41
Commentaires

Jeanne d'Arc, Napoléon : "L'historien ne peut pas cautionner le roman national"

L'Histoire est-elle récupérable à l'infini ? Peut-on la tordre pour lui faire dire ce que l'on veut ? Peut-on l'enseigner sans verser dans le roman national ? Notre journaliste Paul Aveline et ses invités décortiquent les mythes fondateurs de l'histoire de France, et tentent de déconstruire son utilisation actuelle, souvent politisée à outrance. Pour passer au crible quelques mythes et références centrales de l'histoire de France, ASI reçoit cette semaine Jean-Christophe Piot, journaliste et diplômé en histoire, Éric Anceau, historien et maître de conférences à Sorbonne-Université, et Christophe Naudin, historien et professeur d'histoire en région parisienne.

Commentaires préférés des abonnés

Vous n'avez pas trouvé d'historienne pour participer à cette émission ?

Une bien bonne émission avec des invités passionnants. Ceci-dit, j'ai attendu jusqu'à la toute fin une apparition surprise de Laurence de Cook !

Deux chaines Youtube qualitatives pour les curieuses et curieux :
- Herodot'com 

- Histony 



Bel été(...)

Ce qui est rigolo (ou désespérant, ça dépend des lunes) avec 300, le film, c'est qu'il est l'adaptation d'un comic, dont le scénariste et dessinateur, Frank Miller, utilise l'imagerie et une approche mythologique pour questionner sur les paradoxes de(...)

Derniers commentaires

Très intéressante émission !

Je ne suis pas très connaisseuse en histoire et ne regarde pas les vidéos de vulgarisation YouTube (qui le fait peut-être beaucoup), mais j'avais trouvé passionnant cet article de Telerama sur le sommeil en 2 phases jusqu'au 19e siècle (ce que j'ignorais totalement) : https://www.telerama.fr/debats-reportages/il-etait-une-fois-le-sommeil-a-deux-temps-ou-comment-lindustrialisation-a-change-nos-nuits-6875740.php


Extrait :

Nuits “biphasiques”

« Tout le monde ne dormait pas exactement aux mêmes horaires mais la plupart des gens, quel que soit leur milieu social, dormaient en deux fois. La coutume était de se coucher entre 9 et 10 heures du soir, de dormir trois heures et de se réveiller autour de minuit. Pendant environ une heure — un temps que l’on appelait “dorveille” —, on accomplissait mille tâches différentes avant de retourner se coucher. C’est l’heure où se commettaient toutes sortes de larcins : voler quelques pommes dans le verger du voisin, couper du bois là où c’était interdit…

De nombreux textes médicaux d’époque conseillent aussi de prendre ses “médicaments”, ou ce qui en tient lieu, juste après ce premier sommeil, car ils sont plus efficaces à cette heure-là — une sorte de “chronobiologie” avant l’heure. Mais on ne sortait pas toujours du lit : on se racontait ses rêves, dont on pensait qu’ils étaient porteurs de messages et d’instructions divines. Et l’activité la plus commune était tout simplement de faire l’amour. Laurent Joubert, un médecin français du XVIe siècle, consacre plusieurs pages à la question de savoir pourquoi les paysans français faisaient autant d’enfants. Sa conclusion : le temps qui suit le premier sommeil est le plus adéquat pour faire l’amour, on y est plus vigoureux et plus fertile… »


L'histoire qui s'éloigne du roman national et des "grands hommes" me semble très intéressante. J'aurais aimé que la discussion de fin sur la manière de faire de l'histoire, d'en parler avec par exemple les objets aille un peu plus loin sur le sujet.

Très bonne émission. Merci.

Les intervenants sont intéressants.



C'est rigolo de disserter sur l'imagerie que propage le film 300, mais j'ose espérer qu'aucun spectateur n'ayant vu le film ne s'attendait à une quelconque véracité historique dans ce qui n'est rien d'autre qu'un gros actioner bourrin. Espère-t-on comprendre la 2ème guerre mondiale en regardant La grande vadrouille ?

Les meilleures vidéos d'Histoire instructives et néanmoins hilarantes restent à mon goût Confessions d'Histoire, découvertes grâce à @si. Ne pas négliger les notes historiques sur le site.

Je n'ai pas vu 300 quand c'est sorti..... Mais en voyant l'extrait, j'ai cru à un mauvais jeu vidéo!!!! Rassurez moi, le reste du film est mieux que ça?????   

PS: le sigma est sur le bouclier des spartiates et pas des perses! L'extrème droite ne va quand même s'assimiler à des perses  (trop civilisés pour eux ;))

Sur Napoléon j'ai constaté avec une certaine surprise que de Gaulle lui avait consacré des développements mesurés dans son livre "la France et son armée" p 115 à 155

Chronik fiction avait partagé son analyse de 300 https://youtu.be/Ywi84nZ1XiM

Dans les années 70-80-90 il y avait un/des groupe(s) terroriste(s) d'extrême-droite baptisé(s) "Charles Martel" ayant commis de multiples attentats, contre des mosquées, des clients dans un bar marseillais, des consulats d'Algérie etc... Je crois qu'un des artificiers d'un de ces commandos avait péri dans les années 90 en manipulant un des engins qu'ils destinait à une atrocité.

J'ai rien appris et je n'ai pas l'impression d'avoir vraiment eu là matière à réflexion.  L'erreur sigma et boucliers perses traduit-elle un manque de préparation ? Il n'y avait pas au moins une femme disponible pour participer à l'émission et peut-être y apporter plus d'intérêt ? Globalement un peu déçu, pas trouvé ça au niveau. Mais bon, on est au mois d'août ! Il est un peu chelou l'ancien Debout la Rance, obligé de se caméléoniser au milieu des gauchistes. S'il y a un type que je déteste au moins autant que le Pen et Macron, c'est bien Dupont Aignan, alors ça m'a un peu coupé d'entrée.

Très bonne émission.


A propos de Jeanne d'Arc je me suis laissé dire en 2018, par un membre éminent d'une société généalogique, que des recherches sérieuses évoquaient, sans conclure pour le moment, des liens forts entre l’intéressée et Charles VII...

Excellente émission, invités qui ont le temps de parler et de développer leurs idées, présentateur à l'aise et qui connaît son sujet...

Encore !

Quelques idées qui me viennent après avoir vu l'émission:


_bie nsûr que Napoléon était misogyne, même par rapport à son époque; il a infa

Peut être un autre point pour une autre émission. Peut -on tirer les leçons de l'histoire ? Peut -on s'inspirer  de l'exemple ou de contre -exemple historiques ? La France , fort heureusement  ne peut plus mener de politiques de conquêtes  comme Napoléon donc comment envisager une politique européenne ?

Une  émission tout à fait intéressante , très réussie .A la toute fin de l'émission ,Jean-Christophe Piot  fait une remarque tout à fait intéressante. Les historiens ont changé leurs champs d'étude .Il ne s'agit pas seulement  d'étudier les grands personnages  de l'histoire ,mais aussi  les structures sociales  ,les pratiques culturelles. Il y a tout un travail de contextualisation. Je me souviens  d'avoir entendu il y a quelques mois un historien ( ou une historienne) expliquer que Jeanne  d' Arc n'était pas isolée ,mais qu'il existait au  XVème siècle de nombreuses " prophétesses"  qui pensaient avoir entendu des voix divines.  De même ,la bataille de Poitiers n'est pas une bataille " nationale" ,mais  la bataille de grands princes territoriaux contre l'avancée des Arabes. Bien entendu , les hommes politiques valorisent l'histoire des grands personnages ,mais la contextualisation est aussi intéressante.

Le France, telle que nous la concevons dans ses principes, comme je le comprends, ne me semble exister que depuis 1945. Elle est née de la Résistance et du programme du CNR. Tout ce qui précède est de l'histoire, mais n'a rien à voir avec le temps présent. Commémorer, certes, mais rappeler que les mentalités étaient différentes, voir opposées, à nos critères contemporains. D'où peut-être la

On a évoqué avec admiration Nota Bene. Pourtant, la video sur les Francs-maçons était d'un vide absolu ! Comment raconter qu'on ne sait rien d'eux et appeler ça une émission sur l'histoire ? Ne rien dire de la provenance de ces idées, ni de leur action républicaine pendant la restauration, les deux empires et la troisième république ? Oublier même de rappeler que le président des Etats Unis d'Amérique a demandé que les francs-maçons, au moins aient droit à un procès dans la période de répression de la Commune.
Oublier que les Géomêtres-Bâtisseurs ont été balayés par les Algêbristes à partir du XVIè siècle et que c'est pour cette raison que les instruments de la Géomètrie figurent sur les armes des Francs-maçons.
Tenter au moins d'expliquer pourquoi Monarchistes, Bonapartistes, Intégriste et Nazis les pourchassaient. Tout ceci n'est qu'un exemple de tous les oublis de cette video.
Cette autre sur les "barbares pas si méchants que ça" est à pleurer ! Oui, bien sûr, les chefs avaient reçu une éducation romaine pour la plupart, ce qui n'en faisait pas des "civilisés" pour autant.
Les romains préservaient soigneusement un certain niveau de barbarie pour faire face au monde de tribus guerrières qui entourait l'empire.
On oublie de signaler que dans l'Empire Romain d'Occident la population d'esclave dépassait en nombre de très loin celle des citoyens, et que la majorité d'entre eux venaient des populations vaincues originaires d'Orient, tandis que l'armée romaine comportait une grande majorité de germaniques. Que les Zélotes (juifs préchrétiens) étaient très nombreux notamment chez les esclaves et qu'après la persécution de Dioclétien, on en trouvait même dans l'entourage de l'empereur. Ce cadre une fois posé explique ce qui s'est passé à l'extérieur comme à l'intérieur de l'empire.

Jeanne d'arc brûlé par les anglais ? Ce serait néglié le rôle des Français (éveque Cauchon etc)... https://www.herodote.net/30_mai_1431-evenement-14310530.php

Ce qui est rigolo (ou désespérant, ça dépend des lunes) avec 300, le film, c'est qu'il est l'adaptation d'un comic, dont le scénariste et dessinateur, Frank Miller, utilise l'imagerie et une approche mythologique pour questionner sur les paradoxes de la démocratie et du statut de ces défenseurs. En cela il prolonge son travail effectué sur Batman - The Dark Knight Returns. Au même titre, plus tard, qu'un Paul Verhoeven avec Starship Troopers, il effectue un pas de coté pour nous montrer des véritables fascistes face à une autre type de domination. Cette approche (subtile et bourine comme Miller aimait le faire à l'époque) a le chic de permettre de prendre du recul et d'aborder le comic comme ce qu'il est : une oeuvre de fiction posant quelques questions intéressantes sur notre rapport à la liberté et cela sans jamais transformer ses protagonistes en héros ou modèle à suivre.

En évacuant cette approche subtile (comme il sait si bien le faire) et en s'arrêtant à la figure testostéronné du guerrier beuglant parce que lui content avant de saillir femelle et combattre barbare, Zack Snyder dénature dès lors un comic fortement intéressant dans le texte (pas loin de la complexité étrange d'un V pour Vendetta) et totalement magnifique dans l'image (parmi les plus belles pages du dessinateur Miller).

C'est donc assez marrant de voir tous les teubés du bulbe encenser la pellicule grotesque de Snyder pour des prétextes fallacieux quand celle-ci est une version pour télétubbies.

"Une opération de douane sur les magnétoscope appelé 732"... source ?
Je n'ai trouvé qu'un article mais il ne mentionne pas que c'est cela le nom de de l'opération : https://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Le-22-octobre-1982-Laurent-Fabius-met-en-place-le-blocus-des-magnetoscopes-japonais-_NG_-2012-04-11-791883

Vous n'avez pas trouvé d'historienne pour participer à cette émission ?

Très belle émission, merci!

Vive les historiens professionnels et les " historiens "   médiatiques : " à la lanterne " !

Une bien bonne émission avec des invités passionnants. Ceci-dit, j'ai attendu jusqu'à la toute fin une apparition surprise de Laurence de Cook !

Deux chaines Youtube qualitatives pour les curieuses et curieux :
- Herodot'com 

- Histony 



Bel été.

Je rajouterai 'sur le champs' qui en matière 'd'art de l'art de la guerre' est proprement extraordinaire et tordant (enfin de mon point de vue...).


On peut y ajouter Nota Bene, cité dans l'émission.

Bravo et merci !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.