42
Commentaires

Héros de bronze sans piédestal

C'est un buste de Néfertiti, posé ces jours-ci à l'entrée de la ville de Samalout en Haute-Égypte. Ou bien c'est un buste de Frankenstein, allez savoir. Les avis divergent. L'oeuvre, commandée par la municipalité à un artiste dont l'identité reste inconnue, a suscité l'ire des Égyptiens qui se sont déchaînés dimanche dernier sur les réseaux sociaux…

Derniers commentaires

Alleluia, alleluia. Hic est Gauthierus, quem coronavit Dominus. Alleluia.
À Montréal, votre serviteur serre la pogne d'Émilie Gamelin : https://ysengrimus.files.wordpress.com/2013/12/2014_0706_qc_013.jpg

Qui est Émilie Gamelin ? https://ysengrimus.wordpress.com/2013/12/16/il-y-a-cinquante-ans-lasile-de-la-providence-a-montreal-passait-au-feu-tout-juste-avant-de-tomber-sous-le-pic-des-demolisseurs/
Amusant, sur le fait que les statues de rue soient plus grandes, vous y voyez un statut de grands hommes préservé, j'y vois un moyen de ne pas se fracasser la tête contre un $#@&Ù de bidule en bronze, laissé là par un ¶«¡îÇø} de sculpteur de mes ø}—€@, quand on marche distraitement dans la rue au milieu de la foule !

Ah ces artistes j'vous jure !
Ca m'évoque un dessin de Greg, il me semble, avec Talon qui part dans des évocations lyrico-fantaisistes pour décrire des nuages, et Lefuneste qui répond qu'il va pleuvoir. (en vrai c'est mieux dit)

Hop !
Habitant à Columbus, Ohio, je suis très ému de l'évocation de cette superbe statue de Schwartzy dont j'ignorais jusqu'à l'existence.
Par contre l'adresse est fausse, c'est à l'angle de Broad Street et de Washington boulevard, en fait à l'angle du Musée de la Science.
Cette statue sera sur l'itinéraire touristique de tous nos proches qui nous rendront visite désormais, avec le commentaire "le chef d'oeuvre de mauvais gout décrié Alain Korkos sur @si" !
C'est grace à ce genre d'article que l'on s'aperçoit à quelle point la beauté est subjective. j'apprécie les 3/4 des statues recensées et n'en ait vu aucune de "moche". Et le rateau à schwarzy, je pense que c'est un 'ptit coup de jalousie de l'auteur sur ses propres capacités musculaires, car le considèrer sans expression est évitablement la preuve de n'avoir vu aucun de ses films tant c'est au contraire l'un des acteurs hollywoodiens les plus expressifs qui existent... (et je n'évoquerais les louanges des réalisteurs sur ses capacités a se mettre en place très rapide du à sa maitrise de son corps)
Cher maître,

Sans prétendre à l'exhaustivité, il y a aussi la statue de Charles et Yvonnes à Calais (voir Gougeule Images), et à Nantes : celle de De Gaulle tout seul (presque sans piédestal), celle d'Anne de Bretagne, et celle d'Aristide Briand.
Cela rajouterait un côté cocorico à votre chronique.
(À ce propos Nantes est particulièrement friande de cet art "catapulté" dans la rue, voir carrément dans les rivières !)

Continuez de nous régaler et bonnes vacances.
Napoleon devant l'ambassade de France à Bratislava...

https://c2.staticflickr.com/6/5123/5378817318_14f2e16cb3_b.jpg
Celle-là n'est pas mal non plus...

Ils ont tué Jaurès, à Alfortville...
Il me semble que Malraux y pensait en son temps, mêler les statues à la foule.
Cela n'aboutit pas.
La sculpture n'apparaissant que comme reproduction le résultat dut lui paraître décevant.

Un héros est souvent une personne quelconque ayant accompli un acte banal qui se révèle héroïque après coup.

Comment representer par exemple la geste des pêcheurs de l'ile de Sein, partis à Londre comme pour une campagne de pêche et qui se retrouvèrent à être "la moitié de la France"

Un héros du travail "porte un bandage hernière" il n'a pas les muscles saillants à la Tarzan.

On imagine bien tout cela en peinture, mais en sculpture ?
a bruxelles on a celui la :

http://www.fond-ecran-image.com/galerie-membre,belgique-bruxelles,le-chien-qui-pissejpg.php
Les statues de rues ont d'autres fonctions que de susciter un sentiment esthétique. Par exemple celle de Jeanne d'Arc,à Orléans est là pour que,chaque année,les roubignolles de son cheval soient peintes en rouge et que la photo des employés municipaux,munis de longs balais-brosses astiquent celles-ci...Ailleurs les généraux reçoivent leur punition et servent de chiottes à pigeons. Quant à la sculpture de "la partie de cartes" il y avait une chaise vide pour faire le 4ème et je n'ai pas résisté.
Par chez nous ex Jojo municipal nous a pondu ces horribles statues des grands hommes http://tramwaydemontpellier.net/2012/07/29/29-juillet-2012-1-femme-9-hommes-10-statues/10statues29072012/
Puis, même si ce n est pas une statue mais un trompé l oeil, au bord de l étang de Tha on peut boire un mon pot avec notre Jojo national
https://zappeuse.files.wordpress.com/2013/05/balaruc-p1360276.jpg?w=66
https://www.google.fr/search?q=balaruc+brassens&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=zRCiVfaGA8P5UOGyqrgK&ved=0CAoQ_AUoAw&biw=1024&bih=575#imgrc=DsA99OiAsP5qSM%3A
Et tiens,un peu de zique http://m.youtube.com/watch?v=4nuhja7y4TM
A propos de trucs moches :
Est-ce qu'un jour on pourrait avoir une chronique sur les "oeuvres" qui ornent les rond-points ?
Evidemment, il en existe qui sont réussies ou d'autres qui, même si elles ne révolutionnent pas l'histoire de l'art, ont un lien avec le lieu dans lequel on se trouve.
Mais on voit aussi un paquet de trucs non seulement informes mais en plus insensés.Super moches.

Il devrait exister un prix de l'art de rond-point moche.

Avec un panneau à l'entrée des villes, comme pour signaler un " plus beau village de France" ou une "ville fleurie" :
"Ronds points moches, médaille d'argent 2015 "
Allons ! Vous ne pouvez pas mettre sur le même plan cette horrible reproduction faite par visiblement quelqu'un qui n'y connaissait rien, et ces œuvres que vous présentez, sculptées par d'authentiques artistes. Qu'on les aime ou non, il y a de la technique, du savoir-faire, et de l'inspiration. Et de la créativité.

Mais très belle chronique, et originale !

Comme d'hab.
"Les sculptures d'humains à la manière hyperréalisteont leur place dans les galeries et les musées, pas dans la rue."

Statues vivantes
(Martigues, récemment)
On a presque le sentiment que l'art a pour mission de nous libérer du réel, c'est-à-dire de ces horreurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.