49
Commentaires

Klaire fait grr, la blogueuse qui voulait transformer la merde en or

Klaire passe son temps sur les internets. C'est peut-être pour ça qu'elle fait grr si souvent. Mais son grognement n'est pas son seul cri de guerre : elle manie aussi l'humour et l'absurde à plein temps. Qu'est-ce qui agace Klaire ? Tout. Et notamment la loi El Khomri et le gouvernement. 4e volet de notre série de portraits de youtubeurs engagés dans le combat contre l'avant-projet de loi travail, après

Derniers commentaires

Belle découverte, merci !
Et Anne-sophie présidente !
Merci Anne-Sophie pour cette pépite.
J'ai éclaté de rire devant l'ordi plusieurs fois et ça m'arrive pas souvent.
En plus c'est pertinent et subtil, argumenté et culotté... ayé je suis fan !
Merci, merci Klaire pour les grr <3
Klaire fait grr => indispensable
Anne-Sophie aussi
Les discussions avec les robots sont à pisser de rire !
Merci pour cette découverte !
Super le machisme, enfin on parle d une femme blogeuse, et vous associez son nom a de la merde ... C est respectueux, on a super envie de connaitre qq qui touche de la merde pour cree improbablement de l or ... Y en a vraiment marre du non respect du feminin , y a t il UN seul article dont le titre ici associe le mon de qq avec le mot merde ? ben non , juste pour une femme. Et meme si elle parle comme cela d elle, par respect, vous ne devez pas le faire, les femmes humilier depuis longtemps finissent par prendre le language des agresseurs , c est pas la peine de le devenir.
Utiliser une femme pour votre pub en l humiliant , bravo
Je vais faire le ronchon mais le principe même du hashtag me laisse dubitatif, empruntant le principe des slogans publicitaire dans ce qu'ils ont de plus réducteur, ce qui ne semble pas de très bon augure concernant le combat politique.

onVautMieuxQueÇa => "parce que vous le valez bien" ( j'ai oublié la marque et c'est tant mieux )
"elle a passé trois ans dans une école de théâtre avant de comprendre qu’elle était condamnée à passer des castings pour Plus belle la vie et qu’elle ne jouerait jamais Racine sur une grande scène nationale"
---> Voilà pourquoi je ne trouve pas qu'elle est la mieux placée pour contester cette loi. Elle son "problème" (qui n'en est pas un vu qu'elle a décidé de se lancer en freelance), c'est qu'elle s'est trompée de formation. Selon moi la loi n'est pas faite pour ça, elle a pour but de favoriser l'emploi des personnes formés pour un métier donné.

"Des gens comme vous, c'est quoi exactement? Des gens qui ne regardent pas autour d'eux, qui ne prennent pas conscience d'une situation pourtant très visible? "
---> ???


"Au nom de quoi pouvez vous affirmer ce genre de généralisation vulgaire, sinon avec un regard idéologique ?"
---> Ca n'a rien de vulgaire, je n'ai pas vu de représentant emblématique du privé qui ne rentre pas dans les catégories que j'ai citées. Je n'ai pas généralisé, j'ai dit que je n'ai rien vu d'autre. L'objet de ma remarque c'est de vous inciter à me donner des contre-exemples. A vous de jouer. :)

Concernant Bruce Benamran, il est à son compte mais pas sur youtube, il a une société plus classique (même s'il ne semble pas avoir de salarié), et il s'inscrit dans l'économie dans le sens où il ne se cache pas de son business plan (livre, chaine etrangere, partenariats, etc.). Par ailleurs, son secteur (services informatique) a un modèle de fonctionnement économique proche d'un grand nombre de petites entreprises (notamment les entreprises modernes, basées sur les services), ce qui n'est pas le cas d'Usul ou Klaire. Je ne les dénigre pas je dis juste qu'à mes yeux, l'avis de Bruce pourrait plus me convaincre, car je m'identifie plus à lui qu'à Usul ou Klaire dont le parcours m'est complètement étranger et dont je ne suis pas convaincu qu'ils connaissent les problématiques de mon secteur.

Pour le retrait je ne partage pas votre point de vue, je pense que le projet de loi va dans le bon sens mais qu'elle a des défauts et qu'elle n'est pas assez équilibrée.

"Après je ne connais pas son parcours dans le détail, mais attention, vous pouvez être salarié depuis des années et être mal placé pour discuter de cette loi parce que pas concerné non plus: Si votre bagage, capacités, spécialisations, etc. vous place en position de force dans les négociations par exemple."
---> Je suis entièrement d'accord, je ne veux pas dire que Bruce serait plus légitime de manière absolue. Je dis juste que le mouvement manque de profils qui permettraient de me convaincre de leur légitimité. Et pour que le mouvement fonctionne, il faut aussi convaincre les gens comme moi (non pas les "cons" merci, juste ceux qui ne sont pas convaincu).
Je l'ai découvert dans la nuit original et j'aime beaucoup (vous devriez jeter un oeil à la récente 5e nuit original, ils ont notamment fait un débat sur la place des femmes de l'ombre au cinéma).

Cela dit, désolé de le souligner, mais c'est "encore" un profil de quelqu'un qui ne semble pas vraiment concerné par la loi et dont le parcours professionnel semble erratique.

Il manque des profils comme celui de Bruce Benamran dont le parcours professionnel me parait lui donner plus de poids sur le sujet. A la place pour le moment je ne vois que des gens qui n'ont fait que des petits boulots (sans vouloir être médisant, c'est juste que ca me fait le même effet qu'un étudiant). C'est ce qui manque pour convaincre des gens comme moi en tout cas.
Car bon, le public, les étudiants, les artistes, etc. c'est bien mais je vois surtout des idéalistes voire idéologues et pas des pragmatiques. J'ai peut-être tort mais c'est comme ça que je le ressens en voyant qui se mobilise.

Moi le projet de loi, je ne le trouve pas génial, à mon avis il faut surtout tout remettre à plat (pareil pour la fiscalité d'ailleurs), mais toujours demander le retrait pur et simple d'un projet de loi, c'est pénible.
Euh... une précaire, pour parler du précariat, c'est un peu le principe de base, non ? Parce que quelqu'un qui enchaîne les petits boulots, c'est bien quelqu'un qui galère à trouver du boulot... mais qui n'est plus étudiant. Vous avez en face de vous la réalité de nombre de personnes, et vous dites : non, c'est un cas extrême, ça ne peut donc pas refléter la réalité, mais si ! Précisément ! Parce que ça concerne beaucoup de gens. Pourquoi n'est-elle pas concernée par la loi ? Elle travaille dans le privé, elle est concernée par cette loi, même si elle n'a pas de CDI.

Quand à dire "Car bon, le public, les étudiants, les artistes, etc. c'est bien mais je vois surtout des idéalistes voire idéologues et pas des pragmatiques." => ça, c'est une vision EXTRÊMEMENT idéologique
Au nom de quoi pouvez vous affirmer ce genre de généralisation vulgaire, sinon avec un regard idéologique ?
A la place pour le moment je ne vois que des gens qui n'ont fait que des petits boulots (sans vouloir être médisant, c'est juste que ca me fait le même effet qu'un étudiant). C'est ce qui manque pour convaincre des gens comme moi en tout cas.

Je partage l'avis de Pierre-Antoine.

Et puis, je ne vois pas en quoi Bruce serait "pragmatique" quand Klaire ou Dany seraient "idéologues". C'est une question d'image ? l'un trentenaire passé, bien établi avec femme et enfants, CV dans les maths et l'informatique, quand les autres sont plus jeunes et dans les "humanités" et les arts.

Le domaine de vidéos de Bruce, ce sont les sciences. Rien dans son CV ni dans les sujets qu'il a traité en vidéo par le passé n'indiquent une quelconque maîtrise de la législation du travail (si ce n'est qu'il travaille lui-même comme tout un chacun et donc, son avis n'a pas plus de poids que le quidam moyen).

En revanche, Klaire et les autres membres du collectif #onvautmieuxqueça, font des vidéos qui traitent des sujets de société (actu, socio, politique, médias, droit...) et ont démontré au travers de leurs vidéos et autres billets de blog une certaine maîtrise dans la compréhension de ces sujets de société. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils ont les honneurs d'@si.

Et en qualité de précaires, ils sont très bien placés pour dire que - n'en déplaise aux idéologues du gouvernement et du MEDEF - les salariés d'une entreprise ne négocient JAMAIS sur un pied d'égalité avec leur patron. Et c'est d'autant plus vrai avec 10% de chômage, des millions de gens en situation de précarité et des minimas sociaux qui font vivre les gens au dessous du seuil de pauvreté.

Je les trouve donc très convaincants, au contraire.
Il manque des profils comme celui de Bruce Benamran dont le parcours professionnel me parait lui donner plus de poids sur le sujet
C'est clair qu'indépendant ayant monté sa propre boîte sans employé est éclairant pour parler du salariat.

Après je ne connais pas son parcours dans le détail, mais attention, vous pouvez être salarié depuis des années et être mal placé pour discuter de cette loi parce que pas concerné non plus: Si votre bagage, capacités, spécialisations, etc. vous place en position de force dans les négociations par exemple.
[quote=Neity]C'est ce qui manque pour convaincre des gens comme moi en tout cas.
Des gens comme vous, c'est quoi exactement? Des gens qui ne regardent pas autour d'eux, qui ne prennent pas conscience d'une situation pourtant très visible?

Je trouve au contraire que le "profil" de cette jeune femme est très typique de cette époque où on gâche le talent de la jeunesse en l'obligeant à ce genre de "parcours". Et il leur en faut beaucoup, justement, de talent, pour arriver quand même à exprimer et à mettre en valeur leurs capacités. Le bon côté de cette situation détestable, c'est qu'elle donne à tous ces jeunes du temps pour réfléchir et mettre en oeuvre leurs idées.
Quant à la loi..."toujours demander le retrait pur et simple d'un projet de loi, c'est pénible". Pffff... pénible? Je trouve plutôt que, dans ce cas précis c'est tout à fait pertinent. Certaines lois peuvent être amendées quand elles vont, avec de bonnes intentions, dans la bonne direction. Ce n'est pas le cas de celle-là. Ni la direction, ni les intentions ne sont bonnes. Aucun amendement ne lui fera faire ce pour quoi elle n'a pas été conçue.
Merveilleuse, la petite vidéo...bravo !
Et transformer la merde en or, super nana !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.