44
Commentaires

Horaires des marées et journalisme d'investigation

Ce n'est pas encore cette année, que les horaires des marées seront une donnée publique.

Derniers commentaires

Attention à ne pas confondre :

- l'accès aux informations sur un site WEB qui la plupart du temps est gratuit
- l'accès à ces mêmes informations via une API (c'est à dire via une application) qui elle est généralement payante (ou au mieux gratuite mais pour un nombre limité de requêtes).

C'est le cas pour les horaires de marée auprès du SHOM, mais c'est aussi le cas des horaires SNCF (voir ici pour les détails). Même ceux qui procèdent au "Web scraping" se font rappeler à l'ordre (expérience vécue avec le SHOM).

Le fond de cette chronique est donc vraie : on privatise (partiellement) des données publiques. En attendant de les privatiser complètement ?

Je sais, c'est un peu technique tout ça ... mais j'y peux rien.


PatriceNoDRM
Information erronée ... les marées de l'année sont consultables gratuitement sur internet (http://maree.info/ ....) le prix de 200 euros justifie la mise en forme et l'envoi du tableau des marées de tous les ports de France sur l'année bref un travail de compilation... De toute façon le parallèle était tiré par les cheveux ...
Ah ben heureusement tout le monde cet été n'a pas perdu son temps à débusquer les complotistes...
Vous déformez un peu la réalité avec ce service d'horaire des marées payantes, dont vous n'avez pas consulté le détail des tarifs.

Dommage, car une rapide consultation du site permet de comprendre qu'il s'agit d'un service destiné aux professionnels: Pour 200 euros, une prédiction sur 100 ports sur une durée de un an. Rien de très scandaleux, de le faire payer.

Pour les autres, ils ont un service gratuit.

http://maree.shom.fr
Bonjour

Un peu étonné par l'angle de la chronique. "c'est un catalogue ébouriffant des inerties reptiliennes de l'administration française, et de tous les coups en douce que l'administration essaie de planquer sous le tapis."

En se référant au papier (rapidement), on s'aperçoit qu'à priori, il y a des coups en douce certes, mais aussi des choses intéressantes, ou du moins qui, a priori, semblent l'être.
N'aurait-il pas été nécessaire de voir si la proportion des coups fourrés là-dedans était supérieure à la moyenne ? Il me semble que sinon, la chronique perd de son sel ou de sa pertinence, et entretient un lieu commun selon lequel l'été est propice aux lois impopulaires. Si c'est vrai, un tel calcul pourrait le démontrer, si c'est faut, il pourrait (et devrait!) le démonter.

Et par exemple : dans la liste il y a une loi sur le ciblage des aides à la presse. Bonne, ou mauvaise ? on aimerait bien un éclairage d'@si!
Et bien les données météo ne sont pas gratuites elles non plus! C'est la propriété de l'entreprise météo-france qui les font payer cher

Alors qu'aux Etats-unis, la NOAA, les fournis gratuitement. C'est le monde à l'envers...
J'avais mis à ce weekend la lecture de ce très bon article article de Le Monde énumérant tout ce qui fut décidé tandis que nous nous dorions la pilule sur les plages. Il faut dire qu'une lecture diagonale n'a pas déclenché d'alarme notoire concernant les marées (ici à Strasbourg nous ne sommes pas encore concernés).

C'est néanmoins avec étonnement que l'on voit adopté le "Stockage radioactif de Bure".
C'est avec une pensée morose qu'on accueille la nouvelle que les abeilles pourront être décimées légalement jusqu'en 2018.
Il parait que la Loi Travail a été adoptée mais peut-on parler d'adoption avec le 49-3. C'est un peu comme si une personne enfilait chez vous un python à travers la chatière, le python serait-il de ce fait adopté ?

Cette lecture doit aussi être suivie de la lecture instructive du papier de Gérard Filoche "Ils ont délibérément bradé Alstom"
Votre mise en page ordiphones et tablettes est moche sur PC.
Le texte se répartit sur une largeur riquiqui. C'était mieux avant.
Qu'est-ce qui bloquait pour l'ouverture du pont sur l'Oyapock ?

Etait-ce l'administration Française ? L'administration Brésilienne ? des postes de douaniers à créer ? Des routes à faire ?

Qui craignait quoi dans cette histoire ?
Je ne sais pas si cela a déjà été dit, mais ce Field, il mérite vraiment sa médaille ...
"Pourquoi vous parler ce matin de cette question des horaires de marées, sans aucune actualité (le décret date du 2 août), alors que se bousculent les sujets plus dignes d'intérêt ? "
1) c'est moi ou il ne donne pas a la réponse ?
2) quelqu'un peut me dire ? ;)
Le rugby club de Vannes n'est pas très regardant sur "l'identité" de ses sponsors.
ça sent le recyclage des cartes postales estivales de tata Jannig !!!
.. pour l'expertise en Photoshop.
Suite à l'article de Alain Korkos hier, j'ai cru qu'il s'agissait d'une affiche d'un film iranien ou égyptien.
Ce que je voudrais savoir c'est depuis quand les horaires des marées sont payantes, si ça toujours été le cas. Car c'est pareil pour la météo (enfin dès qu'on sort des prévisions) ou de l'Insee qui fait payer ses données. Je me souviens que dans les années 90 il a commencé à être question que l'administration valorise ses données, c'est à dire les fasse payer, pour avoir d'autres sources de financement que le budget de l'État. Ça a permis de virer pas mal de fonctionnaires (qui de toute façon ne foutait rien, c'est bien connu). En route vers la marchandisation heureuse.
Pour les données de l'INSEE, on peut en effet se demander s'il est bien normal que le citoyen lambda doivent payer une 2e fois pour y avoir accès ; mais on peut aussi se demander s'il serait normal qu'une boîte pharmaceutique étrangère y ait accès gratuitement.
Pour les données de l'INSEE, on peut en effet se demander s'il est bien normal que le citoyen lambda doivent payer une 2e fois pour y avoir accès ; mais on peut aussi se demander s'il serait normal qu'une boîte pharmaceutique étrangère y ait accès gratuitement.


Merci d'illustrer en quelques mots le totalitarisme de l'économie libérale de marché.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.