111
Commentaires

Kit de survie dans le monde des Pokémon

Derniers commentaires

Bonne année aux mômes,


Bonne année à Maître Korkos, spécialiste d'albums pour les mômes.



Les alboums ici
Et puis comme ça j'ai l'impression d'avoir un pouvoir de super héros : à moi tout seul j'ai complètement chamboulé la hiérarchie des forums .... Niahahahahaharkkkkkk .....
Je ne comprends pas ce que vient faire cette chronique sur les petits mickeys japonais sur un site d'Analyse des Médias ! Ce rafik Djoumy vraiment, quelle erreur de casting !



ha pardon c'est pas une chronique de Rafik ... ha c'est de Korkos ... ha mais alors bon ok ... je comprenais pas pourquoi personne ne râlait ...
Très interessant, merci beaucoup, ça va me servir. ... culture ou recherche ?? en tout cas c'est bien vu.

il est dit aussi que quand on voit un Maneki-neko (le chat porte bonheur) dans la vitrine d'un resto asiatique c'est qu'on peux en manger à l'intérieur ... du chat (porte bonheur ou pas) ... sans doute un bel exemple d'incompréhension culturel et de dénigration ...
Je réponds à moi-même : j'ai trouvé mon bonheur, merci :-)
Ah, ça tombe très très bien !
Mon petit neveu a laissé tomber Oui-Oui pour les Pokemon, depuis qu'il va à la petite/moyenne(?) école (il va avoir 6 ans). Bref, j'ai adoré l'article, j'ai visité les sites indiqués (493 personnages, je meurs...). Et dire que j'ai vécu jusqu'à présent sans en avoir pratiquement jamais entendu parler ! (bon, l'âge et le TàPTPQCPL [Travail-à-Plein-Temps-Plus-Que-Complet-Pendant-Longtemps] font que ceci et cela, et patin et couffin...)
Mais sur aucun je n'ai pu trouver OU acheter ces CARTES (trouvé que des DVD et/ou du Nitendo, y compris sur le site officiel).
Parce que la rentrée, c'est très bientôt, et l'anniversaire de mon petit neveu juste avant. Alors, pour les échanges ou autres, j'aimerai lui donner les outils nécessaires pour bien commencer, poursuivre et terminer l'année scolaire :-))
Pire que ça, je sens que ça m'intéresse !!!

Si quelqu'un(e) veut bien m'indiquer une piste (ici aussi, j'imagine qu'il est possible de frôler la "ligne jaune"...), je lui en serai reconnaissante pour toujours !
Tiens, j'avais raté cet article...
j'ai pas encore tout lu, je me suis arrêtée à Feunard. je voudrais réagir à l'histoire de la tortue à la tête creuse, qui baisse la tête si on la salue : ça me rappelle un album de Papyrus (la BD qui se passe en égypte) où il se passe exactement la même chose : des personnages ont la tête en cuvette et deviennent inoffensifs lorsque le liquide maléfique s'en échappe... pensez vous qu'il s'agit-il d'un pompage sur le mythe japonais dont vous nous parlez, ou d'une convergence inattendue des deux mythologies?
Et nous sommes de retour
pour vous jouer un mauvais tour...
Intolerable inexactitude!!! Le baton magique de San Goku n'a pas été offert par le dragon mais par son grand père San Gohan...
Queneau que je croisais dans les couloirs de la rue Sébastien Bottin en 1970 (précisions sur demande) en osant à peine lui dire bonjour (mais il le faisait pour moi !), Céline, Frédéric Dard et accessoirement James Joyce et quelques autres ont merveilleusement bricolé la langue (qui est un truc vivant)...

Grâce leur soit rendue !

***
BENJAMIN S. : A la sempiternelle critique, je me contente maintenant d'une réponse en copié-collé :
On m'a plusieurs fois fait la remarque, j'ai toujours donné la même réponse ; le principe de ces "inventions orthographiques" vient de Raymond Queneau qui en a parsemé Zazie dans le métro. Certains écrivains l'ont précédé dans ce jeu, mais c'est qui lui a systématisé la chose.
J'essaie d'en faire autant (modestement), parce que ça m'amuse. Et parfois, j'utilise certaines de ses "inventions orthographiques" : j'écris toujours Amerlocain, mot dont la paternité lui revient puisqu'il a écrit Amerloquaine.
À quoi ça sert ? À rien.

Quoique. Ça permet à certains de cabotiner sur un forum.
C'est très intéressant ce mix de sémiologie iconique et d'analyse linguistique en diachronie avec les références culturelles originelles et les traductions -j'aurais juste rajouté un paragraphe pour expliquer la différence de prononciation entre le japonais et le chinois- mais ne serait-ce pas possible de se passer du sempiternelle et lourdingue 'amerlocain' qui fait vraiment franchouillard mal dégrossi ?
Il y a quelques universitaires (par exemple Anne-Marie Houdebine, voir : http://labo.dynalang.free.fr/article.php3?id_article=33) dans des départements de sciences du langage aux maigres moyens qui font ça, mais avec beaucoup moins d'audience mais aussi avec moins de cabotinage virtuel
Impressionnante capacité de mise en relation des images, Alain. Un article sur un sujet très original. Je vois qu'il y a des connaisseurs chez les abonnés d'@si, c'est merveilleux, me revoilà collégien.
Une questions me taraude, pas trop, mais quand même.
Ne trouvez vous pas que les nouveaux Pokémon sont de plus en plus improbables (formes éloignées des animaux que nous connaissons, couleurs vives insupportables etc) ? (Par nouveau j'entends ceux d'après le 151, comme quoi on peut être réac' sur tout !). Quelle analyse donneriez-vous de cette évolution ? La source d'idées des concepteurs s'est-elle tarie, manque-t-il des bases iconographiques anciennes ?

(J'ose mettre un article que j'avais écrit sur les Pokemon, complètement capilotracté)

ADAM W. : Témoignage très intéressant ! Et rassurant pour les parents.
A propos des "Pokémon préhistoriques" : c'est moi qui les appelle ainsi parce qu'ils rappellent des animaux préhistoriques et, plus loin, des dragons. Même s'ils ne sont pas tous qualifiés ainsi dans le jeu. Parce que c'est l'évidence. Comme d'autres rappellent des fleurs, des tortues, etc.
Pour les noms :
- Mew (Myû en japonais) viendrait de l'onomatopée pour le cri du chat ;
- Regi (Reji en japonais) : je n'ai pas trouvé l'explication ; et comme j'côze pas nippon…
- Arceus (Aruseusu en japonais) vient de Aru (Etre, Exister) + Deus (Dieu).

Ces infos viennent de la Ouiquipédia amerlocaine.
Chronique très intéressante monsieur Korkos,
J'ai aujourd'hui 17 ans et on peut dire que les pokémons m'ont un petit peu élevé ! La difficulté de compréhension de certains principes du jeu est compréhensible mais il ne faut pas oublier que les nombreux supports aident à comprendre l'univers, je m'explique : quand nous avions 8 ans, les pokémons passaient tous les jours à la télé, présentant ainsi chaque jour, un nouveau pokémon ou un nouvel aspect des pokémons. Ceci permettant d'apprendre au fur et à mesure. Les jeux qui s'en suivirent (version rouge, bleue, jaune, pour ceux qui s'en souviennent) étaient de très grande qualité et étaient vraiment complets, cela aidait également à être encore plus imprégné de la culture pokémon. Sans parler des autocollants à collectionner, les pogs ou les cartes ...
Ça à tellement bien marché qu'aujourd'hui, tout le monde au lycée (n'importe quel lycée, je m'en porte garant) se souvient de cette époque et peut aisément citer les différents stades d'évolution de certains des pokémons les plus connus. La nostalgie est tellement forte qu'il peut parfois y avoir des gens qui sortent leur gameboy lors d'un voyage scolaire pour s'occuper et jouer ^^

Pour les parents qui s'inquiètent de la bonne ou de la mauvaise influence des pokémons, sachez que le message véhiculé dans le dessin animé est "Vive l'amitié, à bas les méchants". Autre exemple, moi, après plus de 300 heures passées sur la première version du jeu j'étais un des meilleurs de ma classe et aujourd'hui, je suis (à la rentrée) en Terminale Scientifique, pas de quoi s'inquiéter quand à l'avenir de vos enfants ! C'est un procès que l'on veut toujours faire aux jeux vidéos, à chaque sortie d'un jeu violent comme GTA IV, on part à la chasse aux jeux vidéo en faisant défiler des pédopsychiatres criant l'aspect néfaste des jeux vidéo. Ce qui rend un enfant dépendant ou agressif c'est en toute petite partie le jeu et en grande partie le laxisme ou la mauvaise éducation qui vient des parents.

J'étais loin de me douter de l'origine de certains de ces Pokémons, si vous pouviez m'éclairer sur certains nom très énigmatiques comme Mew, les Régi (Régisteel, Régirock et Régice)ou encore Arceus ... (enfin si vous avez le courage de vous replonger dans la mythologie japonaise !)

Une seule remarque quand à votre chronique, les pokémons préhistoriques que vous avez cités ne sont pas qualifié comme tel dans le jeu, si je ne m'abuse, seul Ptera, Amonistar et Kabutops en sont. Nidorino, Dracaufeu et Nidoqueen n'en sont pas. De plus si vous voulez un pokémon dragon, regardez Dracolosse !
Trés drôle cette chronique et inattendue, quoiqu'avec Alain Korkos! je vois surtout d'affreuses cartes de catcheurs, pouah! mais les enfants ont l'air d'aimer, effectivement, alors, c'est une bonne idée denous expliquer tout ça, j'attends la prochaine chronique du même style, si j'ai bien compris, vive la cour d'école, pendant les vacances..........;;
Punaise Alain, aucun domaine de l’imagerie, qu’elle soit peinturlure (sur toile, bois, grotte, ou même en fresque), bédé, imagerie, fantastique, animalière ou quoi que ce soit dans le domaine du possible voire de l’impossible ne vous échappe donc !

Je vous le dis tout net, Alain : vous êtes une bête, et comme c’est un compliment vous pouvez le mettre au frais avec quelques autres aimablement fournis par d’autres @sinautes flagorneurs ou plus simplement fans, pour les jours de disette…

Vous avez donc passé en douce l’agrégation d’enfantillage et de japoniaiseries (votre goût de l’Asie – dont je ne saurais trop vous féliciter – n’est cependant pas un secret, votre collection d’estampes bandante ayant été largement dévoilé il y a peu…)

Devant ce thème Pokémonesque la première citation qui me vient à l’esprit est d’Alphonse Allais : “Il y a des jours où l'absence d'ogre se fait cruellement sentir !”

Des renards à six, puis neuf queues ? Mais… Ce sont les chats qui ont neuf queues ! (excellents pour battre sa femme, même que si nous on ne sait pas pourquoi, elles, elles le savent !)

Les créateurs de cette ménagerie semblent être adeptes du “Maneki-neko” : Par ici les clients et envoyez la thune !

Puisque vous l’évoquez, à juste titre Voici un superbe Miyazaki animé

Qui fait un peu penser (en plus génial quand même) à Là-Haut que nous avons vu hier en 3D (c’est la rubrique “plans régressifs !”)

Passons aux choses intéressantes : la bouffe !

Heu ! M’sieur Alain j’peux avoir des sashimi à la place des sushi, j’aime bien le riz à part, oui, je suis chiant, je sais…

Ou présenté comme ceci, avec du wasabi et une sauce de soja (Kikkoman de préférence)

Arrrggghhh ! C’est malin, j’ai faim maintenant et pas le moindre poisson sous la main pour me le mettre sous la dent !

Amitiés à vos enfants, admirables professeurs de Pokémoneries (et autres conneries probablement), et bon courage pour leur montrer que le sushi est au moins aussi intéressant que la frite (cependant exquise parfois, à condition de ne pas venir de chez Mac Dugland !)

P.S. : Je vais peut-être me dispenser d'apprendre par coeur la liste des 493 Pokémons avec leurs diverses caractéristiques, j'ai quelques autres occupations qui me laissent peu de temps pour une telle étude aussi inutile que chronophage...

***
Décidément, c'est un été très geek que nous propose Arrêt sur Images.
J'en profite pour raconter l'anecdote de la mère de famille qui passe à « Qui veut gagner des millions ? » et tombe sur une question sur les pokémon (à laquelle elle ne sait pas répondre) alors que son fils lui avait dit de les réviser...

Alors dans les autres clichés geeks à explorer, ils nous reste:
- le rubik's cube
- les cartes à collectionner Magic The Gathering
- le jeu de Go et le manga Hikaru No Go
- bob l'éponge
- Guitar Hero

Je noterai tout de même que c'est intéressant de continuer à s'intéresser à la culture qu'absorbent nos enfants (même si je n'en ai pas), parce que c'est un lien d'échange supplémentaire. Si vos enfants trouvent quelque chose intéressant, essayez de découvrir pourquoi en vous y intéressant vous même.
Juste une petite remarque , le nom de Sangoku n'est pas innocent car celui lorsqu'il regarde la lune se transforme en singe géant....
Ici pour sangoku sur wikipédia
J'aurais jamais cru m'intéresser un jour aux Pokemons ... merci Alain pour cette brillante chronique toute pleine de références
Très bon article mais il semble manquer la partie basée sur le jeu de cartes qui elle est fortement inspirée des cartes magic qui est aussi un phénomène.
Depuis on a vu pléthore de jeux ( celui des pokémons ne fait pas exception) qui reprennent le règles de bases de magic.

Il semble que le gros hit du moment chez les jeunes soit le jeu dofus développé par un studio français ( pour une fois ) Ankama. Un article sur ce sujet serait sans aucun doute une aide supplémentaire pour comprendre cet univers.
Pas inintéressante, cette chronique. Je me demande quand même ce qu'elle vient faire sur ce site........
Très belle chronique sur ces petits personnages auxquels je n'ai jamais rien compris, sauf qu'ils appartenaient à un monde que les gosses maitrisaient d'une façon allucinante !
Un neveu avait essayé de m'expliquer = j'ai laché prise au bout de 2 mn....
Il est maintenant père de famille et je ne suis pas sûre qu'il n'y joue pas encore !
Et dire qu'il y a un ministre de l'Education Nationale qui cherche à toute force à simplifier le programme scolaire, pour "revenir aux fondamentaux" et faire simple pour ne pas perturber les petites cervelles des gosses !
Finalement, ils sont x fois plus intelligents que leur Ministricule !
Ca marche encore les pokemons ? je suis larguée : ma fille carbure à Dora et les Schtroumps. J'ai peur Docteur Korkos ... elle n'a pas de jouet ultra violent et des mots agressifs pleins la bouche. Je vais la brancher sur Ken le survivant et repeindre sa chambre rose bonbon en gris caserne, histoire que son enfance soit tronquée et qu'elle soit précipitée dans le monde des grands vite fait bien fait. 4 ans, elle doit pourvoir être autonome. Je compte aussi lui acheter un string et un mobile comme cela je pourrai me la couler douce quand elle sera avec son petit copain de 5 ans en train d'acheter des 8.6 au prisunic.

On a beau y retrouver des images de l'histoire de l'art japonais brillamment exposées par vos soins, on leur sert bien de la m... à nos petits. Et si on éteignait la télé qui passe ces conneries ?
ah !!! et moi qui ai cherché ma korkosKronik ce matin ! bah voila ti pa qu'elle est là !

Et pas pour rien ! Merci beaucoup, vraiment intéressant, les liens entre les différents jeux/dessins animés japonais. On voit bien que des motifs reviennent, mais je n'avais aucune idée de leur origine.

Merci beaucoup...
Pour la chute, j'aurais davantage penché pour les ramens d'Ichiraku san.
http://www.youtube.com/watch?v=1QBoRmkXoho
Une personne se fait passer pour Naruto et en profite pour écumer les restaurants de Konoha sans payer... Naruto qui passe derrière l'indélicat se voit présenter la facture par tous les commerçants qu'il rencontre...
Chance (ou pas?) GothMinou (heu.. fiston, quoi) a échappé (et moi aussi) aux pokemon.
Donc j'y connais que pouic (en plus, mes élèves n'y sont pas sensibles alors ouff quoi).
En revanche, Magic the Gathering.... rhalala.
RÉPONSES EN VRAC


ALEXIS : Ô Sensei, c'est encore mieux ;-))

HUGUES : Oui, je me suis emmêlé les baguettes dans mes transcriptions. J'ai rectifié. Mais le lien que vous signalez est manquant dans votre comm' .

EL ABATIDOR : Je n'ai pas signalé que Pokémon= Pocket Monster parce que je ne voulais pas partir dans l'historique du jeu (un article=une idée, comme dit le proverbe). J'ai signalé, en revanche, le lien vers la Ouiquipédia qui fait l'historique. Mais c'est vrai que c'est un mot-valise et j'aurais pu le signaler à ce titre.

ELLIS : Dans le genre « jeu pour futurs traders et autres marketeux » ya Magic, The Gathering. Créé en 1993, avant les Pokémon. Se joue avec 60 cartes par joueur itou, et ce n'est pas la seule ressemblance. Sans conteste, Satoshi Tajiri a beaucoup regardé Magic avant de créer les Pokémon.

PAMÉLA : « Penez Bulbizarre » m'avait échappé dans la chronique, normal que ça m'échappe dans les comm' !

A part ça j'ai Pikachu en vert à pois roses, ça intéresse quelqu'un ?

ILEYAN : Merci pour le lien, très intéressant.
Pour ceux que cela intéresse, je conseille vivement la lecture de La ronde des jeux et des jouets, ouvrage dirigé par Gilles Brougère chez Autrement. Plusieurs universitaires se penchent sur la circulation des imaginaires entre différents médias (littérature, cinéma, télévision, jouet, jeu vidéo...) dans la culture enfantine. Les "phénomènes" Pokémon, comme Harry Potter, Superman ou Star Wars d'ailleurs, y sont décortiqués et explicités pour les non-initiés. Entre parenthèse, je trouve malheureux que des parents d'enfants qui jouent à Pokémon disent ne rien y comprendre : au contraire, ils sont les plus à même de tout y comprendre puisqu'ils ont les experts sous la main !
A lire également, pour les anglophones, les travaux de Mizuko Ito sur les phénomènes de media-mix dont Pokémon est un parangon : http://www.itofisher.com/mito/ito.imagination.pdf
Absolument passionnant et d'une érudition confondante sur le Japon ! Merci à Alain Korkos de m'avoir fait découvrir un monde que je ne connaissais pas dont j'ignorais tout... On apprend à tout âge !
Maître Korkos (ou devrais-je dire "Korkos senseï"), vous êtes génial !
.... vont être déçus, les élèves, quand ils vont voir que maintenant les maîtresses comprennent (un peu) ce qu'ils se disent en récréation !
Dans l'article, plusieurs méthodes différentes du transcription du chinois sont utilisées. Le titre du "Voyage en Occident" en chinois mandarin se transcrit en pinyin (la méthode phonétique officielle en Chine pop) par "X? Yoú Jì" (ou Xi You Ji sans les tons), et le Roi des Singes : "Sun Wu Kong".

Voir le lien vers une encyclopédie en ligne célèbre pour les transcriptions modernes. Pour la prononciation, c'est quelque chose comme "chi yo dji", prononcé à la française.
Goupix ou Feunard : le renard. Goupil, le renard du Roman de Renart

En espagnol, le renard se dit "zorro" : cela ne vous rappelle rien?
subissant également les pokémon, je me permet un complément : je veux bien que ce ne soit iconographiquement pas stupide, mais quid du prix ?

5 euros les 10 morceaux de carton de 6cm sur 8 en quadri Ro-Vo chez le buraliste, on n'est pas loin de l'acme de l'arnaque commerciale envers nos gamins...

ce qui discrédite pas mal à mes yeux tout le reste.

quoi, "rabat-joie" ?
Ces cartes ont il y a quelques années, transformé mon gamin en Pocket-Môme . Il était très doué pour les études de commerce dans la cours de récré et ne faisait pas du tout l'affaire dans le commerce de ses études. Mais bon ,il vient d'avoir son bac (au ras des Florizzares) , alors tout va bien.
Ok, mais maintenant, le mien de petit monstre en pleine évolution, maintenant il ne veut plus entendre parler que des Catcheurs.

Alors, d'où viennent ces " The Undertaker ", " Yokozuna ", " Macho man ", "Lex Luger ", " Hulk Hogan ", " Vader" ?
On sent bien quelques inspirations ; qui n'ont pas la poésie des " bourreau de Béthune " et autres " Bûcheron de Grenoble ".
MON NOMBRIL : The Undertaker est le pseudo d'un catcheur célèbre. Yokozuna, c'est le titre suprême chez les sumotori. Macho Man, j'vous explique pas. Lex Luger, c'est la loi du Lüger, peut-être (le Lüger étant un flingue teuton). Hulk Hogan fait probablement référence à Hulk, le personnage de bédé. Et Vader rappelle Darth Vader de Star Wars.

Quand j'étais môme, outre le Bourreau de Béthune il y avait l'Ange blanc. C'était un gentil.
En Suisse, la star c'est The Reverend, un jeune catcheur à la soutane immaculée.

Il est instit à ses heures perdues.
Mouais. C'est du jeu pour futurs traders et autres marketeux tout ça, avec ses métaphores de la croissance des marchés et du retour sur investissement. Moi je dis : quand j'étais gamine, il y avait les P.O.G. Ça c'était du jeu : on tape dans le tas, et on fait tout sauter :D
Vous avez dû en avaler des cochonneries pour votre collection de P.O.G. Et vous avez avalé combien de P.O.G.'s par erreur ? ;-))

Ces rondelles datent aussi des années 1990...
Rien bu ni mangé : je récupérais de vieux P.O.G. abandonnés ou on m'en donnait quelques-uns... J'ai jamais eu d'argent de poche, ça explique. Mais c'était cool quand même.
Au Chili, ce qui marchait bien, c'étaient les albums du style Panini ayant pour thème les films Disney qui venaient de sortir... me souviens encore de ma jalousie incessante !
Ohhhh ! J'étais justement en train de me dire qu'à mon époque, y avait que des jeux dont personne se souvient ! J'ai une de ces collections de pogs chez my mother, j'étais trop forte, et c'était trop facile d'en gagner plein en plus !!

Ouah ! les pogs !!!!
Mais bon, je persiste, les années 90, c'est vraiment une décennie de m.... : pas de musique, pas de jeux pour enfants qui restent dans les annales. Pffff. On choisit pas quand on naît....
On avait les minikeums, c'était pas mal quand même...

Minikeums ohoh minikeums !
Moi, de mon temps, c'était Les Crados [cf. site complet dédié à ce monument d'intelligence], dont j'ai récemment appris qu'un des dessinateurs n'était autre que [s]Dieu[/s] Art Spiegelman. Faut bien bouffer...

Quand j'étais môme, outre le Bourreau de Béthune il y avait l'Ange blanc. C'était un gentil.

Il y avait aussi Roger Ben Chemoul, qu'était un gentil. Et du côté des méchants, la reine des crapules, c'était tout de même Roger Delaporte, qu'était vicelard comme pas deux. Me souviens de ma grand mère qui balançait ses pantoufles sur la télé quand il chopait Ben Chemoul par derrière.
Delaporte est devenu ensuite le patron de l'Élysée Montmartre.
CAMILLE P. : Absolument ! Je confirme ! Roger Delaporte, René Ben Chemoul (et pas Roger) ! Y'avait aussi Chéri Bibi, Roger Delaporte, Robert Duranton et André Bollet.
Oulalah les souvenirs !

Vous voulez devenir catcheur ? Suivez cette leçon avec Ben Chemoul, sur le site de l'INA :

L'APPRENTI CATCHEUR
Les Coulisses de l'Exploit - 13/12/1961 - 06min32s

CAMILLE P. : Absolument ! Je confirme ! Roger Delaporte, René Ben Chemoul (et pas Roger) ! Y'avait aussi Chéri Bibi, Roger Delaporte, Robert Duranton et André Bollet.
Oulalah les souvenirs !

Vous voulez devenir catcheur ? Suivez cette leçon avec Ben Chemoul, sur le site de l'INA :

L'APPRENTI CATCHEUR
Les Coulisses de l'Exploit - 13/12/1961 - 06min32s

ALAIN K. : Oups, c'est vrai, c'est René. Superbe archive, merci. C'est là qu'on voit que le catch, ça avait beau être bidon, c'était des sacrés sportifs qui le pratiquaient. Le doc nous rappelle également qu'à l'époque, l'olympisme ça ne nourrissait pas son homme. Le champion avait beau être couvert de breloques de toutes sortes, il gagnait pas un fifrelin.
Ce qui est marrant, dans le reportage, c'est qu'on a affaire à un super élève qui comprend toutes les explications... du deuxième coup. Premier coup, c'est ce qu'il faut pas faire, deuxième essai, c'est réussi de manière impeccable. Y-avait des monteurs à l'ORTF qui en remontreraient à Dan Israël ;-)

Me souviens aussi du partenaire de Ben Chemoul, Walter Bordes, le voltigeur. Un bon gars, çui là, aussi gentil que le bourreau était de Béthunes (d'ailleurs ce dernier, Robert Moreau de son vrai nom, est devenu garde du corps de Jean-Marie Le Pen avant d'être élu Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais avec l'étiquette FN).
Lex Luger, ça m'évoque surtout Lex Luthor
Ça ne nous dit pas qui est le plus fort...
Je me suis toujours demandé comment les Pokémon se reproduisaient... Et aussi si le monde fabuleux des pokémons laissait la place à d'autres animaux moins magiques...

Parce que bon, oké, ils crachent du feu et brillent dans le noir, mais dans le vrai monde on a un peu plus que 500 espèces d'animaux...
merci pour les liens, je vais enfin pouvoir essayer de comprendre ce fichu jeu ! J'avais quand même compris qu'il y avait des évolutions, mais c'est à peu près tout.
Ma fille est atteinte depuis 6 mois de Pokemon-mania, après sa cousine, il y a 12/13 ans, qui nous faisait la leçon à l'époque.
Je vais essayer de lui toucher 2 mots de tout ça... même si j'ai peur que l'origine historique des cartes ne la passionne guère !

Ps : vos chroniques sont toujours aussi plaisantes à lire !
Ce jeu date de 1996 ? les gamins ont à présent une vingtaine d'années. A quoi jouent-ils maintenant ? ;-)

Tiens, Bulbizarre a un prénom ....bizarre ;-)

Penez Bulbizarre, par exemple
C'est un scandale. Je suis sensé bosser ce mois-ci et tout ce que vous trouvez de mieux à faire c'est de me donner envie de rallumer ma vieille Game Boy.

C'est pas fair-play M'sieur Korkos !

Mais merci quand même pour cette superbe chronique.
Encore une belle chronique monsieur Korkos !
MERCI MERCI ET ENCORE MERCI

mon fils a maintenant quelques années de plus, il ne joue plus à ce jeu, ( il a maintenant d autres cartes et je n y comprends toujours rien si vous pouviez m aider ! ) mais enfin maintenant je comprends ce jeu et son origine

Trés chouette chronique pour les parents et enfants

vous êtes vraiment doué quelque soit votre sujet

merci
Merci pour ce petit moment de détente estivale.

Mais en ce qui concerne bulbizarre ce serait plutôt :
Bulbizarre , par exemple. Il peut se transformer en Herbizarre puis en Florizarre.

Enfin ne rajoute rien au propos. :)
Super chronique.

"Tamamo-no-mae se change en renard à neuf queues,
gravure sur bois de Chikanobu,1886" : waouh ! c'est magnifique !

A regarder les 3 mutations d'un Pokemon, on voit immédiatement les 3 âges : petite enfance, adolescence, âge adulte.
Les Pokemon projettent dans l'avenir.
"Quand je serai grand, je serai fort comme lui... Et qu'est-ce que j'étais mignon tout petit".


NB
Korkos, c'est l'évolution de quel Pokemon ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.