32
Commentaires

Israël-Palestine : guerre d'images autour d'un "lynchage"

Le nouveau conflit israélo-palestinien passe aussi par les médias : là où Euronews voit une voiture israélienne fonçant sur des "manifestants palestiniens", le média pro-israélien InfoEquitable réplique qu'il s'agit d'un "lynchage d'automobiliste". La vérité est à mi-chemin. Analyse.

Commentaires préférés des abonnés

Êtes-vous sûre qu'il y a un "nouveau conflit israélo-palestinien" ? Ne s'agit--il pas toujours du même, latent ? Y-a-t-il un grand intérêt à savoir "qui c'est-y qu'a commencé ?"dans cette situation mettant aux prises un automobiliste israélien et des(...)

Qui a, le premier, attaqué l'autre ? C'est une question aussi ancienne qu'inflammable dans le contexte du conflit israélo-palestinien.  

Que ce cliché est insupportable ! Comme si on ne savait pas exactement qui a attaqué qui.


Imaginez seulement. (...)

Un décryptage du langage médiatique français dans Frustration Magazine:  « Affrontements entre Israël et Palestine » : 5 techniques de manipulation du langage au service des dominants

"Il y a peu d’exemples aussi frappants du rôle du langage dans(...)

Derniers commentaires

;-((

https://www.courrierinternational.com/article/video-gaza-les-dernieres-minutes-avant-le-bombardement-des-locaux-de-medias-internationaux

ASI nous a moult fois décrypté les rouages de ce que subissent les victimes de viols. On a eu le point de vue des victimes, le point de vue des bourreaux, via le traitement médiatique du sujet (ou le non-traitement, parfois coupable). Très bien.

Concernant la situation des Palestiniens, j'espère qu'on aura davantage qu'un décryptage d'une vidéo. Il faut que ce soit les abonnés qui apportent l'écho d'Amnesty, des analyses de la manipulation du discours, des reportages sur le lobby israélien?  Sur pourquoi un tel écart entre ce que pensent une majorité de Français et ce qui leur est servi dans les JT? 


C'est une population palestinienne qui se fait violer, et un silence terrible de ces "images" que ASI est sensé "arrêter".

- M'enfin, faut légaliser le cannabis !


- Hum ... Ce n'est pas le sujet et ...


- Beinh moi aussi je peux donner mon avis. 


- Je vous dit que ce n'est pas le sujet et ...


- M'enfin, qui dans ce Blog a déjà fumé de l'herbe ou même foutu les pieds à Jérusalem Est ou Gaza* ?

   Beinh j'ai vu de mes yeux vu le pire du pire et le meilleur côte à côte.

   En plus ils se font manipuler par les extrémistes des deux camps !!! 


Ras le bol, étant contre la politique des gouvernements israéliens, contre l'occupation des territoires, contre l'expulsion de familles arabes et contre la colonisation débile, je m'en tape des points de vue simplistes franco-français !!!

Je déteste aussi la main mise du Hamas sur la population de Gaza !

 


La Gauche israélienne est en plus mauvais état que la Gauche française, c'est la cata ! 


Deux Peuples, deux États. 


SEUL LA PAIX EST RÉVOLUTIONNAIRE AU MOYEN-ORIENT !


* Haza en vrai.

 

Quel merveilleux message d'espoir !

Avec un clip qui devrait beaucoup plaire à Notre Président.

non, la vérité n'es pas au milieu, entre les deux. Il suffit de remettre l'incident dans la perspective historique de l'occupation israélienne des terres palestiniennes, de la domination coloniale des palestiniens.

Un décryptage du langage médiatique français dans Frustration Magazine:  « Affrontements entre Israël et Palestine » : 5 techniques de manipulation du langage au service des dominants

"Il y a peu d’exemples aussi frappants du rôle du langage dans la déformation d’une réalité que celle de l’entreprise d’apartheid de l’Etat colonialiste d’Israël, pardon, du  « conflit israélo-palestinien ». Que s’est-il passé ces dix derniers jours au Proche-Orient ? Un quartier de Jérusalem est en train d’être vidé de ses habitants palestiniens au profit de colons israéliens, énième épisode d’un État colonial dirigé en ce moment par un gouvernement d’extrême-droite. Les protestations des Palestiniens ont été violemment réprimées par la police israélienne. En représailles, des roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza, cette prison à ciel ouvert coupée du monde par un blocus israélien depuis plus de dix ans, et où la situation des habitants est devenue, aux dires de l’ONU, « invivable ». L’armée israélienne a répliqué par des bombardements, pardon, des « frappes » (plus précises, ciblées et plus « pro ») [...]"


puis il expliquent chacune de ces 5 techniques:


1 – L’égalisation : il s’agit de décrire une situation de domination sous la forme d’une égalité de position et de responsabilité. 

2 – L’inversion : il s’agit de transformer le dominant en victime et le dominé (ou l’exploité, opprimé, etc) en bourreau. 


3 – La diabolisation et la déshumanisation : ces procédés relativement classiques en temps de répression consistent à attribuer des caractéristiques négatives aux résistants ou victimes et de leur retirer leur humanité dans le portrait que l’on fait d’eux. 

4 – La complexification : procédé consistant à empêcher toute grille de lecture de la réalité et toute perception des rapports de domination au profit d’une affirmation du caractère « complexe » des choses, c’est-à-dire de l’impossibilité de dire quelque chose de clair et d’utile sur la société. 


5 – L’abstraction : procédé qui vise à noyer la responsabilité des dominants au sein de processus flous et grandiloquents où la volonté humaine n’a plus sa place. 

A la direction d'asi: on attend un décryptage global du traitement mediatique ce qui se passe en ce moment, à la fois là-bas et en france, pas d'une anecdote, il y a tant à dire ! l'utilisation des mots ou leur non-utilisation, la difference avec d'autres pays où la liberté de manifester est encore respectée..

Je suis étonné que ce ne soit que le premier article sur le sujet depuis 10 jours... J'avoue que c'est frustrant, je m'attendais à une reaction forte d'asi.

Triste. 

L'argumentaire "C'est lui qu'a commencé" digne de l'école primaire montre un foutage de gueule masquant une réalité nauséabonde, la colonisation, tellement normalisée par sa quotidienneté qu'elle en devient invisible...


 Israèl, un gouvernement qui a vu plus de quarante ans l'extrême droite au pouvoir, a institué, l'air de rien, au niveau législatif un état d'apartheid entre les juifs et les arabes, n'ayant clairement plus les mêmes droits ni les mêmes devoirs, et ce pays est appelé une démocratie...


Israèl, dont le comportement a été mille fois sanctionné par l'ONU, se contre fout et ne change en rien sa politique, n'écoutant que les américains, ravis d'avoir des alliés au Moyen Orient.


Israèl, dont la communication a réussit l'exploit de rendre antisémite des juifs parce qu'ils critiquent le gouvernement israélien, mélangeant allégrement antisioniste et antisémite, profitant de façon malsaine le triste épisode de la Shoa pour justifier n'importe quelle politique depuis plus de 40 ans, et surtout celle d'extrême droite.


Dieudonné s'est un chouia planté en se déguisant en nazi juif, la réalité ressemblerait plutôt à l'Afrique du sud à l'époque de l'apartheid, qui fut boycotté de toute part elle.

Aujourd'hui boycotter les produits d'Israèl se serait être hors la loi et antisémite... selon le gouvernement d'israèl.

"La vérité semble en fait à mi-chemin."


Je trouve cette formulation tout à fait inappropriée, genre "je ménage la chèvre et le chou, mais qui est la chèvre et qui le chou?". 


Que l'enchaînement des faits soit difficile à préciser ne préjuge en rien de l'endroit où se trouverait "la vérité". Et d'ailleurs, la vérité, ce serait seulement "Qui a raison et qui a tort?".

En lisant l’article de Madame Block, j’ai eu l’impression de lire les rubriques décodex  du Monde ou checknews de Libé. Les réactions sur le forum (merci Acrimed ,Jammrek Christina et d’autres) ont apaisé ma colère  Je me sens moins seul.

Déjà le choix de la vidéo pour la chronique n’est pas neutre,

Cela aurait pu être celle-ci :

https://information.tv5monde.com/video/israel-palestine-un-homme-presume-arabe-lynche-par-des-militants-d-extreme-droite-israeliens

ou celle-là :

https://twitter.com/i/status/1391870564575420416

Sur ce sujet ASI ne se distingue pas des autres médias et c’est dommage.



Il va déjà falloir prendre des notes sur la manif de soutien aux palestiniens cette après midi à Paris. Au journal de neuf heures de France cul les mots émeutes de 2014, en découdre, troupes d'ultra gauche, gilets jaunes, débordements, émeutes spectaculaires avaient surnagés dans ma tête. Du coup je suis allé réécouter ce journal. Barbès est agité comme un chiffon inquiétant, Darmanin annonce que les forces de police sont prêtes à en découdre et un insert complémentaire dit que depuis 2014 le flics sont mieux entraînés et mieux équipés. Tout dans le discours est fait pour faire monter l'angoisse : Barbès, troupes, gilets jaunes... Bref je vais pas me répéter mais ça présage d'un flot de gros mensonges.

un jour en 1943, un juif français a donné une baffe à un allemand. Par legitime defense, sa famille fut torturée et sa maison bombardée. Il l'avait bien cherché. 

Je rejoins jammrek et Acrimed... :(


https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/israel-expulse-de-force-des-palestiniens-et-reprime-violemment-ceux-qui-le-denoncent


Dominique Vidal le 28 avril sur Regards (à 4'20) parlait de ratonnades jamais vues et du silence des médias


...et asi nous la fait anecdotique (sur un incident moitié hors-champ) façon c'est-qui-qu'a-commencé ??

Ce que je trouve insupportable c'est la manière dont les médias relatent ce conflit . Dans le meilleur des cas ils mettent dos a dos ceux qui ramassent des bombes sur la tête et les autres qui se battent avec des pierres et des pétards mouillés. C'est la théorie du pâté d'alouettes.On prend une alouette et un cheval ,on passe tout ça à la moulinette et ça fait du pâté d'alouette  à 50%  .

En tout cas le site "info équitable" inspire drôlement confiance, dis-donc ! La crème du journalisme...

Êtes-vous sûre qu'il y a un "nouveau conflit israélo-palestinien" ? Ne s'agit--il pas toujours du même, latent ? Y-a-t-il un grand intérêt à savoir "qui c'est-y qu'a commencé ?"dans cette situation mettant aux prises un automobiliste israélien et des Palestiniens. On se doute qu'il y a une guerre de propagande et des intox de chaque côté. On peut trouver lassant cette recherche à tout prix d'équilibre dans une situation déséquilibrée. Trouver d'un grand manque de courage (surtout dans le camp de la gauche) les simples appels au retour au calme "des deux côtés". Quel retour au calme ? se demande le politologue Julien Salingue ? Et pourquoi s'adresser de la même façon aux deux côtés ? N'y a-t-il pas des colons et des colonisés dans cette partie du monde ? N'y-a-t-il pas des citoyens de deuxième zone en Israël ? N'y a-t-il pas une situation d'apartheid ? S'il faut trouver un élément déclencheur à ce regain de violences, pourquoi ne pas retenir l'expulsion de familles palestiniennes des logements qu'elles occupaient depuis des décennies ?

Qui a, le premier, attaqué l'autre ? C'est une question aussi ancienne qu'inflammable dans le contexte du conflit israélo-palestinien.  

Que ce cliché est insupportable ! Comme si on ne savait pas exactement qui a attaqué qui.


Imaginez seulement. Vous êtes tranquillement installé chez vous en famille. Soudain un grand bruit. Un fou furieux est entré en défonçant la porte et vous déclare que Dieu lui a donné votre maison. Vous faites quoi ? Vous commencez à discuter ou vous le virez à coup de pied au c... ?  Et celui qui viendra vous dire que l'affaire est compliquée, que l'on ne sait pas vraiment qui a tort et qui a raison, patatipatata, vous discutez ou vous le virez aussi ?

Voilà c'est aussi simple que cela.

On ne sait pas se qu'il s'est passé avant qu'il entre dans le champs , par contre dans une situation comme ça trouver une échappatoire doit pas être facile , la meilleure façon c'est de s'en sortir vivant .Il s'en tire bien .

trop de hors champs mais quand même sans le flic je ne donne pas cher de sa peau au conducteur "en colère" (et aussi un peu "paniqué "j'imagine)

Le fait que le conducteur crache dès qu'il sort du véhicule laisse supposer qu'il est plus en colère que paniqué (alors qu'il fait toujours face à un groupe de personnes qui lui sont hostiles). Ca ne dit rien de plus mais c'est à noter.


Cela mis à part, le piéton projeté semble en partie épargné par la présence de l'autre piéton qu'il percute dans sa chute. 


J'ai survolé l'article de ToI mais je n'ai pas vu la version du conducteur sur l'origine de l'incident. Pourtant ils l'ont interviewé, j'ai mal lu ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.