114
Commentaires

Impôts, illettrés : alors, heureux les sans dents ?

: on n'en a pas fini avec le délicieux décomplexé Emmanuel Macron, ministre de l'Economie et des Gaffes.

Derniers commentaires

A propos d'illettrisme , une réponse aux petits crétins qui s'ignorent :

La génération des dernières couvées de l'ENA (Le Monde Diplomatique ) :

... enfin , ne lisant plus de livres ,désertant les théâtres , rivée à ses petites phrases , flashs , sms et banderilles , elle s'est laissée gagner par un illettrisme réactif , malin dans la forme , bébête sur le fond . Peu d'expériences et guère de convictions : ne lui reste , pour faire carrière , qu'à s'adapter à ce qu'elle tient pour le réel : Paris Match et free . Médias et business . Le suicide de la chose publique ... qui déconsidère le métier ( des responsabilités publiques ) et fait fuir les meilleurs .
Les "sans dents" : excellente analyse marxiste de notre situation devenue définitive depuis 2008 et le Traité de Lisbonne qui a fermé le dernier verrou constitutionnel.
Merci pour cette clairvoyance, Hollande.

Vivement les sans-têtes, qu'on se marre un peu avec les tricoteuses!
Difficile de dire combien de dents vous possédez, mais nous pouvons constater que vous en avez au moins une.
Et vous l'avez faite avec une telle rage qu'il est bien impossible d'y trouver la moindre sagesse.
Point de vue original et intéressant d'Alain Bentolila sur l'affaire Macron/GAD

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140918.OBS9618/dire-de-quelqu-un-qu-il-est-illettre-ce-n-est-pas-l-insulter.html

Bentolila que Libé, dans un article de blogue venimeux et malhonnête, a traité de néo-con.
Macron est-il trop jeune pour avoir vu La Cérémonie de Chabrol? Surement, sinon il n'aurait pas gaffé car être ou être qualifié d'illettré conduit la personne à une violence extrême:

http://www.youtube.com/watch?v=x8qVQVwUa8I
Mince alors! on m'a découvert...
Supprimer la première tranche des impôts?
Ça veut dire que la première tranche ne sera pas à 5,5 % mais à 14 % ?
Non, j'ai dû mal comprendre. Je vais enquêter.
Tout de même, je me demande s'il n'y a pas entourloupe et si Manu ne joue pas sur l'idée assez répandue selon laquelle plus il y a de tranches, plus on paie. Donc, supprimons des tranches et les impôts diminueront. Or, on sait trait bien que si on veut diminuer les impôts (ou les augmenter), il suffit de modifier les seuils des tranches. Et qu'on peut augmenter les impôts en diminuant le nombre de tranches et les diminuer en multipliant les tranches, la seule chose certaine étant que l'augmentation des tranches produit un lissage de la courbe, ce qui n'a jamais fait de mal à personne.
Je trouve que ça commence à bien faire, toutes ces petites phrases qu'on ressort de leurs contextes.
Certes, nous sommes tous furieux du retournement des socialistes, et nous voyons bien que ça a à voir avec des réflexes de classe. Nous le savions, c'est arrivé...
Mais il faut quand même raison garder.

Y a-t-il des illettrés parmi la population ? Oui ! Des gens qui ont eu du mal à l'école, et qui après le certificat d'études, ont oublié ce qu'on leur avait appris, parce pas suffisamment suivi la lecture, trop de télé, pas de livres ni de revues à la maison, le conjoint ou la conjointe s'occupe de tout ce qui est administratif. Le travail répétitif où on n'a pas besoin de lire ou écrire.

Y en a t-il beaucoup parmi les ouvriers et ouvrières ? Oui ! J'en connais, et il faut vraiment être dans des circonstances particulières pour le constater, parce que des personnes dans ces situations, souvent socialement dévalorisées par ailleurs, le vivent très mal et le cachent. Et en général, ceux qui ont du mal à l'école deviennent ouvriers, donc arithmétiquement, il y a plus d'illettrés chez les ouvriers que dans le reste de la population.

Que devons-nous en conclure ? Rien.
L'immense majorité des Bretons possède une voiture et la prend pour aller à son boulot, parce que communes rurales, pas de transports en commun, et donc nécessité de se déplacer pour aller à l'hyper, voir la famille, les amis.....
Si des gens ne veulent pas faire 60 km pour aller au boulot, l'hiver, le matin de bonne heure, en laissant les enfants à la maison, c'est tout-à-fait compréhensible.
Mais le boulot à 60km, ça n'existe pas forcément, tout l'agro-alimentaire, qui est à l'origine de la prospérité économique de la Bretagne, est en train de partir vers le Brésil ou d'autres pays à coûts salariaux moindres.
C'est le grand basculement du monde, le rehaussement du niveau de vie des anciens pays en voie de développement, et la diminution collatérale du niveau de vie des pays anciennement développés.
Et des classes sociales entières le prennent de plein fouet. Avec la mondialisation, les catégories sociales dont l'emploi est dépendant du territoire, sont en perdition totale.

Que faut-il faire ? Lancer de grandes campagnes de remise à niveau des personnes qui sont lourdées, créer de la formation professionnelle de haut niveau, comme dans les pays scandinaves. Quand il faut soutenir la recherche, on crée un Crédit Impôt Recherche qui coûte des milliards. Pourquoi pas autant pour de la formation professionnelle ?
Il y a des tonnes de solutions, des uns et des autres

Mais non, c'est la débandade la plus complète. Le gouvernement ne sait plus où donner de la tête.
Je ne les défendrai pas trop, ils ont voulu le pouvoir, ils l'ont, et ils ne savent pas quoi en faire, à part appliquer des solutions libérales toutes faites auxquelles ils ne comprennent rien.

Mais par contre, leur reprocher un mot, une phrase, un sous-entendu... A quoi ça sert ? C'est contre-productif, ils sont obligés de se défendre, de riposter, d'expliquer. Ce sont des c.nneries sans nom.
Est-ce qu'on ne peut pas les laisser travailler ? On jugera après.

Ces chicaneries sans nom, continuelles... A quoi ça ressemble ?
A faire progresser l'extrême-droite, je ne vois pas d'autres résultats tangibles.
S'il faut attaquer les socialistes, c'est sur leur politique. Ayons de vrais débats médiatiques ! Arrêtons les coups bas, ça ne fait qu'énerver tout le monde.
Et c'est tout...

Je pensais qu'on serait débarrassés de toutes ces chicanes émotionnellemnet éprouvantes du temps du sarkozysme, mais ça continue, et si on n'y prend pas garde, ça va devenir pire.

Un peu de calme, que diable....
Je m'étonne que cela n'ait pas été déjà exprimé, ou si ce le fut, que cela n'ait pas été, ou trop peu, relayé. Car s'il est un enseignement à tirer du propos prêté à Hollande, c'est bien que l'incommode isolement d'un gouvernant s'explique par le fait qu'il se trouve entouré, sinon ceinturé, par des gens, eux non point sans dents, mais dont les dents sont au contraire si longues qu'elles rayent les parquets qu'ils ambitionnent de (et réussissent à) fouler: parquets politiques et médiatiques en particulier, mais pas seulement: le fondement de leurs carrières étant leur réussite scolaire, il apparaît que l'enseignement (de la maternelle aux différents concours de recrutement) est la matrice depuis longtemps de "la lutte des classes", que les classes au sens scolaire autrement dit sont au principe des classes au sens économique et politique. La chose remonte en France à la Révolution: ce qui a conféré à sa création une autorité "populaire" à laquelle ont sacrifié, et continuent de sacrifier, bien d'ex-exploités devenus hauts, moyens ou bas privilégiés (non malgré eux dans les trois cas).

L'actuelle civilisation mondialement dominante étant techno-scientifique, il serait temps de refaire - près d'un demi-siècle après mai 68 - un inventaire de la question, je ne dis pas scolaire, mais de l'éducation à partir des effets inégalitaires produits aujourd'hui dans les populations: françaises en particulier. Une longue, grande nuit du quatre août culturelle remettrait la Révolution française (largement avocatesque: Robespierre et Danton) sur ses rousseauistes pieds contre tous les sectateurs de Voltaire qui en ont pris la tête.
moi je crois qu' il faut garder confiance et espoir en des jours meilleurs , il n'est pas dit que Hollande aille jusqu'au bout de son mandat: peut-être démissionnera t-il ou même,comme il se murmure!!!, sera t-il-destitué...
Alors tous les savants éditorialistes, toutes les malheureuses victimes de cette désastreuse parenthèse "hollandaise" pourront se réjouir de retrouver un président issu d'une droite ( d'une extrême-droite ,) généreuse ,attentive au peuple, respectueuse des illettrés et surtout des Sans-Dents.

Allez Daniel continuez comme ça: aboyez avec les autres,vous finirez bien par avoir sa peau
En ce moment j'en ai vraiment marre de vous lire
Non, dans ce passage, Macron n'a pas fait preuve de mépris dans ces propos. Je ne comprends pas la polémique et les excuses. Ou plutôt si, comme Daniel, je les comprends trop bien. Une fausse polémique doit aujourd'hui automatiquement déboucher sur de fausses excuses, c'est le règne des spin doctors. Mais la polémique masque un prisme jamais remis en question : c'est que l'illettrisme serait synonyme d'absence de compétences. En fait selon un rapport du COE (http://www.coe.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_illettrisme_-_30_11_10.pdf), les deux tiers des personnes illettrées ont un emploi. Ce qui semble acquis, cependant, c'est que c'est de plus en plus un frein à l'emploi, et là il est difficile de voir quelle est la part due à l'évolution même de la nature des postes eux-mêmes (informatisation par ex) et celle qui serait due à une exigence de plus grande polyvalence de la part des employeurs (l'un n'excluant pas l'autre et parfois même l'un entraînant l'autre). On peut d'ailleurs même se demander si ce n'est pas une façon de présenter le (néo)libéralisme comme une sorte de nouvel humanisme..
Les excuses ne lavent pas l'ignominie d'une déclaration. Qu'espèrent-ils ? Trois petits tours et c'est oublié...on peut préparer la prochaine, et les excuses qui iront avec ?
Leur comportement, ce n'est ni plus ni moins que la manifestation du mépris qu'ils ont vis à vis de tous ceux qui n'appartiennent pas à la caste.
Bonjour
Les propos de Macron (comme le livre de Trierveiler d'ailleurs) sont des marqueurs, comme l'est le PSA qui indique l'état de santé des malades de la prostate.
En ce moment l'état de santé est plutôt mauvais !!!
On peut ironiser sur l'irresponsabilité de ceux qui nous gouvernent mais, pour ma part, je n'en ai pas très envie. Je suis concernée directement par leur mépris et j'aurais plutôt envie de descendre dans la rue. La générosité de ce gouvernement dit socialiste me remplit d'aise. Je vais avoir 4 euros de plus par mois, peut-être même une prime exceptionnelle de 40 euros. Que vais-je pouvoir bien faire de tout cet argent, comment le placer, si un asinaute peut me renseigner sur les meilleurs dividendes ...présents et futurs, à savoir quand les milliards auront été donnés.
1/ Macron a fait bien pire le jour où il a jugé qu'il fallait décoiffer les pauvres pour coiffer les plus pauvres. Je cite notretemps.com :

// Selon le nouveau ministre de l’Économie, une telle mesure permettrait de "sortir de ce piège où l'accumulation des droits donnés aux travailleurs se transforme en autant de handicaps pour ceux qui ne travaillent pas", une idée qu'il juge cependant "difficile à expliquer et à porter, spécialement quand on est de gauche".
"Là où être socialiste consistait à étendre les droits formels des travailleurs, la réalité nous invite à réfléchir aux droits réels de tous, y compris et surtout de ceux qui n'ont pas d'emplois", a ajouté Emmanuel Macron. //

Et là, pas grand monde pour moufter, pas de déclaration outrée d'une députée vallsiste depuis son hôtel en Équateur.

Bizarrerie des emballements médiatiques...

2/ Macron s'est excusé tout de suite. Hollande s'est-il excusé pour ses « sans dents » ? Et Valls pour ses Rroms ? Et Cahuzac ? Et Thévenoud ? Et Morelle ? Et Le Guen pour sa déclaration de revenus bidonnée ? Et Placé pour ses innombrables pv payés à la saint-Glinglin ?
.

(La traduction de DS est vraiment très libre. Faire parler quelqu'un est un procédé qui a plus à voir avec l'habileté rhétorique qu'avec - bipbip)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.