2
Commentaires

Investigation à France Télévisions : reculade ou coup de com' de la direction ?

Alors que la direction menaçait jusque là de réduire drastiquement les effectifs des rédactions d'Envoyé Spécial et de Complément d'Enquête, France Télévisions a communiqué ce 28 novembre, indiquant dans une lettre aux salariés que 30 équivalents temps plein (ETP) seront supprimés en 2018, dont 3 pour les magazines d'infos. Une bonne nouvelle pour les journalistes d'Envoyé Spécial et Complément d'Enquête, qui depuis quelques jours se mobilisent contre leur direction ? Pas si sûr...

Derniers commentaires

Ce qu'il faudrait avant tout, c'est mettre au regard le taux d'effort demandé en termes de réduction de moyens aux magazines d'information avec celui demandé à l'ensemble de France-Télévisions.

Du côté de cette dernière, le taux d'effort sera semble-t-il de 1,2% (soit une diminution de 31 millions d’euros par rapport à 2017 sur un budget global de 2,5 milliards [source : http://www.liberation.fr/france/2017/09/27/budget-2018-les-principales-annonces_1599360]).

Du côté des magazines d'information, il reste à traduire l'effort demandé d'abord en monnaie sonnante et trébuchante, puis en variation par rapport à l'année 2017 (taux).

Même si toutes les données ne sont pas disponibles ici pour réaliser ce dernier petit calcul, on peut constater que le seul taux d'effort demandé au département de l'information devrait être (au moins) de 30 postes sur un total de 1340 soit (au moins) 2,2%, soit près du double du taux d'effort demandé au groupe France Télévisions pour 2018.

Ainsi, si on ne connaît pas vraiment les priorités de France-Télévision, au moins voit-on clairement que l'information n'en fait pas partie...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.