67
Commentaires

Iran / extermination : un Français vainqueur du "concours"

C'est un dessinateur français qui vient de remporter le premier prix du deuxième concours international de caricatures sur l’Holocauste, organisé par l’Iran House of Cartoon et la municipalité de Téhéran. Il se fait appeler Zéon, est proche d'Alain Soral et de Dieudonné.

Derniers commentaires

Ce concours est une honte, et ces discours antisémites une abjection. Ce dessinateur est un idéologue fasciste, et antisémite, c'est entendu. Mais Il devrait toutefois être possible de critiquer la politique de l'état israëlien (comme celle de tout état impérialiste) et de l'extrême droite israëlienne sans être systématiquement taxé d'antisémitisme … Il y a aussi une gauche israëlienne qui critique l'impérialisme de l'état d'Israël et l'influence de l'extrême droite et de l'intégrisme religieux sur sa politique … Soral et sa clique d'idéologues antisémite sont des confusionistes dangereux qui non seulement se livrent à des attaques antisémites voilées en jouant avec la loi française, mais qui en plus pourrissent le débat en brouillant la critique anti impérialiste. Quand les gens ne sauront plus où ils en sont, et qu'ils auront besoin de boucs émissaires tout cela finira très mal.
« [...] Le dessinateur de 31 ans, Pascal Fernandez de son vrai nom [...]

Le petit monde français du dessin et de la caricature avait été ébranlé par la précédente édition du concours, en 2015. La participation de Bernard Bouton, alors président général de la Fédération des organisations de dessinateurs (FECO), avait suscité un tollé dans la branche française de l’organisme. [...] »

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/03/un-proche-de-dieudonne-gagne-un-concours-iranien-de-caricature-sur-l-holocauste_4933622_3218.html
En un mot : VOMITORIUM
Je ne sais pas si c'était indispensable à mentionner, mais à toute fin utile dans les commentaires au moins: Béatrice Pignède avait travaillé à @si, non ?
Assimilé anti-sionisme et antisémitisme est surtout pratique dans un monde où la remise en question de la politique d'apartheid d'Israël n'est pas possible sans être taxé de racisme.
Bizarrement quand il s'agissait de l'Afrique du Sud ou avant des états unis cela posait moins de problème et surtout ne conduisait pas automatiquement au dénigrement des personnes ayant osé (oh malheur!) en parler
Sans compter la signature de Zeon qui symbolise une croix gammée... C'est clair, au moins!
La bête immonde est en train de resurgir de toutes parts; c'est qu'elle est bien nourrie.

Concernant l'Iran, petite piqûre de rappel:http://www.rfi.fr/moyen-orient/20150210-iran-france-rouhollah-khomeini-neauphle-chateau-revolution-pilote-air-france-b

http://teleobs.nouvelobs.com/la-selection-teleobs/20130327.OBS3575/les-112-jours-de-khomeiny-en-france.html
terrifiant . la bêtise et la noirceur la plus crasse.
Bonjour,

Je me permets de réagir, sur la pointe des pieds (l'usage d'un forum étant toujours délicat), car je suis un peu perdu et je n'y comprends pas grand-chose. Je vais tenter d'exprimer mes questions clairement et espère en retour des réponses courtoises.

Tout d'abord concernant les affiches de 2013 illustrant les documentaires de Béatrice Pignède. De quoi parlent ces documentaires ? Sont-ils antisémites ? Antisioniste ? Ce n'est pas dit.
Une rapide recherche sur cette Béatrice Pignède m'apprend qu'elle à collaboré à l'émission arrêt sur image... Tiens tiens...
Je doute qu'arrêt sur image collabore avec des antisémites et je doute que cette personne qui n'est donc pas antisémite fasse appel à un antisémite pour illustrer ses documentaires, ou alors elle est stupide, ce qui n'est pas possible puisqu'elle a collaboré à l'émission arrêt sur image.
Donc là je suis perdu, mais j'avoue ne pas avoir lu sa fiche Wikipédia jusqu'au bout.

Deuxièmement, autant la comparaison de la première affiche avec la couverture du Protocole des Sages de Sion est acceptable, autant la deuxième comparaison me parait plus hasardeuse.

Ensuite concernant les 2 Bds, de quoi parlent-elles ? Antisémites ? Antisioniste ? Ce n'est pas dit non plus. Les personnages les plus caricaturés en couverture me semblent être les Africains, surtout la petite fille de la deuxième BD... C'est, il me semble, sans me positionner par rapport au personnage, la caricature préférée de Dieudonné.

Le concours iranien "prétendait être une riposte à la parution des caricatures de Mahomet".
En publiant ces caricatures de Mahomet, ce qui personnellement ne me choque absolument pas, nous savions en revanche que nous choquerions toute une communauté. C'était certainement le but pour dire aux gens de prendre un peu de recul par rapport à la religion, ce que je pense, de façon personnelle, être une bonne chose. La méthode est certainement un peu brutale.
Charlie avait dit un truc du genre, si vous n'aimez pas nos dessins, vous n'avez qu'à pas les regarder, mais nous on a le droit de les dessiner. Ca me semble juste.

Publier des caricatures sur l'Holocauste est certes différent, car cela parle de millions de morts dont beaucoup n'étaient pas juifs d'ailleurs. Parle-t-on de l'Holocauste que pour les juifs ?
Cela serait, il me semble, condamnable si ces caricatures renvoyaient soit un déni, soit une approbation. Ce n'est, il me semble, pas le cas sur les 2 caricatures présentées.
Doit-on censurer ce sujet ? A ce moment-là, il faudrait aussi accepter de censurer les caricatures de Mahomet.

Je n'y connais pas grand-chose, mais la première me semble dénoncer la politique d’Israël. Politique d'enfermement et de référence systématique au passé. Je remarque que la grue israélienne est du mauvais côté du mur, ce qui dénonce certainement l'occupation. Je trouve le dessin simpliste tant dans le décryptage que dans le graphisme.

La deuxième, celle du fameux Zeon me laisse plus perplexe... Je ne comprends pas ce qu'il veut dénoncer. Le "Shoah Business" ? Qu'est-ce que c'est ?

Mais bon, il y a bien des dessins de Charlie que je n'ai pas compris et que même Luz avait du mal à expliquer.
Si vous avez un début de piste.

Dernier point comment peut-on faire la différence entre un antisémite et quelqu'un qui ne fait que dénoncer la politique d'Israël ? En sachant que dans la deuxième catégorie, il y a beaucoup de juifs et en sachant qu'Israël se revendique, il me semble, comme le représentant de toute la communauté juive alors que les juifs ne se revendiquent pas tous comme représentés par Israël... Un vrai bazar...

Merci de votre éclairage, la chronique me semblant n'amener que des questions et peu de réponses.
Voilà un sujet où même avec des pincettes, il est difficile de manier les mots.

En tous les cas, je vais y aller à la mâchoire de pelle de démolition en disant que ce Zéon là est une belle petite ordure
Merci : même si cela donne envie de vomir, il faut savoir que cela existe, et continuer à s'en prémunir.
A priori, le gars doit savoir qu'il reprend l'imagerie antisémite traditionnelle, et du coup, je me suis demandé si ça pouvait être une volonté provocatrice de second degré, l'idée de faire exprès sans y adhérer (soyons généreux...), ou si il n'aurait pas, a contrario, un imaginaire type néo-nazi, tout à fait premier degré.

Petite recherche sur le nom "Zeon" : c'est un personnage dans un jeu avec des troupes où les officiers sont habillés en nazis. Dans le même genre : Sieg Zeon.

Si il a choisi le nom pour ça, je me demande dans quel monde il vit.
Reprendre une image ouvertement antisémite et l'utiliser pour illustrer l'antisionisme, voilà qui réduit à néant le discours de certains antisémites qui se cachent derrière la critique de la politique israélienne en employant le mot "sioniste" pour ne pas dire "Juif". Zéon, lui, a au moins le mérite de la sincérité !

-> Cela est vrai en effet pour ceux-là. Le fait que l'anti-sionisme puisse être un mot paravent pour certains anti-sémites est une réalité, dont il faut en revanche manier la généralisation à tous ceux qui se déclarent "anti-sionistes" avec prudence.

Le fait qu'un mot qui en soi ne me semble pas anti-sémite ait une utilisation trouble par certaines personnes n'implique pas que le mot lui même soit ainsi connoté. Je ne connais après pas son histoire, mais pour ma part, il me semble être utilisable.

Cela me rappelle un extrait affligeant ou Soral compare la "juste hierarchie traditionnelle" de Poutine et sa "virilité Aryenne, même si il est slave face au "petit sémite sépharade" Elkabbach": il s'en défendait d'être raciste car il n'utilisait pas le mot race....

a 2 minutes: https://www.youtube.com/watch?v=ks9Zs-HLe4s

a 3minutes "qui correspond à la juste hierarchie des cultures; je dirais pas des races, mais des cultures"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.