87
Commentaires

Hidalgo et les profs : raté !

Commentaires préférés des abonnés

Pas  étonnant de la part de Libé qui va nous vendre Hidalgo et n'est jamais regardant pour faire du Melenchon bashing... on n'oubliera pas le "votez ce que vous voulez mais votez Macron" ... Comme l'édito haineux de July après le référendum sur (...)

Les médias en campagne , y compris Libération . Il suffit de voir l'ambiguïté de sa "une" aujourd'hui . On ménage Macron , Hidalgo . Les reproches sont réservés à qui vous savez .





Libé, c'est vraiment un journal d'information qui respecte la charte de Munich.

Faire plutôt la promo d'Hidalgo, pourquoi pas, démontrer que Blanquer n'a aucunement défendu l'éducation nationale, c'est le minimum syndical, mais associer visuellement B(...)

Derniers commentaires

Une nouvelle preuve que les journalistes ne lisent pas le programme de la France Insoumise.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Plutôt que de s’attarder sur cette une stupide de Libé, mieux vaut regarder les 3 petits sujets en bas, qui en disent bien plus sur nos sociétés :


* la ferme des mille vaches, ou comment certains s’accrochent à des systèmes de production et de consommation dépassés, qui posent la question de la consommation de viande, du bien être animal, de l’indépendance des éleveurs, de la diversité des pratiques, de l’adaptation des pratiques à l’environnement, de la biodiversité, de l’alimentation des animaux d’élevage, des anti-biotiques, de la Bourse des denrées alimentaires, de l’exportation, de, de…

* la drogue et la paupérisation de certaines classes, des soucis particuliers de l’Écosse (j’ai hâte de lire l’article, car je n’en sais pas grand chose )

* les gué-guerres entre écolos, cocos, et islamo-gauchistes, qui font qu’il n’y a encore jamais eu, et peut-être n’y aura-t-il jamais, de front uni alliant économique, social et écologie (même si Melanchon, malgré tous ses défauts, est l’un des rares à le proposer, si on regarde les détails, et non pas ses aboiements télévisés)

Alors comment dire, on ne sait par où commencer... 


multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves

intéressant, ça fait du monde: profs, mais aussi psy de l'EN, AESH, enseignants spécialisés (RASED, enseignants en ULIS, en EPE2A...Etc), et soyons fous, ajoutons y les ATSEM et les agents/employés qui gèrent garderies, cantines et autres temps dits "périscolaires"... Parce que je sais pas si elle est au courant, la diva de la mairie de Paris, mais "au contact des élèves" y a beaucoup de monde, pas que des profs!


ensuite comment dire... Je pense que parmi tous les enseignants (dont je suis), nombreux sont ceux qui à choisir préfèreraient des conditions de travail acceptables à un meilleur salaire. Alors on ne dit pas, dégelez-nous le point d'indice, on prend. Mais franchement, donnez moi les moyens de faire mon métier je préfère. 


Ceci signifie:

- limiter les effectifs des classes à un seuil acceptable tant sur le plan des apprentissages que sur le plan du "climat" plus général de la classe et de l'école: au delà de 20-22 gosses, faut être lucide, on fait de l'abattage... 

- ceci tenant compte du fait que: 1- de plus en plus d'enfants présentent des troubles des apprentissages (parmi lesquels les fameux TDA et dys associés ou pas, mais on peut parler des écrans et de tout ce qui entre en jeu là dedans, c'est un autre débat), ce qui 2- donne des classes de plus en plus complexes à gérer avec de grooooooos écarts entre les enfants et qu'en plus 3- les dispositifs PIAL, et ULIS qui impliquent l'inclusion d'enfants en situation de handicap (accompagnés bien souvent d'une AESH), créent un surcroît d'effectif (avec 2 enfants en inclusion j'ai 4 personnes en plus dans ma classe, en plus de mon effectif de base). 

- que du coup pour maintenir des effectifs à un niveau respirable, ben faut embaucher, beaucoup beaucoup. Et ça coûte plus cher qu'une promesse électoraliste

- qu'il faut multiplier le nombre de RASED, et leur donner vraiment les moyens de faire leur boulot

- qu'il faut former et payer décemment toutes (ce sont en majorité des femmes) les AESH, avec des vrais contrats de travail et en leur permettant de se qualifier

- qu'il faut bien sûr multiplier par un facteur qui effraierait Mme Hidalgo le nombre d'AESH

- qu'il faut revoir en profondeur la formation initiale, et pas pour faire de la chair à canon (en nommant comme le permet le gouvernement actuel des étudiants sans concour sur des postes à temps partiel, payés des clopinettes)

- qu'il faut peut-être songer à appliquer la promesse de faire des CP et des CE1 à 12 élèves partout... Ce qui revient aux points précédents sur les embauches

- qu'il faut rouvrir des écoles dans les zones rurales et isolées, même si il n'y a que 12 gamins. Plutôt que de leur faire faire 25 bornes pour les entasser à 30 dans une seule classe

- bref, qu'il faut lâcher des sous, du pez, de la monnaie, des euros et beaucoup


alors, la princesse qui descend de son Olympe pour arroser le bon peuple de promesses délirantes, je lui propose de venir voir dans mon école comment ça se passe, entre les gamins en échec, les IP (information préoccupante aux services sociaux), les éducs et les assistantes sociales, les pathologies, le surnombre, le manque cruel de moyens, les double voire triple niveau pour ne pas avoir 35 gamins dans la classe (ben oui du coup on lisse sur toutes les classes, c'est un gros merdier chaque année), les fermetures, les burn out, et l'envie acharnée et indécrottable de les faire grandir, avancer, progresser malgré tout ça. Et de le faire bien.


Alors Anne, plutôt que de dire des conneries, ferme là! Parce que là, c'est limite si on a pas le sentiment que tu te fous de notre gueule, en espérant qu'on mette dans l'urne un bulletin avec ton nom dessus. Je te l'annonce déjà: ça marche pas.


Les socialistes indécrottables ..ça ne vous rappelle pas un certain Hollande déclarant que la finance est son ennemie et qu'il va taxer à 75 % les millionnaires ? La promesse choc  que les troupes béates font semblant de croire pour "démonétiser" une gauche radicale et réaliste .... Quelle misère !!!

Bon et pendant ce temps, voilà notre roy macron qui appâte de tous les côtés : 

aujourd'hui "après les enseignants et les policiers", ce sont les travailleurs indépendants et les chasseurs (le gouvernement "réfléchit à autoriser à nouveau certaines chasses traditionnelles d’oiseaux")


macron est payé pour faire sa com ?
Et ses ministres sont-ils/elles payés/payées pour écrire leur bouquin avant le grand chamboulement

Les  ASEM qui sont de la responsabilité directe de la mairie sont, à Paris, un problème de longue datee. Pas assez nombreux car la mairie refuse d'embaucher, pas remplacés, mal payés, leur sous effectif est flagrant et cause de nombreux problèmes dans les écoles maternelles. Donc vu de Paris, les solutions magiques d'Anne Hidalgo sur les question RH de l'éducation, bricolées et démagogiques, semblent juste trahir qu'elle ne s'intéresse à la question que pour des effets d'annonce. De manière plus générale, la première revendication de la gauche sur ces questions me semble être l'embauche. "Payer plus", c'est souvent le tour de passe-passe de la droite pour dire qu'on réduit les effectifs en parallèle. Vu le degré de flou dans les réponses d'Anne Hidalgo, et vu son positionnement très mainstream dans un PS converti au néolibéralisme, il n' y a pas de raisons d'espérer qu'elle n'aille pas dans cette voie. sauf à ce qu'elle le dise clairement. 

Une fois tout ça dit, bien sûr qu'il faut mieux payer les profs. 

Les enseignants Français sont cachés dans le paysage, sauras-tu les retrouver ?


Si j'étais journaliste(*), je ne répercuterais aucune des promesses de campagne des candidats... boycott de toute campagne tant que le paysage politique français sera basé sur cette Ve Constitution "made for a king" (sauf qu'on est en République et en démocratie). Et je demanderais aux candidats d'être sérieux et de retourner à leur travail de politique... sur le terrain. De montrer ce qu'ils savent faire au lieu de blablater sur les plateaux télé.



(*)En fait, disons plutôt : si j'étais directeur de publication...  directeur de rédaction...  ou gros niqueur politique de + de 70 ans qui vont rempiler une fois encore à 3000 € l'intervention... sauf que ces derniers ne savent faire que répercuter les mensonges ! 


Bref, j'ai de + en + de mal à m'intéresser à ces baratinages + ou - ridicules... depuis que le PS a coulé la gauche (et que les Verts ont montré leur nullité). 

POWER TO THE PEOPLE ! 

Ah les socialistes, rouges à l'extérieur et blancs à l'intérieur qui défendent !! l'école et la Santé,  ces deux secteurs qui ne "produisent" rien de "sonnant et trébuchant" comme l'aiment les "afficionados" du Capital mais qui font  bien  d'être mentionnés dans une campagne  électorale !! Hidalgo qui a supprimé quelques théâtres de quartier populaire où se retrouvaient tous  ceux qui ne peuvent pas se payer la Comédie Française, élèves de collège, lycéens,  profs et retraités...

Ah, Libé et Hidalgo, les bons vieux tartuffes de droite qui essaient de faire croire qu'ils sont quand même de gauche. "Raté", comme dirait DS...

Toujours aussi pathétiques !

Libé, c'est vraiment un journal d'information qui respecte la charte de Munich.

Faire plutôt la promo d'Hidalgo, pourquoi pas, démontrer que Blanquer n'a aucunement défendu l'éducation nationale, c'est le minimum syndical, mais associer visuellement Blanquer (membre de l'exécutif) avec un opposant (Mélenchon) qui a juste le tort de ne pas faire de ne pas prendre les profs pour des crétins, il faut oser.

Libé l'a fait.

passer les bornes, y'a plus de limites.

En même temps, quand tu rentres dans l'éducation nationale, tu touches 1400€ net. Que tu aies 25 ou 45 ans. Mes étudiants sortis de L3 touchent plus que ça en début de carrière. Même si tout ceci parait démago, ce n'est pas 30% de revalorisation qu'il faudrait...

argent magique dit Daniel et il rejoint le camp de ceux pour qui l'argent n'est magique que quand il est destiné aux pauvres

Le meilleur d'Hidalgo est la. Desole que vous l'ayez rate Daniel

https://twitter.com/i/status/1437766955948195842

Raté encore mon retour au religieux, je devais être abstinent aujourd'hui, pas d'écran, pas de gâterie, tampis


Faut dire qu'il y en a un qui n'a pas raté sa sortie en la prévoyant


Et ce qui embête profondément, c'est toutes ces batailles perdues d'avance (là je reviens aux élections)

et toutes ces encres, ce papier, ces photos, ces commentaires, ces analyses, ces neurones dépensés en vain

tout ça pour au bout du compte voir s'afficher un des visages du trio maléfique 


elle peut proposer de doubler, tripler, centupler ces salaires, si pour accrocher les unes faut le faire


et qu'importe tout cela, bolloré va avaler lagardère

"Tous pour un, un pour tous", reste à attendre le choix présidentiel de bolloré

et ce n'est pas le doublement des salaires des enseignants qui va l'influencer


Las aventuras de la Hidalgo de la Mancha vont par contre nourrir les médias


En tout cas le rdv Libé / Le Monde et Hidalgo n'est pas raté.

Pour la gourmandise : « Un journal dont il ne faut jamais oublier qu'il répond au doux nom de Libération et que l'interdit et l'annulation, jamais cela ne doit être lui". » Le Vaillant - déclaration repiquée sur l'article de Pauline Bock. Pas d'interdit, ni d'annulation, mais plein de sous-entendus puants. A tel point que leur cellule de "fact-cheking" doit revenir sur la une de leur propre journal. De gôôôche on vous dit. On a hâte de voir la tronche de la une au lendemain du premier tour ! Ça nous rappellera des souvenirs... .

Ah ! ENFIN l'égalité ! 

Dans le champ du politique, les femmes qui se propulsent, sont aussi médiocres que les bonshommes... A croire que... 

Excusez la généralité, mais les moins médiocres femelles et mâles sont si rares que...

Idem en Allemagne. De sombres temps.

" Seules les promesses non tenues ont un avenir ".....

Le PS espère reconquérir les voix des profs qui avaient voté pour le roitelet en 2017. La foire à la surenchère est ouverte. Prochains sur la liste : les personnels soignants.

Les enseignants ont toujours fait le choix de préserver leur "temps de travail" leur "qualité" d'enseignement  à leur salaire. Sauf que tous les gouvernements ont consciencieusement démoli tout ce maillage professionnel pour céder au privé sous contrat ou pas.

Près de chez moi un lycée du public propose des classes de terminale toutes à 35-36 élèves par classe par ex !  

Je trouve ces politiques indécents ! 


on fait tous les malins, mais si on a  un duel Hidalgo le  Pen  combien voteront Hidalgo, rien que pour ne pas avoir la honte d' avoir l'autre  comme presidente ???? comme  disait l' autre "les bai ..és comptez vous .!

Le PS, au fond du trou, a mobilisé toutes les foreuses du Grand Paris pour creuser encore plus profond.

Blague à part, je n'arrive pas à comprendre autant de bêtise, ça m'échappe totalement.

Pas  étonnant de la part de Libé qui va nous vendre Hidalgo et n'est jamais regardant pour faire du Melenchon bashing... on n'oubliera pas le "votez ce que vous voulez mais votez Macron" ... Comme l'édito haineux de July après le référendum sur l'europe de 2005... le bas peuple ayant osé ne pas suivre le conseil de tous les sachants.

Hidalgo prend exemple sur Macron pour raconter n'importe quoi. Les enseignants sont des fonctionnaires, ils sont en tant que tel payés selon un point d'indice. Si elle souhaite doubler la paie de ceux qui sont devant élèves ce ne peut qu'être sous forme de primes. Avantage de ces primes elles peuvent être retirées au gré de ces majestés ainsi l'augmentation des personnels soignants qui n'ont pas obtenu une augmentation de salaire mais une prime.

Doubler le salaire des enseignants...les personnels de direction seront donc moins payés que les enseignants...le SPDEN a dû frémir...

L'art de raconter n'importe quoi pour faire le buzz. Aucune vision politique à part être à la ramasse de l'air du temps. 

Ayant repris pour sa campagne  le staff de Vals de la primaire 2017.... qu'attendre de plus..

Au fait Hidalgo et consort qui nous bassinaient et sautaient comme des cabris pour faire l'union, qu'attendent ils pour une union  : Hidalgo, Montebourg, le vert gagnant et Roussel... 

M'enfin, il est possiblement possible d'être ou ne pas être de gauche comme Libération ou madame Hidalgo et vice versa.


Quoique ...

Hidalgo fait du Blanquer :


Promettre une "revalorisation historique" sans rien de concret (Allez , 10 milliards ! Allez, on  double ! Allez, 3 cartouches de gauloises pour tout le monde !), pour ensuite utiliser l'annonce (non respectée, mais qui ira vérifier) pour imposer des "contreparties", péter les statuts, augmenter les services.


Après Peillon, après NVB,  après Blanquer (je remonte pas plus loin, mais libre au lecteur de le faire), qui sera le prochain à reprendre le grand classique ?


Non merci.



toutes ces annonces puent la démagogie à plein nez !


comme cette annonce du 30 KM/H en ville ( pourquoi pas 20 ou  10 ?)


mais le plus grave, c'est la conséquence de ces annonces : la décrédibilisation !


La pauvre Ségolène en avait fait les frais; voulant faire de la surenchère; elle avait proposé de faire raccompagner chaque policière qui rentrait chez elle seule le soir !


résultat, une bonne partie de rigolade avec une annonce qui se veut progressiste mais  qui est  complètement à coté de la plaque !

on se demande ce que fou le service de Com ?


A moins que du haut de leur pied d'estale ces gens là n'écoutent personne ?


Tiens ça me fait penser à cette fable de La Fontaine : (je reviens à mes 1ers amours)


 LE RENARD ET LE BUSTE


Les Grands, pour la plupart, sont masques de théâtre ;

Leur apparence impose au vulgaire idolâtre.

L'Âne n'en sait juger que par ce qu'il en voit.

Le Renard, au contraire, à fond les examine,

Les tourne de tout sens ; et, quand il s'aperçoit

            Que leur fait n'est que bonne mine,

Il leur applique un mot qu'un buste de héros

            Lui fit dire fort à propos.

C'était un buste creux, et plus grand que nature.

Le Renard, en louant l'effort de la sculpture :

«Belle tête, dit-il, mais de cervelle point.»

Combien de grands seigneurs sont bustes en ce point ! 

"l'élue insoumise parisienne Danielle Simonnet rappelle par ailleurs que les 800 professeurs de la Ville de Paris, directement employés par la Ville pour donner des cours d'arts plastiques ou de sport, "se battent depuis huit ans pour toucher la prime à laquelle ils ont droit"


Ca ne veut rien dire : on peut mal payer ses profs et légitimement défendre un projet politique visant à doubler le salaire des profs.


Go ! Go ! Hidal-Go !

Les médias en campagne , y compris Libération . Il suffit de voir l'ambiguïté de sa "une" aujourd'hui . On ménage Macron , Hidalgo . Les reproches sont réservés à qui vous savez .





On se demande pourquoi elle se présente ? Misson commandée ? Déficit intellectuel ? Ah ça y est j'ai trouvé , pour dégouter l'électeur de la gauche !Sauf qu'elle ou Montebourg , sont pas de gauche , z'ont juste juste un trait rose au fond de leurs slibard et s'en rappellent quand ils vont aux toilettes pour faire la grosse commission!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.