14
Commentaires

Guadeloupe : les manifestants préfèrent Canal 10 aux médias nationaux

Depuis la mi-novembre, manifestations, rassemblements, barrages et affrontements violents avec les forces de l'ordre se multiplient en Guadeloupe. Tandis que la mobilisation se poursuit partout malgré l'envoi de troupes du GIGN, les médias nationaux peinent à converser sereinement avec les manifestants. Tous sauf une chaîne locale : Canal 10, la "télé an nou" (notre télé) des Guadeloupéens.

Commentaires préférés des abonnés

Les départements d'outre-mers subissent avec 5 à 10 ans d'avance ce que les campagnes de la métropoles sont également en train de subir ... comme le montre très bien historiquement Gérard Noiriel, les campagnes, les faubourgs hébergeant les travaille(...)

Ca me paraît une situation assez classique en période d'humeurs "sécessionnistes", ou en tout cas de relations tendues entre une région qui cultive une forte identité locale et sa métropole, il suffit de voir le cas de la Corse par exemple, où seul C(...)

Ça fait six mois que les soignants réclament des bouteilles d'oxygène parce qu'il n'y en a pas assez. Elles ont pris six mois à arriver, le GIGN a pris deux jours.


J'ai l'impression que ça résume aussi assez bien la situation en France ? Merci pour ce(...)

Derniers commentaires

A la Réunion, l'équivalent de canal 10 pourrait etre "radio freedom" qui est exactement son pendant symétrique: 


-  sous pretexte de faire du fact cheking, c'est du militantisme pro vax et pro passe. Aucune consideration sur les deficit du systeme hospitalier. 


- Pendant la crise des gilets jaune ils ont canalisé les propos  avec des coupe feu dialectique pour circonscire le mecontement à une partie de la population.

Ça fait six mois que les soignants réclament des bouteilles d'oxygène parce qu'il n'y en a pas assez. Elles ont pris six mois à arriver, le GIGN a pris deux jours.


J'ai l'impression que ça résume aussi assez bien la situation en France ? Merci pour cet article Pauline !

Ca me paraît une situation assez classique en période d'humeurs "sécessionnistes", ou en tout cas de relations tendues entre une région qui cultive une forte identité locale et sa métropole, il suffit de voir le cas de la Corse par exemple, où seul Corse Matin, le principal journal local, a été convié pour couvrir la conférence qui annonce la résurrection du FLNC. Et je suis pratiquement sûr qu'au moment du référendum catalan, il ne faisait pas très bon d'être un journaliste des médias nationaux espagnols...


Ca indique bien le niveau auquel on est arrivé ; et sincèrement nos médias nationaux ont bien cherché ce rejet. Les Antilles sont la 30e roue du carrosse de l'actualité française, tout le monde s'en fout d'elles, la chaîne qui leur était dédiée (France O) a disparu du bouquet télé, tout ce qui leur reste c'est le pauvre encart sur FranceInfo qui essaye de résumer en 5 minutes l'actualité de l'ensemble de ces îles, et je n'ai jamais vu un seul de ces territoires faire la une à moins d'une émeute qui nécessite l'envoi de forces armées comme c'est le cas actuellement. Jamais un média national ne m'a parlé du chlordécone, je n'ai appris son existence que par la voix d'Antillais qui s'exprimaient sur le sujet et le liaient à une méfiance envers le vaccin.

Et au passage je me demande sincèrement combien de Français métropolitains savent correctement les placer sur un planisphère.


Donc bon, les jérémiades des journaleux de TMC, franchement...

Plus personne ne supporte la condescendance d'où qu'elle vienne ! Et quotidien ne se prennent pas pour des journalistes quand même ? 

Sur ce sujet vraiment à voir, une interview de Blast qui parait très complète pour le coup.

https://www.youtube.com/watch?v=Le2mqBxn_Zs

Les manifestants en Guadeloupe réagissent un peu comme les gilets jaunes réagissaient en Métropole.

Une grande méfiance s'est installée, et à juste titre, vis à vis des médias mainstream toujours prêts à décrédibiliser les contestations. Être à l'écoute de ce que disent les gens , crée un climat de confiance.

Espérons que les journalistes de Quotidien apprendrons de leur séjour là bas. Y a du boulot !

Pour le reste entièrement d'accord avec "une pomme de terre"

C'est bien de découvrir Canal 10 :-)

On y raconte tout et n'importe quoi, mais au moins on a une idée sans filtre de ce qui se passe et de ce qu'expriment les gens.

Les départements d'outre-mers subissent avec 5 à 10 ans d'avance ce que les campagnes de la métropoles sont également en train de subir ... comme le montre très bien historiquement Gérard Noiriel, les campagnes, les faubourgs hébergeant les travailleurs (banlieues dit-on aujourd'hui, pour les différencier de nos révolutionaires de 1789, 1848, 1871, etc.) et les colonies ont toujours été traités de la même façon par la bourgeoisie citadine métropolitaine, avec un ordre de grandeur de retard et/ou d'intensité dans l'autoritaire à chacun de ces 3 territoires.


L'actualité Guadeloupe nous enseigne que, si on laisse faire, d'ici 5 ans, ils enverront le GIGN dans nos banlieues et nos campagnes métropolitaines, après avoir tranquillement testé dans les DOMs. 


Le jour où les campagnes métropolitaines, votant de plus en plus pour l'extreme-droite aux dernières élections, comprendront qu'ils sont, au contraire, dans la même barque que les colonies et les faubourgs, dans les schémas de grouvernance de l'état et des élites françaises, Colonies-Faubourgs-et-Campagnes pourra peut-être avancer vers ensemble vers un état plus égalitaire, libre et fraternel.




Juste pour info, la traduction de "télé an nou" est "notre télé" et non la traduction très "petit nègre" que vous en donnez

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.