50
Commentaires

Isabelle Kocher, une histoire de transition, et de féminisme

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour ce portrait

Belle preuve d'humour !

Le Père Emptoire ferait rire si ce n'était pas aussi triste.

Il faudra penser sérieusement à confier à Zabou29, une chronique sur tout ce qui touche aux "énergies".

Derniers commentaires

"Engie est redevenue bénéficiaire en 2017, après deux années dans le rouge."  


Je me méfierais de ce type d'affirmations enthousiastes quand on sait comment ces entreprises; dont l'Etat est actionnaire (içi en l'occurence à hauteur d'environ 36%, soit plus d'1/4 du capital); sont habiles pour maquiller leurs comptes :


- Les milliards planqués d’Engie au Luxembourg - Les Jours - 17/10/16


- Engie compte l’emporter au paradis - Les Jours - 29/09/16

Je résume, si je comprends bien. Isabelle Kocher a été écartée d'un poste  auquel sa compétence la destinait parce qu'elle était une femme, et parce que sa famille est très chrétienne.


Ou parce qu'elle a compris trop tôt que l'avenir était aux énergies renouvelables ?


Les deux, sans doute, mon colonel, la première et la dernière...

En général, il ne faut pas se montrer trop malin, surtout quand on est une femme... Alors visionnaire...


D'ailleurs, il y a un certain Christophe de Margerie, visionnaire comme Kocher, et qui en est mort sur un tarmac moscovite, non ? On connaît la propension des ennemis de Poutine à mourir dans des avions.


Messianique ! Quel vocabulaire daté....  Quand on a besoin de les discréditer, on attaque les gens sur ce qu'ils sont, quoi qu'ils soient...


Bonjour, une question : que deviennent les centrales à charbon, les puits de gaz et de pétrole et le gaz naturel liquéfié une fois les capitaux de leurs ventes encaissés ?

il est évident qu'une femme compétente et a tuer , ou du moins a invisibiliser .. bien de vous en rendre compte et merci a zabou


Personnellement sur l'idée que la question féministe soit un clé de lecture sur la discrétion médiatique au sujet d'un possible tournant écolo de ENGIE, je relativiserais. Je pense en particulier à Atomic Anne, directrice largement médiatisée de AREVA.

Sur le messianisme et le volet religieux, je conseille la lecture du dernier livre de Stéphane Foucart, Des Marchés et des Dieux. L'économie néolibérale est aussi un messianisme.

On peut critiquer Kocher sur plein d'aspect, mais Engie est le seul grand groupe français a avoir une réelle politique de transition énergétique (avec GRTgaz sur le papier, mais c'est plus facile pour eux). À l'heure de la démission d'Hulot, si y a bien un petit signe positif dans le monde des lobbies c'est celui-là.

Je suis loin de penser que ce sont les groupes du CAC40 qui vont nous sortir du pétrin écologique dans lequel on est, mais ce serait absurde de penser qu'on va rapidement changer de direction sans la participation des quelques méga-entreprises qui gèrent actuellement le système énergétique français...

J'aimerais comprendre. Kocher qui assure la transition vers l'éolien et le solaire, avec un retour aux bénéfices en 2017,  aurait tout faux ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"le succès (ou non) d'une éventuelle transition énergétique passera par des entreprises comme Engie"


Oulala, je me pince! Ya une coquille? Vous vouliez écrire "le sabotage de toute transition énergétique passera par des entreprises comme Engie"?


"Merci à notre abonné Zabou29, qui a attiré, dans nos forums, mon attention sur le cas de Isabelle Kocher".


Bon, je comprends mieux. Mais du coup, je m'inquiète. Beaucoup.

La transition énergétique se fera avec des entreprises comme Engie!???? Et Enercoop,alors et d'autres??? Une bonne couche de peinture verte sur Engie.

Ah Engie, c'est pas cette entreprise embourbée jusqu'au cou dans l'affaire LuxLeaks ?

 Sortir Engie des énergies carbonées est peut-être, en effet, une hérésie économique.


Souligné, engraissé. 

L'hérésie s'empare de ceux qui ne respectent pas le Saint Livre de l'Economie-Libérale- De Marché-de-Concurrence-Libre-Et-Non-Faussée.


Depuis la plus haute antiquité, les hérétiques sont, au mieux, brûlées devant la foule avide de senteurs émétiques.


Je crains très fort qu'un jour cette hérétique là ne subisse le même sort. Le dieu marché n'a pas encore craché ses dernières flammes. 


Ce jour là sans doute, l'ermite de Plouzané craquera l'allumette.


Pardon pour tant de pessimisme.



Il faudra penser sérieusement à confier à Zabou29, une chronique sur tout ce qui touche aux "énergies".

Merci pour ce portrait

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.