29
Commentaires

La ballerine de Casse noisette est-elle trop enveloppée ?

Sacrilège ! Un critique du New York Times écrit que la danseuse vedette du New York City Ballet et son partenaire, dans Casse Noisette, sont trop enrobés : messages choqués de lecteurs et d'internautes du journal, et (forcément) polémique télévisée.

Derniers commentaires

Moi je pense que ce sujet n'est pas si futile...

Il montre bien un gros problème dans la société actuellement : il y a eu une sorte de glissement sémantique (désolée si les mots sont un peu pompeux ou inexacts, mais je m'explique) :
Il me semble que quand j'étais petite, on avait un certain nombre de mots qui désignaient différentes physionomies féminines :
-"gros" : les femmes en surpoids, voire "obèses" quand ils étaient gravement en surpoids
-"maigres" pour les femmes qui étaient en sous-poids, ET c'était péjoratif,
-"minces" pour les femmes en bonne santé, plutôt du côté fin,
-"rondes" pour les femmes en bonne santé qui avaient "des formes" comme on dit.

Maintenant, on dit :
-"mince" comme un idéal, mais pour dire en réalité "maigre", donc l'idéal est devenu malsain, parfois on emploie même maigre de façon appréciative (surtout en anglais, "skinny" est utilisé dans beaucoup de magazines comme un idéal à atteindre)
-on dit souvent des maigres qu'elles sont "fines" comme si c'était bien, quand parfois on devrait dire squelettiques (je pense notamment à certaines sportives ou danseuses qui sont rachitiques et ont des cuisses comme mes poignets... et on entend les commentateurs dire "elle est belle et fine", etc...).
-le mot "ronde" est devenu un euphémisme politiquement correct et hypocrite pour dire "grosse" :
J'ai toujours eu des formes sans jamais être en surpoids, mais si autrefois je me définissais comme "ronde" sans problème, maintenant ce mot provoque des protestations de mes amies "mais arrête, t'es pas grosse!" (alors que je n'ai jamais dit "grosse")

Autrement dit, dans la société d'aujourd'hui, il n'y a plus que deux catégories : les maigres, et les trop grosses (puisque "mince" n'est plus assez maigre, et "ronde" veut déjà dire "grosse").
Ce n'est pas vrai qu'on n'en parle pas, et d'ailleurs on entend souvent des gens râler en disant : "mais arrêtez de stigmatiser les maigres et de parler d'anorexie alors que le vrai problème de la société de nos jours, c'est le surpoids." C'est juste, mais je pense que ce sont deux conséquences du même problème.
C'est à dire que, maintenant, si vous n'êtes pas maigre, vous êtes forcément trop grosse, alors on n'a que très peu de choix. Eliminons le cas des femmes maigres par nature, cela existe et il est injuste de les appeler anorexiques. Mais pour les autres : soit on devient obsédée par la perte de poids, et on finit vite avec des troubles alimentaires (cf la proportion hallucinante de femmes de poids normal qui se trouvent trop grosses); soit on accepte l'idée qu'on est trop grosse de toute façon pour l'idéal de beauté, et du coup on se laisse aller, quitte à être "moche", pourquoi aller se prendre la tête pour atteindre un idéal inatteignable pour la plupart?
Sans compter que cela encourage des comportement alimentaires malsains et extrêmes (sous-alimentation, régimes fantaisistes dont on sait maintenant qu'ils font souvent reprendre plus de poids qu'on en a perdu, et dérèglent en prime notre rapport à la nourriture).

Donc, c'est une théorie probablement simpliste, mais je trouve que cet article et les commentaires qu'on entend dans le milieu de la danse ou tout ce qui relève d'une esthétique corporelle montrent bien le problème.
Quand on regarde cette danseuse, la trouve-t-on trop grosse? Ces snobs qui travaillent dans leur petit milieu de la danse ont-ils jamais pensé à demander au public s'ils aiment réellement regarder danser les sacs d'os qu'eux considèrent comme un idéal? Quand on lit des témoignages de filles qui se sont entendu dire dans leurs écoles de danse qu'elles étaient "obèses" alors qu'elles faisaient quelque chose comme 1m70/48kgs, est-ce que ce n'est pas un comportement grave? Quand on voit qu'on fait passer pour une pathologie la cellulite, qui touche en réalité plus de 90% des femmes (et c'est donc son absence qui est "anormale"), peut-on encore s'étonner du mal-être généralisé chez les femmes en ce qui concerne leur apparence physique? Quand on voit des magazines-poubelle scruter à la loupe la cellulite de telle ou telle star pour s'en moquer, ou au contraire s'extasier du fait que telle star a retrouvé un corps filiforme au prix d'efforts surhumains deux mois après avoir accouché, etc... enfin je m'arrête là, c'est assez parlant je crois.
Quand on en vient à préférer les petits poids, c'est la fin des haricots
Bien souvent les critiques sont des chochotes asexués . ils aiment tellement peu les femmes qu il les préferent en sac d os. Je préfere les femmes à la Fellini, avec des formes.
"Désolé" Macaulay, mais "si vous voulez que votre critique échappe à la critique, ne choisissez pas la critique pour faire carrière."
Assume mec !
moi je préfére Ginger Rogers et Fred Astaire
C'était vraiment très intéressant.
C'est beau Casse-Noisette! danse russe
D'après ma copine, qui est danseuse (de hip-hop), en fait, c'est pas un problème de poids, c'est un problème athlétique. Il ne sont pas gros avec du gras, ils sont musclés. Ca tient à deux choses.
L'esthétique du ballet de New-York est en rupture avec le style classique. Elle amplifie les mouvements, tient peu de cas des poses. C'est très dynamique, très puissant, mais aussi très éprouvant physiquement.
Surtout, ils ont huit représentations hebdomadaires à donner, dont 4 le Week-end, ce qui implique d'être endurant, donc musclé.
http://www.nycballet.com/ticketing/2010nuts.html
Vla qu'elle se met à la danse, la Ringer !
je la préfère chanteuse.
gamma
"one sugar plum many", ça voudrait pas dire "la fée sugar plum a mangé une sugar plum de trop"? C'est rigolo. Il a juste dit ça pour être rigolo.
Nutcracker, ça fait bizarre aussi. On pense à tex avery et son "écureuil nut" http://www.youtube.com/watch?v=yTttAkELFZc alors que en français casse-noisette, il n'est pas fou.
C'était vraiment urgent de nous faire part de cette information, toutes affaires cessantes. On se souviendra de cette journée du 15 décembre.
On attend la réaction de la halde et du mrap, qui vont à coup sûr porter plainte pour discrimination anti-boudin.
Dernière minute: bachelot se porte candidate : question enveloppe et casse-noisettes, elle s'y connait.
L'article décrit le spectacle avec beaucoup de détails avant d'évoquer Jenifer Ringer (37 ans) la danseuse étoile du New York City Ballet et son partenaire dont elle critique le physique
dont il critique le physique, si je comprends bien le sujet
(Sinon, la danseuse n'est pas très classe avec son partenaire ..)
N'empêche, merci Gilles pour cette mise en perspective, fascinant les confrontations d'arguments.
Casse-bonbec, le critique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.