130
Commentaires

"Jamais je ne retenterais l'aventure vers la France"

Panique à bord ! Les quelques dizaines de milliers de migrants tunisiens arrivés en Europe depuis la révolution tunisienne, passés par l'Italie avant de rejoindre la France, ont conduit à une crise ouverte entre les deux pays. Le week-end dernier, la France a même menacé de suspendre les accords de Schengen. Derrière cette dramatisation orchestrée par le gouvernement français, quelle est la réalité de cette immigration ? Pourquoi et comment ces Tunisiens et d'autres immigrent-ils aujourd'hui ? Combien sont-ils exactement ?Pour répondre à ces questions, quatre invités sur notre plateau : Claire Rodier, présidente de Migreurop, réseau euro-africain d'aide aux migrants ; Khaled Chrigui, migrant tunisien qui vit actuellement dans un square du 19e arrondissement de Paris. Il raconte les conditions, terribles, de sa traversée de la Méditerranée jusqu'à l'île italienne de Lampedusa. A ses côtés, son avocate Samia Maktouf explique la situation judiciaire de ce Tunisien. Enfin, notre dernier invité est François Renaut, journaliste-reporter d'images, et auteur avec la journaliste Alexandra Deniau d'une enquête très fouillée d'Envoyé Spécial sur les voyages de migrants tunisiens, diffusée jeudi 21 avril sur France 2.

Derniers commentaires

Y a un bug ou je ne sais quoi avec le bonus du reportage d'envoyé spécial...

Pouvez-vous aider à le rendre visible ?
Visiblement, à trop écouter son cœur (qui n'est qu'un muscle après tout) on en oubli sa tête.
J'entends "réfugiés", libre circulation OBLIGATOIRE, Schengen (comme si c'était la bible), immigré = touriste, rafle, traque, fachisme
Mais une immigration massive provoque autre chose que des élans compassionnelles.
En tout cas, bravo DS, le coup du réfugié qui retourne dormir dehors, très fort ! J'ai cru un moment être sur TF1

compassionnez en paix
une question : qui sont les tunisiens qui fuient leurs pays ? des gents pauvres et respectable qui voient en la France une terre d'asile pour les accueillir ! où bien des rapporteurs où tortionnaire du régime Ben Ali qui fuit la justice de leurs pays ?

J'aurai aimé que le sujet soit effleuré.

Mais bon par égard à Khaled Chrigui et a son témoignage émouvant, je comprend que le sujet est été écarté.
pour le reste tout a été dit et je soutient ceux qui fuient la misère.
Pour ajouter à ce que dit Jean-Philippe Vaz, Bertrand Delanoë, le type qui a fait expulser les Tunisiens de l'avenue Simon Bolivar par les flics, incitait il y a peu (quand il vantait la démocratie tunisienne de Ben Ali) les Européens à aller faire du tourisme en Tunisie. La libre circulation des personnes, ça va bien dans un certain sens...
C'est dramatique !
Mais doit-on pour autant, laisser entrer des "sans papiers" ? Si oui, alors il n'y a plus de frontières. Donc plus de notions de pays.
N'est ce pas le rôle d'un gouvernement de ne pas encourager d'autres à le faire ?
Après avoir regardé cette émission, je suis tombé sur la chronique hebdomadaire de Jean-François Kahn sur Radio Canada (j'y habite).

A un moment, il y aborde le sujet des Tunisiens récemment arrivés à Paris:

"Ils sont à peu près 20000 en 3 semaines.
[...]
Ils occupent les squares."

Ça ressemble à de la désinforation, non?
Je suis le seul que ça choque?

La chronique est ici.
Le passage concerné commence à 3:20.

C'était dans l'émission Pourquoi Pas Dimanche du 01/05/2011.

Sa chronique me fait toujours le même effet.
Il simplifie les choses. Il se permet des raccourcis très douteux.
J'ai l'impression qu'il se dit qu'aucun Français n'écoute l'émission, et que ça fera rire les Québecois.

Ou alors c'est juste moi qui ai un problème.
bouleversant;
ce récit me renvoie à celui de mon histoire familiale.
A l'époque le continent européen accueillait les berbères du Maroc et l'Andalousie à connu une histoire florissante .
Depuis c'est le chacun chez soi l'Afrique se meurt cessons d'être sourds!!!
Bonne (belle ?) émission !

Ce qui me gène (choque ?) c'est que DS ne connaissait pas toute l'histoire de l'invité ou qu'il nous a fait croire qu'il ne la connaissait pas !
La tunisie a fait de gros efforts pour accueillir les réfugiés (dans des camps).

Après il ne faut exagérer la caricature et les séances d'autoflagellation.
Je ne pense pas que tous les tunisiens accueillent dans leur propre maison les réfugiés.

Le maghreb aussi connait des problèmes de racisme envers les immigrants noirs ou chinois.
En 1789 et années suivantes,ceux qui fuyaient la France étaient des antis-révolutionnaires,des nobles ou des gens du peuple qui avaient plus ou moins(plutot moins)profité de l'ancien régime et ils étaient plus ou moins bien reçus suivant ce qu'ils amenaient dans leur escarcelle.Les tunisiens qui ont fui avaient-ils des actes à se reprocher ou ont-ils cru,naivement,à la liberté?En raisonnant un peu vite,on peut dire que ceux qui veulent rester en France font parti des premiers,que ceux qui veulent rentrer chez eux font parti des seconds.
Je n'ai pas été choquée par la réflexion de D.S.,j'y ai plutot vu de la compassion:mais comment ne saviez-vous pas que la France est un pays qui ne respecte pas les droits de l'homme et que vous alliez etre mal reçus?Par contre ce qui m'a choquée c'est le regard rigolard de DS quand il a dit au réfugié:maintenant vous retournez dehors.Ainsi que tous ces gens bien qui n'ont pas pensé à offrir de quoi se changer et se laver à ce malheureux!La solidarité existe en Tunisie mais pas en France!
Superbe émission, merci @SI.
https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc6/230105_10150174324162622_671487621_6689198_7723926_n.jpg

edit : un dessin d'Halim Mahmoudi
On sent la fébrilité à demander au tunisien "pourquoi vous avez quitter votre pays" ? Difficile de ne pas ressentir une gène honteuse, car du haut de notre société occidentale, on se verrait pas vivre dans la misère du sud tunisien. Reste que c'est une question à poser et qui a été posée et j'en remercie DS. Seulement il y a des infos qui font sursauter un peu. Quand l'avocat dit que ces migrants n'ont pas le temps de prendre leur passeport personne n'a réagit. Pourquoi est-ce si difficile de prendre son passeport ?
Quand Claire Rodier parle de "faux réfugiés" personne pour dire si un réfugié économique est un faux réfugié ? En réalité il s'agit d'une immigration illégale. Et la complexité est que moralement un immigré illégale n'est pas foncièrement coupable. Mais la France n'est pas coupable non plus de ne pas l’accueillir. Donc la seule solution reste la dissuasion. On ressent comme un soulagement chez DS lorsque le tunisien dit qu'il resterait en Tunisie si c'était à refaire. Comme si le poids de la culpabilité s’allégeait un peu. Intéressant...
La France est frileuse, pourtant bientôt l'été, les grillades arrosées de vin frais, les belles soirées étoilées ... pour ces pauvres gens encore là restés sur le territoire national de notre belle et riche France, fille ainée de l' église, l'espoir de jours meilleurs dans la tiédeur de cet été prochain.

La France est frileuse, nos politiques affolés, transits de peur pour le renouvellement de leurs prochains mandats électoraux bafouent nos principes républicains qui bientôt ne seront que de bien tristes souvenirs. A croire pour ne pas dire assurément, plus l'on est riche et moins l'on veut partager, à croire que réside là la raison d'être riche ?

La France est frileuse doucement mais surement, tous ensemble avec elle, nous nous enfonçons vers la nuit obscure. Un jour de l'an 2007, d' une boîte de pandore un couvercle fut soulevé, tout d'abord nous crûmes que la bête enfin domptée pouvait en sortir ! ... Quelques années plus tard, après le travailler plus, le tous ensemble, le rêve mensonger transformé en cauchemar, oui je sais à cause de la crise ! ...

Alors oui demain, tout est possible jusqu'au balbutiement de l' Histoire qu'il faut écrire avec un Grand H même si le coeur n'y est pas.
Pouvez-vous rendre cet(te) article/émission en accès libre pour les adresses IP Tunisienne SVP ? ça intéresse beaucoup de monde en Tunisie.

Merci.
Moi j'ai eu un gros malaise quand DS a dit que Khaled avait dormi dehors la nuit précédente, et qu'il allait de nouveau le faire la nuit suivante, et quand Khaled a pleuré. J'ai trouvé que c'était un peu trop humiliant, mais je reconnais que c'est ainsi qu'on peut vraiment illustrer le problème, avec une personne qui parle alors qu'elle est vraiment dans la mouise, pour faire prendre conscience à celui qui regarde.
Et le débat, très pointu et par des personnes bien choisies, a vraiment été d'un haut niveau informatif.

Et la question autour du fait que les Tunisiens se figurent la France comme un eldorado m'a rappelé ce que me racontait un de mes oncles
Au fin fond de la Bretagne dans les années 50, le niveau économique n'était guère meilleur que dans les campagnes tunisiennes actuellement, même si la richesse plus importante de la terre permettait aux familles de ne pas mourir de faim.

Or, quelqu'un du hameau de mon oncle était "monté à Paris", et mon oncle petit était ébloui par la richesse qu'il montraitt lorsqu'il revenait -rarement- au pays. Arrivé à l'âge adulte, mon oncle est lui aussi monté à Paris, et s'est retrouvé confronté à mille difficultés. Il s'est alors rendu chez le "richard" qui lui a expliqué qu'il montait des sacs de charbon chez les particuliers pour leurs poëles, travail excessivement pénible, salissant et dégradant, et dont ne voulaient pas les Parisiens, mais que lorsqu'il venait en Bretagne, il taisait soigneusement ce fait et faisait semblant de mener la grande vie pour que ça ne se sache pas. Parce que malgré tout, le salaire était plus haut à Paris.
Il a quand même aidé mon oncle à trouver un travail, et les temps étant meilleurs, avec les trente glorieuses, ils ont tous les deux fini par avoir une bonne situation.
Mais dans les années 70, le même oncle voyant que la Bretagne s'était bien enrichie, regrettait de ne pas avoir tenu davantage. Il y est rentré pour sa retraite.

Je souhaite que le destin de la Tunisie soit celui de la Bretagne, la prospérité économique dans un pays où le lien social est resté, et où chacun est libre de s'en aller s'il le désire (c'est mon cas) mais je reconnais que si la Bretagne s'est enrichie, c'est aussi grâce à cet argent qui venait de Paris par les gens qui y étaient montés. Et que leur sacrifice a profité à l'équilibre général.
Ha ! la schizophrénie de DS
qui d'un côté reconnait l'égoïsme des Européens,
et tout particulièrement des Français,
qui oublient leurs beaux principes - France terre d'accueil.
Et la comparaison est encore plus navrante
lorsqu'on voit la Tunisie
petit pays pauvre de 10 millions d'habitants
accueillir sans rechigner des centaines de milliers de Libyens,
quand les 60 millions de Français s'affolent de 20 000 Tunisiens.
Cela n'empêche pas DS, dans la même émission d'insister lourdement :
"ils vont voir à la télé vos compatriotes qu'il ne faut pas venir, hein !"

On va dire qu'il exprime là le sentiment de la majorité des Français,
mais c'est un peu décevant…
Comment ne pas être bouleversé par cette émission ? Notre France,pays des droits de l'homme est tombée bien bas...Dans le passé,nous nous sommes installés là-bas .Ils se réfugient et on les rejette.Honte.
Je suis bouleversée. J'en pleure encore. Je pars en province une semaine et à mon retour, je vais les voir, les aider. Comment ce pays des droits de l'homme qu'est la France peut-elle se conduire ainsi. C'est une honte. J'ai honte d'être française, c'est simple. Assez tergiverser, faut agir, sous peine d'infamie.
Merci Daniel d'éclairer notre lanterne toute noire et éteinte.
Cette émission m'a beaucoup touché.
Merci à Daniel d'avoir insisté sur le "pourquoi" car je me posais la question depuis un certain temps. L'éclairage des migrations entre Libye et Tunisie est fort intéressant mais j'aurais aimé que vos invités ne basculent pas systématiquement entre la comparaison Tunisie/Italie/France et Libye/Tunisie. Bien que les migrations Libye/Tunisie sont beaucoup plus importantes, l'évolution des migrations Tunisie/Italie/France avant et après la révolution me paraissent tout aussi intéressantes.
Super émission. La meilleure depuis que je suis abonné à @si. Juste bravo. Bonne chance à Khaled

C'est très émouvant et vous avez bien résumé pour moi la raison pour laquelle certains ont honte d'être français. Perso j'ai honte.
Très belle émission qui devrait être en accès libre !
La seule information qui manque : QUID DES PASSEURS ?
Vos émissions me sont souvent rire ... celle là m'a fait pleurer. Merci
« traitement industriel » « procédures totalement irrégulières »
http://languedoc-roussillon.france3.fr/info/afflux-de-migrants-au-centre-de-retention-68535750.html?onglet=videos&id-video=000252643_CAPP_NmesAffluxdemigrantsaucentredertention_260420111205_F3
http://www.romandie.com/news/n/_Tunisiens_des_associations_denoncent_les_operations_policieres290420112104.asp
il faudrait que cette émission soit en accès libre

je suis allé dans ce beau pays et j'y retournerai ,
comment rester insensible??
j'ai honte à ma France

même la gauche comme valls donne raison à guéant, or le monde n'appartient à personne, nous n'en sommes que locataire

je suis bouleversé,

un film que j'ai vu il y a 2 ans environ de costa gavras évoquait déjà ce problème, nous sommes coupables par notre double lâcheté
la 1ère avoir fermé les yeux sous le régime de ben ali
la 2ème rejeté ces hommes sous prétexte qui arrange notre conscience
Émission remarquable, tranquillement et intelligemment bien menée, instructive, d'une humanité rare et touchante. En espérant que cela aide les Tunisiens et incite la France qui n'est majoritairement ni FN ni UMP à aller au-devant d'eux.

Accessoirement, souhaitons qu'@si reste concentré. C'est bien en ce moment. Merci
Pourquoi s'obstiner à venir enFrance....Il faits si bon vivre en Angleterre...il suffit de voir William et Kate si heureux .

" Tous deux vivront heureux au moins dix ans, les horoscopes chinois l'affirment. Comme le veut la tradition, ils auront au moins deux enfants, un héritier et une roue de rechange. Ainsi vont les Windsor…" CF le Monde.

Avant de partir de Tunisie ,il fallait peut être vérifier son horoscope chinois....
Merci à Claire Rodier d'avoir soulevé la vraie question : quelles que soient les raisons du départ de ces migrants, si la liberté de circulation des personnes entre les deux rives de la Méditerranée n'était pas à sens unique, on n'en serait pas là. C'est ça qui est lamentable.
Merci pour cette émission. En écoutant les intervenants, outre les infos et les analyses qui nous permettent de mieux appréhender le -faux- problème, difficile de ne pas avoir la gorge qui se noue.
Me suis senti mal quand votre invité tunisien ne peut retenir ses larmes en voyant l'extrait d'Envoyé Spécial où la petite embarcation se retrouve ballotée dans la tempête...
Visiblement, on n'a pas tous les mêmes problèmes, les notres nous paraîssent soudain bien minimes. A croire q'on n'a pas tous le même horizon (le notre doit se trouver environ à 5 cm de notre nez).
Dingue de se rendre compte par cette émission que c'est de la désinformation en Tunisie qui leur fait croire que c'est l'eldorado en France que sans piston on a un travail et qu'on peut rentrer riche en Tunisie chaud un système culturel qui amène à croire ça.
Par contre quand les exemples de réussites ont été abordé ça a été trop succin : combien ? emploi légal ou black ? comment ils trouvent un emploi en France ? (ça m'intéresse ^^)

Et sinon les italiens qui font exprès d'entasser pour faire payer à l'europe les retours : vive l'europe ... comme le dénonçait De Villier : chaque pays pauvre adhère contre un gros chèque et quand ça ne vous suffit pas on fait ce qu'il faut pour vous faire payer encore plus.
Une belle émission, vraiment.
Mettre des visages humains sur une situation est souvent plus instructif que bien des sujets aux 20 heures.
Merci, décidément ce site ne cesse de se bonifier ! :-)
Il se trouve que j'étais en Tunisie du 13 décembre au 28 février, j'ai donc également vécu les fameuses journées des 12, 13 et 14 janvier. J'ai vu en oeuvre les casseurs "gratuits" bien organisés par des adultes et les groupes telecommandés par les Trabelsi... ceux qui étaient en tête de manifestations et qui repartaient en courant récupérés par des véhicules types voitures ou scooters, se refilant les battes de base ball dans des manifestations supposées être pacifiques, en fait des provocateurs parfaitement organisés.. Nombre d'entre eux ont leurs photos identifiées à partir des vidéos des agences bancaires vandalisées...j'ai rencontré aussi ceux qui ont fait ou soutenu la révolution et qui étaient les premiers à avoir des doutes sur ceux qui prenaient le bateau à Zarzis... pour eux, si certains jeunes se sont laissés entraînés à partir, trois catégories constituent le plus gros des troupes, les évadés de prisons, les casseurs et les milices de Trabelsi/Ben Ali... Si on écoute le documentaire publié sur envoyé spécial l'un des "migrants" dit :"Si on fait la prière .. on va en prison... si on boit de l'alcool.. on va en prison ... si on parle on va en prison..." ces affirmations sont fausses, et même du temps de Ben Ali on voyait la queue dans les "Magasin Général" pour faire les provisions avant le week end, la vente d'alcool n'ayant pas lieu le vendredi... avant la révolution les imans recevaient leur prêche des autorités cé qui n'est plus le cas quant à la parole elle s'est drôlement libérée.. et si vous en doutez allez voir.... et le Tunisien est hospitalier... J'avais déjà vu un reportage sur la 2 ou un "migrant" disait qu'il partait parce que depuis la révolution on battait les femmes... les femmes tunisiennes flanqueraient certainement des coups de talons à ceux qui essaieraient.... Donc, il me semble légitime de demander à ces gens qui ne sont pas des gamins, loin s'en faut, pourquoi ils ont quitté la Tunisie maintenant... et pas avant...et ce qu'ils faisiaient, où ils habitaient etc...Il ne faudrait pas se laisser aveugler par un écran de fumée... des partisans de Ben Ali il enreste quelques uns même et surtout en France...
Excellente émission, qui redonne de l'espoir grâce aux intervenants et malgré le constat déplorable des politiques xénophobes à la mode au nord de la Méditerranée. Discussion très bien menée par DS.
Y'a un côté Pieds sur Terre dans le début de l'émission. C'est étrange de voir ça ici.
Débat de gauche sur l'immigration, mélangé à des histoires personnelles d'immigrés... Il aurait peut-être fallut dissocier les deux... Mais y a-t-il une réelle volonté de la part de la gauche de débattre rationnellement de l'immigration, en mettant de côté l'émotion ? Je pose la question, car je crois que les arguments de la gauche méritent d'être contredits pour avoir une chance d'être compris par une part de la population qui a (de plus en plus) tendance à écouter Marine Lepen.
Pas de petite chanson à la fin, tant mieux, j'avais pas le cœur à ça, les participants à l'émission non plus sans doute.

C'est tuant de se dire que les responsables de cette situation vont bien dormir, eux.
Comment peut-on vivre des mois sous la pluie et le vent à quelques mètres de nos salons chauffés ?

Mais Daniel depuis des années des Roms sont là (notamment). Puis chassés par destruction de leurs tôles et baches par des CRS, ils vont quelques mètres plus loin dans la forêt.

Le forum va probablement parler de lois possibles, de schengen, de frontières ouvertes ou fermées ... Parlons-en, soyons en désaccord les uns avec les autres, le sujet n'est pas facile.
Mais gardons tous en commun la nécessité de traiter humainement chaque être humain où qu'il soit, de lui donner les moyens de sa dignité.
Travaillons pour mettre 80% des Français derrière nous sur ce principe et la manière de le rendre effectif, parlons ensuite de nos points de désaccord.
La réponse de la France aux révolutionnaires tunisiens : l'enfermement...
http://www.lacimade.org/communiques/3236-La-r-ponse-de-la-France-aux-r-volutionnaires-tunisiens---l-enfermement---
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.