85
Commentaires

Kristov et le "réflexe de défécation"

Derniers commentaires

Le mot de la fin :
http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=162990841&blogID=389118619&Mytoken=39055494-84E0-4F80-AD9579863FBCB68D145969383

[quote=Et ensuite en ce qui concerne mon mot de la fin, pas de message particulier à chercher là-dedans, il reflétait une envie ultra-sincère]
les propos du jeune homme, m'ont fait penser à un sketch de Sarah Silverman pendant les mtv music award, qui propose aux stars d'expliquer qu'elles ont la diarrhée pour ne pas aller qq part :

sarah silverman 2:44

Iil y a de bonnes chances que ce soit une référence culculturelle pour les postulants de l'émission.......
Franchement, c'est un peu tiré par les cheveux, mais pourquoi pas, le stress...
C'est plutôt un genre de bras d'honneur médiatique. Mais après ça, c'est sûr qu'il aura du mal à percer dans le métier.
Le plus drôle c'est la figure d'Efira, qui sent bien qu'une bombe vient d' être lachée : très pro, elle s'en tire bien en zappant tout de suite...
Je ne lirais jamais votre article M.Bohler . J'ai vu le titre sur la page d'accueil. C'est consternant. Qu'est ce qu'un tel sujet vient foutre à @si? Je n'ai pas payé pour ça.
Ce "phénoméne" as été constaté sur les personnes qui entraient dans les chambre à gaz des camps de concentration durant la seconde guerre mondiale.(source shoah de Lanzmann, si mes souvenirs sont bons).
Il est as été aussi présent à la prison d'Abou Ghraib en irak.
d'un autre côté on sait très bien à quelle sauce on peut être mangé dans ce genre démission : ceux qui y vont ne doivent pas se plaindre de ce qui leur arrive parfois ! ceci dit c'est effectivement immonde mais certains aiment être traités de façon immonde il faut croire, puisqu'ils se mettent en situation de l'être éventuellement
J'adore les chroniques de Sébastien. Mais pour celle ci, je pense que le prétexte a été bon pour un déroulement d'explication vraisemblable, mais que la solution est bien plus simple.
Il y a un élément de réponse, dans un des post qui fait le parallèle avec la première élimination de loft story et son "pipi cacac prout) : je lui fais confiance, je n'irai pas vérifier.
Par ailleurs, il ya un film récent qui s'appelle "prete moi ta main avec Gainsbour et Chabat et sa fameuse réplique : "bon ben moi je vais faire caca !!!!!!!"... j'ai d'ailleurs un de mes collègues qui en fait sa réplique favorite au boulot en toute circonstance.

Alors oui Mr Bohler, je ne crois pas a la proie pris au piège même si je confirme le système d'élimination violent (quand il est réel, car ici à la télévision, soyez sur que tout est pipauté)..., mais dans ce cas précis, le candidat rigole et veux tout simplement faire de l'humour décalé et peut être montrer que tout ça est bien nul...mais il y a participé !

Bref juste un moyen d'exister un dernier instant.
A bientot
Encore un cabot qui n’a pas voulu marquer son territoire ; courante, la réaction…
Au delà de l'analyse neurophysiologique du comportement du "recalé", j'applaudis des deux mains la réaction, qui, si elle parraît triviale n'en est pas moins à la hauteur de ce qu'est capable de comprendre le public de ces émissions. En un mot, "Il n'y avait rien d'autre à dire".
Il est fascinant de voir la réaction de Kristov...

Je ne suis pas adepte de ce genre d'émission, mais il faut bien avouer que sa réponse n'est pas adaptée à une réaction "normale".

Cette home s'est fait humilié publiquement (c'est un résultat auquel il fallait se préparer après tout) et il donne une réponse d'enfant complètement hors du contexte du spectacle.
La soumission est claire: la tête baissée, un blanc avant de répondre, l'animatrice qui réconforte Kristov, une réponse d'enfant les yeux détournés...
On se met à sa place en réalité, (un rapport avec "télé-réalité" Sebastien?), jusqu'à ce mot qui tranche et on rigole à cause du contexte.

Bon article.
Je suis un des seuls que le mot "caca" fait encore beaucoup rire. Donc quand j'ai lu cet article, j'ai beaucoup souri.
Excellent article!!!!! Eblouissant décryptage d'une réaction humaine...
En voyant ce morceau dans le zapping, j'avoue avoir trouvé la réaction pitoyable et même m'exclamer "c'est la médiocrité sous les projecteurs" .... Cette analyse du "réflexe de défecation" a au delà d'être très instructif, le mérite de changer la perception de cette "envie de caca" .... le "kristov" apparait plus sympathique ....
Merci pour cet article ...
C'est une sorte de radio crochet moderne, ou est le mal ?
C'est le 50e message pour ce sujet.... alors que d'autres sujets sont délaissés, et en plus il est mis comme sujet d'utilité public ?
Pourvu que ce soit du bon pied, marcher dedans lui portera bonheur...
Dur de rivaliser, pour celui qui passera après kristovonovitch, la semaine prochaine et les suivantes... Il faudrait organiser un sondage, si c'est possible sur le forum de M6... pour que les gens choisissent parmi plusieurs propositions de réponses face au micro intrusif de "je sais plus son nom et j'ai la flemme d'ouvrir une fenêtre pour me renseigner, sur prévisualiser je vois plus rien".

? "Heureusement que la prod me l'avait un peu dit, si je m'y étais pas attendu du tout, ç'aurait été grave dur"

? "j'ai envie de faire pipi" (ça fait petit bras)

? "pourquoi on fait pas un classement, au lieu de nous éliminer? Franchement, c'est un peu creux à la fin, avec juste deux chanteurs?"

? "oui, bah faites gaffe, des fois c'est le présentateur qu'on élimine, m'embêtez pas avec vos questions"

mais je ne connais pas trop comment fonctionne le forum de la nouvelle star, comptez pas sur moi
pouh ! Quelle odeur ici...
Très bonne analyse et je doit dire que j'ai appris des choses .
Après j'avoue qu'étant musicien j'ai toujours éprouvé de la
répulsion envers ce type d'émission tout à fait caricaturale !
En effet en dehors du fait d'être le moins bon au foot il y aussi
on ne peux le nier , le critère de beauté qui joue son jeu .
Les candidats selectionné l'on été aussi parceque ce sont
des playboys ou des jolies filles .
Non pas que je considère Kristov comme un garcon moche , mais
on dira plutôt moins beau que les autres . C'est un peu comme
positionné des filles aux décolleté plongeant derriére les
intervenants des "Talk Show" !! N'est ce pas ?
Pour terminer je dirais qu'on est loin du travail ingrat et solitaire
du musicien , d'années de gammes et d'exercices , de milliers
d'heures à se remettre à l'ouvrage , de joies et de peines aussi
pour en arriver à montrer aux téléspectateurs le mythe complètement
mensonger du "Soit Beau et essaye de chanter !!" car "Soit beau et tais toi"
ca ne marche pas encore que dans ce cas là ......
Bravo Sébastien pour votre analyse.

Et j'ajouterai que j'ai apprécié votre rappel du mode de constitution des équipes de sport à l'école. Je me souviens de cette humiliation d'être parmi les derniers -voire le dernier- à être sélectionné. Cette pratique ahurissante des professeurs d'EPS m'a définitivement convaincu que les valeurs du sport n'a rien à voir avec l'esprit d'entraide dont on nous rebat les oreilles.
Sébastien,
Vous n'avez rien de plus constructif à analyser ?
Madeleine
En dehors d'une quelconque agressivité, provocation, envie réelle : avec ce coup d'éclat,
peut-être voulait-il rester dans les annales de la télévision ?
(Voilà, ça c'est fait…, voilà, voilà, mfff… toutes mes excuses…)
MAGNIFIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!..................
J'avais lu quelque part (où ? je ne sais plus) que le réflexe de défécation servait à la proie à "s'alléger" pour pouvoir fuir encore plus vite. Cours, Kristov, cours !
Waaaaaaaaaaaaaaw
J'ai toujours adoré vos analyses Mr Bohler et ce depuis arrêt sur image version télé.
Article magnifique !

il est possible de parler intelligement de caca et de la Nouvelle star....

j'attends la chronique sur la Méthode Cauet et l'herpès génital.... :-D


http://lecourant.info
Non ! Ils l'ont quand même pas fait !
Voilà ce que je me suis dit quand j'ai lu l'intitulé de cette chronique. J'avais aussi vu l'émission (une amie avec qui j'ai fait mes plus beaux concerts ayant fini par me convaincre d'y jeter un oeil - comment ça je me justifie ?), et j'avais trouvé cette répartie même pas drôle, de l'ordre de la provocation facile ("je suis trop un rebelle, moi, c'est pour ça que je suis viré d'ailleurs").

Mais lire votre chronique m'a permis de repenser, au-delà des mots instrumentalisés et plus ou moins métaphoriques, à cette scène d'un reportage vu il y a très longtemps, sur Auschwitz, je crois. Le guide, un survivant, racontait qu'à l'entrée d'une chambre de gazage, il y avait un carré de terre jonchée d'excréments : tous les arrivants se soulageaient, l'un après l'autre, hébétés, sachant leur mort imminente.
Cette scène, même simplement décrite, me hante depuis des années.
[quote=c'est l'ultime défense de la proie]

Défense ? A mon avis, cette réaction non contrôlée est plutôt le signal que tout est fini, l'abandon ultime. Quel animal retrouve la victoire après un tel épisode ?

Ceci dit, ça me fait doucement sourire ces gens qui ressentent le besoin de cracher à la gueule d'un système qui est génial tant que ça tombe pas sur eux mais sur les autres.
Cette chronique de Sébastien Bohler est une fois de plus des plus intéressantes.
Ceci dit, je me permettrais d'éclaircir une petite imprécision.
Il est dit qu'une proie défeque lorsqu'elle est en situation de prédation, de même pour l'homme.
Or, si l'on est dans une telle situation, on a le temps de tout, sauf de faire caca justement.
Je m'explique: dans une situation de grand stress, c'est le Système Sympathique qui prend le dessus (le système du combat, du stress).
C'est ce que les anglosaxons appellent le "fight or fly" : de ce fait, nos muscles sont prêt soit à courir pour prendre la fuite, soit à combatre le prédateur.
Donc, oui, il se peut que l'on défèque, mais je dirais uniquement "lorsque l'on sent que l'on va mourir", et pas avant (pas lorsqu'un prédateur est à nos trousses).
Voilà, c'était juste une petite imprécision.

Mais puisque nous parlons de caca, parlons-en encore: lorsque je vais à la selle, figurez-vous qu'il m'arrive, rarement mais ça m'arrive, d'avoir des érections (alors que je ne pense pas à mal, loin de là).
La question que je me posais est celle-ci: puisque je fais caca, c'est mon parasympathique qui domine.
Le mécanisme de l'érection étant aussi sous sa dépendance, j'imagine qu'il domine tellement le système sympathique (le système du stress, donc) qu'une érection se produit.
Mais alors, la question est: pourquoi n'a-t-on pas d'érection à chaque fois que l'on va à la selle?
et encore: l'érection n'intervient-elle qu'à un certain niveau de "relaxation" induit par le Sympathique? Connait-on ce niveau?y-a-t-il d'autres phénomènes entrant en jeu?

Voilà, si des bonnes âmes peuvent m'éclairer, moi, je prends.
Il pourrait être intéressant de retrouver les images de la sortie de William, le premier candidat éliminé de la deuxième saison de "Loft Story" sur M6 : À Benjamin Castaldi qui lui demandait à sa sortie du loft de résumer son aventure en trois mots, il avait répondu "Pipi-caca-prout prout" ce qui semble bien du même tonneau.

Le même William a d'ailleurs écrit un livre par la suite dans lequel il raconte de quelle manière il a ensuite été agressé par la production dans les coulisses du plateau, après avoir "gâché la fête" avec ses trois mots dévastateurs. À travers ce livre (par ailleurs peu intéressant, il faut bien le reconnaître) on sent bien à quel point le candidat éliminé a été traumatisé par l'expérience.

Sa réaction à la sortie procède sans doute exactement du même phénomène que vous avez brillament analysé pour Kristov cette semaine.

Voilà ce que c'est que de se compromettre dans des émissions merdiques, pourrait-on sans doute conclure.
Merci pour cette chronique éclairante. J'étais aussi sidérée en voyant l'extrait diffusé au zapping. Il aurait cependant faire une sortie un peu plus "classe", puisque par sa présence aux divers castings, il acceptait le principe de cette traque. Il me semble en plus que l'art n'a rien à voir avec ce type d'émission, puisque ces chanteurs ne sont que des perroquets, ou du moins le leur demande-t-on, qui se choisissent des textes et des musiques, sans même un travail de composition. En somme, sa dégradation (en tant qu'humain) correspond à celle infligée par l'émission à la musique.
la presentatrice me fait penser à Picolli dans le prix du danger avec son suspens à 2balles. Comment peut on encenser ce genre d emission !?
Très intéressant mister Bohler. Je me souviens des rats blancs à l'école qui nous faisaient un ch'ti pipi
quand nous les prenions dans nos mains. Le professeur disait "réaction anxiogène".
Puis, ensuite, quand nous même passions les épreuves, nous avions à notre tour une "réaction anxiogène".

Mais là, je me rends compte que j'éprouve un certain plaisir pipi-caca à écrire tout cela.
Ça vient d'où l'esprit pipi-caca, monsieur Bohler ?
Le principe est bien sur cruel, dans le même temps, qu'aurait il dit s'il avait été qualifié ???? Sans défendre ce type d'émission dont je découvre la séquence, les candidats en acceptent le principe, c'est sans doute la génération sarkosy.......HO !!!! pardon !!!!!! mitterrand !!!!!!!!...... salut séguéla !!!!!

Autrement à part beaucoup de tristesse pour le Monde que se prépare notre jeunesse en cautionnant tout cela pas grand chose à rajouter, désolé !!!! .........
ma théorie c'est qu'il avait tout simplement envie de faire caca, d'ailleurs si vous écoutez bien il dit : "J'avais envie de faire caca la, depuis tout à l'heure", donc à mon avis son envie précédait le processus éliminatoire humiliant et je ne crois pas qu'il ait dit ça pour faire un ultime bras d'honneur même si on a envie de le comprendre comme ça
J'ai vu dans un documentaire animalier une scène se rapportant à votre description de la peur. Un loup d'une meute avait décidé de défier le mâle alpha pour pouvoir procréer avec la femelle dominante du groupe. En dépit de sa peur, l'instinct de reproduction était plus fort. En allant au devant de son ennemi qui lui faisait face, ce loup se vidait les intestins. Il n'était plus tout à fait victime dans son rôle de challenger. ;)
L'amygdalien réflexe cérébral, très instructif, merci, Sébastien Bohler.

Il ne faut pas oublier qu'il a eu droit à une répétition générale Kristov, puisqu'il avait été épargné par le même Jury, qui l'a condamné à la fin, mais qui avait joué son joker en début de saison, pour éviter qu'il soit largué plus tôt.

Il avait donc bénéficié d'une répétition générale, il portait le sceau de la honte depuis le début ou presque, infâme stigmatisation, sauvé de justesse.

Moi, cela m'a choqué, cette phrase, parce que ce spectacle est très pro et que cette sortie ne l'était pas.

En fait, elle me rappelle le bouquin Portrait de l'artiste en travailleur de Pierre-Michel Menger,
qui montre combien le système de sélection des artistes est fondé sur l'élitisme.

Basé justement sur la sélection à outrance et si on aime le spectacle Nouvelle Star,
c'est que justement il est profondément sélectif, et donc exactement pour cette raison de bonne qualité artistique.

Il se fonde en fait sur le constat que le public qui regarde ce spectacle-là (sous-entendu pas la StarAc,
ou pas admiratif de ces chanteurs loosers qui n'ont pas été sélectionnés) est averti,
il aime la bonne musique avant tout,
n'est pas fan de contes de fée, de type la grosse moche sauvée par le vote populaire,
mais au contraire, expert et exigent.

C'est tout le dispositif de cette émission que de poser cette équation : artiste=qualité.

Et donc c'est l'histoire de l'art que met en cause ce jeune gars, qui insulte le public, parce que c'est le public qui l'a éliminé.
Il dit caca-boudin, un peu comme ces gamins qui voudraient avoir le dernier mot et qui ne l'ont pas/ou qu'ils l'ont, comme on voudra.


http://anthropia.blogg.org
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.