35
Commentaires

Interdictions de filmer en manif : le "happy slapping" à la rescousse

Un jeune Gilet jaune dijonnais a été condamné jeudi à cinq mois de prison avec sursis pour avoir filmé et diffusé les images d'affrontements entre des manifestants et des gendarmes. La justice a eu recours au délit de "happy slapping". Explications.

Commentaires préférés des abonnés

Que ceux qui ont voté Macron pour éviter le fascisme lèvent le doigt.

Lors de l'audience d'appel en mai, le procureur général a été très clair dans ses premières réquisitions : "Un des moyens qui mettra fin à ce mouvement est la fermeté de la répression".


Quelle légitimité pour un procureur de souhaiter "mettre fin à un(...)

Mais ça devient hallucinant ! J'ai l'impression de vivre dans un cauchemar .....

Derniers commentaires

Comme disait un vieux facho américain: "En 1964, on m'avait dit: si tu votes Goldwater, on aura la guerre...Ben, j'ai voté Goldwater et, en effet, on a eu la guerre!".

Un conseil, pour 2022, abstenez-vous: dans le cas, probable, où je serais pas candidat, vous aurez, de les toutes façons, un connard, mais vous aurez bonne conscience et pourrez venir sur ASI, porter un regard, certes un chouye condescendant, mais, surtout, franchement amusé!

C'est ces petits détails de rien qui rendent la vie terriblement attractive...Carpe diem.

ça laisse sans voix!

Je suis atterré. Il a l'air si gentil, le jeune Macrounet. La démocratie avance… A reculons ?

Détournement de loi classique. Comme le prélèvement d'ADN au départ pour les délinquants sexuels, et maintenant pour tout le monde. 

Il faut tres vite faire appel , aller en cassation puis si cela ne suffit pas faire condammer la France par la cour des droits de l'homme ( CJDH) , rien a voir avec l'Union européenne.

Entre la répression et la peur, le droit de manifester en a pris un bon coup , notre Président compassionel premier, roi de la rhétorique, est dans l'air du temps, museler tout ce qui dérange son projet. 

je vois qu'une seule solution, il faut qu'on filme tous à chaque manif, go-pro, téléphone, appareil photo, etc...qu'on puisse retracer le déroulement de n'importe quel cortège sous tout les angles et du début à la fin...

il ne pourront pas arrêter tout le monde et les images des exactions de ces criminels en bleu ne manqueront plus...

Ca ricane de Trump, ça se gausse de Boris Johnson, ça traite les Anglais d’illuminés qui se trompent en votant, les Américains d’arriérés.
Mais dans ces grandes et vraies démocraties, ce genre de condamnation est inimaginable. Ce sont certainement des sociétés inégalitaires, mais où la liberté est tellement importante qu’on ne peut restreindre les libertés publiques à des fins politiques comme on le fait actuellement en France.

Lors de l'audience d'appel en mai, le procureur général a été très clair dans ses premières réquisitions : "Un des moyens qui mettra fin à ce mouvement est la fermeté de la répression".


Quelle légitimité pour un procureur de souhaiter "mettre fin à un mouvement" ? Ceci n'est-il pas attaquable, tant qu'on n'a pas démontré qu'il s'agirait d'un mouvement factieux ?,


La procureure Caroline Locks a surtout reproché à Alexandre Vendeur de "donner du crédit au mouvement" et de "faire remonter la satisfaction des Gilets jaunes",


En quoi ces deux intentions sont-elles punissables ? Fonder un réquisitoire là dessus n'est il pas attaquable ?


Je sais que le parquet est aux ordres mais généralement il fait au moins mine de ne pas mélanger explicitement respect de la loi et soutien à la politique gouvernementale. Avec ces deux déclarations, j'ai l'impression qu'une limite est franchie, non ?

Bonjour

Pourquoi cet article n'est-il pas signé ?

Depuis le début on dit que non seulement la police mais aussi la justice se discrédite face à la population; la pente sera difficile à remonter.

Et pour un juge qui relaxe 2 décrocheurs; il y en a 100 qui le petit doigt sur la couture du pantalon obéissent aveuglément aux ordres voire font du zèle

donc en l'etat actuel de la jurisprudence, si j'ai bien compris l'article, la condamnation de ce gilet jaune remet en cause la diffusion mais pas la captation des images et on en reste sur la circulaire de 2008.

Le parquet est sale. Il faudrait le nettoyer.

Non, la justice n'est absolument pas instrumentalisée à des fins politiques, et certainement pas dans ces extrémités ridicules. Sur le même plan, un des seuls papiers concernant le procès Mélenchon qui pose des questions sur le fonctionnement de la justice et auxquelles j'aimerais avoir une vraie réponse. Un journaliste pourrait peut-être s'y coller ? Je suis sûr qu'Arfi s'en ferait une joie.


Mais ça devient hallucinant ! J'ai l'impression de vivre dans un cauchemar .....

-A- La situation politique en France est difficilement tenable, surtout en ce qui concerne la gestion des oppositions citoyennes, il faut quand même avouer que...

-B- VENEZUELA!!!!!!

-A- Et merde...

Que ceux qui ont voté Macron pour éviter le fascisme lèvent le doigt.

Ahurissant, la société qu'on nous concocte fait peur sérieux.

Quand en plus on cumule les "handicaps"... Pas de quoi donner confiance en l'avenir.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.