158
Commentaires

"Je n'ai pas rencontré un seul expert favorable à la vaccination à 100%"

Le 4 janvier, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a annoncé que la France résiliait la commande de 50 millions de doses de vaccin contre la grippe A, sur le total des 94 millions qui avaient été commandées. Face à cette annonce, qui ressemble à l'épilogue du grand feuilleton politico-médiatique qui occupe la France depuis neuf mois, on peut commencer à se poser une question : avons-nous cédé à la psychose ? Et si oui, par qui a-t-elle initiée, relayée et entretenue ? Quel rôle ont joué les médias ?

Derniers commentaires

Nous sommes le 2 Janvier 2012 mais je suis tellement estomaqué par ce que je viens d'entendre que je vous en fait part: selon M. François Asselineau, candidat à la présidentielle de 2012, il y aurait eu propagation de fausses informations par la compagnie Hill and Knowlton (société de relation publique agissant pour le compte des laboratoires Roche) afin de faire croire à une épidémie mondiale de grippe. Ce monsieur le dit dans la vidéo suivante: programme de M.Asselineau sur la santé à partir de la 11 ième minute.
la vaccination ? Dans un quartier populaire ou une ville fauché de province, l' hôpital représente une fille d' attente interminable aux urgences et des erreurs médicales pour lesquelles il est répondu c' est dommage ! Dans les beaux quartiers on ne traîne jamais un ongle incarné.
Quelques remarques questions à partager :

* Pourquoi un aussi grand décalage entre l'image de M.Le Guen qui pousse le gouvernement à en faire toujours plus car la France n'est pas prête à affronter la pandémie à venir et son discours aujourd'hui à l'émission ?

Est-ce si difficile d'avouer que lui aussi par la forme de ses interventions a participé à l'emballement général ? Je trouve que DS lâche un peu vite le morceau avec la réponse de M.Le Guen qui énonce voire qui récite tout son programme politique ou tout du moins la partie en cas de crise sanitaire. Avec le très beau : " Je ne cesse d'expliquer aux pouvoirs publics depuis quatre ans que la culture d'une crise sanitaire c'est pas le ministère de l'intérieur et c'est pas la loi, c'est le ministère de la santé et les sciences humaines et sociales, pour faire simple."
Ce discours tenu dans l'émission n'était-il pas audible avant juillet 2009 ?

* "de la solidarité de proximité beaucoup plus grande", concrètement qu'est-ce que c'est ? Un vaste programme comme dit DS ?

* Les liens des experts et des firmes pharmaceutiques pourrait faire le sujet d'une enquête approfondie. M.Le Guen, qui sous entend bien connaitre le sujet mais en parle avec des "je crois que", "je pense que" notamment en parlant de la directrice générale de l'oms. Alors oui ou non a-t-elle des liens ? Qui peut répondre ? Enfin, M. Le Guen dit : "On dit leur nom, on source et on explique quels sont leur lien avec les industries... les laboratoires", ceci dit il ne l'a pas fait pour lui même.

* Je trouve que M. Le Guen coupe très souvent la parole ce qui l'éloigne du débat calme et serein sur le sujet qu'il prône.

* Il aurait été intéressant d'avoir en face de M.Le Guen une personne qui soit chercheur par exemple pour pouvoir lui répondre.

* En visitant le site de l'ap-hp : http://www.aphp.fr/site/connaitre/conseil_administration.htm
On y voit que M. Le Guen est président suppléant de l'ap-hp. J'imagine bien que le M.Le Maire Delanoë (président statutaire) délègue sa présidence, la transparence commence aussi par ce genre de petit détail.
Je suis très attachée à Arrêt sur images et suit les émissions autant que possible. Il y a un point récurrent cependant qui me déçoit, qui est apparu dans cette émission sur la pandémie. Lorsque Monsieur Le Guen insinue qu'il y a deux classes de point de vue à propos de la vaccination : les scientifiques et les autres. Le sien, bien sûr, est scientifique, donc dans la "bonne" ligne, vertueuse. Et tout le monde d'opiner de la tête. Or, il se trouve que l'insinuation de Monsieur Le Guen est très insidieuse, reléguant dans un obscurantisme flou des mouvements de pensée qui depuis vingt, trente, cinquante ans se sont construits à partir d'observations attentives à l'aide d'une logique très scientifique, avec des résultats intéressants. Mais à contre-courant d'une pensée dominante qui souhaite garder un monopole souvent lié à des intérêts financiers. Il est à souligner d'ailleurs que nombre de ces mouvements dénoncent l'influence malsaine des intérêts des laboratoires pharmaceutiques sur les thérapies proposées depuis longtemps. Et que l'on ne peut pas faire un lien entre la dénonciation qu'ils ont menée avec persistance et ténacité et la prise de conscience actuelle. Ils ont à maintes reprises fait preuve d'une beaucoup plus grande aptitude à la logique et à la raison que ceux qui voulaient les faire taire.
Monsieur Le Guen dit ce qu'il veut. Mais les journalistes ? Pourquoi croiraient-ils leurs invités sur parole ? Que ne vont-ils enquêter, observer avant d'opiner de la tête ? Que ne laisse-t-il d'autres courants s'exprimer ? Il y a une réelle matière à débat, et ce débat est etouffé.
Je n'ai pas trouvé de fonction "Editer" donc je me permet de double-poster :

Je tiens à dire (pour mon premier post depuis un an que je suis abonné, mieux vaut tard que jamais :p) que j'ai adoré cette émission !

De part son sujet d'abord, mais aussi et surtout par son plateau, en particulier les deux invités Mr Le Guen et Mr Kahn.
Ces deux-là sont très vivants, ils rigolent, balancent quelques blagues par-ci par-là (excellent le coup du DRH !), et à coté des réponses intéressantes (le passage sur le lobbying de l'OMS en particulier par Mr Le Guen).

Bref, avec cette émission, j'ai vraiment passé un bon moment ! J'avais juste envie de le souligner.
Bonsoir, je n'ai pas encore visionné l'émission mais j'ai noté une petite faute dans le titre : "Et si oui, par qui a-t-elle été initiée, relayée et entretenue ?"
"Je travaille à l'ambassade de France dans un pays très touché par la grippe H1N1, mais dans une circonscription qui l'a très peu été. Nous avons reçu dix fois plus de doses de Tamiflu que nous avons de Français inscrits (environ 3 000), parmi lesquelles plus d'un millier de doses périmées depuis novembre 2009 !"

[...]

"Un don aux hopitaux locaux ? Non, c'est « la propriété de l'Etat français »"

>< L'article entier ici ><
un petit point intéressant sur les sujets qui nous occupent en ce moment: les voeux 2010 d'anne Roumanoff
http://www.dailymotion.com/video/xbtm8g_10012010-roumanoff-vd_fun
super intéressant dans l'acte 2:
la pandémie est un agression contre la société et pas contre les individus, il na fallait donc pas proposer une réponse individuelle (la vaccination de chaque individu).
ainsi c'est donc bien une différence d'approche idéologique, une vision politique, la société est-elle l'agrégation des individus qui la composent ? Ne sommes nous pas au coeur du débat sur le libéralisme ? au coeur du débat sur ce qui caractérise la droite et la gauche. Un gouvernement de droite peut-il avoir une approche différente de la société? un gouvernement de droite pouvait proposer autre chose qu'une réponse individuelle à cette pandémie ?
intéressant ce Jean-Marie le Guen, jnote aussi au passage une info qu'on ignorait jusqu'ici : la France est le seul pays du monde à avoir projeté de vacciner toute la population ! Enorme....
pour compléter les infos sur le sujet, je vous recommande la lecture pasionnante d'un livre d'un journaliste allemand, biologiste de formation, qui démonte les manoeuvres et manipulations des grands labos...
"les inventeurs de maladie" de Jörg BLECH acte sud 2005 ou Babel poche 2008
Pourquoi n'avez vous pas évoqué plus complétement l'interview donné à l'huma du 7 janvier dernier du docteur Wolfgang Wodard, président de la comission santé du conseil de l'europe(ex membre du SPD).
Celui ci nous apprenait que le vaccin Obta flu a été élaboré par Novartis à partir de cellules cancéreuses (c'est apparement la première fois que l'on fait ça)
L'Allemagne a refusé de l'utiliser malgré l'autorisation de l'AME (Agence Europeene du Médicament) car il n'y avait pas une garantie d'inocuité suffisante selon le gouvernement Allemand, et celui ci a résilier les contrats avec Novartis.
Pas la France.
C'est la première fois que j'entends parler de ces faits.
Un vide sidéral d'investigation journalistique sur cette question ( et sur les autres ?) : voilà le vrai sujet qu'il faudra bien traiter un jour .............
Le Monde serait-il le seul journal en France? et les autres médias ?

JMLG ne veut débattre qu'avec des gens "rationnels" on se demande de quel coté se trouve la rationalité dans ce débat il serait peut être temps au contraire d'écouter des personnes non " rationnelles"
Si le but de l'émission était de le placer face à ses contradictions c'est très insuffisant .

Pas grand chose non plus sur le rôle de la presse.( c'était pourtant le sujet) Un nombre de morts totalement fantaisiste au Mexique en Avril.... Aucun rappel des une, chaque fois qu'un malade mourrait soit disant atteint de la grippe H1N1, soit disant sans autre cause ....Les rectificatifs étaient rares. Les chiffres de morts annoncées ....., les mutations de virus ( en Ukraine) qui tombent à point nommé lorsque les centres de vaccination sont boudés et dont on ne parle plus quelques jours plus tard .... ( n'oublions pas les hivers précédents ou le moindre canard faisait la une eux aussi) .
Le choix d'un vaccin spécifique à cette souche alors qu'il s'agit de la grippe saisonnière version 2009, très peu de suivi de l'épidémie ( et non pas la pandémie) dans l'émisphère sud.... etc vide, vide, vide

Un vide sidéral d'investigation journalistique sur cette question + une tendance à la dramatisation se vend bien ( existe-t-il une porte de sortie) ...... On se serait passé de l'air condescendant au sujet de Zémour qui s'informerait sur le net...... et pourtant c'est plutôt mieux que le vide sidéral.......

Il faut quand même un culot monstre pour oser dénigrer les opposants à la vaccination et leurs interventions massive sur internet alors que " l'Histoire leur donne raison" .
Merci pour cette émission ou vous avez tous été tres bon....
Bien sur qu'il faut lire sur "atoute" dont je vous conseille également le dossier "touche pas à ma prostate" remettant en question le tout dépistage du cancer de prostate.
J'ai trouvé Le Guen tres bon, dommage qu'on ne l'ai pas entendu haut et fort avant l'épidémie...
Seul Bémol, jf Kahn... Que vient il faire sur ce plateau.???. il avoue ne rien connaitre au problème et part sans cesse en hors sujet avec l'aplomb qu'on lui connait...
Il serait intéressant de reprendre les déclarations incroyables de Michel CIMES ET FLAYZAQUIER qui ont été des promoteurs incroyables pour la vaccination sans discernement... leur manque de travail d'investigation est coupable les réduisant a être les courroies de transmission du ministère de ... l'intérieur.
exemple CIMES: "vous êtes pour la science et vous vous vaccinez, vous êtes contre la science et vous ne vous vaccinez pas..." authentique, je crois c'était sur Canal plus...;
La vaccination est un outil formidable , incroyablement précieux qui vient d'être bien malmené par nos dirigeant en réduisant la confiance qu'une population lui fait....
En fait dans le milieu bien informé, même les patrons de l'OMS ne se sont pas fait vacciner.
A l’INSERM, beaucoup et dès le printemps se sont fait vacciner à un vaccin qui empêche les désagréments de la grippe et qui est efficace sur 5 ans, le pneumo 23 !

Lors de votre première émission, les risques étaient grands, or il fallait attendre 3 semaines pour savoir ce qui se passait réellement, les pouvoirs publics avaient délibérément exagérer l’importance de cette grippe.

Cela a permis d’introduire de remplacer des profs par internet !

Pourquoi pas cela fera des économies.
1 point manque: les circulaires "spéciale grippe A" qui mettaient en danger les libertés publiques (évoquées très brièvement dans la vaccination en entreprise) notamment dans la justice (plus de débat contradictoire lors des procès)...
En fait ASI avait par deux fois la vérité....

ici

et ici

Antoine Flahault, qu'on a beaucoup entendu parlé sur la grippe avait il des liens avec Christelle ou Chrystelle Jouan Flahaut, Directeur médical du LEEM....

En gros un conseiller fort médiatique sur les antennes et dans les oreilles ministérielles avait il un lien quelconque avec une représentante de l'industrie pharmaceutique française??

La réponse:

Chystel habite t elle avec Antoine??


signé un forumeur qu'a pas été à l'école!!
Ce n'est pas la première fois, à propos de la collusion entre laboratoire et "experts" que j'entends DS dire : avez-vous les chiffres ? Est-ce connu ? Pourquoi les journalistes n'enquêtent-ils pas sur ce sujet si le scandale est tel ?

En fait, malgré le caractère absolument scandaleux de cette corruption, celle-ci est connue de tous et déjà largement étayée.

deux articles pour Gilles Klein :
http://www.nytimes.com/2009/03/03/business/03medschool.html?_r=1&emc=eta1
http://www.nytimes.com/2008/11/28/business/28govtest.html?pagewanted=3&_r=1&partner=rss&emc=rss

un rapport de l'IGAS paru en novembre 2008 pour DS (le rapports montrent entre autre comment les laboratoires participent financièrement à la formation continue des médecins) :
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/084000751/0000.pdf

Un article issu d'une communication orale de Richard Smith, ancien éditeur du "British Medical Journal" et qui décrit les canards médicaux comme un simple sous-département marketing des laboratoires pharmaceutiques : http://www.plosmedicine.org/article/info:doi/10.1371/journal.pmed.0020138

Bref, la liste est si longue.

Et pour les lecteurs de blogs, outre Atoute http://www.atoute.org/ et le blog de Martin Winckler http://martinwinckler.com/, il existe aussi le blog de christian Lehmann http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/ et le site très complet pharmacritique http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/.

Alors ? Ou sont les chiffres ? Qui enquête ?
Mais non, c'est pas possible....le scandale est si gros, ça se saurait !!

Ben ouais c'est tellement pas possible que c'est vrai,
mais à la télé tout le monde s'en fout,
trop occupés qu'y sont par Johnny qu'est malade...
Bonjour,

Le papier écrit par le Confrère médecin sur "atoute" est excellent (en concluant qu'en l'occurence, c'était à chacun de se déterminer sur la question et que, de toute façon, l'épidémie était finie) sauf sur un point où il est dit que la vaccination antigrippale (classique) est efficace à 50%.

En effet, il y a quelques mois (date à vérifier mais c'était bien avant que l'on parle de H1N1), un article écrit dans la presse professionnelle comme "Le Généraliste" - presse dont on sait l'absence de liberté par rapport à l'industrie pharmaceutique - reconnaissait que l'efficacité des vaccins antigrippaux n'était pas bien évaluée; l'article illustrait cette remarque par le fait que lors de la campagne vaccinale (qui touche toujours en majorité les personnes âgées) de la saison 97-98 (dates citées de mémoire donc à vérifier aussi), le virus réel sur le terrain n'était pas dans le vaccin, ce qui veut dire que, cette saison-là, personne n'était vacciné; eh bien, il n'y eut aucune augmentation de la mortalité chez les personnes agées!!!! Et l'article de conclure: oui, c'est vrai, pour protéger les fragiles, il vaut mieux abandonner leur vaccination et vacciner par contre largement l'entourage! Magnifique pirouette qui va leur permettre de vendre encore plus de vaccins....

Si le début de l'article faisait rêver sur l'éthique des industries, la fin en ôtait toute envie. Dure réalité et c'est assez étonnant que cette info ne fut pas largement reprise....A bon entendeur...
DS a dit peu avant : "on n'y comprend plus rien."
et juste après, à 34 minutes et 16 secondes,
Anne-Sophie, super goguenarde, regarde son patron tenter de dompter le truculent JFK.

Pfff..c'est pas de tout repos, hein ?
100 millions de dollasr contre la ville de NYC, pour mise en danger d'autrui suite à la contamination d'un enfant dans un parc..., ->> New York Police judiciaire TF1 NOW. Tant pis pour les retardataires.
Ca commence bien . Daniel cite une personne du monde ayant refusé l'invitation
sur le plateau (dégonflé va) et ceci me rapelle la défunte émission télé ou Daniel ne
manquait pas d'égratigner les collabos baisseur de froc (les absents ont toujours tort) !
Du rythme dans cette émission (du 120 à la noire au moins) et j'avoue ne pas avoir vu
le temps passé . J'aime bien le ton pertinent d'Anne Sophie qui petit à petit prend de
l'importance dans chaque émission , et c'est bien .
Je regrette ne pas avoir assez entendu JF Kahn dont l'immense culture nous aurait apporté
beaucoup de scoop en direct . Le Guen empétré dans son discours politique et dans ses
contradictions rien d'étonnant !! What else ??
Hello,
Tout à fait d'accord avec les 2 asinautes qui rappellent Mermet (www.la-bas.org) au bon souvenir de la rédaction d'ASI. Vous n'essayez pas de tirer au clair les liens pour le moins ambigus
- entre Roselyne et les entreprises pharmaceutiques d'une part (lorsqu'elle était au parlement européen elle aurait été encore en lien financier avec eux ?) ,
- entre la commission qui donne des autorisations aux médicaments et les labos d'autre part
Tout çà je l'invente pas, je l'entends à la radio et j'aurais bien aimé vous entendre le confirmer ou le démentir.
Mais pourquoi ne pas annoncer les sujets futurs de vos émissions ? On pourrait au moins vous raconter la rumeur de la graisse de porc avant l'enregistrement !
Vincent Schweitzer
Bonjour juste une petite remarque de forme:
La citation qui sert de titre est équivoque sans le contexte que lui donne la tirade de M. Le Guen:
on ne sait pas, en lisant juste le titre, si aucun des experts n'est favorable à "la vaccination 100%" [de la population] ou si aucun des n'expert n'est favorable à 100% à la vaccination (ie il y aurait certains cas de maladie où la vaccination n'est pas souhaitable).

Du coup je trouve ça dommage qu'une émission de décryptage induise de l'incertitude.
Par ailleurs, les questions posées en préambule ne se voient pas réellement apporter de réponse, le "débat", pour autant que ce feu unidirectionnel soit un débat: au final, l'émission porte plus sur la politique du gouvernement face à cette crise que sur le traitement médiatique de cette crise, comme annoncé.

Domage!
PF
Je pense que la leçon inaugurale de Peter Piot met bien en exergue le fond du problème même si il parle du traitement de la pandémie du sida.

La science n’arrive pas au gens sans les politiques et les politiques prennent leurs décisions sans regarder ce qu’en dit la science ou toute activité appliquant une méthode similaire pour décrire la réalité et la comprendre. En même temps, il faudrait apprendre à penser en prenant en compte les erreurs au plus tard au collège, histoire d’éviter le principe de précaution comme un barrage à toute avancée. Une description ne vaut rien si on ne sait pas exactement de quoi elle parle, on rentre dans les hypothèses et il faut les expliciter, elles ne sont pas forcément vraies.

Résultat, les gens n’ont pas confiance en la communication des journalistes et politiques et ne doivent pas y faire confiance sans moyen de juger de sa véracité. Les décisions prisent ne le sont pas avec la prise en compte de la réalité brute mais de l’émotionnel. Pourtant de bons spécialistes en communication devrait pouvoir retourner l’opposition. On trouve assez d’études ( voir sur hal par exemple ) là-dessus depuis la commission Creel et bien des recettes ont fait leurs preuves. Faîtes court, percutant et répétez le beaucoup… Goebbels comprenait bien cette méthode. On appelle pas ça le buzz aujourd’hui ?
Le 4 janvier, Roselyne annonce qu'elle renvoie des vaccins,

et le 6 elle envoie à la maison une missive comminatoire qu'elle signe.en personne, via la mutuelle des étudiants, et ce à tous les étudiants de France, les sommant, ces jeunes gens dynamiques et en pleine forme (pas vraiment un public à risque), de se faire vacciner.

Quelques extraits :
"liée à un virus très contagieux, cette pandémie va probablement toucher beaucoup d'entre nous et aura des conséquences graves chez certaines personnes", tiens je croyais qu'on avait atteint un plateau de la pandémie.

"Pour vous protéger, mais aussi pour protéger vos proches qui sont peut-être fragiles",

Avec des beaucoup, des certains et des peut-être, on mettrait la France dans un cercueil.

"le gouvernement, sur recommandation scientifique, vous propose de vous faire vacciner contre le virus A (H1N1). Cette vaccination est particulièrement importante si vous êtes amenés à être en contact avec des personnes fragiles (sic, on se répète), des jeunes enfants ou des femmes enceintes." (oui, c'est en gras, car c'est important).

"La qualité, la sécurité et l'efficacité des vaccins utilisés ont fait l'objet d'une évaluation rigoureuse de la part des autorités sanitaires, dans le cadre des autorisations de mise sur le marché." Je croyais justement qu'on avait peu de recul sur les études et que l'AMM était une formalité. Et pour le Tamiflu, n'y a-t-il pas de risques ?

"Vous pouvez vous faire vacciner sans rendez-vous, de préférence dans les 10 jours, ...." oui très vite, parce qu'après ce ne sera plus nécessaire.

Signé Roselyne Bachelot-Narquin

Cette communication ministérielle est pour le moins contradictoire.

http://anthropia.blogg.org
Caramba ! J'ai trouvé l'émission moyenne. Ce sont surtout les intervenants qui ont semblé tomber des nues à propos des rapports incestueux entre l'OMS et les labos via les experts qui sont souvent financés par les compagnies pharmaceutiques. Ils ne s'étaient même pas posé véritablement la question, donc ils ne pouvaient pas donner des arguments valables pour s'y opposer.

Je trouve déjà qu'on aurait pu leur demander s'ils étaient vaccinés, et avec ou sans adjuvant, et pourquoi..., particulièrement le député PS qui a des responsabilités dans tout ce bin's. J'ai lu je ne sais où, je crois dans la presse belge, que la directrice de l'OMS ne s'était pas fait vacciner.
Résultat, je n'ai pas eu l'impression d'avoir avancé sur la réalité de cette psychose. Maintenant, il n'est plus temps de décider si on va se vacciner ou pas, c'est terminé. J'ai fait vacciner mon fils de 10 ans sans adjuvant, car il était plus exposé et qu'il avait été très malade quelques semaines avant (probablement une grippe A non dépistée car il y en a eu dans son école, et que nombre des autres enfants ont eu officiellement des rhino-pharyngites) et ne voulait pas que ça recommence. Et moi j'ai évité de me faire vacciner quand on me l'a proposé quand je l'ai accompagné, parce que souvent les vaccins me clouent au lit quelques jours. Alors.....

Par contre, ça m'a permis de constater la naïveté de ces fameuses classes dont parle Chomsky, et qui sont prêts à croire n'importe quoi, entre autres parce que le système leur profite, donc c'est dans leur intérêt de croire par conservatisme, ils ne peuvent pas se permettre de tout remettre en cause, ils ont trop à perdre.

Mais une autre hypothèse m'est venue à l'esprit qui vaut ce qu'elle vaut. C'est que plus on est pauvre, et plus on a tendance à se méfier des beaux parleurs, surtout si on devine qu'il se trouve dans l'affaire des intérêts financiers.
En tant que pauvre, on n'a pas d'argent à perdre et à donner à des arnaqueurs. On se méfie donc très rapidement. quand il y a des enjeux financiers, même lointains, surtout si ça fait plusieurs fois que des alarmes déjà se sont révélées être des pétards mouillés. Avec le temps, ce genre de doute devient naturel.
Cette situation peut être une explication plus simple que d'autres.
Bonjour,
"Les labos sont là pour faire des profits"
Je suis mal à l'aise quand j'entends ce genre de raisonnement.
C'est bizarre qu'on ne dise plus "les labos sont là pour fournir des médicaments" Pffff totalement effacé !!!
Sans doute une histoire de civilisation.
Adams Smith a été précurseur dans les OGM !!!
Tres bonne emission et felicitation pour les nouveaux decors. Tres reussi.

2 commentaires:

-Il y a un leger echo quand les invites elevent la voix et il serait souhaitable que vous puissiez y remedier.
(l'echo etait plus important lors de la premiere ligne jaune de 2010)

-Dan a ete interrompu au cours de l'emission au moment de donner des complements d'info. Vous pouvez certainement eviter ces aleas dans une emission SDF.
Très bonne émission pour moi car elle part dans tous les sens et les bonnes idées et remarques jaillissent par surprise.
Merci
Suite au visionnage de l'émission, c'est avec célérité que je me précipite sur le forum pour vous témoigner, M. Israel, toute ma révolte devant la manifestation de goujaterie caractérisée à laquelle je viens d'assister. Je ne pousserai qu'un cri, un seul : laissez-parler Dan ! Je ne compte pas avoir recours à petition.be, mais appréciant vos interventions informées - vous avez toujours l'air de préparer minutieusement chaque sujet - et ayant moi-même souvent du mal à m'imposer dans un débat, où les contributeurs parlent fort, trop fort, et détestant le faire, je voudrais que vous sachiez qu'au moins un des asinautes a remarqué et regretté que vous ne parvinssiez pas davantage à prendre la parole, et a compati. Cordialement.
Émission passionnante et hautement instructive, ds est génial et ses collaborateurs sublimes. (je met ça dans l'espoir de voir mon post enfin publié car ça fait quelques uns qui disparaissent au grattage.

Entendre échanger les idées reçues dominantes s'opposant sur des détails de la bouche même de ceux qu'on entend sans arrêt (JFK ...) dans un "débat" tenu strictement dans les limites de la polémique "acceptable" illustre merveilleusement ce que Bourdieu appelait le "pipeau" des journalistes à propos de leur fameuse "éthique".
Ce débat a surtout permis de délimiter les questions que ds ne veut pas poser sur ce sujet car elles ne rentrent pas dans le scénario préconçu de l'émission. (d'où la remarque "vous en êtes à la conclusion ...")
Ca fait un peu mascarade quand même et au final illustre bien par la pratique le charme discret de la censure de bon gout ...
Je n'ai pas encore regardé l'émission mais je suis surpris que le Dr Girard n'ai pas été invité à nouveau pour débattre.

Tout d'abord parce qu'il a suivi la campagne dans toute la France en animant des débat citoyen et qu'il pouvait donc apporter une information complémentaire sur la soit disant psychose.
Ensuite il vient de publier une interview sur les conflits d'intérêt ou il parle fort à propos des politiciens comme Monsieur Leguen qui ne s'occupent de santé publique que dans une optique politicienne sans mètre le doigt sur les problèmes déontologiques et démocratiques.

Enfin il était intervenu sur le plateau d'ASI à ce sujet il y a quelques mois, et il a aussi publié (et actualisé) un document fort intéressant sur le traitement de l'information dans les média.
Bon je l'avoue je vais être un peu méchant dans ce post.
Si le débat tourne autour des questions suivantes : "avons-nous cédé à la psychose ? Et si oui, par qui a-t-elle initiée, relayée et entretenue ? Quel rôle ont joué les médias ?"
Il suffit d'aller au bar du coin pour avoir vos réponses
NON la population n'a pas peur, pas plus que pour celle du poulet (par contre à force de crier au loup...)
OUI les médias, les politiques et les organisations de santé ont entretenus la psychose.
Et bien évidement qu'un ministre dans un tel climat ne peut prendre aucun risque... et oui l'eau ça mouille.

Alors effectivement il faut vraiment inviter JFK (qui adore argumenter sur tout et son contraire) et un politicien qui meure d'envie de se refaire une virginité sur le sujet, pour arriver a faire une émission...dommage du coup elle est pas bonne.
un bon point aux 6 protagonistes pour une émission qui m'a beaucoup plue de a à z.

2 bémols.

quand d.shneiderman voit très bien où l'invité veut en venir, il n'hésite pas à le couper; par contre, si c'est sa propre question qui est interrompue, il faut qu'il l'énonce dans son entièreté pour que les @sinautes la comprennent bien.

ça fait deux poids, deux mesures; et les @sinautes pris pour des jambons à l'occasion.

un mot, en outre, sur le repêchage de d.shneiderman par d.israel au sujet des différents schémas à appliquer selon le taux de mortalité d'une pandémie.
il me semble que l'important n'est pas tant de retenir les différents seuils: 40%, 3%, 3/100 000

que de bien comprendre la notion de globalité: un ensemble n'est pas égal à la somme des parties qui le composent.

d.israël a épaulé son capitaine en lui indiquant la méprise sur les seuils (connaissance) mais pas sur le principe (compréhension).

je regrette que contrairement à son habitude -ds ne lâche généralement pas le morceau avant d'avoir bien compris- il ait laissé cette méprise filer.

je ne fais pas cette remarque pour dire: bouh!! le noob!!
mais parce-que s'il l'avait fait, ça m'aurait certainement permis d'avoir une vision plus précise de ce que ça implique en matière de santé publique.
même si le médecin a fait valoir quelques compétences transversales qui peuvent mettre la puce à l'oreille.
La chronologie des événements est clairement reprise dans cet article du Monde ( encore lui !)

On y trouve entre autres ceci :
"Un communiqué du ministère de la santé daté du 3 janvier 2010 précisera : "La commande de 94 millions de doses était destinée à couvrir la population française sur la base de ce schéma vaccinal (à deux doses) et d'un taux d'attrition (de refus) de 25 %."
Vous avez évoqué l'interview de Wolfgang Wodarg dans l'Huma. Mais vous n'avez pas traité toutes ses affirmations. Il dit notamment que les vaccins Novartis ont été fabriqués à partir de cellules cancéreuses, pour aller plus vite. Or, comme les vaccins fait à partir d'oeufs de poule peuvent contenir des résidus (c'est pourquoi on a déconseillé la vaccination aux allergiques à l'ovalbumine), ces vaccins peuvent entrainer des tumeurs cancéreuses. C'est pas sûr, mais la technique est nouvelles et n'a pas été suffisamment testée. C'est quand même énorme, là !

Il dit aussi entre autre que les personnes âgée, soit disant "à risque", présentaient en fait des immunités pour avoir déjà rencontré la souche de virus, et que l'OMS a modifié "en mai dernier" la définition de la pandémie pour y faire entrer la grippe A.

Par ailleurs, je ne suis pas d'accord avec Daniel : il n'est pas "normal" que la santé publique fasse l'objet d'un business. D'abord parce que ça n'est pas rassurant de savoir que des entreprises puissantes ont un intérêt à ce qu'on tombe malade, et ensuite parce que cette logique exclue de fait les gens (ou les Etats) qui n'ont pas de quoi se payer les soins. D'ailleurs, je ne vois pas au nom de quoi l'Etat devrait verser des pénalités pour la résiliation des commandes. Et comme le souligne (encore lui) W. Wodarg, la question de la légitimité des brevets doit être posée (au moins) quand il s'agit de santé publique.

Enfin, il semble évident, comme le rabache Le Guen, que le traitement de cette crise aurait dû être d'ordre social et non vaccinal. J'ai entendu dans l'émission spéciale qu'avait consacré France 5 à la question que le vaccin offrait environ 60 % de protection, contre 80 % pour... un lavage régulier des mains !
J'ai apprécié de nombreux moments de cette émission. Toutefois, je reste en partie insatisfaite sur 3 points :

Manque d'images.
Je regrette beaucoup qu'il n'y ait pas eu un retour en images, (comme "arrêt sur images" )sur la façon dont le sujet a été traité dans les journaux TV et autres. Ça m'aurait paru intéressant de voir a posteriori de quoi nous avons été nourris ( ou gavés) à ce sujet, et depuis quand. J'aurais bien aimé un retour sur le discours des politiques ( genre, ce qu'a dit la ministre, ce qu'a dit la majorité, ce qu'a dit l'opposition) savoir combine de débats ont eu lieu à l'assemblée nationale, combien de conférences de presse, voir à quoi ça ressemblait, les "unes" de la presse papier, les annonces dans les JT... il y a certainement matière, non ? Si y'a pas matière à ça, pas la peine de faire une émission !
Pour s'arrêter sur des images, il faut des images, ça paraît un minimum.Or, de ce point de vue, il y a eu très très peu de contenu dans l'émission.

Manque d'analyse.
DS interroge : " avons-nous cédé à la psychose ? ".
Mais qui est ce "nous" ? "nous les journalistes", ou "nous les Français" ? Ce n'est pas clair dans l'émission.
Au tout début, DS laisse entrevoir qu'il ya PEUT ETRE eu une psychose, mais que c'est pas sûr. Intéressant ça, il faut analyser. Et puis tout s'enchaîne ensuite comme si réellement toute la population française avait traversé un épisode de peur, comme si chacun d'entre nous avait paniqué. Et les invités d'expliquer comment on a provoqué cette regrettable situation (mauvaise gestion du point de vue de la santé publique pour Le Guen), et de faire le parallèle avec d'autres "rejets" ( climato-sceptiques pour Khan) ... mais a-t-elle seulement existé cette psychose ? Vous ne vous emballez pas un peu vous-mêmes là ?
Moi j'ai jamais paniqué, et personne autour de moi n'a été atteint d'une quelconque psychose ...
A mon avis, vous êtes passé à côté d'un vrai sujet pour votre émission, qui est le décalage entre le ton de nombreux articles et journaux et ce que beaucoup de gens ont vécu au quotidien. Ou alors je vis dans un monde parallèle ... Vous avez paniqué, vous ?
Faut se calmer, prendre du recul, s'arrêter un peu ( comme dans arrêt sur images) .

J'ai trouvé intéressants les propos sur la dirigeante de l'OMS, et ce qu'ont pu être ses motivations, le lien entre les préconisations pour la grippe et l'autre risque qu'elle a géré et sur lequel elle s'est fait sa réputation. Le Guen en parle, mais c'est pas du tout repris par l'équipe. Ok, vous ne pouvez pas tout prévoir, ni tout savoir, mais du coup, on ne sait pas s'il nous enfume ou pas Le Guen ... et manifestement vous non plus ! Quand ce sont les politiques qui décryptent, vous m'excuserez mais ...

Manque de sport.
Je me délectais d'avance à cette annonce : le journaliste du monde il a pas voulu se montrer parce qu'on a prévu de revenir sur les "grippe-parties". J'avoue, ça m'a plu de lire ça. Ca fait "pur et dur, pas de complaisance" (même si c'est un peu fastoche, mais je suis bon public). Bon, donc, il est pas venu, il était tout honteux, tout ça, en plus vous titillez pas mal l'équipe du Monde en ce moment, avec les subventions , dans la ligne j@aune, dans un article jeudi, dans l'édito vendredi... sans doute qu'ils sont pas contents, ils boudent, mais vous vous faites du vrai de vrai journalisme, et vous allez pas enterrer les sujets de débat comme ça, non mais oh, keski croient ces perfusés ?
Bien, j'aime ce sport-là. Même si je trouve que vous pourriez inviter d'autres journalistes que ceux du Monde, on en a déjà vu cette semaine, y'a plein de journaux en France, mais bon ... j'attends donc le retour sur cette grosse bourde, limite faute professionnelle.
J'attends.
L'émission est finie, j'attends toujours.
Rien !
Mais rien de rien, juste cette phrase qui sert à rien du tout et qui fait pas avancer le débat ! Vous ne l'avez même pas montré l'article en question vous n'êtes pas revenu dessus. Aucun retour, aucune image. Juste Kahn qui lance une pique, ça vous fait plaisir. Bon, ça doit être un truc entre journalistes.
Au fond, c'est pas grave, si y'a rien à dire, bein on dit rien en effet, mais bon, pourquoi monter le truc à ce point, pour que ça soit rien du tout finalement ? Elle prend pas votre mayonnaise là !
Et vous vous êtes ( et vous nous avez ...) privés d'un intervenant pour ça ? C'est dommage.



Et puis, ça, mais c'est anecdotique et ça a pas pris beaucoup de temps, mais j'ai pas tout compris : apparemment ça a l'air important pour vous de savoir si Khan écrit ses billets au stylo ou direct clavier ...Ça doit être un truc entre vous ça aussi...?????
Parfaitement d'accord et j'ajouterai manque d'invité, car JFK et un médecin député PS, c'était presque joué d'avance.
j'ai trouvé l'émission creuse et peu documentée : je me suis crue dans une discussion entre copains autour d'un café. Sans doute dû à la défection de l'invité du Monde. Franchement, l'émission ne m'a rien apporté mais j'ai adoré la mini-vague de D Scheidermann : ça décoiffe.
Saviez-vous que Mme Bachelot est pharmacienne ?

Comprenne qui pourra
Marrant, dès l'annonce de l'émission, je me suis dit qu'on en apprendrai plus sur un passé de Mme Bachelot exposé (ou plutôt non exposé) ici : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=6277
Mais finalement rien. Alors, alors ? La flemme de creuser ou la peur de nous annoncer que c'était du vent ?
ni grosse flemme ni grosse peur mais le sujet n'est pas venu tout simplement. Pourtant on l'avait préparé d'autant qu'un surf attentif sur le site atoute.org (cité dans l'émission) révélait depuis février 2008 la différence entre le CV de Mme Bachelot députée et celui de Mme Bachelot ministre de la santé.

C'est ici >>
Et remontez plus haut le lien mermet c'est encore plus rigolo(nous rions de ce que nous pouvons)
Les pharmacien sont ceux qui pendant des années ont refusé de vendre des seringues stériles aux junkys de passage. C'est en effet, question principe de précaution, dur à porter.
Nous sommes le 2 Janvier 2012 mais je suis tellement estomaqué par ce que je viens d'entendre que je vous en fait part: selon M. François Asselineau, candidat à la présidentielle de 2012, il y aurait eu propagation de fausses informations par la compagnie Hill and Knowlton (société de relation publique agissant pour le compte des laboratoires Roche) afin de faire croire à une épidémie mondiale de grippe. Ce monsieur le dit dans la vidéo suivante: programme de M.Asselineau sur la santé à partir de la 11 ième minute.
le texte supra de Bruanne
parfait cela m'évite de taper tout ça avec mes petits doigts engourdis.
Il serait interessant de faire un débat avec les anti vaccins et les pour. Il parait qu'on nous vaccine contre la rougeole alors qu'elle a disparue bien avant la vaccination. Quel interet ? Je propose comme invités : Marc girard, sylvie simon, et le docteur crevecoeur.

Sinon, je n'ai pas trouvé ce débat très interessant. Il est clair que cette histoire de grippe sentait l'arnaque dès le dépard et c'est juste une question de bon sens. Un gouvernement et des médias qui n'évoquent pas le principe de précaution pour les ogm, qui ne l'évoquent pas non plus pour les gens qui meurent de froit l'hiver (on pourrait réquisitionner des logements vident) qui oublient quand ca les arrangent qu'il parait que la sécu n'a pas assez de sous, vu le peut qu'on nous rembourse pour une paire de lunette et les difficultés rencontrés par les personnes handicapés pour l'aménagement de leur appart, mais qui deviennent hystérique pour une grippe que M. DEBRE a nommé gripette et dont les faits lui donne raison. Par ailleurs, c'est dommage que le ministre de la santé polonais n'ait pas été évoqués ainsi que MARC GIRARD qui pourtant a participé à des émissions tv. Dommage aussi, qu'il n'ait pas été fait mention de la vaccination contre l'hepatite B et des conséquences sur les vaccinés. J'ai trouvé "ARRET SUR IMAGE" frileux sur le sujet. Heureusement qu'il nous reste agoravos, alterinfo pour nous informer correctement .

Sylvie
Une émission avec Marc Girard entre autres, ici
Pas de panique, il semble que les labos pharmaceutiques n'aient pas attrapé la grippe A, non,non pas même un petit rhume, pas la moindre goutte au nez: elles pètent la forme.

L'action Novartis (richissime entreprise suisse de médicament et grande pourvoyeuse de vaccin) a connu un surprenant rebond en avril 2009. Elle a connu une croissance constante depuis a gagné depuis, 40% de sa valeur la plus basse (certes, apres la débacle boursière).

Ce labo claque aujourd'hui 39 Milliards de dollars pour racheter Alcon.

SANOFI réalise les mêmes performances que son concurrent, valeur, rebond tout pareil...

GlaxoSmithKline, GSK arrive en troisieme postion, même courbe que ses concurrents, Toujours étonnant rebond en avril.
http://bourse.lesechos.fr/bourse/details/graphique_histo.jsp?Code=GB0009252882&Place=XLON&Codif=ISIN

En avril ... y a vraiment des coincidences

Si on est pas choqué que ces entreprises dont la santé humaine dépend, pèsent des dizaines de milliards de dollars que leur but avéré aujourd'hui est de faire toujours plus de pognon, on ne peut être étonné par les dérives observées (médiato-politiques-financières). Elles s'inscrivent dans une logique implacable et qui ne fera que s'accentuer si un sérieux coup de frein n'est pas mis.

La France n'aura dépensé pour ces vaccins, qu'une somme comparable à celle du déficit des hopitaux publics (800 M€), dont on connait aujourd'hui la situation.

N'en déplaise à M Leguen, le PS d'aujourd'hui n'aurait fait mieux. C'est un probleme structurel. Structure dont l'UMP et le PS (on peut y adjoindre une partie des verts et le modem) sont aujourd'hui les garants.

Quand s'attaquera-t-on enfin à ces multinationales tyranniques, prédatrices et destructrices ?
Bonne émission , très vivante : Daniel , vous avez bien fait de lâcher la bride du contrôle forcené du débat dès les premières minutes , ces deux là sont intenables ! D'où une grande vivacité de l'émission.
Très informative en ce qui me concerne ,en particuliers le passage sur l' OMS et sa directrice . Et sur la façon autoritaire avec laquelle cette campagne (merci Anne-Sophie) de vaccination a été menée : depuis quand les préfets se piquent-ils (!!!) d'être des auxiliaires de santé publique aux ordres du président Paranozy Ier ?
Et les médias stupides qui relayent sans broncher la fièvre communicante. J'imagine les virus de la grippe pliés en quatre de rire devant un tel spectacle d'hystérie collective.
Bonjour et meilleurs voeux à tous.

Dans l'émission, Daniel demande plusieurs fois s'il existe des "preuves" ou des "chiffres" sur diverses questions (par exemple, rapports entre l'OMS et les labos, réactions des individus face au plan de vaccination).

Concernant ce dernier point (réactions des individus face au plan de vaccination), une piste d'informations intéressantes peut être trouvée dans le journal de 13h de France Inter d'aujourd'hui :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/intertreize/
y a été invité le sociologue Michel Setbon, Directeur de Recherche au CNRS, visiblement spécialiste reconnu des questions de gestion de risques sanitaires (cf. par exemple http://www.iris-france.org/actualite/2009-12-08/bios/setbon.php ), et qui surtout a participé à la réalisation d'une enquête sur les explications des réactions des Français au plan de vaccination pour la grippe A.
cet entretien, qui reste court, donne déjà quelques éléments intéressants :
1) il dément l'avis de café de commerce comme quoi les gens n'iraient pas se faire vacciner pour des raisons politiques (pour caricaturer par anti-sarkozysme) : cela ne représenterait dans les réponses à cette enquête que 2 à 3% des raisons évoquées ;
2) en revanche il confirme ce qui est dans l'émission par le député socialiste : une très forte inégalité de taux de vaccination (ou d'acceptation de se faire vacciner) selon les catégories socioprofessionnelles. ce qui au passage va bien totalement à l'encontre de certaines rumeurs complotistes qui visaient à dire que les vaccins pour la grippe A avaient pour but de "décimer les couches les plus pauvres"...

En conclucion, cet exemple illustre tout à fait un des sujets soulevés par une des asinautes ayant participé au plateau récent de "débriefing" sur les émissions du site : cela ne ferait pas de mal d'inviter des chercheurs de temps en temps, surtout quand on lit un peu tout et n'importe quoi sur un sujet.

Oui Arrêt Sur Images comme son nom l'indique est ciblé sur le traitement de l'information par les médias. Mais toutes les émissions montrent qu'il n'est pas possible d'aborder le traitement d'un sujet sans faire un minimum le point sur ce sujet. Il est donc bien sûr tout à fait légitime d'inviter des journalistes ou des politiques (pour les éléments de discours, communication, etc.). Mais il serait tout aussi essentiel qu'il y ait aussi, à chaque fois que le sujet prête à polémique, un spécialiste objectif, qui a du recul sur la question, et qui pourrait corriger les éventuelles erreurs dans les informations portées par tel ou tel participant, et ainsi éviter de virer au débat de café du commerce du type "moi je pense que..." ou "vous savez, j'ai croisé une mère de famille hier, et je pense qu'elle reflète bien l'avis général..."
j'ai trouvé M. Le Guen particulièrement intolérant lorsqu'il évoquait les spécialistes avec lesquels il acceptait de discuter. C'est donc lui le juge suprême - au nom de quoi? - qui décide qui écouter et qui non.... pas très démocratique, heing? Belle leçon de langue de bois et d'égocentrisme (comptez les "moi je", les "mon projet á moi" "je, je ,je").
Je ne sais pas dans quelle mesure cette enquête peut mettre en doute l'impartialité de Mme Bachelot mais il me semble tout même intéressant de
l'évoquer dans le cadre de cette discussion:

http://www.fakirpresse.info/articles/319/le-vra-cv-de-roselyne-bachlot.html

Je laisse aux personnes compétentes le soin de commenter.
Je ne fais pas dans les thèses conspirationnistes. (yen a eu de profondément débiles à ce sujet)

Mais avouez que les coincidences sont parfois troublantes

Je suis toujours surpris par le fait que Sarkozy lors de sa visite au Mexique en Mars, est venu avec dans ses bagages un contrat pour que soit construit un labo chargé de fabriquer des vaccins contre la grippe saisonnière et pandémique (voir le communiqué de presse sur le site de Sanofi

« Avec la construction de cette usine, sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie », a déclaré Chris Viehbacher. « Cet investissement démontre l’engagement local de sanofi-aventis pour la santé mondiale. Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique Latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale ».

Le communiqué date du 9 Mars, cela a du se préparer longtemps avant.

Or, si je ne m'abuse l'alerte Grippale a été lancé fin Mars, ... au Mexique.

Etonnant non ?
Qu"on laisse parler Dan. C'est mon vœu pour l'année 2010 sur asi-l'émission.
Bonne année!
D'accord, le sujet est sérieux, et le traitement aussi.
Mais quelle bonne humeur communicative !
Il y aurait beaucoup à dire sur les recommandations de l'OMS et les liens de cette dernière avec l'industrie pharmaceutique ( http://levif.rnews.be/belga/politique/78-4-139408/le-conseil-de-l-europe-veut-une-enquete-sur-la-grippe-h1n1.html# ) mais au final c'est anecdotique ; car si cela a marché c'est surtout grâce à l'extrême médiocrité de la classe politique.

Mention spéciale à Jean-Marie le Guen, médecin slash député slash doit-publier-des-livres-également slash clown à mi-temps, dont l'expertise en virologie ne laisse aucun doute...

Ce brave n'a aucune honte quand on lui montre qu'un juin il s'en prenait au gouvernement qui n'était pas prêt pour le fléau H5N1 (vendu quasiment comme un croisement de la peste & de l'ébola qui allait décimer 1/5 de la planète), tout comme aujourd'hui il se trouve en droit de critiquer la mauvaise gestion du gouvernement qui en aurait trop fait ; il a raté sa vocation cet homme là, comme girouette il aurait eu une carrière extraordinaire.

En vérité, il est la parfaite incarnation du problème ; les personnes en charge de gérer ce problème sanitaire étaient toutes aussi compétentes (à droite comme à gauche) que monsieur Le Guen. Et surtout n'avaient d'autres intérêt que leur petite gué-guerre de camps : "on va tous mourir à cause de vous bande d'enfoirés" , "ah oui ? c'est ce qu'on va voir, je vais commander tellement de vaccins que j'en aurais six doses pour le tout-le-monde, sa maman & son chat. Tu pourras pas dire ce c'est de ma faute comme ça !" qui ne mène qu'a essayer de se faire bien voir ; mais surtout pas de s'intéresser au fond des choses.

C'est d'ailleurs tout le problème de la démocratie ; quel est l'expertise des parlementaires & autres par rapport aux questions qu'ils traitent ? Très souvent...elle est proche du néant. Pour le simple et bonne raison qu'on ne leur demande aucune compétence particulière, si ce n'est de se faire élire ou nommer (ce qui passe généralement pas un jeu de combines plus que par capacité quelconques). Et pourtant ils sont amener à prendre des décisions en matière de santé public, de justice ou encore sur l'organisation de la vie numérique et son économie...sans en savoir plus sur cela que sur le tricot.

C'est quand même assez facheux ; d'autant qu'ici si l'affaire est entendue qu'en matière de mutation d'un virus & pandémie on ne peut pas parler avec totale certitude....il est tout aussi certain qu'il impossible de se tromper à ce point & croire que c'était du "une chance sur deux" et qu'on a échapper par pure chance au H5N1.

Mais tout cela n'est pas bien grave...dans six mois plus personne ne se souviendra de la grippe A et des millions dépensés, on sera passé à autre chose.
A la vue de cette émission, une des premières réflexions qui me vient c'est: il semble que Farfadet ait touché quelque chose.

Sur le plateau de la Ligne Jaune, il a fait une remarque qui m'avait semblé étrange à propos de l'interaction entre @si et ligne jaune. Depuis l'apparition de la ligne jaune, l'émission d'@si se serait modifiée dans le sens de l'apaisement des tensions, et d'une diminution du ton polémique, aspects transférés vers la ligne jaune.

Or, je remarque en effet qu'on assiste là à une discussion qui est à la limite d'être encore un débat. Malgré les positions fermes des intervenants, ils s'expriment avec grande mesure. Le plateau est "consensuel": les intervenants complètent leurs positions mutuelles sans se contredire, quand ils ne sont pas exactement du même avis. On peut me rétorquer que le journaliste du monde, contradicteur potentiel, a refusé de venir. Mais tout ça m'a mené à jeter un œil aux dernières émissions d'@si :

-les web-localiers : discussion étonnement calme et consensuelle, malgré la diversité des pratiques des intervenants, sur laquelle Daniel n'a pas manqué d'insister.

-les pourfendeurs de la langue de bois: moins étonnement, on voit un relatif accord général (qui n'entrave en rien l'intérêt de l'émission)

-le procès Courjault : à nouveau, étonnante harmonie, voire empathie régnant même entre deux adversaires évidents: le psychiatre mécontent de sa représentation dans le film de Lestrade et ce Lestrade lui-même semblent tenter à tout prix de ce mettre d'accord.

.... La liste est extensive. Force est de constater que (la plupart du temps) l'apaisement des tensions n'a pas dû à un manque de contradicteurs sur la plateau. C'est d'autant plus intéressant. A l'inverse, les dernières Ligne Jaune ont prouvé qu'il pouvait y avoir tension manifeste entre des intervenants défendant a priori une position assez similaire. Il semble donc que se soit une question de contexte, de concept de l'émission, de présentateur, etc.... Bref, à la réflexion, il me semble que Farfadet a touché quelque chose.
La majorite des personnes de mon entourage non vaccinées ,ont fait leur choix en fonction des conseils directs ou indirects du milieu medical (medecin traitant,salariés des hopitaux.. ).Malheureusement ce point est peu abordé dans le debat.Pourquoi le milieu medical a t il majoritairement reagit contre le vaccin ?


Concernant le point soulevé par JM Le Guen sur la repartition sociale de la vaccination ,il y a la a mon sens un point extrement interressant a creuser ,sociologiquement.En fonction de sa condition de vie ,les peurs ne sont peut etre pas les memes pour tous.

Yves
Émission intéressante, mais concernant le traitement médiatique de la vaccination, je regrette que vous ne vous soyez pas intéressé au moment où tout les grands médias ont commencé à nous informer que les français, de manière massive, se précipitaient dans les centres de vaccination: personnellement j'ai cherché vainement pendant des jours autour de moi les signes de cette panique généralisée ou de cette enthousiaste mobilisation citoyenne, comme on voudra. Devant mon écran j'ai rapidement eu le sentiment qu'il s'agissait plus de susciter la mobilisation que d'en rendre compte. Compte tenu des chiffres récents du nombre de vaccinés, considérés par tout le monde comme décevants, il me semble que les médias ont manifestement surestimé l'ampleur cette ruée vers le vaccin.
Plutôt une bonne émission... mais comme souvent trop de confusion dans les échanges. Il est dommage que les intervenants aient été trop souvent interrompus car on avait l'impression qu'ils voulaient tous les deux élargir le débat : parler certes de la grippe A et de la gestion des pandémies dans nos sociétés, mais plus généralement de la gestion du risque, des problèmes posés par le principe de précautions, de la façon dont les politiques auraient pu communiquer correctement s'ils avaient considéré qu'ils avaient en face d'eux une société constituée d'individus matures et doués de raisons etc...

Bref tout un tas de thèmes n'ont été que survolés alors qu'il auraient pu souvent déboucher sur considérations plus profondes.
A quand des émissions d'une heure et demi ?

PS : Bravo à Dan Israel qui a réussi à intervenir, après beaucoup d'efforts et de pugnacité, pour indiquer dans quel reportage il avait pût voir l'évocation des liens supposés des experts de l'OMS avec des laboratoires (deux JTs de France 3). Il fallait vraiment s'imposer pour en placer une à ce moment là :)
en fin d'émission on évoque très rapidement la vaccination qui est maintenant déclinée jusque dans les entreprises, mais ce n'est pas franchement nouveau: le vaccin contre la grippe saisonnière est aussi administré de cette façon.
Effectivement cela crée des situations amibigues entre les employés et leur hiérarchie.

Chez nous çà se passe comme çà: un tableau par service passe de bureau en bureau avec le nom de chacun, si on mets une croix face à son nom, on se fait vacciner. Je suis certaine que dans la population des vaccinés, certains le font par déférence au patron , en donnant un signe du style "tu vois mon patron chéri, je fais tout pour ne pas être absent(e) moi!"

un détail: le vaccin contre la grippe saisonnière est payant (sauf pour les population à risque), dans mon entreprise c'est cadeau du patron.

Il faut donc attendre la grippe A H1N1 pour que qqun trouve cette pratique contestable ...
"Paul Benkimoun, le spécialiste Santé du monde avait en effet accepté de participer à notre débat, mais a finalement refusé d'être présent si nous évoquions les fausses "grippes parties" qui ont fait la Une de son journal le 14 juillet."

Pourquoi? Est-ce qu'il a donné une raison à ce refus? C'est vraiment incompréhensible de la part d'un journaliste.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.