, je n'ai pas dit que c'était pas grave, j'ai dit que c'était un peu tôt pour dire que c'est grave. Je dis que c'est entre le grave et le pas grave. Je dis que c'est triste, que c'est regrettable. Je me demande simplement s'il pouvait en être autrement. Et si on me dit qu'il lui suffit simplement d'être sympa, je répondrai que c'est trop simple.
Pour ma part, ce qui m'étonne, c'est toujours cette acceptation qu'il est normal qu'une émission doive se faire avec des "fortes personnalité", que ce doit nécessairement être difficile, que c'est normal que ça se passe mal avec quelqu'un qui est une "forte personnalité", et que le travail d'artisan, c'est nécessairement dur, et âpre, et difficile, et que donc il faut se faire une place parmi les fortes personnalités, et donc en être une soi-même, etc. On dirait presque un discours militaire, un discours du mérite : faut se forger le caractère, petit !

Je sais pas, je suis dans le milieu professionnel de la musique classique : en terme d'exigence et de perfection, je pense qu'on est pas trop à plaindre. Bah tous les gens que j'ai eu en professeur, tous les collègues avec qui j'échange, sont de fortes personnalités à leur manière… mais toutes sont prévenantes, agréables, bienveillantes. Aucun raison d'être odieux, aucune raison de balancer un "c'est mal monté", aucune raison de se "faire une place" âprement gagnée.
Cher Djac.
Je me permet de vous dire que je suis en complet désaccord avec vous. Je le dit d'autant plus facilement que c'est la première fois.
Je ne pense pas que Ruffin ou Agneslebot se réjouissent des conditions de travail à LBSJS. Et je dirais même plus, je pense que Mermet serait plus cool si les conditions le permettais.
Je pense que vous oubliez le facteur lutte des classes dans votre critique. Le fait que faire LBSJS à france inter n'est peut être pas possible autrement. Je trouve étonnant que vous souhaitiez absolument le condamner alors que le déplorer suffit à mon avis dans ce cas de figure.
Robespierre n'est pas simplement un meurtrier comme veulent le faire croire certains. Il a signé des papiers, donné des ordres, mené un combat... Il est aussi un ilot d'espoir dans un océan de merde.
Vraiment, je trouve votre jugement (et celui d'Alain) bien trop rapide et trop "naïf".
Je pense que vous oubliez le facteur lutte des classes

Vous voulez dire que quand on est odieux, c'est pas personnel et individuel, c'est dû à la lutte des classes ?
Non, je veux dire que la vie n'est pas rose, que les choses ne sont pas si simples, que les gentils et les méchants n’existent pas...
Je répète à peu près à chaque post qu'il faut aussi se demander si LBSJS aurait pu exister autrement, dans le contexte qui est le sien. Vous répondez Mermet est méchant, point barre.
Ça ne m’empêchera pas de me trouver proche de vos convictions, mais sur ce coup, vous manquez sérieusement de nuance. Je préfère quand vous parlez du conflit Israëlo-palestinien par exemple.
Ce qui me gène le plus, relisez-moi bien, ce sont les discours de justification qui vont autour.
Je ne dis pas juste que "Mermet est méchant", je dis que la manière de s'accommoder d'attitudes possiblement odieuses par beaucoup est préoccupante, c'est très différent.
Si on me prouvait par A+B que Mermet est en fait super sympathique, tant mieux - il n'en restera pas moins que les discours qui sont venus expliquer que c'est pas grave qu'il soit éventuellement odieux sont problématiques à mes yeux.
Comme si c'était spécifique à Mermet ? Allons qui n'a pas un patron, chef, bizarre ou chiant ? Je ne vois pas pourquoi ICI on en fait le procès ..

Je le répète pourquoi est-ce à nous a de juger, de peser les âmes, de jouer à l'Inquisiteur, ou de faire des procès ? A moins d'avoir été "dedans " nous les extérieurs on nous donne un os a ronger trop facilement. Et si on laissait faire la loi ?

Pourquoi ce "lynchage publique" par journaux, médias interposés ? Aujourd'hui alors qu'on dit que cela dure depuis des années ? Je ne crois pas que ce soit "un hasard" ni le seul moyen légal d'enquêter sur un sujet qui touche tant de personnes, dans la plupart des métiers : la précarisation de la vie au travail avec son corollaire de salaire dévalué ! ..
Comme si c'était spécifique à Mermet ? Allons qui n'a pas un patron, chef, bizarre ou chiant ?

Encore ?
D'autres font mal, donc si il fait mal c'est pas grave ?


Je le répète pourquoi est-ce à nous a de juger, de peser les âmes, de jouer à l'Inquisiteur, ou de faire des procès ?

Vous lisez seulement ce que j'écris ? Je vous la refais :

Ce qui me gène le plus, relisez-moi bien, ce sont les discours de justification qui vont autour.
Je ne dis pas juste que "Mermet est méchant", je dis que la manière de s'accommoder d'attitudes possiblement odieuses par beaucoup est préoccupante, c'est très différent.
Si on me prouvait par A+B que Mermet est en fait super sympathique, tant mieux - il n'en restera pas moins que les discours qui sont venus expliquer que c'est pas grave qu'il soit éventuellement odieux sont problématiques à mes yeux.
Prouver par A+B qu'il est sympa est aussi impossible que de prouver qu'il est odieux. Je pense que les témoignage de Ruffin et de Cyran (et aujourd'hui de Agneslebot) sont complémentaires et expriment une même réalité. Si Agneslebot ou Ruffin avaient marqué dans leur texte que l'esprit Mermet est parfait pour former les petits jeunes à la dure, j'aurais trouvé ça déplacé. Mais je n'y ai rien lu de tel. J'ai lu deux récits gris. Des récits comme je les aimes.
Mermet se trompe peut être, il associe certainement LBSJS à sa personne et ne se préoccupe pas assez de sa succession. Mais il produit ce qui ce fait de mieux sur le paf. Et quelque part ce n'est pas rien. Je ne parle pas là de qualité, mais de lutte. Son émission est engagée, et je ne vois pas pourquoi elle le serait si Mermet ne le souhaitait pas un peu. Trouvez moi un patron de télé, radio ou site internet qui soit irréprochable.
Sérieusement, vous qui êtes sensible à certaines idées, vous savez qu'il n'y a aucune autre émission qui tire dans le bon sens comme le fait LBSJS.
Je ne suis pas en train de vous dire que ça excuse tout, mais simplement que ce n'est pas neutre.
On parle là de la seule émission qui soit d'intérêt public. On peut y ajouter Médiapart et le canard qui traquent les politiques mais qui sont un peu à la traîne sur le plan idéologique. Je ne parle pas d'ASI, mais je n'en pense pas moins.
Cette émission est importante. Et se réveiller le matin en disant :"mais au fait, Mermet est un salaud!", c'est faire preuve de naïveté.
Si vous me dites que vous en avez contre ceux qui trouvent que c'est cool qu'il soit un salaud, on est d'accord.
Si vous me dites que Mermet devrait être plus parfait que les autres, je ne suis pas d'accord.
Trouvez moi un patron de télé, radio ou site internet qui soit irréprochable.
mais putain de bordel de merde on s'en fout de trouver un patron irréprochable, on a juste sous les yeux LE SEUL qui aurait dû l'être.
Justement non.
Dans le monde des bisounours peut être...
Bon, en répondant ça je vais vous irriter encore plus, et vous aller peut être croire que je suis content que Mermet soit comme ça. Mais je crois qu'il y a une confusion sur la nature humaine. Jésus n'existe pas. Le bien n'existe pas.
Je commencerai à condamner Mermet si on me montre une interview de lui ou il justifie son attitude en se donnant le beau rôle. Si Mermet pense qu'on doit tout lui pardonner justement parcequ'il fait LBSJS alors je trouverai normal qu'il se prenne la foudre.
Pour l'instant, sans trouver heureuse sa position, je la trouve logique...
Je vous suggère donc de relire cet article et tous les liens proposés, y compris ceux d'il y a plus de dix ans ainsi que ceux proposés dans le forum.
Quand je disais "prouver par A+B", c'était une simple expression : l'important, dans ce que je cherche à dire sur ce forum, est d'un autre ordre que de savoir exactement et par le menu ce qu'à fait Mermet ou non.

L'acceptation de certaines formes de pouvoir, les types de justification épelées à la rescousse ("patron-artiste", "c'est pour la Cause", "oui mais c'est la seule émission de ce type du coup c'est pas grave", etc.), ces choses-là sont à fortement interroger, à propos de la manière d'envisager la notion de pouvoir chez beaucoup à gauche. Tout d'un coup, parce que c'est Mermet, on se met à excuser ce qu'on n'excuserait pas chez d'autres. Ce n'est pas anodin, et je renvois (encore, j'en suis désolé, mais…) au texte de Michéa, qui dit, je pense, des choses assez fondamentales à ce sujet, et ont des conséquences concrètes sur la manière de militer, sur ce qu'est capable d'amener un changement à gauche ou pas, etc.
heu ;..Michéa ? Qui est-ce ? un autre chef a mettre la tête sur le billot ? Juste une question ...
Là, vous le faites exprès, c'est pas possible ? Dites ?
Ohhhh boudu cong ! Mé oui je rigoooooooooleu ..! Allez zou djack on peux rire un peu non ? Ah oui vous ne me connaissez pas ? Bon voilà je déconne là ..Bon appétit !
ok tu me rassures ;)
un autre chef a mettre la tête sur le billot ?

C'était de l'humour ? Ha…
Okaaay.
Ben oui on est pas sérieux quand on a plus de 17 ans ....
un ancien prof du lycée Joffre de Montpellier, mais tu le fais exprès ou quoi ? Bon, au cas où https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Mich%C3%A9a
alain c'est ici que j'ai entendu parler de Michéa ..comme quoi on apprends à tout âge ...
De plus prof de philo pfffff...
gamma
Mouais... Ben moi je suis un peu moins optimiste que vous ou Michéa sur la nature humaine. Je ne crois pas que les choses s'arrangeront à force de maîtrise de soi. Je ne crois pas qu'il existe des bons individus et des mauvais individusl.
Je crois que Mermet est la peau de vache que ne pouvait manquer d'être tout individu dans le contexte d'une émission radio de grande écoute. Je pense surtout que le miracle est qu'il puisse être autant à contre courrant.
Je dirais que les raisons de cette tyrannie sont à chercher dans le caractère très subjectif et insaisissable de ce que peut être une bonne émission radio. Cela et le mode de fonctionnement de ce milieu.
À travers Michéa, vous semblez suggérer que les individus doivent apprendre à maîtriser leur côté obscur pour que le collectif existe. Je doute fortement que cela soit possible. Je dirais que cela reste, quelque part un raisonnement libéral qui met l'individu face à ses responsabilité. Je pense moi au contraire que l'individu doit prendre conscience
de ses faiblesse mais que c'est à travers le groupe qu'il pourra les dépasser. Mettre la charrue après les bœufs.
Mais vous caricaturez la position : il ne s'agit pas de "mauvais" et de "bons". Nous sommes tous potentiellement narcissique et éventuellement prêt à être rendu dingue par le pouvoir. Il n'y a pas de séparation stricte entre mauvais et bons, mais un continuum de l'un à l'autre, et sans forcément fixation une fois pour toute, nous évoluons et changeons tous.

Cependant, il faut bien bien se rendre à l'évidence : certains le sont plus que d'autres, ou ont rencontré des circonstances qui les ont rendus tels. Quand même, il y a des milliers de gens qui traversent tranquillement l'existence, pendant que des Sarkozy, des Bush - voire, des Staline ou des Hitler, sont rendus dingues par cette volonté de puissance, ça me paraît une évidence difficile à mettre de côté.

Après, je vous comprends mal :
les individus doivent apprendre à maîtriser leur côté obscur pour que le collectif existe
l'individu doit prendre conscience
de ses faiblesse mais que c'est à travers le groupe qu'il pourra les dépasser

D'une part, ça n'a strictement rien de contradictoire, les deux peuvent se mener de pair.

Ensuite, Michéa ne promeut pas du tout votre première proposition dans le texte que j'ai cité. Et puis, faire face à ses responsabilités est aussi une bonne chose, s'auto-critiquer également, c'est aussi quitter son narcissisme primaire, et ça n'a rien de libéral (quand on parle individu, ça ne renvoie pas illico au libéralisme, hein - par ailleurs, je rappelle que le libéralisme historique a promu de bonnes choses).

Enfin, Michéa invite justement à quitter l'idée du tout-social : certes, la société, le groupe, a une influence sur l'individu, mais s'arrêter là, c'est s'arrêter à la moitié. C'est oublier que les individus ont aussi une influence sur la société, et les deux influences sont concomitantes, il n'y a pas à privilégier l'une par rapport à l'autre, ou à en négliger une.

Pour conclure, ne prenez pas le texte ici présent de Michéa comme une solution tout faite : c'est seulement une piste de réflexion, une invitation : il invite la gauche, les militants en particulier, à investir cette problématique du pouvoir, et à ré-inventer des modèles en fonction de cette problématique, à ne surtout pas oublier ou à négliger, sous peine de retomber dans un stalinisme qui n'est pas sans ressembler à certains discours sur ce forum, où on est prêt à tout pardonner au Grand Homme - et par là-même à fabriquer de la domination consentie.
Bon, au moins on parle bien de la même chose. Je dis ça parceque votre avant dernier paragraphe m'aide à préciser ce que j'essaye d'exprimer. Selon moi, il faut clairement privilégier l'influence de la société sur l'individu. La liberté de l'individu d'influencer la société, n'est ce pas ça le libéralisme?
Je vois évidemment tous les régimes auxquels associer ce genre de proposition...
Si l'homme reconnaît avoir quelque. chose en commun avec ses semblables, et notemment un avenir et un environement, l'individualisme ne peut être de mise. À charge aux groupe de permettre l'épanouissement de l'individu.
Je ne vais pas prendre le risque de développer plus avant, mais d'une certaine manière cette différence de conception est à peu près identique à celle que nous avons sur le problème de la responsabilité. Vous parlez d'une foule d'anonymes plus ou moins paisible et d'une poignée de Sarko, bush et autres. Je crois plutôt aux trajectoires, aux structures, disons presque (finalement, je me surprends à l'écrire) au destin. Si on y ajoute les exceptions qui confirment la règle, ça pourrait presque se vérifier!
Quand je parlais du bonobo et du bouddhiste, je voulais dire qu'il y a une différence entre lindividu qui cherche en lui l'adaptation à l'autre, et l'individu (le singe) qui accepte comme rôle social d'assumer la pulsion de l'autre. La véritable collectivité. Ce sont évidemment des images. Je ne cherche pas à organiser une partouze géante.
Le bouddhiste est donc cet individu qui cherche à maîtriser son côté obscur. Il y est obligé sous peine de s'exclure du groupe ou bien d'influencer le groupe de manière néfaste. Je caricature à l'extrême, mais quand vous dites qu'il faut que le groupe influence autant que l'individu, je dirais que c'est incompatible. Moins par plus donne moins.
La liberté de l'individu d'influencer la société, n'est ce pas ça le libéralisme?

Heu, pas exactement : le libéralisme ne demande pas à l'individu d'influencer spécialement quoi que ce soit, juste que la société le laisse libre.
Or, à la base ce n'est pas une conception totalement horrible, encore une fois le libéralisme historique n'a pas tort : les régimes qui manquent de libertés individuelles ne sont pas spécialement attirants, et quand le groupe s'impose aux individus, c'est pas forcément très agréable ni très joli.

Maintenant, votre dualisme bouddhiste/bonobo ne tient pas : le bonobo est bonobo par nature.
Si vous voulez d'un humain qu'il devienne un bonobo (pour rester dans votre métaphore), ça va pas se faire d'un claquement de doigt ou par magie ; "accepter comme rôle social d'assumer la pulsion de l'autre", outre que je suis pas certain que ce soit bien souhaitable en toute circonstance, ça ne s'acquiert pas naturellement. Si bien qu'on est ramené… à faire un travail sur soi-même pour y parvenir.

Par ailleurs, ni moi ni Michéa ne demandons à personne de devenir bouddhiste. Avoir un minimum de recul et d'auto-critique sur soi-même, c'est quand même très loin d'être bouddhiste, et ça n'est absolument pas incompatible avec faire société : au contraire, c'en est même un facilitateur nécessaire. Et on ne peut pas attendre que ce soit les autres qui le fassent à votre place.

Enfin, ce que vous oubliez ici, c'est le rôle fondamental de l'éducation (un des ouvrages de Michéa porte sur "Orwell éducateur"). L'éducation tient une place centrale dans l'idée de société que propose Michéa - on peut ici faire le pont avec Franck Lepage et son idée d'éducation populaire. C'est évidemment un point fondamental si l'on veut produire des citoyens décents pour bâtir une société décente, et éviter, autant que faire se peut, de se retrouver avec des jeunes adultes narcissiques et imbus de toute-puissance.
Le libéralisme serait donc : laisser l'individu libre.
Ok, mais libre de quoi?
Libre de se marier avec une personne de même sexe, libre de spéculer, d'accumuler, libre de mourrir, de ne pas se reproduire, libre de polluer, de tuer des taureau, de s'exprimer...
Libre de choisir ce qu'il juge bon ou mauvais?
Quelque part, libre d'influencer la société, non? À travers les choix qu'il fait et la morale qu'il propose.
Tout votre discours fait sens.
Il suppose cependant que le mal est derrière nous et le bien devant (sans forcemment que le trajet soit linéaire). Que l'éducation nous rendra meilleurs. Qu'un travail sur nous nous rendra meilleurs.
Oui, mais meilleur comment? Par rapport à quoi?
Évidemment à très long terme, je peux imaginer ce que vous dites. Mais d'un autre coté, quand j'observe l'histoire, je me demande si ce que nous pouvons percevoir comme un défaut d'humanité chez nos ancêtres (voire chez nos contemporains) n'est pas seulement lié au contexte. Les humains d'aujourd'hui sont ils meilleurs que ceux d'hier?
En résumer je me demande si les choses peuvent s'arranger sans qu'un cap ne soit fixer, sans que les structures pour y parvenir ne soient établies. Et là, on est bien dans un raisonnement collectif et non individuel.
Je rajouterai que je ne nie pas la différence entre bonobos et hommes. Je ne nie pas la différence de capacité. Je doute simplement que l'homme soit toujours humain. Je doute qu'il soit et qu'il puisse être dans ce contexte, gouverné par son humanité.
À travers ce raisonnement, Mermet est le seul animal producteur de radio qui sait faire preuve d'humanité à travers son idéologie. On peut s'en réjouir si on est réaliste.
pas tout compris, mais intuitivement d'accord.
Normal, c'est un philosophe retraité.
gamma
Je crois bien que j'aurais du mal à Lire Michéa si c'est à peine compréhensible en plus. Par intuition on comprends parfois plus vite les choses même si c'est pas un adepte de Michéa qui en parle ...J'ai tendance à donner raison a gondalha.

Personne ne peut être juste complètement quand tu évolues dans un milieu injuste. Sinon a perdre son boulot il y a perdre son âmge, je veux bien que sieur Mermet ne soit pas si juste que ces opinions dites de gauches, mais comme tout le monde il a vieillit, ne regimbe pas contre l'ordre établie par sa hiérarchie pour les salaires précarisés. Car en France qui bouge ?

Les "accommodements déraisonnables" sont légions vu que Val déjà applique comme partout ailleurs dans la société les deux mamelles du libéralisme : précarité, flexisécurité, pour rentabiliser dans ce domaine. Personne ne dit rien sur la santé et les travailleurs en usine ? Pourquoi la radio y échapperait-elle ?

Les syndicats collaborent , les gens ne bougent plus ou acceptent les heures sups, et la baisse de leurs salaires, et la "pseudo-gauche" Hollandiste après la miterrandienne, est "copine comme cochonne" avec les patrons et les banquiers.

DEFAITE TOTALE DE LA GAUCHE comme avant la "der des der". Juste avant la gauche au pouvoir s'est vendue a ceux qui préféraient Hitler plutôt que le Front Populaire.

On ne peux pas changer la nature humaine quelques soient les méthodes, déjà être sois même et rester honnête, c'est déjà quelque chose. Point besoin d'un maitre à penser ..Ni de de contrôle de sois

. On ne peux faire fi de notre environnement et notre histoire ou notre situation sociale et on agit avec tous ces critères, ou malgré eux. Pour ceux qui sont "out" il faut tout casser et tout refaire.

PS : Soyons félins dans la vie !
Juste avant la gauche au pouvoir s'est vendue a ceux qui préféraient Hitler plutôt que le Front Populaire.

Et juste après, elle a regardé ailleurs quand c'était l'Union Soviétique et le pouvoir de Staline : il ne fallait pas trahir la Cause. C'est ça qui est en question ici : jusqu'où on prêt à excuser des sales méthodes au nom du Bien ?
Non je parle de la gauche en général pas du PC voyons .Quel intérêt as tu à vouloir faire tomber Mermet au fait ? Je pense pas que se soit à nous de faire son procès ..As tu des amis ?
Quel intérêt as tu à vouloir faire tomber Mermet au fait ?

Dites, vous seriez pas un peu dure de la comprenette, des fois ? Je vous ai déjà répété deux fois la raison de mes interventions ici...

Et alors, question complot, vous… Je poste des commentaires dans un forum (autrement dit, zéro incidence réelle) sur la problématique du pouvoir, me voilà enrôlé avec des "amis" dans un "procès" pour faire "tomber" Mermet…
Enfin, j'imagine que ça permet d'éviter le problème de fond.
Pardon mais il y a des gens qui soutiennent la cause de l'un ou l'autre. Moi je soutiens personne car c'est à la Loi de faire son boulot, et je redemande que penses tu de ce qu'Agnès a écrit ici plus bas ..Elle aussi a bossé et a un avis plus nuancé que le tien. Merci .
Mais Agnès Le Bot et moi en parlons pas de la même chose, bon sang !
Est-ce qu'au moins vous pourriez comprendre ça ?
Ah bon ? Agnès le Bot est pourtant témoin et tu prétends juger mieux qu'elle en ne parlant pas de son avis ? Sinon voici la discussion sur wikipédialà discussion serrée de l'affaire en question c'est interessant de voir que les plaignants ne sont pas "infallibles "non plus et je vois pas bien la raison pourquoi ICI on doit diaboliser Mermet si les "témoins ne sont pas tous d'accord entre eux.

Au moins soit honnête tu ne peux pas en juger et prendre parti plus que "les anciens" ou ceux qui savent, (dont Agnès !) a peu près tout de cette affaire.

Agnès a dit ce qu'elle a vécue et en déduit des faits, je préfères lui faire confiance, alors je prends pas parti ni pour les uns ni pour les autres.

Alors pourquoi les "plaignants" ont ils rameutés la les médias qu'ils connaissent pour aboyer avec eux ? Un os à ronger jeter dans le publique pour une affaire privée ?

Troublant !
tu prétends juger mieux qu'elle


Argrlgrlrlllglglg.

J'abandonne.
match nul !
Ah non c'est pas une question de points ou de gagner "mano a mano" il neme réponds a des questions précises.

Se faire "l'avocat" ou le "procureur" de Mermet, alors que l'on a pas tous les tenants et aboutissants je suis désolée mais non nous n'avons pas à prendre parti sachant le peu que nous savons et des "membres" eux-mêmes ne tranchent pas franchement dans un sens ou dans l'autre.

C'est aussi simple que cela. La Justice doit trancher pas des "forumeurs" ou des journaux qui lancent le truc sans que l'on sache au juste de quel "problèmes sociaux" ou "problèmes humains" entre un chef ou responsable et ces anciens (dixit wkipédia !) intérimaires ou pigistes.

De toute façon ne pas tenir compte de ce que dis Agnès déjà cela me parait étrange, entre Ruffin et elle il y a une marge dont on doit tenir compte.

Nous ne gagnons rien dans cette affaire mais d'autres y gagneront largement. rien que le "lobby qui n'existe" pas lui demande sa révocation voir son licenciement pour faute en rapport au Code du travail, alors qu'il a déjà eu maille a partir avec Mermet sur la question de son travail jugé "diffamatoire" envers Israel.

Val va y gagner de toute façon cela lui évitera de faire le sale boulot lui-même. Car Val est lui le vrai chef de toute cette merdasse.

Rien que cela me dit que l'on doit pas s'en mèler ..Do you understand ? je parle pas d'un complot mais de coincidences qui tombent bien. Ou est le mal là ?
Se faire "l'avocat" ou le "procureur" de Mermet,

Nan mais punaise…Sérieusement, ça tourne au sketch.
oui mais toi tu veux absolument décider sur ce sujet et nous n'avons pas à décider là ..Pourquoi est-tu as charge contre Mermet même si tu prétends ne parler que de justice en rapport avec les idées de super-gauche de Mermet.

Tu tiens pas comptes des "aléas" de Mermet et de son "environnement" très a droite, de son évolution possible vers ce que la direction de l'émission lui demande ou impose.

Je prefère ne pas me faire "l'avocat du diable" ou le "procureur en défense" de Brygo et de son ami.

C'est "le Syndicat" à faire ce boulot ! Toi tu prends parti d'avance. ALors ne me fait pas passer pour celle que je ne suis pas SVP ! Merci .
tu veux absolument décider sur ce sujet

Vous cliquez sur répondre en mode automatique, sans lire ce que j'écris, hein, c'est ça, hein ?
"Je crois bien que j'aurais du mal à Lire Michéa si c'est à peine compréhensible en plus. Par intuition on comprends parfois plus vite les choses même si c'est pas un adepte de Michéa qui en parle ...J'ai tendance à donner raison a gondalha. "
Michéa, c'est tout à fait lisible et même digne d'intérêt. On peut retenir pas mal des éléments de sa critique de la gauche libérale actuelle, fille de la " philosophie des lumières", avec sa tendance à la judiciarisation de la vie collective, son progressisme auquel il reproche à gauche "socialiste" de s'être ralliée, etc...
Oui, sa croyance en des valeurs humaines comme sobriété et solidarité apparaît optimiste puisqu'il ne propose pas vraiment de moyen pour neutraliser ces pulsions également humaines de consommation et d'individualisme qui sont le moteur de l'organisation actuelle de notre société.
Il est un grand amateur, animateur et vulgarisateur de football. Le 4ième but magique de Zlatan Ibrahimovic contre l'Angleterre ( novembre 2012) aurait-il été possible dans une société sobre, solidaire et définanciarisée?
C'est trop profond pour moi...
gamma
Oui, moi non plus je n'ai pas aimé la fin... Comment une émission comme LBSJS pourrait être attaquée par ceux-là même qui pourraient faire le même genre d'émission ? Et puis bon, d'accord, c'est Mermet qui "l'a faite" telle qu'elle est... mais ça n'est pas sa chose...c'est en effet un travail d'équipe où tous les participants, si D.Mermet respectait les principes qu'il prône, seraient logés à la même enseigne, quand bien même l'administration de F. Inter n'arrête pas de mettre les bâtons dans les roues...
D'ailleurs, si Mermet cassait sa pipe brutalement, je ne suis pas sûre que F.Inter trouverait bien vite de bonnes raisons de l'abandonner... Trop d'auditeurs, trop de réputation, trop de tout.
Mais des excès qu'on retrouve très souvent dans ces milieux...
c'est pour ça que les musiciens classique ne font jamais grève..
et pis c'est connu les musiciens sont des gens bien respectueux sans l'ombre d'un esprit arriviste .ils ne se tirent jamais dans les pattes.n'abusent pas de la hierarchie ne se gargarisent pas de leur pouvoir.pas du tout.jamais
djac bawer t'es dans l'orchestre des bisounours ou bien

miles davis n'a jamais collé un pain a telonius monk;
michel legrand est tout respectueux avec ses musiciens
tiens ecoutes buddy rich parler a ses musiciens,comme c'est mignon..
http://www.youtube.com/watch?v=q-ssZeOZkWU
Tu sembles mieux connaître le milieux de la musique classique que moi qui travailles dedans. Je sens que tu vas bientôt m'expliquer mon travail, c'est cool.

Quant aux actes et paroles que tu cites, elles ne sont, précisément, absolument pas respectables.
Tu sembles mieux connaître le milieux de la musique classique que moi qui travailles dedans.
oui, c'est une constante chez jeanbat...
[quote=ceux qui ne le sont pas(connu) le vivent très très mal donc j'en déduis que ça doit être ce qui compte pour un artiste.]

faut dire m que dans le genre position indéfendable,vous n'y avez pas été de main morte
le truc avec l'anonymat,c'est qu'on ne sait pas ce que fait l'autre...peut etre que je cotoie ce milieu d'encore plus prés que toi.
ah l'ego...mon metier ,moi je travail dedans(sous entendu je ne peux être que le seul)
Le problème, c'est que tout ce que vous balancez sur les musiciens classiques que soi-disant vous connaissez, n'a strictement rien à voir avec le fait d'être odieux ou pas avec, par exemple, un élève, ou un nouveau collègue.
Vous ne comprenez pas que, sur le principe, il n'y a pas à être odieux pour être excellent - et que par conséquent, ce n'est pas à accepter comme une condition nécessaire dont il faudrait s'acclimater comme pis-aller - discours, encore une fois, problématique dans ce qu'il dénote comme rapport au pouvoir.
" il n'y a pas à être odieux pour être excellent ".
Vous avez parfaitement raison, mais au moment où nous en sommes dans cette histoire, un des soucis c'est la perception de l'odieux , d'ou les différents témoignages et la nécessité d'une enquête du CHSCT.

C'est idem pour le milieux de la musique, l'apprentissage par la peur et la hiérarchie ( le plus souvent implicite) sont de mon point de vue encore trop présents. Simplement d'ou l'on se trouve et en fonction de sa propre histoire, on les trouve plus ou moins acceptable.
mais au moment où nous en sommes dans cette histoire, un des soucis c'est la perception de l'odieux

Certes, mais les justifications de la forme "si c'est odieux, c'est normal, et puis bon faut pas critiquer", ça reste dérangeant.
djac est sure que mermet est odieux,c'est coulé dans l'bronze,il a entendu des gens l'dire...
(*soupir*)

Je vous la re-re-fais :

Ce qui me gène le plus, relisez-moi bien, ce sont les discours de justification qui vont autour.
Je ne dis pas juste que "Mermet est méchant", je dis que la manière de s'accommoder d'attitudes possiblement odieuses par beaucoup est préoccupante, c'est très différent.
Si on me prouvait par A+B que Mermet est en fait super sympathique, tant mieux - il n'en restera pas moins que les discours qui sont venus expliquer que c'est pas grave qu'il soit éventuellement odieux sont problématiques à mes yeux.
Et ça fait du bien a votre conscience de juger Mermet qui est eventuellement odieux ou de juger les gens qui disent que ça ne pas "grave qu'il soit eventuelement odieux...et les jours passent
Et ça fait du bien a votre conscience de juger Mermet


ké ?
y parait que pierre Rabi a refilé un sandwiche avarié à un stagiaire....Camarade !!ne laissons pas passer une tel infraction au code du travail ,il doit souffrir ,il doit payer.surtout que ses valeurs sont tellement éloignées d'un sandwiche pourrit!!
gastro! hors de nos ville

voila pour résumé comment je vois votre démarche
n'importe quoi
toi même
crétin
http://afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html#mor

qui c'est le crétin?
Sympa, ce site pro-nuclaire, pro-gaz de schiste, pro-OGM chargés de combattre l'obscurantisme comme Marie-Monique Robin et autres archaïques comme les écolos... bref, "au nom de la science" et pas du tout orienté idéologiquement...

Vous êtes sûr de vouloir la réponse à votre question ?
notez que cela dépend de la valeur que j'accorde a la dite réponse..

juste que ce site est un bonne exemple des "campagne contre" les gens biens ,qui font des choses biens pour éveiller les consciences comme Mermet ou Rabhi .

pour l'instant cela vous semble anecdotique mais Rabbi va se faire discréditer, calomnier,bientôt .
vous savez ce que ça veut dire calomnier?
C'est fou de poser autant de questions, alors que vous êtes tellement capable d'éluder celles de vos interlocuteurs.
Remarquez, en relisant le court fil ci-dessus, il est compréhensible que la réponse ne vous intéresse que moyennement.
c'est une exageration volontaire,mais vous pouvez appelez ça mauvaise fois
Jeanbat, comment vous remercier assez de tout le mal que vous vous donnez pour élever le niveau du débat?

Sinon, William Lemergie n'a jamais eu la même levée de bouclier d'ardents supporters lorsqu'il a mollesté un de ses collaborateur ( ou tenté de l'étrangler, je ne sais plus). Je trouve ça totalement injuste! :o)))
http://afis-ardeche.blogspot.fr/2012/09/humanisme-notre-visite-chez-des.html#mor

poutou poutou
qui parle de condition nécessaire??
n'ai je pas dit que l'idéale aurait été qu'il soit gentil avec ces collaborateurs?
admettons que vous vous mettiez a entreprendre ,des demain,un projet sociale a fort rayonnement,disons un organe de diffusion des idée humanistes;
vous vous battez ,vous crée du lien social (café repère),vous pesez de plus en plus lourd du bon cotée de la balance.
vous devez faire face a:
- une très forte volonté de mise a l'écart de vos patrons
-a toute la propagande de droite et de la gauche molle qui vous fait passer pour un stalinien de base
-a la licra qui vous intente des procès abusifs pour faux antisémitisme
mais ça suffit pas
-en plus de vos anciens collègue qui vous refont le portrait en place public
-qui vous accusent de leur avoir piqué l'idée
-qui portent des jugements arbitraires sur des aspects de votre personnalité
-mais ça suffit encore pas
-vous avez un tas d'organes de presses de gauche que vous pensiez être vos alliés qui vous compare a Lagardére ou je ne sais quel "patron voyou"
un tas d'auditeurs assidues qui se sentent trahis
tout cela souvent motivé par des concepts de justice,d'impartialité.
on s'appuie sur des grands penseurs comme orwel ou Michéa(je reviens sur le forum)

bref on vous redessine le museau
vous êtes devenu une grosse merde humaine qui a fait une superbe émission
Ben oui, vous continuez à trouver toutes les excuses possibles à de possibles agissements patronaux abusifs. Et encore une fois, tout votre argumentaire peut s'appliquer à la lettre à Laurence Parisot (elle aussi fait face à de l'adversité, à des difficultés, tout ça tout ça) - ha oui mais Mermet c'est pas pareil parce que c'est la Cause à défendre.
Vous tournez en rond.
bien sure que ça n'est pas pareil
je comprends bien votre idée du 2 poids 2 mesures mais
exploiter les gens pour s'en mettre plein les poches et exploiter(possiblement) les gens pour faire de bonnes emissions dans le service publique c'est pas tout a fait pareil.

une dixainne de personnes(ses collaborateurs) dans le monde ont souffert de mermet(possiblement)
alors que le monde souffre d'une dizaine de laurence parisot .(un peu plus )



je suis d'accord que je tourne en rond .
Oui, vous nous répétez pour la 150e fois que si on soutient la Cause, alors on doit excuser les sales méthodes. C'est exactement ce que s'est passé dans les années 50 à 70 pendant le communisme de l'Union Soviétique, c'est le même principe, et c'est ce principe que je critique.
Djac ! Que penses tu du témoignage d'Agnès ici ...? Elle est aussi pour le managment soviétique ? Sachant tout de même que je vois pas ce que viens faire ici l'ex-Urss ou est le rapport avec Mermet : il était staliniste ?

De toute façon rien n'est tranché selon les témoignages alors ou voulez vous en venir au fait ? Et que dit le code du travail ou les syndicats ? Mermet as t-il les moyens de se défendre ou répondre face à ces attaques justifiées ou non ?

A quoi cela mène t'il de nous faire juger à nous asinautes de Mermet et ses journalistes qui ne vivent qu'avec moins du Smic ..Mais ces mêmes journalistes ont bien du boulot ailleurs non ? Des piges qui remplissent leur porte-feuilles ou pourquoi ne pas faire grêve ?

Je ne crois pas que ce soit le rôle des forumeurs de parler d'un cas particulier, sauf que cela arrangera bien des personnes qui depuis longtemps veulent qu'il ferme définitivement "sa gueule" en tant que critique antisioniste et pro-palestinien. Eux au moins c'est ce qu'ils demandent : sa mort sur les ondes, et pourquoi pas sa mort physique.
Sachant tout de même que je vois pas ce que viens faire ici l'ex-Urss ou est le rapport avec Mermet : il était staliniste ?


Bouhouuuhouuhouuuu…
(Déjà, c'est stalinien, pas staliniste)


Je vais essayer de faire en plus simple :

1/
Vilain patron de droite -> pas bien, méchant, houu.
Vilain patron, mais de gauche avec super émission -> pas grave, c'est normal, faut pas taper pour pas abîmer la cause.

2/
Impéraliste capitaliste libéral US -> pas bien méchant, houu.
Staline, Urss, goulag -> pas grave, c'est normal, faut pas taper pour pas abîmer la cause.

C'est le même principe de fonctionnement -> la question du pouvoir fait problème -> si on reste sur le même principe risque de stabilisation toujours possible chez la gauche.

(principe : n.m, Notion importante de laquelle dépend tout développement ultérieur en toute connaissance, Loi de portée générale relative à une science, Synon. loi.)
patron de droite....fort impacte sur la societé
Mermet .......impacte sur une dizaine de personnes
donc
comparaison fallacieuse
"impact sur une dizaine de personnes" = excuse = c'est pas grave = on cherche tous les prétextes pour pas toucher à la cause.

(en fait, en suivant cette logique, on pourrait même tabasser une personne, juste une - si on est de gauche, ça passe, puisqu'on a qu'un faible impact. Yeah.)
donc tout se vaut?
Posez-vous simplement la question de principe : quelqu'un qui assassine une personne est-elle excusable et pardonnable sous prétexte qu'une autre en a assassiné dix ?
non sur le plan morale,oui sur le plan pénale
et je le dit depuis le début
s'il a commis des fautes,il devra faire face a la justice du travail et c'est tout a fait normale.
là,il est surtout question des jugements qui portent sur sa personalité parce qu'il faut que les gens sachent qui est ce Mermet.je trouve pas ca tres glorieux et je ne crois pas que la common decency d'orwell est grand chose à voir avec ça.vraiment pas
non sur le plan morale,oui sur le plan pénale

Vous voulez dire que la personne qui a assassiné une autre personne n'est pas excusable sur le plan moral, mais l'est sur le plan pénal ?

s'il a commis des fautes,il devra faire face a la justice du travail

… ou bien vous voulez dire que la personne qui a assassiné une autre personne n'est pas excusable sur le plan pénal, mais l'est sur le plan moral ?

(notez bien que dans les deux cas c'est assez incohérent)
non moralement elle n'est pas plus excusable (que si elle n'avait tué qu'une personne)
mais oui pénalement(plus excusable)
Donc vous invalidez votre propre argument avancé plus haut : la différence de degré d'impact ne change pas le jugement moral qu'on peut porter.
Quand on est en mesure de porter un jugement morale se qui n'est pas le cas ,
Trop peu d'éléments et témoignage contradictoire
Teu-teu-teu, dire qu'il y a trop peu d'éléments n'est pas du tout le type de défense initial de votre part de Mermet, ça vous venez de le sortir du chapeau.

La défense initiale, c'était : "il ne faut pas toucher à la cause", puis on eu du "c'est normal les mauvais agissements, c'est parce que c'est un artiste en recherche d'exigence", et après on a basculé sur : "mais Mermet fait moins de mal que les autres patrons".

Heureux de voir que, finalement convaincu que ces précédents arguments étaient problématiques et pas soutenables, vous avez changé de fusil d'épaule en dernier recours.
ah non je relativise les faits ..J'ai pas dit cela tu rajoutes les paroles des "autres" à ce que je dis.

J'ai pas seule parler de la défense d'une cause, je spécule sur la situation particulière de ce métier. Mermet est comme les autres il veillit et se droitise.

Toi tu prétends le déboulonner au nom de "ces idées" de gauche, alors que ce type à 70 piges, tu crois qu'il a pas évolué dans le temps ?

Et la direction de l'emission elle en dit quoi ? C'est elle qui est le patron de Mermet !

Ne pas faire abstraction de tous ces paramètres juste pour donner raisons à d'anciens collaborateurs, qui portent plainte peut-être à raison, mais un peu tard non ?

Et ces paroles que tu me prêtes sont surtout celles des autres du forum.

Moi je ne fait que découvrir ce milieu et donc au final : je ne prends parti pour PERSONNE !
.J'ai pas dit cela tu rajoutes les paroles des "autres" à ce que je dis.

Là, sérieux, vous le faites exprès. C'est pas possible autrement.
Et bien je viens de réaliser que tu répondais à Jeanbat ! Sinon a part cela je leur dis à tous ces "pseudo-gauches purs" qu'ils se démerdent car en matière de lynchage et d'amalgames odieux et chantages à l'antisémitisme ils en connaissent un rayon.

L'artic.Xi ci dessous donne les noms des "factieux" qui se sont déshonorés en copinant avec des membres d'un lobby qu'on ne nomme pas pour faire le sale boulot à sa place ! .

Merci pour ces "bobos-antifas-anars de salon" on a déjà donné. Ils sont encore plus traitres que Mermet donc acte qu'ils se demerdent tous ...

C'est tout ..
Tout cela est vrai aussi
Par contre défendre la "cause" c'est pas vraiment mon truc
Tiens la suite du programme ..Ou il est question d'un nommé Yann Gueguant, JBB, Lémi des drôles de "purs gens de gauche"( caviar !), qui ne font pas dans la dentelle non plus.

Ubuesque ou kafkaien ??

Sa suinte fort le "procès stalinien" adonf : ils y vont pas avec de le dos de la cuillère. Des gens de gauches ? Oh là des "bobos-faux-anars-antifas" oui .!.

Ceux là mêmes qui ont traités de négationnistes, antisémites, fascistes d'autres personnes de "journaux alternatifs", les lynchant et faisant des procès d'intention ou d'amalgames douteux, sur la toile facebook et autres. .

Donc je prends d'autant moins parti encore plus avec des "lutteur de classes nourris" dans "les beaux quartiers". Et qui décident qui est facho et qui l'est pas.

Ben merde alors
Toi tu est fatiguant on te l'a déjà dit. Mermet n'est pas le chef du tout et il fait aussi selon ce qu'on lui donne.

Val aurait un rôle à jouer mais lui aussi veux que Mermet dégage; donc cela l'arrange bien cette affaire. Et puis tes témoins ont attendus tout ce temps pour porter plainte ? POURQUOI ?

Et tu ne tiens pas compte des éléments dont je t'ai parlé, les gens viellissent et changent avec le temps, on l'accuse d'être "un pervers narcissique", les plaignants sont psychiatres ?

trop de faits relayés sans preuves directes. Les anciens ne sont pas tous consensuels sur le sujet Agnès leBot a une autre vue. .

Faire de "l'autogestion" alors que son environnement est ultra-libéral est complètement FAUX ! Il est tributaire de ses chefs et des nouvelles lois qui précarisent le travail.

Evites de faire passer tes contradicteurs pour des "idiots" sourd d'oreilles, tout de même.

C'est toi qui est à charge alors que je répètes que nous ne sommes pas partie prenante. Ou est ton intérêt de vouloir trancher sur ce cas là ?

LAISSONS LA JUSTICE FAIRE SON BOULOT !
Pas du tout
Je maintiens
Ce sont pas des justifiquations , des explications ,des éclairages rebondissants sur ruffin
1 personne ou 1000 personnes, sur le principe, c'est pareil. Demandez à Émile.
Par contre, un patron qui licencie pour les bonus des actionnaires, ça c'est immoral.
Si Mermet fait son beurre sur le dos des autres, je serais très déçu.....
Ouais c'est cela même, tu est "plus intelligent" que moi et d'autres et plus de "gauche pure" que les autres, cela te permets de donner des "leçons de morale" gratis.

Facile quand tu connais pas les gens de te faire passer pour un "pur "qui connait la "lutte des classes" au milieu de valeureux lecteurs d'Art.XI et antifas d'opérette. Ah ou est donc la révolte contre le pouvoir d'Hollande ?

MDR là ! Des journalistes exploités qui se battent contre leurs sous-chef hyper-con et préfèrent le lynchage médiatique à une enquête des syndicats. Super comme défense.

Mais je suis pas assez bête pour voir que tu soutiens cette "petite caste purs révolutionnaires" et tu en est l'émanation sur a@i.relayant de façon partisane. Autant nous le dire non ?

Rien que les mots utilisés pour le sieur Mermet (que j'adule pas du tout, ne l'écoutant pas là ou j'habite !) Thenardier, taulier, pervers narcissique avéré, lus sur le blog d'Art.Xi, bref je passe sur le champ lexical de ces révolutionnaires de salon de thé, très riches d'insultes, ou de [s]gros[/s]bons mots borderlines.

Assurement des gens supérieurs aux autres et qui sont qualifiés pour faire la morale, représentant la frange la plus évoluée de la classe ouvrière. Avec "eux" on est tranquille Hollande n'a pas de soucis à se faire. Quel soutient au contraire, la chasse "aux gauchistes indépendants" est ouverte.depuis Balme. .

ALors que tu n'en sais pas plus que moi, déjà à la lecture des forums de art.Xi et des autres on s'apperçoit que Ruffin ne s'entendais pas avec un "plaignant" d'où sa réponse ... Ne pas prendre parti doit rester de rigueur je maintiens

D'autant plus soyons neutres et laissons encore, encore une fois la JUSTICE faire son travail !
Facile quand tu connais pas les gens de te faire passer pour un "pur "qui connait la "lutte des classes" au milieu de valeureux lecteurs d'Art.XI
Mais je suis pas assez bête pour voir que tu soutiens cette "petite caste purs révolutionnaires" et tu en est l'émanation sur a@i.relayant de façon partisane. Autant nous le dire non ?

Je ne comprends même pas les termes de votre petit délire perso en roue libre, je ne vois pas ce que je devrais "dire". Rien à voir avec la lutte des classes dans ce que je raconte ici, et je ne connais absolument pas article XI ni les gens qui écrivent dedans.

En revanche, ce genre d'excuse : Ah ou est donc la révolte contre le pouvoir d'Hollande ?, c'est typiquement ce que j'essaie de critiquer ici.
Sous prétexte que c'est contre Hollande qu'il faut se révolter (ce qui n'est pas faux, par ailleurs), on est prêt à excuser n'importe quel comportement, pourvu qu'il serve cette Cause. Or cela est très problématique pour un mouvement, la gauche, qui prétend promouvoir une société décente. Cette problématique, vous ne l'avez visiblement pas du tout encore entendue, et vous continuez en roue libre sur votre délire de persécution parano, hélas.
Je m'attendais à ce genre de réponse : parano et encore quoi ? Non je trouve que tu te la joue chevalier blanc, redresseur de torts, juge et procureur. Et tu fais le" même topo" (tu est pas avec moi donc tu est contre la justice sociale ...etc...) pour ce qui ne sont pas d'accord avec toi.

Oui je spécule comme toi qui pense savoir sur tes contradicteurs. Tu focalises exprès sur un "type" parce qu'il a été décidé de l'abattre et pas spécialement pour sa gestion personnelle des employés. Et je suis pas seule à être parano là ..

.Donc tu connais personne à Art.Xi mais tu est là pour faire partir le vieux "persécuteur de pigistes" et pervers narcissique (dixit ..!) qui depuis tant d'années ne veut pas quitter sa place.

Tu poser en défenseur de la "veuve et l'orphelin" juste pour un journal qui n'est pas plus de "gauche réelle" que Mermet lui-même ..A croire que c'est l'hôpital qui se fout de la Charité !

Attendre 10 ans pour bouter ce "vieux pervers" , qui de toute façon a déjà faillit perdre sa place pour "antisémitisme" ou "appel à la haine" par le distingué Maitre Goldnagel en plus pour avoir malmené une pigiste il est vrai aussi . Il y a 10 ans déjà et on reprends l'affaire et on recommence. Je suis pas la seule à trouver cela bizarre voilà tout.

En tout cas je constate que rue 89 a la même technique des "pseudo-antifa-anars" faire des "copier-coller" de tout ce Mermet a mis sur facebook, par exemple, ce journal qui suit bien la ligne du parti des Justes ! .

Le trademark habituel ...
tu est là pour faire partir le vieux "persécuteur de pigistes" et pervers narcissique

Si c'est pas du délire parano, ça, typiquement…
Par pitié, lisez au moins ce que j'écris avant de répondre...
Ho là vos collègues "antifas-libertaires et anars d'Art.XI et autres indymédias, CQFD, sont en train d'accuser le FDG de Luc Mélenchon de faire le ménage et de chasser les rouges-bruns et conspis antisémites et tout et tout sur facebook encore un "heureux hasard de calendrier" : Selon le site le FDG est suspect de rouge-brunisme et conspiration antisémite !

Et voilà pourquoi votre fille est muette !!. Comme Balme, Chouard, Nikonnof, Lordon, ...liste non exhaustive, des rouges-bruns dangereux et antisémites, si vous continuez à venir au FDG ça risque.

Comment on diffame, accuse, amalgame de trois mots infamants : conspis, antisémite négationnistes ! La trinité diabolique est là à gauche (pas à droite bien sur !) Incroyable.

ALerte antifasciste, épuration tout azimut !. Quittez le titanic de J. Luc Mélenchon danger iceberg couleur caca-d'oie ou vert-de-gris. Tous contre les faux gauchistes aux pratiques manageriales de la droite patronale ! Pureté oblige. .
Beau temps aujourd'hui ! Avec juste une petite brise pour rafraîchir, exactement ce qu'il faut. Ha là là, après tout ce temps pourri qu'on s'est tapé en juin, hein, ça fait du bien ! Par contre, avec ce mauvais printemps, parait que c'est pas bon pour les récoltes, plein de trucs sont en retard.
boudiou, t'es fatiguée toi, bientôt des congés ?
Hein ? Il est malade ? Oh peuchère pôvre Djac ! je compatis des vacances au soleil voilà qui remonte.
beati pauperes spiritu
je parlais pas à Djac ;)
Djac bien vu en tout cas là .ICI ! Tiens je mets en ligne la décision du Crif avec le CSA de porter plainte contre l'émission de Mermet à la date du 28 juin 2013. Hasard ....? Simultanement, on peux dire les deux le Crif et Art.XI et "plaignants" font campagne pour Mermet l'indélicat, le harceleur, exploiteur, et diffamateur antisémite (re-re-re bis !) pervers qui "maltraite son personnel" à l'abri de Val, va certainement sauter de son siège.

Mieux sauter, éjecté pour se rentre direct à la "Maison de Retraite médicalisée" ou Mermet va pouvoir jouir de "soins appropriés" a son cas particulièrement "pathologique" envers ses associés.

Halléllouya ! il est mort ! Les plaignants auront la joie et l'honneur de défendre les droits des journalistes exploités indignement par ce maitre chanteur, ce traitre à sa propre cause d'autogestion, et débarrasser le plancher d'une vermine qui skatte le plateau de France-inter depuis des lustres et en plus il à l'âge de prendre sa retraite si mal méritée.

Heureusement que "ces braves gens" s'entraident afin de faire place neuve, et éloignent de nos chastes oreilles des propos odieux contre une communauté trop longtemps stipendiée, diffamée par les invités de Mermet. Enfin les journalistes sont restaurés dans leur honneur et leurs droits.

JUSTICE est rendue ! Mazel Tov !

PS : ceci n'est pas une copie réelle d'un texte de consensus 39, juste une vaine tentative d'imiter son style. Qu'il m'excuse de maladresse je ne suis pas douée pour écrire. Merci ..
Je ne dis pas ça ,ça c'est ce que vous voudriez que je dise pour pouvoir placé votre truc d'orwell et de michea.
Je crois que vous manquez de nuance et d'humanité .
Concrètement en matière de justice ,vous prônez une sorte d'égalitarisme absolu tellement absolu qu'il en devient inégalitaire .comme tous ce qui est absolu.
Tiens, vous demandiez des exemples de vous pour le moins réacs, récemment ? ci-dessus, tirer sur l'égalitarisme, en y ajoutant votre mensonge d'hier selon lequel le FN n'était pas à l'extrême-droite.
Désolé de vous avoir fait patienter quelques heures...
je tire sur l'absolu ......dommage...rejoue encore une fois
pour le reste si vous avez besoins d'une explication de texte, montrez le post ,pas votre interprétation parano
Désolé, j'ai répondu à votre question, prouvé ce que j’avançais, maintenant démerdez-vous avec. Ce sont vos posts, vous savez où ils se trouvent.
Et trouvez-vous un dico pour le mot parano.
fan,faudrait pas perdre la face

ça fait des dizaine de fois que vous insinuez que je défends des idées d'extrème droite;
je vous demande de trouvez un post sur presque 500 et vous bégayez lamentablement!
Parano c'est quand on s'invente des énnemis imaginaire,que l'on croie systematiquement que l'autre ment,et je dois dire que sur se point vous êtes sacrément balèze

Et puisque vous aimez tant les dictionnaires (ce qui ne m'étonne pas) regardez donc à
diffamation et surtout calomnie
Avec vous ? peu de chances.
Mais comme la précision est inexistante dans vos approximations et autres contre-vérités, je vais vous donner un coup de pouce en la matière:
"ça fait des dizaine de fois que vous insinuez que je défends des idées d'extrème droite "
Faux, vous êtes un menteur.
"et vous bégayez lamentablement! "
Re-faux, ne pas obéir à une injonction de votre part n'est pas du bégaiement ( > Le bégaiement (également appelé bégaiement persistant, bégaiement développemental persistant, ou bégaiement chronique) est un trouble de la parole affectant le débit de la parole caractérisé par des répétitions et prolongations involontaires des sons, syllabes, mots ou phrases, et par des pauses silencieuses involontaires dans lequel le bègue (terme désignant un individu souffrant de bégaiement ou d'un trouble lié) est incapable de produire un son <), c'est un refus de ma part de vous assister, malgré votre incapacité manifeste, outre celle de comprendre vos interlocuteurs sur ce forum, de vous souvenir de ce que vous avez écrit hier. Je préfère ne pas évoquer les jours précédents.
"Parano c'est quand on s'invente des énnemis imaginaire,que l'on croie systematiquement que l'autre ment "
3ème mensonge, vous n'êtes pas mon ennemi mais un contradicteur - plutôt mauvais, mais peut-être vous trouvez vous brillant - qui ment non pas systématiquement, mais parfois.
La preuve ? je vous croie plus haut quand vous dites ceci:
"je suis d'accord que je tourne en rond ."
Donc vous venez d'écrire au moins trois nouvelles bêtises/conneries/contrevérités/mensonges (choisissez le mot que vous préférez), puisque effectivement, je vous croie, et que vous tournez en rond.
Il faudrait que je prenne vos posts de cette manière à chaque fois, mais je ne suis que bénévole, donc seulement sur votre insistance. J'imagine que vous ne me remercierez pas.

Bien, ça c'est fait (et peut être refait).

Maintenant, j'y reviens: dénoncer un trop plein d'égalitarisme dans un propos où il n'en est pas spécialement question, outre le fait que c'est un peu couillon, ça dénote un esprit réac; et prétendre que le FN n'est pas d'extrême-droite comme vous l'avez écrit hier (il vous faut absolument la citation, ça vous revient ou il faut vraiment que je vous la remette sous le nez ?) est bien une caractéristique des frontistes qui nient militer pour des idées extrémistes, racistes et abrutissantes.
Il faudrait poser la question à l'un des "penseurs" que vous avez affectionné de citer il y a quelques mois, Alain Soral, bien connu pour ses principes d'égalité et de réconciliation des peuples...