3
Commentaires

Harcèlement sexuel à Vice : comment Libé était passé à côté

L'an dernier, Libération racontait l'ambiance délétère au sein de Vice France. Une ambiance qu'il imputait alors à un nouveau management contraire à l'esprit du site. Mardi 12 mars, le quotidien s'est de nouveau intéressé au média très "gonzo", en publiant une enquête mettant en avant des faits de harcèlement sexuel répétés. Des faits à côté desquels il était totalement passé à côté un an plus tôt. Dans une note en forme de mea culpa accompagnant l'article, Libé en explique les raisons.

Derniers commentaires

Les terrains d'enquête des journalistes de nos jours : les salles de rédaction de leurs confrères.

Au Figaro aussi, l'esprit "punk potache et underground" semble avoir conduit à des harcèlements. 

Il faudrait leur suggérer de faire plus de publi-reportages.


A part ça, il n'y avait pas un titre qui, juste après #metoo produisit toute une série sur le harcèlement chez les journalistes. Titre qui scrute énormément twitter et aurait pu facilement détecter la ligue du lol, entre autres, mais n'a trouvé aucune des affaires énormes qui ont éclaté depuis, et finit par se rabattre sur des histoires individuelles genre amoureux transi insistant ayant peu à voir avec du sexisme systémique ? A quand une autocritique d'@si entre deux commentaires de celles des confrères ?

"potache et underground"  finalement tout était dit......  il fallait bien sur lire  gros lourdingues sociopathes.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.