48
Commentaires

Kennedy : alors, complot ou pas complot ?

JFK : toute la journée du 22 novembre, les trois initiales ont été à l'honneur. Tous les médias français ont amplement traité des 50 ans de l'assassinat du président des Etats-Unis à Dallas le 22 novembre 1963. L'occasion de se demander si les "théories du complot" ayant entouré l'assassinat sont toujours vivaces, ou pas. Résultat : dans la presse française, elles se portent bien.

Derniers commentaires

Il existe un très bon ouvrage sur la question : celui de Marc Dugain " La malédiction d'Edgar". L'auteur met en scène le récit de l'adjoint de celui qui fut le chef du FBI de 1924 à 1972, à partir d'ouvrages et de sources américains. Lisez-le : vous verrez que la thèse du complot ne fait aucun doute. Autre précision : elle est bien antérieure à 2001. Citer la commission Warren ne sert à rien : elle avait été créée spécialement pour accréditer la thèse d'un seul tireur.
Vous pouvez aussi écouter la première partie de cette émission : [url=http://www.franceculture.fr/emission-un-autre-jour-est-possible-serie-jfk-patrick-jeudi-et-christian-de-metter-2013-11-22]
Concernant cette fameuse balle magique, un reportage diffusé sur la télévision suisse romande démontre, essais balistiques à l'appui,que la thèse de la balle unique est techniquement crédible. Le reportage est accessible librement ici.
Oui c'est évident même...

[quote=Wikipedia]
sort de la bouche du canon à une vitesse comprise entre 560 et 610 m/s (1850 à 2000 pieds/s) ;

parcourt 58 mètres selon une trajectoire balistique selon un angle de 25 degrés et atteint le dos du Président à une vitesse de l'ordre de 520 m/s (1700 pieds/s) ;

passe à travers le veston du Président juste à droite de sa colonne vertébrale et 13,7 centimètres sous la ligne de col, déposant des fragments de métal sur le tissu ;

pénètre le dos du Président 50 millimètres à droite de la colonne vertébrale, créant une blessure de 4 sur 7 millimètres dans le haut du dos (son passage à proximité de la colonne vertébrale fracture légèrement la sixième vertèbre cervicale du Président) ;

traverse le cou du Président en déposant des fragments de métal ;

sort de la gorge du Président au milieu du cou, juste en dessous de la pomme d'Adam (dans les heures qui suivirent, les médecins ayant soigné le Président à l'hôpital Parkland émirent l'avis que cette blessure était un orifice d'entrée, élément utilisé par certains pour affirmer que le tireur se trouvait en face du Président. Cependant, les médecins, qui s'étaient concentrés sur la blessure à la tête, n'avaient pas remarqué la blessure — d'entrée — du dos, et les défenseurs de la théorie rappellent que les médecins revinrent ensuite sur ces déclarations) ;

traverse la chemise du Président, y déposant des fragments de métal ;

traverse le nœud de cravate du Président ; à ce moment sa vitesse est de 460 m/s (1 500 pieds/s) et elle commence à culbuter ;


parcourt les 65 centimètres qui séparent le Président du Gouverneur, culbutant à environ 90 degrés ;

traverse le veston et la chemise du Gouverneur Connally en dessous et derrière son aisselle droite, déposant des fragments de métal ;

pénètre le dos du Gouverneur, créant une blessure de 8 sur 15 millimètres, cette forme elliptique étant due à la position de la balle au moment de l'impact (choc latéral),


traverse la poitrine du gouverneur selon un angle anatomique de 10 degrés vers le bas, détruisant 13 centimètres de la cinquième côte, ;

sort de la poitrine juste en dessous du téton droit, créant une blessure de 5 centimètres ;

traverse la chemise et le veston à 13 centimètres à droite du revers du costume et à hauteur du bas du revers ; elle avance alors à environ 270 m/s (900 pieds/s),

pénètre le dessus du poignet du Gouverneur, fracture le radius puis sort par la paume de la main, ayant décéléré jusque 120 m/s (400 pieds/s), ;

pénètre la cuisse du Gouverneur, créant une blessure de 10 millimètres ;

s'arrête à une profondeur de 5 centimètres dans le muscle de la cuisse (lors de son décès en 1993, le Gouverneur avait encore dans le muscle un fragment de balle de 1,5 sur 2 millimètres) ;
tombe de la blessure alors que le Gouverneur est sur un chariot de l'hôpital Parkland ;


est découverte sur un chariot d'hôpital


Et la voilà (Tataaaaaaaaaa) :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ce399-4.gif
La vraie question est : "Qui a tué Kennedy, et pourquoi ?". La transformer en "Qui est complotiste, et pourquoi ?" est stupide. On peut ne pas croire au complot le 11 septembre 2011 et croire à une machination le 11 septembre 1973 au Chili. Ce fait est maintenant documenté, le problème n'est pas d'être complotiste ou non.
Kennedy s'était mis suffisamment de monde à dos (les pétroliers, le pentagone...) et l'histoire officielle est suffisamment abracadabrantesque (un déséquilibré agissant seul, tué par un autre du même bois) pour qu'on soit en droit de se poser des questions. Un film présenté sur Arte mettant en cause les pétroliers texans et Johnson, texan, mériterait d'être mentionné.
Bon bah on va attendre 50 ans pour avoir un débat à peu près sérieux sur le 11/09.

Marrant que personne n'ose défendre la thèse officiel ici cette fois....j'aurais bien aimé voir ce forum à l'époque "Qoâââ, vous contestez Oswald, tireur unique...négationiste ! et vous croyez aux petits hommes verts aussi ?"

On a eu la balle magique hier, on a la tour magique aujourd'hui, c'était juste une petite répétition.
S'il y a eu deux tireurs, il y a eu complot. Un complot impliquant au moins deux personnes
Mais la thèse du tireur unique n'est pas synonyme d'absence de complot.
L'assassinat par un tireur unique a très bien peu être commandité dans le cadre d'un complot réunissant deux cents personnes.
William Reymond dans "JFK, le dernier témoin" parle d'un complot liant le vice président et les pétroliers texans, et la mafia. Il site un grand nombre d'assassinats des témoins de l'affaire , ces pistes n'ont pas été explorées.
Si ASI pouvait éviter d'utiliser des expressions sans signification propre comme théorie du complot, ayant pour seul rôle de disqualifier l'interlocuteur ...
Nota (évidence) : Qu'Oswald soit le seul tireur n'invalide pas l'hypothèse d'un complot. Ellroy l'a prouvé brillamment.
Vous êtes contre la liberté de la presse à gagner du pognon en racontant n'importe quoi ? C'est un complot !
"On retrouve un liste de leurs arguments" -> une liste

Les arguments des complotistes sont nombreux - mais pas forcément crédibles -> ça sent l'enquête poussée du journaliste d'investigation !
Ce n'était pas un complot ni un assassinat d'ailleurs mais bel et bien un accident. La voiture roulait sans pare-brise, une abeille est passée par là et paf ! Le bête accident ! Maintenant que nous connaissons la prosaïque vérité les "complotistes" anti monsanto vont nous expliquer que c'est une vaste manipulation destinée à occulter les responsabilité de cette firme humaniste dans la disparition des abeilles ...
Putain c'était quand même plus simple avant : on vous disait que le roi tenait son pouvoir du bon dieu lui même et que la nsa ne pratiquait pas d'écoutes téléphoniques et on le croyait ! Mais aujourd'hui c'est comme ça des gens sans savoir vivre viennent jeter le doute dans le coeur du peuple. mr Joffrin l'a bien compris, le doute c'est l'ennemi de la démocratie. Et il n'y a rien de plus ressemblant au doute sur les évènements d'hier que le doute sur les évènements d'aujourd'hui.

Pour lever toute ambiguïté demandons à notre D'Ormesson national d'inscrire en souriant dans le dictionnaire cette nouvelle définition du doute : attitude antisociale de celui qui est porté au complotisme ...
Ah bon, c'était pas un super-AVC alors?
Ce qui est intéressant, et tout à fait dans le ton d'@si, c'est que le premier cas de bidonnage documenté d'un grand média (en l’occurrence CBS et son présentateur vedette d'alors - Dan Rather).

Ce dernier, après avoir visionné le bout de film de Zapruder est allé raconter ce qu'il a vu à l'antenne.

https://www.youtube.com/watch?v=kiSoxFHyjGY

Concernant un point important - le fait qu'il n'y ai eu que un seul tireur qui a tiré par l'arrière du véhicule - il expliquera avoir la la tête du président "est allé vers l'avant avec une violence considérable".

Et 15 ans après, lorsque le film fut enfin montré aux Américains, tous ont pu constater que leur présentateur vedette leur avait menti sur ce point (la tête du président bouge effectivement violemment lors de l'impact, mais vers l'arrière, ce qui permet un doute sur l'origine réelle du tir).

Ce dernier s'excusa alors, prétendant avoir commis "une erreur honnête".

Ben voyons !
Tout à fait d'accord avec Tatanka, l'accusation de "complotisme" est une construction récente.
A l'époque, la thèse du Loup solitaire, Oswald, tué deux jours plus tard par un Vengeur solitaire, Ruby, tenancier de boîte de nuit, laissait tout le monde sceptique.
Ruby, bien connu des services de police comme on dirait aujourd'hui, a prétendu vouloir épargner à Jackie Kennedy la douleur d'un procès... Comme dirait le Canard, c'est beau comme de l'antique !
Il semble qu'à l'heure actuelle la presse cherche à faire du sentiationnalisme, en prenant bien soin de mettre en parrallèle les thèses les plus louffoques et les interrogations pertinentes sur cette affaire, pour le moins obscure puisque les versions diffèrent selon les commissions d'enquête (Warren et HSCA), cette dernière concluant à la présence de deux tireurs...
Les uns produisent du bruit médiatique, les autres, qui se veulent plus sérieux, cherchent à sacraliser la version de la commission Warren (dont les documents de travail ont été mis au secret pour 75 ans).
A croire que De Gaulle était un "complotiste", lui qui aurait confié à Alain Peyrefitte : "Tout ceci n'est qu'une histoire de barbouzes. Nous ne saurons jamais la vérité sur la mort de JFK, ce serait la fin des États-Unis" ( C'était De Gaulle, Fayard, 1994).
Et après, il a été un "président médiocre" d'après certains,, la majorité des médias nous livrant une hagiographie de JFK, j'en ai plus qu'assez d'entendre discourir sur sa mort !Et maintenant vous aussi ...
Juste pour vous dire que la théorie de la "Théorie du complot" est une création post 11 septembre 2001.
En 1963 et après, les diverses hypothèses et la contestation du rapport Warren allaient de soi, sans que quiconque eut a subir un lynchage, médiatique ou autre.
Les temps ont changé, les Chiens de Gardes ont bien travaillé.
J'ai lu jusqu'au bout. @si n'a pas la réponse ! je crois que je ne renouvelerai pas mon abonnement.
Pour savoir si oui ou non il faut demander au chasseur de conspirationnistes et complotistes, Taguieff et ses amis débunkers sur conspywatc.org, pourquoi chercher compliqué quand on peux faire simple : non la Commission Waren et la dernière enquête cité ci dessus le dit "no conspiracy" pour la mort de JFK.

Sinon si l'envie vous viens de voir la vérité ailleurs, allez y gaiement on attends les commentaires qui ne vont pas tarder a faire de ce forum, une franche rigolade et de jolis coups de fleurés mouchetés bien dans le style d'a@i ..

Qui commence ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.