16
Commentaires

Karachi : Guillaume Dasquié quitte Libé

Guillaume Dasquié ne travaille plus à Libération. Fournissant le quotidien en enquêtes depuis l'automne 2008, notamment sur l'affaire Karachi (nous l'avions reçu pour en parler), le journaliste d'investigation a démissionné dimanche 30 janvier. En emportant dans ses bagages une tribune de François Léotard, destinée au départ à Libé et finalement publiée sur Rue89. En cause, les relations de Dasquié avec le juge d'investigation Marc Trévidic, en charge de l'enquête sur l'attentat de Karachi.

Derniers commentaires

Je devrais mettre mon commentaire dans l'ancien article sur Dasquié, mais celui ci étant plus récent, je le dis là:
Dan parlait du bizbiz entre Dasquié et le réseau voltaire à propos du 11 septembre.
Il citait donc son livre en ces termes: "la publication en 2002 du livre l'Effroyable mensonge, qu'il a cosigné. Un livre qui réfutait point par point les allégations de l'Effroyable imposture, publié quelques mois plus tôt par Thierry Meyssan".

J'en parle car ça me donne toujours des tics quand on parle du sérieux de Dasquié.
Dan donne l'impression d'avoir lu le livre, mais en réalité ce sont simplement les mots du marketings qui présente le livre. Pour les avoir repris comme ça, je ne peux pas croire que Dan l'ai lu.

C'est là que je voulais en venir: Ce bouquin est un rare torchon! Je croyais y trouver comme promis un contre argumentaire pour tempérer ceux de Meyssan, et j'y ai trouvé des accusations personnelles lamentables, une non argumentation limité à "il serait très facile de démonter point par point chaque élucubration, mais on ne perdra pas ce temps". Or cette promesse du livre n'est jamais tenue! Ils critiquent les méthodes d'investigations de Meyssan, ils critiquent l'origine internet de ses sources, sans préciser pourquoi ces sources ne sont pas fiables (sites gouvernementaux, sites de grands journaux etc", ils s'amusent à essayer de deviner qui est son expert à partir des initiales, pour ensuite démonter la crédibilité de la personne.ils critiquent la maison d'édition...

Mais sur les faits, la contre argumentation, quasiment rien.
Ils n'ont traité que le premier chapitre du libre de Meyssan, et très mal.
Exemple qui m'a marqué par sa bêtise:
Pour contrer l'argument disant qu'il n'était pas normal qu'il ne reste plus rien de l'avion écrasé sur le pentagon, ils interrogent un spécialiste des crash d'avions pour savoir s'il en est étonné (paye ta précision). Il répond que non, car quand un avion s'écrase en piqué vertical contre le sol, tout disparait, on ne retrouve plus que les réacteurs en aciers.

Je résume l'intelligence de la chose?
Il est complètement acceptable qu'un avion arrivant à l'horizontal tout près du sol, contre un bâtiment très renforcé, se soit désintégré totalement, sans que l'on trouve même les réacteurs où leur trace dans la façade.
Puisque un avion fonçant à la vertical contre le sol se désagrège totalement en ne laissant que les réacteurs.

Je ne veux pas lancer de débat sur l'avion du pentagone ici, on peut critiquer pleins de choses sur le livre de Meyssan, mais celui de Dasquié est simplement ignoble et idiot, et finit même par donner du crédit à Meyssan.

C'est peut être un grand journaliste pour son réseau et ses sources, mais pour l'analyse j'espère qu'il se débrouille mieux que dans son co-bouquin.

Or dans l'émission de ASI sur Karachi il était beaucoup moins clair et intelligible que son confrère de rue89.
Dans le fond Joffrin a eu peur de couvrir Dasquié et de passer ainsi pour un ennemi de la cour...il est frappant de voir comment les journalistes d'investigations de Libé, excellents à l'origine, ont été calmés par Joffrin.
Peut -on trouver des journalistes vraiment LIBRES parmi les médias officiéllement reconnus ? Guillaume paie une nouvelle fois ....salaire et emmerdes oui ....mais ?
Guillaume, je comprends que vous souhaitiez changer de métier, et vous avez raison de dire que c'est trop mal payé pour les emmerdes que ça rapporte. Ne faites pas critique des médias, ce serait la même chose question paye, et vous perdriez de surcroît tous vos amis. Faites quelque chose de plus simple, et mieux payé : présentez le JT, par exemple, ou un talk show sur Canal, entouré de blondes qui rigolent tout le temps.
Libé perd effectivement un bon journaliste - suffisamment en tout cas pour que la DST ait jugé nécessaire, il y a quelques années, de s'asseoir sur ses droits fondamentaux et de le cuisiner afin d'obtenir ses sources...

Et à l'idée de Demorand débarqué à la tête de Libé... ils sont à la dèche à ce point ?

Demorand n'est plus que l'ombre de ce qu'il a été parfois jadis: un bon journaliste, de manière très aléatoire.
"à changer de métier, le journalisme étant tout de même mal payé pour beaucoup d'emmerdements"

vu comme ça, effectivement...
Libé perd en tout cas un de ses meilleurs éléments, au moment même où arrivent Demorand, sa capuche et ses dents qui rayent le parquet. Pas sûr qu'ils aient gagné au change...
Hmmm, c'est bien pratique, un journaliste qui enquête sur Karachi est mis en difficulté et démissionne ...
Du coup, quel impact cela va-t-il avoir sur la couverture médiatique de cette affaire ? Et sur l'enquête du juge Trevidic ?
Mouais-mouais-mouais. Un journaliste qui découvre des informations d'importance doit les publier avant de les remettre aux enquêteurs (q'uils soient de police ou d'instruction) par loyauté pour son employeur / ses lecteurs. Donc un journaliste qui crame allègrement (c'est une supposition) une partie du travail des juges est un bon journaliste d'investigation...
Le "journalisme d'investigation" me met toujours très mal à l'aise. En voilà sans doute l'une des raisons.
+ un journaliste d'investigation est quelqu'un qui sait la boucler (ça je le comprends bien), mais qui se nourrit des paroles de ceux qui veulent bien l'ouvrir (alors qu'ils ont, eux aussi, des raisons de la fermer). Mouais-Mouais-Mouais.
Et dans le même temps, ils se lamentent de la mort de la presse papier... RIP Libé.
Après avoir lu les commentaires des uns et des autres je reste sur l'impression d'un gros non-dit...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.