17
Commentaires

Jeu "Casse-toi pov'con" : un reportage de France 3 "empêché"

"Casse-toi pov'con": ce jeu de société est baptisé en clin d'oeil à la phrase de Nicolas Sarkozy prononcée au salon de l'agriculture en 2008. Ce jeu était présenté samedi au Festival Ludomania, à Saint Apollinaire, petite commune proche de Dijon. Une équipe de France 3 local a voulu réaliser un reportage sur ce jeu. Mais la mairie, alertée, a fait pression sur les organisateurs pour que les journalistes ne puissent pas réaliser leur reportage.

Derniers commentaires

@Frédéric Pape

"Fallait faire un jeu où il faut aider nicolas sarkozy à sauver le monde"

Pasque vous croyez qu'Il a besoin d'aide Notre Sauveur...Toi, tu vas avoir des problèmes....
Fallait faire un jeu où il faut aider nicolas sarkozy à sauver le monde, y'aurait eu moins de problème.
On ne peut plus citer nos élites ? C'est ça, j'ai tout compris ?

Et "au rage au désespoir", je peux ?
Si la mairie, ou le maire, ou n'importe quel wannabe laquais d'en haut a fait pression pour virer le jeu pour... ben en fait je me demande bien pourquoi. Bref si le but c'est qu'on ne parle pas de ce jeu, c'est raté... Demain si j'écris un livre qui évoque vaguement Sarko, j'organise un mini-scandale genre censure, on me l'a volé dans le métro, on m'a déchiré certaines pages... Y'a un filon :-)
Cache-toi pov' jeu !
"pour que les journalistes ne puisse pas réaliser ..."

Attention à l'aurtografe !
De la servitude volontaire...
Est-ce un vrai jeu de société ou seulement un coup de pub ? Le concept a l'air sympa mais peut-on vraiment jouer à "Casse-toi pov'con" ?
Si vous lisez le site de Vidberg, vous verrez qu'il existe depuis longtemps et n'a pas été créé pour la circonstance.
Oui, c'est un vrai jeu, avec un titre à volonté de buzz, évidemment, mais je ne pense pas qu'il voulait mettre les gens à ce point dans l'embarras.

une vidéo expliquant le jeu :
http://www.trictrac.tv/?video=428

et un début de partie :
http://www.trictrac.tv/?video=430
Super ! Surtout la deuxième vidéo avec ces 4 grands garçons qui se prennent rapidement au jeu...Une bonne idée de cadeau en tout cas...
J'ai envoyé dimanche soir un mail à la mairie de St-Apollinaire (comme dit un internaute: le nouveau saint-patron des censeurs...) pour leur dire mon opinion sur leur façon de faire. Réponse de la mairie (plus précisément depuis le mail de Mme Martine Oudot):


_____________________________________________________________

La commune de Saint-Apollinaire est choquée de la polémique qui est lancée sur le net à propos du festival Ludimania et qui met en cause personnellement le député-maire Rémi Delatte alors que le festival connaît un succès exceptionnel, avec une affluence de plus de 3000 personnes.

Il est regrettable qu’une volonté de destabilisation de cette manifestation ternisse la qualité de ce festival et décridibilise ses organisateurs bénévoles, talentueux et sérieux.

Jamais des pressions, voire des menaces, n’ont été proférées par la commune à l’encontre des exposants ou de la presse, pas plus à l’égard des organisateurs.

Ce festival est un espace de jeux et non un salon où l’on acquiert des jeux. En ce sens, les organisateurs en accord avec la commune, ne souhaitent pas que des ventes et des dédicaces soient organisées.

En revanche, organisateurs, exposants, festivaliers et élus, auraient été sensibles à un reportage global de cette manifestation qui s’ancre durablement dans le paysage ludique régional.

Lors de la clôture du festival, Rémi Delatte, député-maire, n’a pas manqué d’annoncer la prochaine édition en 2012, à la grande satisfaction du public et des organisateurs.


_____________________________________________________________

C'est amusant (ou pas) de voir comment se réécrit / détourne l'histoire:

alors que le festival connaît un succès exceptionnel, avec une affluence de plus de 3000 personnes.
Quel rapport? Les internautes qui ont écrit à la mairie ne mettaient pas en cause le succès du festival...

décridibilise ses organisateurs bénévoles, talentueux et sérieux
Le rédacteur de ce communiqué tient pour acquis que les attaques portent contre les organisateurs du festival. Il est vrai que, dans les commentaires sur le blog de Martin Vidberg, certains ont commencé à critiquer Ludomania pour avoir cédé aux pressions (mais Vidberg a expliqué leur position et leur impossibilité de tenir face à ces pressions, ce qui a coupé court aux remarques). Bref, voilà de la bien mauvaise rhétorique: faire dire ce qui n'a pas été dit (ou peu), construire une image négative des Méchants Critiqueurs. Pensez donc: ils attaquent de talentueux et sérieux bénévoles! Alors n'allez surtout pas croire ce qu'ils racontent sur la Mairie, hein... Une attaque ad hominem en règle, combinant pathos et mauvaise foi..

Jamais des pressions, voire des menaces, n’ont été proférées par la commune à l’encontre des exposants ou de la presse, pas plus à l’égard des organisateurs.
Passons: là-dessus, il ne s'agit que du parole-contre-parole. Donc rien de démontrable, rien de critiquable non plus.

les organisateurs en accord avec la commune, ne souhaitent pas que des ventes et des dédicaces soient organisées.
Or voilà ce que propose le site de Ludomania: une séance de dédicace... (et, en regardant les autres news concernant le festival, cela ne concerne pas que Martin Vidberg). "Alors, Martin nous fais [sic] l’honneur d’aller à la rencontre du public lors du festival : DEDICACES SAMEDI 10 SEPTEMBRE A 15 HEURES !!!"
Donc: contradiction flagrante.

En revanche, organisateurs, exposants, festivaliers et élus, auraient été sensibles à un reportage global de cette manifestation qui s’ancre durablement dans le paysage ludique régional.
Après les vilains-Méchants qui critiquent, les Vilains-Méchants journalistes!! Ils n'ont pas fait un reportage global! Ils étaient bien sur place mais, d'après ce que dit Martin Vidberg, face à l'interdiction de parler du jeu "casse toi pov'con", ont plié bagage sans poursuivre leur reportage. Et on a vu que le site de France 3 confirme cette version: ils n'ont pas vu un exemplaire du jeu, malgré ce qu'affirme Rémi Delatte (à savoir que le jeu a bien été présenté au festival pendant deux jours)
_____________________________________________________________

Bref, la Mauvaise foi a de beaux jours devant elle... avec la Censure aux ciseaux rouillés. Plutôt moche.
Dommage que Ludomania nie la polémique. Mais j'imagine qu'ils ont très peu de moyens, et ne veulent pas les perdre.
Oui oui, j'y ai joué pas mal de fois, c'est un jeu sympa, pas prise de tête. Il écorne tous les politiciens à égale mesure. Mais ça reste un jeu d'observation et de rapidité, pas d'opinion.

Je suis très choquée par la contre-attaque du maire de St-Apollinaire, qui accuse Vidberg et les journalistes de France 3 de mensonge avec un culot éhonté. Ce coup-ci, il s'attaque à un bloggueur connu qui a les moyens de se faire entendre, mais qu'en est-il de toutes les personnes subissant de petits chantages de ce genre, et incapables de se défendre ? À commencer par les organisateurs du festival qui répètent la version de la mairie, liés qu'ils sont par leur besoin de subvensions !
je découvre la nouvelle version du maire, alors que j'avais suivi l'affaire hier soir, je crois que les choses sont aussi claire que le dit mon voisin du dessus.
Rien de bien étonnant en Sarkozie.
"Contrairement à ce qui est dit, [le maire UMP, Rémi Delatte n'est] jamais intervenu pour demander le retrait du jeu « casse toi pov’con »."
C'est pour ça que Vidberg dit " la mairie".
Delatte a suffisamment de zélés et serviles collaborateurs. Sarkozy devrait gueuler au plagiat de méthode.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.