25
Commentaires

Hôtel-Dieu en partie cédé au privé : la mairie de Paris ne se vante pas

Un tiers de l'Hôtel-Dieu, le plus vieil hôpital parisien, vient d'être cédé pour 80 ans au promoteur immobilier Novaxia. Une décision prise de concert entre Assistance publique-Hôpitaux de Paris et la mairie. Une décision sur laquelle cette dernière s'est gardée de communiquer, en plein débat sur la privatisation des Aéroports de Paris.

Commentaires préférés des abonnés

Ou l'on voit bien le double jeu de l'Alliance PS-EELV-PC qui a conduit la France pendant toute la période Hollande et qui comme tout le monde le sait a fait que du bien a la gauche du moins son pendant institutionnel (ironie)

une petite pensée pour l'Abbée Pierre dont Hirsch a pillé le capital sympathie pour tourner le dos à tout ce que représentait le vieil homme en colère. C'est d'une indignité sans nom !!!!


sinon, à Lyon, Collomb, lui aussi soit disant de gauche ( MDR) (...)

Hidalgo et Hirsch utilise la même expression : ouvert sur la ville. Ça sent l’élément de langage.


J’ai l’impression de voir un hôpital attaqué sauvagement. Qu’en dit Castagneur ?

Derniers commentaires

Bon, j'hésitais entre voter FI, voter PCF ou ne pas y aller dimanche... y font tous chier, entre la cravate en or massif de méluche et l'autre qui donne son aval aux privatisations tout en écrivant un livre titrant le contraire c'est désespérant.

Le privé a squatté les hôpitaux de l' AP depuis des éons: c' était le cas sous le régime " de gauche", sous les régimes de droite, et ce sera le cas sous la dictature du "Rassemblement des Insoumis Nationaux"...Vous auriez pas envie d' un reportage sur les fentes des jupes et les décolletés vertigineux du Festival de Cannes: c' est, aussi, de l' info, nan!?

Dans cette histoire, il manque des éléments de compréhension.

- La ville signe un bail emphytéotique avec une entreprise privée, a priori avec des obligations (établir une résidence sociale étudiante etc.): quelles sont les obligations du promoteur et quelles sont les garanties pour qu'il s'y conforme (la Ville peut-elle dénoncer le bail par exemple ?) ?

- On ne parle pas de l'état de l'Hôtel Dieu, qui tombe partiellement en lambeaux, n'est pas possible à mettre aux normes hospitalières d'aujourd'hui -pour part- sans des investissements absolument colossaux car les bâtiments sont classés et les installations très anciennes (fils de coton dans le réseau électrique par exemple). Le ministère de la Justice avait envisagé fut un temps de racheter une partie de l'Hôtel Dieu pour en faire une annexe du Palais de Justice, mais les travaux auraient été trop chers...

> Du coup, je comprends que les soignants ne soient pas satisfaits, à ce stade, parce que l'Hôtel Dieu est parfaitement situé et qu'une (toute petite) partie des services ont été refait il n'y a pas si longtemps... Il est aussi vrai que tout a été fait pour vider cet hôpital de sa substance: sommeil, gynéco, ophtalmo, les spécialités ont fermé les unes après les autres. Mais, de fait, des services sont fermés depuis des décennies, certains couloirs sont dans un état de délabrement flippant, sans même parler des étais qui soutiennent des colonnes médiévales.

Si l'on ne parle pas de l'état du bâti ici et maintenant, on passe à côté de la question "avenir de l'Hôtel Dieu".

"Contactés par Arrêt sur images, ni Ian Brossat, adjoint communiste au logement à la mairie de Paris, ni Anne Souyris, adjointe écologiste à la santé et aux relations avec l'AP-HP (et membre du jury), n'ont donné suite aux demandes d'entretiens.   "

Ah oui, Ian Brossat, la fameuse "révélation" des élections européennes.

Cela me rappelle cette affaire (je ne sais pas où elle en est) cf. article de bastamag ci-dessous.

Ce serait bien de faire une enquête sur toutes ces ventes ou locations à prix d'ami...



Paris brade un immense bâtiment public au profit du milliardaire François Pinault

par  


Le 26 février, 300 personnes ont investi un bâtiment vide de 10 000 m2, situé dans le 10e arrondissement de Paris, discrètement occupé depuis 48 heures. ... Comme le révèle la délibération adoptée par le conseil municipal de Paris le 11 juillet 2016, l’immeuble appartient à la ville de Paris et est en cours de vente à la Chambre de commerce pour 35 millions d’euros. En contrepartie, celle-ci vend la « Bourse du commerce » à la ville de Paris pour 86 millions d’euros [1]. 

[...] 

Selon la délibération, la ville de Paris prévoit de louer la Bourse du commerce à la Société Collection Pinault pour en faire un musée d’art contemporain « complété d’espaces de restauration et de boutiques ». La collection de François Pinault, fondateur du groupe de luxe Kering, est estimée à 1,4 milliard d’euros soit un dixième de sa fortune totale de 14 milliards d’euros [2]. « Ces transactions coûtent plusieurs dizaines de millions à la ville de Paris pour les seuls intérêts privés de Pinault qui louera cet espace pour 60 000 euros par an ! C’est une opération de privatisation de bâtiments publics ! »


https://www.bastamag.net/Le-26-fevrier-300-personnes-ont-rendu


Comme l'hôtel-dieu de Lyon a été transformé en centre commercial et que l'on feint d'ignorer que le concept du centre commercial est mort même aux Etats Unis cela ne marche plus

https://www.lyonmag.com/article/99469/grand-hotel-dieu-des-boutiques-en-souffrance-pas-d-8217-investisseur-pour-l-8217-hotel-intercontinental

Ian Brossat, l’adjoint au logement à la Mairie de Paris et tête de liste PCF aux élections européennes a publié un livre intitulé

  • Paris n'est pas à vendre de Ian Brossat et Jacques Baudrier - Arcane 17 - 2013

nous apprend le site de la Mairie de Paris : https://www.paris.fr/municipalite/la-maire-et-les-elus/brossat-ian-2260

Ce n'est pas nouveau. La politique de l'AP HP depuis plusieurs années est de brader les hôpitaux à l'intérieur de Paris pour faire du fric. Plusieurs moins connus que l'Hotel Dieu ont été fermés puis vendus pour la spéculation immobilière,  Pour l'instant ils ne touchent pas aux "gros" mais ça viendra. On commence par fermer des services, même de pointe, puis on finit par fermer toute la structure. C'est une honte.

S'ils continuent comme ça, Hirsch et Hidalgo vont vraiment finir par nous transformer en "complotistes"... du genre euh... le crime qui profite beaucoup aux marchands du temple ! Put'1, détourner ainsi de tels monuments publics !

une petite pensée pour l'Abbée Pierre dont Hirsch a pillé le capital sympathie pour tourner le dos à tout ce que représentait le vieil homme en colère. C'est d'une indignité sans nom !!!!


sinon, à Lyon, Collomb, lui aussi soit disant de gauche ( MDR) vend tout au privé pour faire des hôtels 4 étoiles de partout et des résidences grand standing et des magasins de luxe au détriment des habitants et dans un cynisme sans complexe !


https://www.lyoncapitale.fr/politique/tribune-inegalites-de-sante-la-signature-de-collomb-est-un-scandale/

c'est les locataires de paris qui vont être content du nouveau  prix du logement ...et combien y a t il de dessous de table payé aux caïmans ?....

Quel est le SENS de cette manœuvre ? Renflouement de la dette ou simple spéculation , pots de vin compris ?


Il y aurait toute une étude à faire sur cette doctrine de la "valorisation" du patrimoine immobilier public .


De mémoire il y a eu toute une  vague de programmes immobiliers au ministère de la défense qui ont accompagné la fin du service militaire obligatoire : un peu partout en France des casernes situées en centre ville ont été transformées en logements .


L'autonomie des universités s'est traduite par un transfert de propriété des bâtiments universitaires de l'Etat aux universités avec cette consigne  de "valoriser" ce patrimoine pour pouvoir réaliser de nouveaux projets .  par exemple, le président d'université qui souhaiterait construire un nouveau bâtiment sur son campus doit trouver une formule  pour s'autofinancer : vendre, mettre en location des bâtiments , des terrains .... 


L'office des forêts a également vendu nombre de maisons forestières ...


Certaines caisses de sécurité sociale ont été vendues pour être transformées en logements . 


Il faudrait voir du côté du ministère des finances ce que deviennent toutes les perceptions qui ont fermé . 


Pour les collectivités locales, il y a également toute une réflexion sur cette "valorisation" du patrimoine immobilier .comme par exemple à  l'association des maires de France .


Le Sénat  s'intéresse aussi beaucoup une "politique immobilière de l'Etat"



 Qui va encaisser les 144 millions : mairie   ou  AP-HP ?   


Que représentent 144 millions dans le budget de l'AP HP ?

C'est sûr, pour être privés, nous avons été bien  privés d'informations de la Mairie de Paris ...

Hidalgo et Hirsch utilise la même expression : ouvert sur la ville. Ça sent l’élément de langage.


J’ai l’impression de voir un hôpital attaqué sauvagement. Qu’en dit Castagneur ?

Ou l'on voit bien le double jeu de l'Alliance PS-EELV-PC qui a conduit la France pendant toute la période Hollande et qui comme tout le monde le sait a fait que du bien a la gauche du moins son pendant institutionnel (ironie)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.