132
Commentaires

Jackpot : énerver Mélenchon

"Bon les gars, ce soir c'est cadeau, on a Mélenchon. Je veux être dans tous les zappings, donc vous me l'excitez, vous y allez à fond. On s'en fout de sa critique des élites, de sa 6ème République, sa conversion écologique, et toutes ces âneries. Je veux du spectacle, que ça buzz, ça clash, bref que ça fasse pouet-pouet". On imagine que ça doit se passer comme ça dans les conférences de rédaction de C à vous, Quotidien et toutes les émissions décrypto-rigolotes. Énerver Mélenchon, c'est une fin en soi dans un système médiatique où le bruit compte plus que le fond. Et Mélenchon est le bon client pour ça. Il rebondit sur chaque provoc' à deux balles. Pour le plus grand plaisir des aspirateurs à clic et à pub.

Derniers commentaires

L'évidence est tout de même que le but avec les socialistes (surtout ses anciens camarades) comme les communistes d'arriver à trôner sur des ruines.
Ben voyons!
Alors, le gars, il est peinard au Sénat.
Et d'un coup, en 2005, il décide que ses collègues du PS le font iech, et il décide de les disperser façon puzzle (avec les cocos dans le même sac).
Pour ça, depuis maintenant 12 ans, il se démène, harangue, crée un parti politique, se fait cracher dessus par tout ce que la profession médiatique compte de larbins, et j'en passe ...
Et tout ça pour arriver à trôner sur des ruines.
Vous êtes une fine psychologue, vous.
si vous étiez de la gauche socialiste et maintenant électeur potentiel de Hamon vous sauriez à vos dépens que les "insoumis" qui entendent soumettre n'ont pas besoin des journalistes pour s'exciter et que toute retransmission d'un meeting ou débat avec Hamon se voit colonisé dans les commentaires ou chat (les statuts Facebook aussi) par des trolls pratiquant avec brio injonction de ralliement, injure et mauvaise foi... comme j'ai dans des temps anciens plutôt apprécié le talent de Mélenchon (pour la plupart des idées nous les partagions) essaie, et les amis aussi, d'argumenter, de répondre, d'acquiescer parfois... mais à la longue la colère monte
L'évidence est tout de même que le but avec les socialistes (surtout ses anciens camarades) comme les communistes d'arriver à trôner sur des ruines.
Choupinet. En gros, donc, l'idée c'est que la stratégie de conflictualité voulue J.-L. Mélenchon lui-même, va donc être précisément ce par quoi il va perdre ? Ben oui, puisqu'elle marche, au sens où, ô surprise, léméchanmédia s'en emparent.
Du coup elle serait pas un peu faisandée, sa géniale stratégie de la conflictualité ?
Ah mais non, ver de terre que je suis, parce qu'avec cette stratégie, medamzémessieurs, il dit ses quatre vérités au Système en place. Ouahhhh, Merci à lui ! Quelle chance on a de l'avoir, ce défouloir-par-procuration. Le Système tremble, c'est clair.

Certes, on va se taper un deuxième tour droite-extrême droite, certes on va gâcher une chance inouïe que J.-L. Mélenchon, le plus intelligent des candidats, trouble vraiment le jeu, accède au deuxième tour, mais peu importe : on se sera bien défoulés, grâce à la géniale stratégie de conflictualité. Méchanmédias qui jouent le jeu.

Jean-Luc Mélenchon ne laisse personne de marbre quand il présente son visage le plus généreux, le plus visionnaire, le plus politique. Il clive tout le monde quand il part en vrille. Ca devrait pas faire un peu réfléchir les cerveaux stratosphériques qui lui conseillent de foncer dans toutes les mulettas ?

(Inutile à la brigade des @sinsoumis de taper, je suis un très probable électeur de J.-L. Mélenchon. Juste dégoûté de le voir saper son talent)
[quote=DS] Cela ne sert à rien de jouer avec eux les rapports intelligents... Ce qu'il faut, c'est leur donner du sang, ils aiment ça !
Bien pigé le meluch' . Les médias, les pseudo journalistes c'est l'usine à cirque. Fillon qui veut saboter la sécu? S'en fout. Vals qui rallie le candidat de droite-centre Macron en trahissant la primaire ? S'en fout. Mais meluch' qui traite de con un journaliste qui s'est comporté en con, ça, c'est grave. Publie Coco !
Quand aux gueulante de meluch? Bah. Le Chirac en a bien balancé en son temps. Et pis je préfère la violence verbale directe d'un Mélenchon à la langue de bois et la violence cachée de ses concurrents.
Voilà une chronique bienvenue et pertinente, merci Sherlock.

Dans presque toutes les interviews ou les discussions avec JLM, j'ai trop souvent l'impression que la question que pose un journaliste est moins destinée à faire avancer le débat que de se mettre soi-même en valeur (bel exemple ICI
J'aimerais faire exception pour jean-Jacques Bourdin.
JL Mélenchon a eu raison de réagir ainsi, parce ce ne sont des journalistes mais bien des hyènes.

Il suffit de voir dans quelle presse tous ces propos orduriers surgissent pour comprendre où se situent les manipulations.

L'exemple vient des médias dominants. L'objectif est simple Mélenchon dérange parce qu'il touche au sacro-saint système et ses chiens de garde !!!! voilà pourquoi les hyènes se disputent le buzz !!! ils veulent faire partie de la niche et dîner au Siècle le mercredi et pour ça ils sont prêts à tout.
Si vous voulez comprendre comment ce système fonctionne il faut voir et revoir ce documentaire. Je vous garantis que vous ne regarderez plus du tout les médias de la même façon : ici

ASI a-t-il déjà consacré une émission sur ce sujet, peut-être que oui. Mais ne serait-il pas opportun d'y revenir par ces temps de campagne électorale trouble ?

Max
Bizarre distribution du temps de parole chez Ruquier ce 25 mars. L'intégrale de l'émission (environ 3 heures) est disponible sur Youtube, tandis que sur le portail de replay Pluzz, seule une version tronquée (environ 2 heures) est disponible (avec seulement Mariton). La distribution du temps de parole m'interroge:
- Mariton: de 00:41 à 01:41 ---> soit 60 mn
- Dupond-Aignan: de 01:57 à 02:25 ---> soit 28 mn
- Cheminade: de 02:40 à 02:56 ---> soit 16 mn
C'est un peu bizarre cette répartition du temps de parole, non ?
Le problème pour Mélenchon c'est que la presse ne veut pas de débat de fond, donc elle essaie de couvrir les sujets de fond par les affaires et par le buzz.
1- Laetitia Krupa (JDD)
2- un oeuf en chocolat
3- Dupont-Aignan

*ah non, Jackpot !
Pour le 3 c'est Dupond-Aignan: on devine le slogan "debout la France" en arrière-plan.

De mon point de vue, c'est tout à fait dommageable pour Mélenchon. Cela fait partie de ses stratégies que je ne comprends pas, que je ne partage pas, et qui à mon sens le desservent totalement. A tel point que j'ai tendance à penser que sa théorie sur le buzz saignant, le politique qui cogne sur le journalisme, et le réveil des consciences du téléspectateur est moins une "théorie théorisée", qu'un simple effort de voir le bon côté des choses des ses énervements. Une justification hasardeuse à postériori, plutôt qu'une stratégie de communication définie à l'avance. S'il y a une théorie dont on sait qu'elle s'applique par contre, elle, c'est que l'invective appelle l'invective, pour ne pas dire que la haine appelle la haine.

C'est d'autant plus dommage de se tirer une balle dans le pied à ce moment, qu'il jouissait d'une belle dynamique d'après débat: les sondages, les journalistes et les commentateurs lui devenaient favorables, et commençaient à lui tailler un costume de présidentiable. La dernière fois qu'on a entendu De Gaulle insulter quelqu'un (puisqu'il semble que le Général s'impose comme référence unanime de cette élection -d'ailleurs en soi, ça fait réfléchir...), il s'agissait de la "chienlit", avec le succès qu'on lui sait. Le petit état de grâce post-débat aura fait long feu, et semble donc se ponctuer par ce "sale con".

C'est exactement comme les plantes renversées, une télé arrachée, ou une chemise de patron déchirée. On sait très bien où est la vraie violence. Et comme beaucoup, j'ai la colère qui monte lorsque Pujadas condamne les "violences des ouvriers grévistes". Mais stratégiquement, du point de vue de la com', on sait très bien que ces énervements desservent la cause; parce-qu'une grande partie de l'opinion rejette ces violences à priori; c-a-d sans les remettre dans le contexte de la violence patronale, et que médiatiquement et de manière contre-productive, elles deviennent et remplacent le vrai sujet.

Cette fumeuse stratégie selon laquelle les journalistes sont des hyènes excitées par le sang n'est pas tout à fait fausse. Mais ça ne justifie pas d'y céder. Mélenchon et la France insoumise ont de vrais talents, pour faire de vrais buzz, et savent tirer la politique, les médias, et la société par le haut. La réussite technologique de l'hologramme est devenue une référence, dans cette campagne. Le terme est régulièrement repris dans les médias, les interviews, le langage courant, même si le sujet n'est pas Mélenchon. Les journalistes se jettent effectivement sur la moindre goutte de sang comme la misère sur le pauvre monde, mais ils reprennent et relaient également les buzz constructifs et positifs.

Personnellement, j'attends de mon futur président qu'il prenne de la hauteur et ne fasse pas son combat le jeu des Morandini et compagnie. Il y a des choses plus importantes. Et pour cette petite besogne qui suscite plus d'animosités qu'elle ne rapporte de sympathies, on a inventé les porte-flingues.
Je viens pour les devinettes
1) Je donne ma langue au Sherlock, j'ai pas de culture télé
2) Une termite qui a fait pour 4 millions de dégâts au manoir de Montretout
3) Là vu la tête des cons autour, Macron, j'en suis sûr
Elise Lucet qui se plaint de la manière dont les politiques traitent les journalistes, c'est n'importe quoi !!! Je suis déçue, j'ai plutôt confiance en elle, j'apprécie le boulot qu'elle fait mais aurait-elle de la m....e dans les yeux pour ne pas tenir compte de la manière dont les médias traitent Mélenchon. C'est un phénomène très étrange de les entendre répéter les propositions de Mélenchon en regrettant qu'aucun candidat ne les fasse. Il m'arrive très souvent de penser qu'ils n'écoutent jamais Mélenchon tant ils ont de haine pour ce qu'il représente, une France insoumise, un peuple qui a envie que tout change, y compris pour eux. Tout aussi étrange leur absolue volonté que Mélenchon se retire au profit d'Hamon sans jamais poser la même question à Hamon. Inutile d'aborder la manière incroyable d'absolue veulerie dont ils traitent du cas Macron. Il faut bien de la patience, du courage et de la volonté à Mélenchon pour ne pas être plus violent face à certaines canailles si bien représentées dans le camp des journalistes.
Bonjour, article intéressant sur le fond merci. Mais pour ma part je vous trouve sur ASI souvent très bienveillants envers Mélanchon. C'est vrai qu'il a de bonnes répliques, c'est vrai qu'il a parfois de bonnes analyses sur la société, mais pour moi rien ne justifie qu'on dise "virez moi ce sale con" à un journaliste ou à qui que ce soit d'autre. Il ne peut pas ignorer qu'il est écouté ou filmé. Soit il y a un réel cynisme chez lui à utiliser les médias pour faire du buzz soit c'est quelqu'un qui ne peut vraiment pas se contrôler, ou les deux. Dans les deux cas, je ne suis pas rassuré et je ne veux pas de cette personne comme président.
Mélenchon svp. Vous voulez encore l'énerver ?
Correction:
Il a dit : "jette moi ça" - Ce qui est une demande d'action au service d'ordre
Et ensuite en parlant à un copain :"vous avez vu ce sale con?" - Ce qui est une demande de confirmation d'une opinion à un tiers.
A aucun moment il n'y a d'insultes.

Tout l'art de l'intox consiste à jouer sur les mots... n'est ce pas..? :-)
Tatanka ,c'est comme cela qu'il fallait comprendre la scène ! ...bravo , vous me rassurez quant à ma propre perception de ce non-évènement !
A Olivier Guérin,
Remarque préliminaire : Mélenchon avec un " a " est le signe distinctif de ceux qui ne le supportent pas et c'est bien leur droit.
Vous avez raison ses colères font peur et peu importe son discours humaniste, même si c'est le seul qui veut militer pour la paix. A contrario on ne peut être que rassuré par ceux qui poliment nous expliquent qu'il faut augmenter la TVA, allonger l'âge de départ à la retraite, pénaliser ces feignants de chômeurs, allonger le temps de travail, supprimer l'ISF, etc, etc et évidemment mettre en place une défense européenne ( contre qui ? ) et enfin qui approuvent des bombardements et qui en commanderont à leur tour.
Remarque subsidiaire : je pense que le sujet ´ colère de Melonchon' est usé jusqu'à la corde et qu'il ne perturbe plus ceux qui l'étaient jusqu'à maintenant. C'est devenu un non sujet sauf pour ce qui essaient de s'y accrocher parce qu'en manque d'autres arguments.
A contrario on ne peut être que rassuré par ceux qui poliment nous expliquent qu'il faut augmenter la TVA, allonger l'âge de départ à la retraite, pénaliser ces feignants de chômeurs, allonger le temps de travail, supprimer l'ISF, etc, etc et évidemment mettre en place une défense européenne ( contre qui ? ) et enfin qui approuvent des bombardements et qui en commanderont à leur tour.

Pour être moi-même un peu colérique (mais je me soigne), je prétends en effet que cette violence amicale et silencieuse est bien pire que des éclats de voix, et qu'elle est en effet destinée à finir en éclats de bombes.
Je n'accroche pas à l'argument de la "défense contre qui". Une défense européenne c'est un bon moyen de sortir de l'OTAN et de créer une force qui ne s'aligne pas forcément sur les USA.
C'est aussi un moyen parmi d'autre, et peut-être pas trop compliqué, de rapprocher les peuples d'Europe et de mettre en commun des ressources. Notamment rendre les pays de l'Est moins dépendants des USA (donc moins de bases US et pas d'anti-missiles US, etc.)

Sinon autant aller jusqu'au bout du concept et supprimer notre armée nationale en reprenant le même argument.
Ce n'est pas le point de vue de Mélenchon, pour qui la sortie de l'OTAN est un priorité, mais également la contestation de ce qu'il appelle "l'Europe de la guerre", une Europe dans laquelle tout pays est prétendument garant de la sécurité de tout autre membre. Ce qui engage potentiellement la France, pays doté de l'arme nucléaire, dans des guerres européennes.

Et cette question, une Europe de la défense contre qui ? Construire l'Europe, c'est pour la paix et l’harmonie entre les peuples, qu'ils disaient en bâtissant un gros machin établissant le règne de l'argent, la libre circulation spéculative des marchandises et des travailleurs, dans un environnement ouvert aux vents ultra-libéraux, noyant de productions de mauvaise qualité des "marchés" de pays en difficulté avec pour résultat de ruiner leur économie ou leur agriculture entre autre. Les vrais défis étant ce qu'ils sont, (r)établir l'harmonie entre les peuples par la construction d'une armée supra-nationale, c’est vraiment à envisager en dernière extrémité, parce qu'en tant que projet fédérateur, je ne vois rien de plus dangereux et humainement détestable.
Neity, quand on fait des alliances, ce n'est pas sans conséquence.

Relier cela uniquement au fait que c'est "une alternative" à l'OTAN, c'est vraiment extrêmement simpliste.

En l'occurrence vous ne pouvez ignorer que les différents autres dirigeants européens sont d'accord pour se lier beaucoup plus aux états unis à travers le traité transatlantique, ce qui rend déjà le caractère alternatif de votre proposition très peu convaincant. Si c'est pour faire une Europe de la défense comme chien chien de l'OTAN cela ne nous avance pas plus.

Vous n'êtes pas non plus sans ignorer que certains pays européens sont déjà en conflit avec d'autres pays, et en s'alliant avec eux c'est le risque d'être entrainés dans des guerres, et notamment une guerre avec la Russie, ce qui serait absurde.

C'est une France indépendante qu'il faut, et non pas une France liée par des alliances dangereuses. Il faut prendre les pays tels qu'ils sont et non pas imaginer que l'on pourra les changer plus tard.
Et quand on ne fait pas d'alliance, ce n'est pas sans conséquence non plus. On sera bien avancé avec plus d'armes américaines en Pologne et dans les pays Baltes. On se demande bien pourquoi ils abandonneraient leur alliance avec les USA si leur sécurité n'est pas assurée autrement. Et leur sécurité, parce qu'on voit mal la Lettonie attaquer la Russie, c'est bien le faible qu'on laisse se démerder face au fort.
Ils n'auront pas de pb de sécurité si la France indépendante arrive à calmer les russes et les USA. Ils n'auront pas non plus de problème de sécurité si on remet le droit international au centre de nos relations internationales.

Bref, regardez la réalité en face, ces pays avec qui vous voulez vous allier ils sont quasiment prêts à se lancer dans une guerre contre la Russie avec leurs alliers US, et une UE qui cherche à imposer le traité transatlantique. Donc à un moment il faut être clair, ce ne sont pas de bons alliers la France doit ajouter son poids à proposer une autre voie, elle doit se désengager de cet engrenage débile.
La France qui arriverait à calmer les russes et les USA ?
Vous croyez que les marchands d'arme étatsuniens vont lâcher leur marché comme ça et que Poutine va se préoccuper d'une France qui regarde ailleurs voire lui vend à nouveau des armes ?
Au passage, les Mistral revendus à l'Egypte devraient recevoir des hélicoptères russes. Logique, c'était prévu pour.
Sinon, ne comptez pas trop sur la quatrième guerre mondiale pour se relever des ruines de la troisième. A mon avis, il n'y a pas d'alternative à la démarche de la diplomatie et de la paix. Je crois vraiment qu'il n'y a rien de plus pénible que ceux qui nous expliquent que qui veut la paix doit préparer la guerre. C'est très con, très dépassé comme pas un instant de notre triste histoire ne démontre le contraire. Tant qu'à passer pour un con, autant que ce soit la fleur... à la main.

La France arriverait à calmer les Russes et les USA ? Vous nous dites que ce n'est même pas la peine de s'engager dans cette voie, de travailler à cette hypothèse plutôt novatrice. La France est très armée, qu'elle défende son intégrité si elle est attaquée. Pour le reste, qu'elle travaille à la paix dans le monde. Certes, cela suppose sans aucun doute la fin des guerres post-coloniales, les interventions armées partout dans le monde, la vente d'armements aux ennemis de la paix (expression sans doute confuse, mais comment dire). Changement radical de politique, eh oui ; révolution, bref, la routine :(
Qui peut calmer une grande puissance si ce n'est les autres grandes puissances ? Certes la France est petite par rapport aux états-unis, mais ne pas s'aligner avec eux c'est déjà les faire réfléchir un minimum.

On a un rôle à jouer en tant que médiateurs et de tempérance. Il ne faut pas être idéologue sur le sujet, actuellement l'UE est sous influence Etat-unienne, l'europe de la défense comme alternative à l'otan ce n'est pas réaliste.

Notre meilleure carte à jouer pour la paix c'est l'ONU, le droit internationale et l'indépendance de la France sur le plan de la diplomatie international et sur le plan militaire.
Cela n'empêche pas le reste.
Certes la France est petite par rapport aux états-unis

Mais non, voyons, la France n'est pas si petite.

Par exemple, comme le rappelle Jean-Luc Mélenchon : "la France est un pays d’Amérique latine", grâce à la Guyane.

Comme autrefois la France était un pays d'Afrique du Nord, grâce à l'Algérie,

La colonisation, ça a du bon. ;-)
toujours ce petit coté Sardou..
Vous êtes dur avec Mélenchon, là. :-)

Les mélenchonistes insoumis vous expliqueront sans doute que si Mélenchon se réjouit que la France soit un pays d'Amérique Latine grâce à la Guyane, cela n'a strictement rien à voir avec une quelconque vision colonialiste.

Non vraiment, "Guyane française" n'a rien du tout à voir avec "Algérie française".
Vraiment tout est bon pour dénigrer.
C'est la peur de voter pour le seul qui garde la sécurité sociale, la vraie, et qui passe l'âge de la retraite à 60 ans qui vous fait lui chercher des poux?
Et notre meilleure carte à jouer pour la paix en France, c'est une recomposition de la gauche :

- d'un côté avec un P.S. redevenu un minimum de gauche, une fois que les Valls and co auront quitté le navire pour rejoindre Macron,

- et de l'autre côté une gauche plus radicale débarrassée de la barrière Mélenchon.

On pourra alors envisager des alliances...
"c'est le seul qui veut militer pour la paix."

on ne sait plus s'il faut rire ou pleurer là : vous pensez vraiment cela ?

Avec cette tarte à la crème : "pour la paix", comme si les autres étaient contre. (ah on va me sortir le cabinet noir de l'OTAN là attention - en oubliant que c'est une organisation collégiale, même si on peut déplorer qu'il reste une alliance militaire en Europe dans le monde post-guerre froide)
et puis la méthode JLM : vouloir réviser les frontières en Europe... abandonner les Baltes ("tu connais un Lituanien toi ?")...

A ce titre aussi, pendant la guerre d'Espagne, la droite et la bourgeoisie française "militaient pour la paix" ? (je fais une analogie, c'est pour stimuler les neurones)
Et pour moi, rien ne justifie que vous disiez que rien ne justifie de dire "mais pour moi rien ne justifie qu'on dise "virez moi ce sale con"". Quant à la bienveillance d'ASI à l'égard de Mélenchon, avec un e... vous m'avez bien amusé. En fait même pas.

J'espère que vous osez un petit "merde" quand vous glissez sur le savon dans la baignoire, c'est permis, et c'est plutôt sain (vos enfants vous écoutent, peut-être même qu'ils vous filment). Je ne sais pas si vous avez lu l'article, mais il me semblait qu'il expliquait plutôt bien comment un but poursuivi peut être atteint à force de persévérance, à moins que par malheur la résistance de la cible se révèle plus grande que prévu.

Je me demande comment il faut vous expliquer la malveillance de ce "journaliste", la malhonnêteté de tous ceux qui harcèlent femmes et hommes politiques pour les faire craquer, qui leur volent les mots et les images, qui se comportent en ordures. Ils (les politiciens) doivent bien savoir qu'ils sont filmés, hein : quelle sottise ! Et quel intolérable mépris de la part de ces harceleurs. Ah oui c'est ça, ce ne sont pas des cons, mais des ordures. Vous voyez qu'on finit par s'entendre. Et les voyeurs qui se croient dans une télé-réalité, quand se réveillent-ils ? Qu'est-ce qu'ils ont dans la tronche ? Faut-il rappeler le contexte, une campagne présidentielle ? Quelle indignité.

Pendant ce temps, vous, moi, tout le monde est privé de débat politique et de programme de société par la faute de ces... comment dites-vous au fait, qui dévoient le sens même de la politique, confisquent la pensée et déshonorent leur profession ainsi que la morale citoyenne. Et la vertu ? N'hésitez pas à rechercher le livre titré "de la Vertu", je suis sûr que ça peut servir à éclairer l'approche sommaire de Mélenchon bien connue, bien illustrée par ce fumeux "c'est vrai qu'il a parfois de bonnes analyses sur la société" que d'autres expriment par un "c'est vrai que c'est un tribun remarquable" qui trahit une totale méconnaissance du programme qu'il porte et de l'humanisme qui est le sien.

Pour conclure, je dirai la nausée que j'éprouve désormais à l'encontre de ces vautours voyeurs qui en sont à décortiquer jusqu'à la marque du papier de toilette de Fillon. Ils en viennent, les fous, à exiger une "transparence" grotesque qui ne peut, poussée dans son aspect totalitaire, que rendre la société plus vulgaire et voyeuriste qu'elle n'est aujourd'hui déjà. Ils renversent les limites de la décence, détruisent les règles de la simple correction, prétendent légitime, sous le prétexte imbécile qu'ils traquent des personnes publiques, la déchéance de toute forme première du respect. Ils s'érigent en censeurs, en juges d'inquisition : ce sont des cons.
Pardon mais il n'y a pas de "transparence grotesque aboutissant à une forme de totalitarisme". Ca c'est juste l'élément de langage des députés qui visiblement avaient des choses à cacher.

Cette "transparence grotesque" c'est juste le lot quotidien des salariés et entrepreneurs qui doivent justifier des deniers de leur entreprise. Accessoirement ça marche chez les politiques dans les pays du nord.

Les élus ont construit un "mythe" comme quoi on est "latin" donc différent. C'est juste pour enfumer le peuple. La France a une élite profondément corrompue, et on commence à peine à se soigner un peu.
@Neity, vous pourriez pousser votre réflexion jusqu'à comprendre ce que je signifie : cette transparence grotesque que nombre de gens "exigent" est de nature à à rendre la vie du citoyen infernale. C'est l'avènement de la société de surveillance généralisée à laquelle vous contribuez en croyant établir des règles à géométrie variable : sévérité, violence et déni de toute confiance pour les uns (les autres donc) et tolérance amicale pour nous autres qui n'y serions pas asservis très vite, comme si les puissants allaient négliger la possibilité de nous contrôler en permanence. Personne n'ignore le très mauvais virage que prennent nos sociétés hyper technologique en ce sens. Nous aurons toujours moins de légitimité et de moyens pour combattre cette surveillance et la violence d'une société qui peut devenir carcérale, vous citez l'entreprise à juste titre, si nous nous comportons en bourreaux les uns des autres.

En toutes choses, ce sont bien les qualités de nos vertus, pour tenter d'y revenir, qui sont les garantes d'une vie en société un tant soit peu équilibrée et, plutôt que supportable, porteuse de sens et même de plaisirs partagés, d'espoir, d'avenir. L'indignité de certains journalistes et des voyeurs qui traquent les politiques smartphones à la main, rediffusent des propos que vous et moi tenons à journée faite, pourrissent les relations humaines. Contrairement à ce que vous semblez comprendre, je ne cautionne pas les grossières ficelles de certains politiciens qui s'insurgent contre le contrôle démocratique que le peuple entend exercer sur leurs activités "au service du pays"... Mais ni vous ni eux ne peuvent justement se mettre au service qui du pays, qui de son entreprise, qui de sa famille s'il est traqué et soupçonné de traîtrise potentielle en permanence. A part la confiance par défaut, tout comme la présomption d'innocence désormais en voie de disparition, je ne vois pas ce qui peut fonder nos rapports en société. Ah si, l'amour, ha ha ha, Mélenchon est allé jusqu'à en parler parfois, c'est pour dire combien la gangrène de l'utopie d'une société humaine poursuit les gens de bien.
la malhonnêteté de tous ceux qui harcèlent femmes et hommes politiques pour les faire craquer

Mais c'est son job d'y faire face. Ce journaliste n'est pas entré par effraction dans son foyer pour venir le harceler jusque dans sa baignoire, dans son lit, ou lors d'un pic-nic familial. Il s'agit d'une marche politique officielle dans le cadre de sa candidature à l'élection présidentielle. C'est son job.

Je n'attends certainement pas que Mélenchon change de caractère. Sa personnalité est pour moi un grand atout. Mais il n'est pas compliqué de remplacer "sale con", par "mal comprenant". Il le fait d'ailleurs encore mieux en répondant "Emplissez vos poumons et prenez de la hauteur". Et en cela, il se fait déjà le porte-parole de la colère du peuple, des insoumis, et de nous autres sympathisants, en nous tirant tous par le haut. Quel intérêt ensuite de s'abaisser à le traiter de "sale con" ? Je n'en vois aucun. Recourir à l'insulte, c'est toujours s'abaisser soi-même.

Si vous trouvez que les journalistes sont violents et malhonnêtes en cherchant à faire craquer un politique, je vous propose d'examiner ce qu'est le combat politique dans toute son adversité. A côté de la malhonnêteté intellectuelle la plus crasse, la mauvaise foi éhontée, les moyens faramineux, démesurés et exorbitants des lobbys, les amendements qui pleuvent par milliers en chicanant sur la présence ou l'absence d'une virgule... A côté de l'adversité politique, le harcèlement journalistique, c'est du pipi de chat, d'autant plus qu'il est prévisible et bien connu.

Je me souviens d'un reportage sur une proposition de loi européenne consistant à faire interdire les grands chaluts qui raclent trop le fond des mers en eaux profondes. Deux députés seulement s'y opposaient. Et devinez de quel pays et de quelle Région ils étaient ? Deux bretons tenus par les lobbys de la pêche, de la grande distribution, et l'industrie agro-alimentaire locales. Un scientifique présente alors à la commission pendant plus de 20 minutes les dommages causés par ces chaluts sur les grands fonds, en présentant les résultats de la recherche scientifique de cette "surpêche". C'est carré, argumenté, prouvé. C'est imparable, et implacable. Et la députée bretonne, dans toute sa mauvaise foi, par une impudence confinant à l'effronterie, et dans un cynisme immoral le plus total, reprend la parole avec: "Bien. Monsieur vient de nous dire que les chaluts n'engendrent pas de dommages".

On a évidemment envie de prendre cette député pour taper sur son collègue. C'est évidemment l'indignation et la colère qui montent. Mais si l'on cède à l'insulte, on perd le combat. Le scientifique l'a interrompue pour dire sobrement: "ce n'est pas ce que je viens de dire". Le combat politique est affaire de prédateurs et de carnassiers froids. Elle est là, la "stature présidentielle". Si vous cédez à l'insulte en débordant de sang chaud, vous cessez d'être un adversaire pour devenir une proie.
Peut-on, simplement demander aux journalistes (à tous ceux qui pensent l'être) d'être un tant soit peu intelligents et de poser aux "personnalités politiques" des questions, toutes les questions, des milliards de questions qui permettent d'éclaircir et non s'assombrir?

A question con, réponse con. Point.

On veut qu'ils soient humains, qu'ils pensent l'humain et on leur dénie le droit d'être humain.

Je sais, ça va faire bondir, ça va rapprocher du béret vissé sur tête...mais quelque fois la boîte à claques qui s'extraie de la mêlée pour se défouler les phalanges est préférable aux fourchettes dans les yeux, sempiternelles palinodies d'un spectacle....( relire Debord)

L'herbe agressive du printemps donne des couleurs aux poings levés.
Le rôle d'un intellectuel, le rôle d'un leader d'opinion, tout comme le rôle d'un prof, est précisément d'apporter à une "question con", une réponse intelligente. Pensez-vous sincèrement qu'être insulté invite à l'introspection et pose les bases d'une pensée intelligente ?

Si une personne cultivée et intelligente et une personne ignorante et bête ne se comprennent pas (je ne dis pas qu'elles doivent être d'accord); alors la responsabilité en incombe nécessairement à la personne cultivée et intelligente.
@ Le Chien

Quand vous dites: " Pensez-vous sincèrement qu'être insulté invite à l'introspection et pose les bases d'une pensée intelligente ? " vous faites là, je pense, une proposition intelligente.

Car, pour moi, la question posée à Mélenchon pour la Xième fois est insultante à l'intelligence de celui qui la dit comme à celui à qui elle est adressée.

Vous voyez.
Bien à vous.
C'est la confirmation que la théorie que j'évoquais s'applique: l'invective appelle l'invective, l'insulte appelle l'insulte, la haine appelle la haine. C'est son job d'être au dessus de cela.
Monsieur Guérin,
- D'abord respecter le patronyme des gens, c'est ...mieux, alors MélEnchon, svp, ok?
- Ensuite, il ne dit pas : "virez-moi ce sale con", réglez votre sonotone et réécoutez... Aaaaargh, ces raccourcis!
- Et enfin, une petite vidéo ...intéressante (sonotone allumé, or course) : https://m.youtube.com/watch?v=fCDk4lKjfo4&feature=youtu.be
Cordialement.
- D'abord respecter le patronyme des gens, c'est ...mieux

oceanetruc, oceanemachin ...
Etes-vous bien sûr qu'il y ait un accent aigu dans son patronyme ??? C'est comme avec les saint-remy/saint rémy, les broglie, on ne sait jamais comment bien les prononcer, avec ce genre de langage affublé de particularités provinciales.
"Etes-vous bien sûr qu'il y ait un accent aigu dans son patronyme ???" Il y a !

Cadeau bonus: il y a un accent circonflexe sur "Êtes".
Super vidéo que je ne connaissais pas, merci ! Je vous la pique...
Pour la chronique je dirais très bonne.
Pour le jeu je dirais, euh... chaipas (j'aurais dit une crotte pour lapen mais c'est pas dans les propositions).
Pour la Guyane je dirais qu'il suffit d'y retourner fissa, ça calmera tout le monde.
Ouf, ça contrebalance (un peu) les articles sur les décodeurs et le glissement de @si ...
Merci pour cet article... ça fait du bien de lire autre chose que des commentaires méprisants sur JLM. Bref merci :)
Non c'est juste qu'ils sont profondément con...et qu'il doivent bien s'occuper et trouver une utilité à leur métier !...entra autres activité annexe à leur profession de base qu'est la tapinerie !
J’ai bien aimé aussi son adresse aux deux journalistes, pendant le débat présidentiel à cinq :
Les médias, je crois que les Français vous détestent plus que nous !

Ça a fait rire tout le monde. :-D

Donnez-nous systématiquement vos lieux de vacances, qu’on ne s’y rende pas après votre passage.
Merci par avance
!
Meeting à Rennes en ce moment.
Vu que c'est le seul angle d'attaque qu'il leur reste (attaquer melenchon sur sa pretendue humeur colerique), ils en font des tonnes. A chaque presentation, chaque image qu'ils peuvent, ils y mettent du melenchon les sourcils froncés, l'air en colere, etc. Petites manipulations revelatrices...
2_ c'est pas plutôt des chocolats ?
@sherlock avez vous caressé quelques paresseux dans le sens du poil ? et avez vous trouvé nourriture à votre goût en Guyane (caïman, tatou, pakira ???)
La 1 : Natacha Polonium

La 2 : un uevo o dos?

La 3 : Macron

En parlant de selfie/miroir (voir rubrique d'Alain Korkos) fourmi rouge (pour ceux qui n'ont pas déjà vu ses talents comiques, c'est moyen crédible..)
Voyant la photo avant le titre, je m'attendis au pire, "ah non putain ils vont pas s'y mettre !"
On est tellement habitués … Ça fait tellement partie du quotidien…

Et là miracle ! C'est le premier article positif sur Mélenchon sur @si depuis… houlà !

La tronche [edit: un peu de tenue, merci] de Plenel en encart, qui jouit sous cape !

Ah j'imagine le sujet de conversation avec Elise Lucet sur cette inquiétante montée de la haine des journalistes !

Larbins ! Arrête ça me dégoûte !
C'est une chronique pour faire le buzz sur les agacements journalistiques de Mélenchon ?

Rien de bien nouveau. Mais si ça peut contribuer à faire parler de lui et de son programme, alors tout va bien.
C'est vrai que la réponse finale de Mélenchon sur France 5 est magistrale !
c'est le retour d'ICI-PARIS ?...journal "TORCHON" ...digne de votre invité "PARIS-MATCH"...je ne suis pas "mélenchonien" vous n'avez certainement pas votre carte de journaliste sinon vous seriez respectueux de la Charte...bref : vous avez fini par me le rendre sympathique !!
Le rêve, ce serait d'avoir Mélenchon et Macron au second tour.
Dommage que Mélenchon pète parfois les plombs !
Mais ça fera du bien à Merkel (ou à Schutz) de se faire assaisonner !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.