9
Commentaires

Investir en Grèce : mélange des genres au Figaro

Le 29 janvier, l’État grec vient annoncer à la France sa bonne santé économique retrouvée, et sa recherche d’investisseurs. Une journée de tables rondes est organisée à Paris. Deux des journalistes qui l’animent bénévolement proviennent de la rédaction du Figaro... et rédigent, le jour-même, des articles sur l'événement.

Commentaires préférés des abonnés

plus que la pratique je m’interroge la dessus :

"une journaliste française, bonne connaisseuse de la Grèce, jointe par Arrêt sur images (et qui a souhaité rester anonyme, comme tous les journalistes extérieurs contactés dans le cadre de cet article). (...)

Apparemment, la Grèce, par la grâce de la troïka et de la religion monétariste, s'est transformée en grande surface à la minute qui précède l'ouverture des portes de la grande braderie où tout doit disparaître.


Et puis il y a les privilégiés des "vent(...)

Donc, les 2 du Figaro qui publient le soir-même, si je comprends bien : 


- ils modèrent bénévolement sur leur temps libre. 

- et du coup ils en profitent pour bosser sur leur temps libre. 

- or, pour bosser, ils sont payés, et c'est en mê(...)

Derniers commentaires

Donc, les 2 du Figaro qui publient le soir-même, si je comprends bien : 


- ils modèrent bénévolement sur leur temps libre. 

- et du coup ils en profitent pour bosser sur leur temps libre. 

- or, pour bosser, ils sont payés, et c'est en même temps que leur temps libre bénévole.


J'ai compris : c'est du bénévolat salarié sur temps de travail libre.

Je sais pas comment on compte ce temps-là avec la réforme des retraites ?



La Grèce va mieux et la France y croit mais pas au point de payer  modérateurs.


"Rôle" ...tout est là , dans cette société spectaculaire !

En parallèle, la "droite modérée" des nostalgiques des Colonels mettent en place des barrières en mer pour empêcher les réfugiés d'arriver en Europe (on est trop nombreux), ainsi que des plans d'aide natalistes pour que les grecs fassent plus de bébés (on n'est pas assez nombreux).


Zemmour y gouverne depuis l'année passée.

Ces journalistes ont peut-être "honte" d'aider les investisseurs français à aller à la curée, en Grèce ? 

D'accord,  je prends mes rêves pour des réalités.

plus que la pratique je m’interroge la dessus :

"une journaliste française, bonne connaisseuse de la Grèce, jointe par Arrêt sur images (et qui a souhaité rester anonyme, comme tous les journalistes extérieurs contactés dans le cadre de cet article). "

Pourquoi garder l'anonymat :

-le figaro est si puissant dans le métier pour nuire à la carrière d'un journaliste? 

-la confraternité est importante et empêche de dénoncer des dérives assumées qui plus est ?

-ce style de pratique est en fait très courante et tous le monde le fait ?

-un mélange de tout à la fois ?


En tous les cas vous etes un journaliste à part dans une rédaction à part


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.