48
Commentaires

Israël : le soft power est dans le poulailler

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 13 fois

Je crois que tout le monde se serait accordé avec vos moquerie si elles avaient concerné des responsables du FPÖ (extrême-droite autrichienne) se félicitant de la victoire de Conchita Wurst présentée comme parfaite image de l'Autriche.

C'est d'ailleur(...)

Le pink washing, et plus généralement la présentation d'Israël comme une terre de refuge et de tolérance vis-à-vis des minorités, est une stratégie de longue date. Celle-ci prend source dans la détérioration de l'image d'Israël dans le monde à la sui(...)

Israël a aussi le droit de produire de la merde comme les autres pays, et de lui donner des apparences de "message", et cette merde étant la moins merdique sur l'échelle du concours de l'Eurovision dont on sait qu'il s'agit d'un Nobel de la musique à(...)

Derniers commentaires

Cette chronique serait plus convaincante si vous ne teniez pas le raisonnement strictement inverse sur la présidente de l'UNEF, dont le voile ne serait qu'un voile...

Vous avez vu que le concours de déroulait à" l'Altice Arena." Drahi, même au Portugal...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Que dois-je dire à Gaza ? par Ziad Medoukh, professeur de français à Gaza, lu par une de ses étudiantes.

Si j' ai bien compris, Netta Barzilai a déclaré que " la chanson avait changé l'image d'Israel ".

On peut en douter légèrement .

A voir les 41 morts ( pour l'instant ), à la frontière de Gaza, il peut paraître raisonnable de penser  que l'image d'Israel a peu changé ( peut-être même empiré, si, évidemment, c'est possible ).


Dans le genre Soft Power Israélien, il y aussi ces deux films sortis récemment en moins d'un mois : 


- Foxtrot qui se donne pour objectif de donner un visage humain aux soldats israéliens et à leurs familles endeuillés par leurs pertes;


- 7 Days in Entebbe qui est essentiellement un hommage à la gloire de l'armée israélienne et son intervention.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Va falloir chanter plus fort pour étouffer les gémissements des (pour l'heure) 37 morts et milliers de blessés.


http://www.liberation.fr/planete/2018/05/14/au-moins-37-palestiniens-tues-a-gaza-israel-accuse-de-commettre-un-horrible-massacre_1649933

Israël a aussi le droit de produire de la merde comme les autres pays, et de lui donner des apparences de "message", et cette merde étant la moins merdique sur l'échelle du concours de l'Eurovision dont on sait qu'il s'agit d'un Nobel de la musique à vomir, il était normal qu'elle reçoive le prix


Israël a aussi le droit de propulser sa merde pour défendre sa position dans le monde afin de dire que ce pays est à l'instar des autres


Israël a aussi le droit d'avoir son extrême droite en ces temps où l'extrême droite est à l'honneur de l'Autriche à l'Autriche en passant par l'Autriche et la Hongrie et les USA qui en matière de merde font fort


Israël a aussi donc le droit que Netanyahu félicite Netta Barzilai car désormais les politiques ne embarrassassent d'aucune honte comme notre Jupiter chez Trump


et Netanyahu peut esquisser la danse de Netta Barzilai qui chante "Je ne suis pas ton jouet, imbécile" 


et comme le monde n'est pas à une incongruité près, Natanyahu peut serrer la main de celui qui dit qu'on peut "grab them by the pussy"


PS : heureusement qu'il n'y aura jamais de Musique au concours de l'Eurovision

pigwashing, pinkwashing, greenwashing, récupération tout azimut, ah ah on est habitué·e·s! Mais pas grave, c'est juste le système en situation post mortem, déjà faisandé et d'autant plus terrible et carnassier, qui récupère, lutte, résiste, se débat comme un diable avant de crever.

Où l'on apprend, par déduction,  que si Colette Magny n'a pas eu la carrière qu'elle méritait , c'est par "Grossophobie" du public Français.


Fort heureusement pour les Mamas et Papas, le public américain n'avait pas ce genre d'appréhension ...

Merci pour la chronique. Sait-on si cette chanteuse soutient la politique de colonisation de son gouvernement ? Elle pense peut-être exactement l'inverse. Dans ce cas la citation de son enthousiasme pour son pays prendrait un autre sens, défendrait d'autres valeurs. Ne resterait alors de cette chronique que la récupération balourde de B. Netanyahou. Bon. 

Dans cette société, tant prisée des mafieux de toutes sortes, alliant l'événementiel débilitant et la communication en gros sabots, la laideur gagne du terrain.

Seule la poésie et sa recherche de beauté permanente sauveront le monde.


Mais le veut-il lui-même?

Le naufrage n'est-il pas l'acte suprême du suicide collectif triomphant.


Nous vivons une époque formidable.

Bonne journée

Oui, il y a ce côté là des choses mais il y a celui aussi d’un public européen loin de l’antisémitisme.

D'abord le départ du Giro de Jérusalem maintenant ça. J'espère que bibi et sa clique ne cherchent pas à redorer l'image de leur pays avant une nouvelle saloperie de type Plomb Durci ou Paix en Galilée. Ils en ont sûrement une dans les cartons avec les élections qui approchent.

Le pink washing, et plus généralement la présentation d'Israël comme une terre de refuge et de tolérance vis-à-vis des minorités, est une stratégie de longue date. Celle-ci prend source dans la détérioration de l'image d'Israël dans le monde à la suite de la 2nde intifada.

Cet article est assez complet sur le sujet : https://lundi.am/Pinkwashing-a-Tel-Aviv

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je crois que tout le monde se serait accordé avec vos moquerie si elles avaient concerné des responsables du FPÖ (extrême-droite autrichienne) se félicitant de la victoire de Conchita Wurst présentée comme parfaite image de l'Autriche.

C'est d'ailleurs tout le paradoxe de ces conservateurs que de faire de l'esprit libertaire un usage identitaire, des gens se découvrant soudain très Charlie et autre, sans doute à partir du vieil imaginaire de l'occident comme "monde libre" face au despote oriental et autres barbares pas d'chez nous.
On voit ça dans le film 300, avec ces spartiates transformés en combattant de la liberté en dépit d'une société historiquement plus proche d'un fascisme, tout un imaginaire libertarien américain qui va osciller entre la défiance envers l'Etat avec soutient de la NRA et des enthousiasmes de masse pour aller installer la "liberté" à coup de bombes.

Et en ce moment, si on jette un oeil aux commentaires sous les vidéos de Fox News où ça parle de Trump quittant l'accord avec l'Iran, on voit que tout ce petit monde est en forme, prêt à s'occuper de l'Iran.


P.S. : même Naftali Bennett, ministre de Netanyahou, membre du parti Le Foyer Juif avec sa composante religieuse a réussi à utiliser la victoire de Barzilai :  "Même propos du côté de Naftali Bennett, qui a remercié Netta Barzilai d’avoir dit haut et fort "L’an prochain à Jérusalem" devant des millions de téléspectateurs, après l’annonce de sa victoire."

D'accord avec vous sur l'essentiel, à ceci près que les personnes trans sont depuis longtemps bien tolérés par les conservateurs s'ils se cantonnent au domaine du spectacle. Si le FPÖ présente la victoire de C. Wurst comme la preuve d'une "tolérance" typiquement, identitairement autrichienne, c'est aussi parce qu'ils considèrent celle-ci comme une femme à barbe, une bête de foire que le bon catholique autrichien peut tout à fait légitimement acclamer le week-end au cirque avec ses enfants sans avoir ensuite à le confesser.

En revanche, les conservateurs ont horreur des trans qui revendiquent et s'inscrivent dans le mouvement LGBT+ ou tout autre mouvement politique.


Exemple en Turquie, où Erdogan sait opportunément afficher sa proximité avec Bülent Ersoy les jours de gay pride (celle-ci étant de plus en plus durement réprimée au fil des années). https://www.ouest-france.fr/monde/turquie/turquie-erdogan-saffiche-un-diner-avec-une-diva-transsexuelle-4313433. Ersoy est la figure transsexuelle la plus célèbre du pays, et l'une des chanteuses turques les plus emblématiques. Elle est aussi très nationaliste et militariste (dons à des fondations pour les pupilles de la nation...).

Réserver un espace bien délimité aux personnes transsexuelles, celui de la foire et du spectacle, ça ne relève pas d'un "esprit libertaire" mais bien plus, paradoxalement, d'un discours homophobe, transphobe et de manière générale conservateur.

Vous ne me faite pas beaucoup rire d'habitude Zabou mais là j'avoue j'ai pouffé ! Allez je vote pour vous, il y a une première fois à tout.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.