5
Commentaires

Informer côté Assad : le pari difficile de l'AFP en Syrie

C’est la seule agence de presse internationale à disposer encore d’une présence permanente en Syrie. Dans un pays ravagé par six ans de guerre, où l'américaine AP et la britannique Reuters ont été poussées vers la sortie dès le début du conflit, l’AFP maintient coûte que coûte son bureau local de Damas. Un point d’ancrage, soumis au carcan imposé par le régime. Comment travaille l'AFP côté régime? Sous haute surveillance et... avec beaucoup de pincettes.

Derniers commentaires

Une petite information sur la Syrie: enquête de la BBC: les Daech quitte Raqqa tranquilles peinards ayant pactisé avec les "forces démocrates syriennes" http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/14/01003-20171114ARTFIG00209-syrie-les-soldats-de-daech-auraient-beneficie-d-un-accord-pour-quitter-raqqa.php


Des tonnes d'armes et de munitions dans des files de camions longues de plusieurs km, des avions de la coalition internationale, menée par les États-Unis, qui semblent plutôt accompagner avec bienveillance le départ des djihadistes...Ils vont pouvoir continuer le combat.
Que le régime d'Assad soit une dictature qui se méfie d'une agence de presse financée par un pays qui a juré sa perte ne semble pas surprenant...
Mais quand vous parlez d'un réseau de correspondants locaux "particulièrement du côté de l'opposition", toutes vos réserves tombent, propaganda no more et on a là des "informateurs fiables"...
Des informateurs fiables dans les rangs de l'opposition, formés par les maîtres occidentaux insoupçonnables de propagande, dans les zones non contrôlées par les kurdes ou le régime.... donc contrôlées par cette opposition (qui au fait? démocrates? djihadistes? syriens? non-syriens?) beaucoup trop dangereuse pour les journalistes occidentaux? Mais les informateurs y sont fiables...
Comme vous dites, le "pari difficile" d'informer sur la Syrie.
Ils n'ont qu'à mettre "publireportage" en tête de tous leurs articles...
Très bon article comme d'habitude.

Une question : qu'en est-il de l'agence de presse russe Rossia Segodnia ? Est-elle à Damas ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.