29
Commentaires

Juppé et Dupont-Aignan critiquent le fact-checking

"Une forme de harcèlement journalistique" : dans le documentaire "Juppé, le ressuscité" présenté le 3 octobre par Franz-Olivier Giesbert sur France 3, le candidat à la primaire de la droite et du centre Alain Juppé s'est exprimé sur la "manie nouvelle" des journalistes de faire de la "vérification permanente", c'est-à-dire du fact-checking. Il n'est pas le seul candidat à critiquer ce mode de décryptage des discours.

Derniers commentaires

Dupont-Aignan reprécise plus tard dans un tweet qu'il critiquait uniquement le Qatar, l'Arabie Saoudite et le Koweït,

À l'est rien de nouveau...

Quelques remarques :
- Les réfugiés quittent la Syrie pour la principale raison d'un Islam "trop rigoureux"...
- Il semble donc que Monsieur Dupont-Craignant ignore que l'Arabie Saoudite et le Koweït sont des pays avec un régime théocratique.
- Arabie Saoudite et Koweït ne sont pas des pays voisins de la Syrie qui sont l'Irak et la Jordanie.
- Historiquement et humanitairement les migrations de font vers l'ouest...

Ça c'est sûr que Dupont Craignant la vérité préfère "emmerder" plutôt que de réfléchir avant de débiter des serments à sornettes.
Je ne sais si la préhistoire est déjà de l'histoire humaine, mais les premières migrations sont allées vers l'est (d'afrique vers l'asie, puis avec ré-embranchement à l'ouest pour une partie des néanderthaliens venus s'implanter en Europe). Sinon, comment expliquer le peuplement de l'Asie et de l'Amérique).

En revanche, les invasions de l'âge de bronze, du bas Empire... effectivement... Quoique les vikings et les arabes au haut moyen-âge, c'est plus l'axe nord-sud, et ce n'est assurément pas pour cause humanitaire...
La préhistoire n'est pas "L'Histoire" qui repose sur des documents écrits.
Par contre tu as raison, nous sommes tous descendant d'une tribut africaine, qui a migré en Europe (vers l'ouest) après avoir migré vers l'est (Asie et MO)
La Préhistoire est une Histoire inscrite dans nos gènes , dans les découvertes archéologiques .
Un beau livre qui ne ment pas , ouvert sur nos ascendants et leur évolution courageuse , saine curiosité et gourmandise comprises .

Qui a inventé l'ââââârt de la guerre et les diplômes pour avoir le droit de parler ?
Des prédateurs , à n'en pas douter !
Juppé: En 2003, il met fin à sa carrière d'inspecteur des finances et fait valoir ses droits à la retraite à l'âge de 57 ans, alors que le gouvernement prépare une réforme des retraites repoussant l'âge de départ à la retraite. Extra.

14 mois avec sursis, inéligibilité. "Il paye pour Chirac" est sensé l'absoudre. L'électeur est bête, mais voit bien que si c'est grâce à l'épouvantail Sarkozy qu'il est là, c'est qu'il ne vaut pas grand chose, Juppé. Super bon profil.

Le Maire, sa femme son attachée parlementaire, un ministère sous Sarkozy, il a une sacré éthique celui-là, pas profiteur pour deux sous. Houaouh, quel renouvellement de la droite grâce à lui, ça décoiffe, rien que du neuf, et qui s'est drôlement frotté à la réalité du pays de par son parcours (ironie).

Dupont-Aignan. Non rien.
On note: Juppé revendique le droit de mentir et Dupond-Aignan emmerde les journaux "Le Monde" et "Libération".

Les gens menteurs qui emmerdent la terre entière vont être très partagés dans leur choix électoral prochain. Comment départager ces deux candidats?
Mais il a raison le Dupont , ce sont des habitats beaucoup trop luxueux pour cette racaille islamiste .
Déjà qu'ils viennent polluer nos plages avec leur bourkini et leurs cadavres d'enfants...sans compter le bruits et l'odeur !!!
"Alain Juppé s'est exprimé sur la "manie nouvelle" des journalistes de faire de la "vérification permanente", c'est-à-dire du fact-checking. Il n'est pas le seul candidat à critiquer ce mode de décryptage des discours"

Le fact checking n'est pas "un concept" ni même une "nouvelle manière" de faire du journalisme - le travail journlistique me semble-t-il, dans son rapport aux hommes politiques, doit précisément consister dans le travail des dossiers au fond, condition des questions, des contestations et des relances intelligentes.

Ce n'est pas un mode de "décryptage", c'est l'objet même du journalisme. Sinon ça s'appelle de la Com'.
Enfin je croyais.
Il est plus facile de contester des faits (fact-checking) que de combattre des idées reçues que de démonter des systèmes de pensée vicieux et de redresser des images déformées.
Bref, certains journalistes prennent à peu de frais la pose du justicier.
Le chapeau de Gisbert : le chapeau de Zorro ou le chapeau de Zozo ?
Hier la ville de Strasbourg bruissait comme un nid de frelons. Y avait de l'orage dans l'air, des policiers partout sauf là où l'on voudrait qu'ils soient. On ne les voyait pas, on entendait juste les sirènes, les départs en trombe des véhicules non balisés.
Et ce matin, voilà du fact-checking, France Info était tout plein d'un seul nom, France Inter aussi. Et ce nom c'était monsieur dynamique en personne, celui qui use du mot "dynamique" comme l'autre du mot "gaulois", ce non ministre, ce non candidat appelé Macron. Bismuth n'était pas loin non plus dans un bled à côté. Mais les radios n'en ont pas parlé parce qu'ils ne peuvent pas en parler tout le temps sinon fact-checking est là pour les rappeler au minimum de décence dans un maximum d'indécence.

Petit rappel à ces terrorisés du fact-checking que sont Juppé et l'autre je en sais qui, l'explorateur du TGV. S'il y a fact-checking c'est que vous avez plus que nécessaire fait du fact-cheating!
Moi, j'attends le premier procès pour harcèlement des petites mains chargées de trier les infos utiles aux démonstrations électoralistes de leur [s]patron[/s] candidat.
Parce que ça doit pas être triste déjà, de fouiner partout à la recherche d'infos rentables. Si en plus faut qu'elles soient exactes... Et l'énervement de ces messieurs face aux journalistes donne probablement une idée infinitésimale de leur comportement en interne, à l'abri des regards et face à un subordonné qui leur a donné des infos approximatives ou carrément inexactes.
Ridicule le FOG avec son galurin ! On ne lui a jmais qu'il fallait se découvrir le chef lorsqu'on entrait dans un lieu public ? Dingue....

Sinon avec cette affaire de fast-checking, on arrive aux limites du pouvoir politique. Tout le monde sait tout ; comme ils savent moins, ils deviennent moins utiles... Je me marre...
Visiblement, Juppé regrette la belle époque du journalisme de connivence, qu'il pouvait pratiquer avec des gens comme FOG pour qui les faits sont moins importants (surtout s'ils le dérangent) que ce qu'il peut dire pour lécher, lâcher, lyncher (selon la place de son sujet sur l'échelle de la réussite : gare à ceux qui en sont tombés).

Moyennant quoi s'adonner au « fact-checking » demande une rigueur et un recours à un éventail d'informations les plus forts possibles. On a vu des fact-checkeurs tirer trop vite...
Al, qui a toujours quelque chose à dire, a vu un 'navion'...
Avec de gros nublots.
Et qui roule vite en plus.
Normal, quand on est un navion on va pas se traîner comme un vulgaire train.

Sacré Al.
T'est pas tout seul, Nicolas. Nous aussi on t'emmerde. On emmerde aussi l'autre Nico, tu sais, celui qui a le numéro atomique 83.
Pauvre Agnan de la maîcresse ! Avec son touite raté, il va se fader tous les fans de Kim gros Joufflu !

Non ?

Ah bon...

Il faudrait dire à FOG que c'est malpoli de parler à quelqu'un la tête couverte. Surtout dans un navion, où le risque de coup de soleil est minime.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.