117
Commentaires

Giscard : télés affermées

Commentaires préférés des abonnés

J'ai une question qui me taraude, peut-être même une angoisse métaphysique ....


Un jour de " deuil national ", a-t-on le droit de reprendre deux fois des moules  ?

Ce qu’on oublie de dire aussi c’est que, outre l’affaire des diamants, il y a son obsession de la particule, qui aurait fait dire, selon le canard je crois, que Giscard cherchait dans les racines les fruits qu’il n’y pas sur les branches !

Le septenna(...)

Je découvre avec ce billet que les Duhamel sont une dynastie télévisée politique et héréditaire. En ce ils réussissent mieux leur implantation que les Giscard dans l'ordre politique.  C'est beau cette transmission de la boutique familiale. Vu l'(...)

Derniers commentaires

Entre louanges et critiques revisitées mille fois, ne serait-il pas mieux d'essayer de tirer les points positifs pour nous permettre d'avancer aujourd'hui.

Refaire le monde ne reconstruit pas une nation, par contre il n'est jamais interdit de s'inspirer des réussites  de ce Président pour nous faire entrevoir un futur plus heureux que celui que chacun veut bien distiller au quotidien histoire d'éviter d'ajouter sa pierre de pessimisme à la morosité ambiante.

C'est comme dans un divorce, il y aura toujours ceux qui en voudront à leur ex, incapable de retenir qu'il y a obligatoirement eu des bons moments qui peuvent faire positiver les attitudes post-couples réciproques.

Et ce sont toujours les enfants qui dans ce cas disent 'merci' !

Cheval de Troie du néo libéralisme en 74 en France, chantre européen,  flatté par les diamants de Jean Bedel  Bokassa 1er, empereur de la RCA ,  et qui 46 ans plus tard est choisi et  terrassé par le mondialiste Covid 19  !!!! Sic transit gloria mundi !!!

Après la nostalgie Chirac, voilà celle de Giscard... Sans vouloir de mal à personne, mais si Sarko décidait d'y passer aujourd'hui, pendant ses affaires, c'est une place au Panthéon qu'on lui donnerai, avec des primes à gogo sur la qualité du grand homme et son apport à la France et bla blah blah... Finit la Lybie, les écoutes, les mallettes, les élections truquées, le fric à gogo.... Un saint homme je vous dis.

Pour ce qui est de Saint-Cricq et Cie, j'ai passé mon chemin depuis longtemps... Une allergie à la flatterie socio-démocrate-libérale de droite.

"Giscard d'Estaing ne regrette pas d'avoir refusé sa grâce à Ranucci"

Publié le 09/10/2010 à 10:09 | AFP


"Christian Ranucci, 22 ans, a été guillotiné le 28 juillet 1976, reconnu coupable de l'enlèvement et du meurtre, deux ans plus tôt, d'une fillette. Le jeune homme niait les faits et ses avocats dénonçaient de nombreuses zones d'ombres, pointées dans le livre "Le Pull-Over Rouge" de Gilles Perrault. Il fut l'une des trois personnes exécutées sous le mandat de VGE, qui en a grâcié quatre."


https://www.lepoint.fr/politique/giscard-d-estaing-ne-regrette-pas-d-avoir-refuse-sa-grace-a-ranucci-09-10-2010-1247062_20.php


Pour moi, c’est le Giscard chasseur, viandard, celui qui à des dizaines d´éléphants à son tableau de chasse ,que je retiens. Un tel homme ne peut pas être foncièrement bon .

"et de Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste maison, et épouse de Patrice Duhamel, qui vient de vanter sur France 5 les mérites de leur fils Benjamin Duhamel, l" beh quoi? c'était une réunion de famille, comme d'hab' ! ;-) 

Beurk!

Excellente chronique et commentaires pertinents ou/et instructifs.

Dans la famille Duhamel-Saint-Cricq, c'est Nathalie que je préfère. Son indigence mentale est telle qu'elle agite fébrilement ses petites mains potelées, comme pour faire jaillir des idées qui.....ne viennent jamais. Et pourtant....toujours satisfaite d'elle même !

qui sera néanmoins inhumé à Authon dans "un terrain jouxtant le cimetière, qui est une propriété de la famille"


Je croyais que c'était désormais interdit d'enterrer quelqu'un sur une propriété privée, fût-ce-t-elle la sienne. Y aurait-il encore des privilèges aristocratiques dans notre bonne vieille République ?

Ne pas oublier que ce spécialiste de l'économie à lancé en 1973 un emprunt indexé sur l'or ce qui a couté au pays la peau des fesses.

https://www.orobel.biz/information/actualite/lemprunt-or-de-giscard-un-enorme-gouffre-financier

Je regrette que mes parents n'aient pas investi dans cet emprunt. 

Je suppose que c'est à cause des fins de mois difficiles liés à la paye d'ouvrier de mon père et  de notre famille nombreuse. 

J'espère que Benjamin, de la famille des Duha-mielleux ( pour les puissants ), et de N. Saint-Cricq ( Sainte Patronne des garagistes ), sera digne de cette lignée de suçoteurs d'appendices.


Quant à M. Elkabbach, nous espérons,  pour lui , un E.H.P.A.D  moyennement ventilé dans la mesure où il ne manque pas d'air et qu'au cours de sa longue , très longue carrière, il a brassé beaucoup de vent.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ah le monde n'est plus ce qu'il était


Autrefois on décrétait un enterrement en grandes pompes (même pour les petites pointures), on suivait le corbillard de La Madeleine jusqu'à Denfert-Rochereau, la foule s'amassait, les pleureuses pleuraient, les enfants s’accrochaient aux candélabres et lampadaires, un silence plus profond que le cri du hibou à la tombée de la nuit ne laissait entendre que le ronflement sourd du moteur et les sabots des chevaux sur le pavé

et les radios se taisaient et les télés la fermaient

même Elkabach même pascal Praud même Zemmour, c'est pas peu dire


mais aujourd'hui, la foule est interdite de manifester

Emmanuel décrète un simple jour de deuil

comment trouver la case pour justifier le déplacement dérogatoire sur l'attestation infantilisante pour aller en mairie signer le registre de condoléances

est-ce un déplacement pour l'activité professionnelle, pour se rendre à un lieu de culte ou un établissement culturel, pour effectuer des achats de bien...


Tous ces millions de gens qui auraient tant voulu mais ne pourront pas

ils observeront une journée de deuil à distance


Le monde n'est plus comme avant

Et les avions renifleurs pour Elf-Aquitaine ?


Mais quelle superbe escroquerie en plein choc pétrolier !


Giscard mit hors de cause bien sûr.


Rappelons que le titre de noblesse avait été acheté en 1922 par le papa à Valéry Jean Edmond Giscard :

triste destaing.


NB Et Christian Ranucci ? Toujours coupé Euh ... censuré ? Erreurs de frappes.

C'est l'heure du recueillement, les questions qui fâchent ce sera pour plus tard : outre les fameux diamants, la censure du livre de Bokassa, les opérations de regime change Caban et Barracuda, les règlements de compte au sein de la droite (à balle réelle !), son service d'ordre composé de militants d'extrême-droite (Le Pen père, en a même la larme à l'oeil, paraît-il), ses frasques... (stop, droit à la vie privée), il conduisait quand même bourré quand il eut son accident... et je ne parle pas de l'idée géniale du traité européen qui a fait toussé l'UE...


La caste stato-financière pleure aujourd'hui l'un des siens. Laissons-là à sa nostalgie.

En louant Giscard, ils font surtout l'éloge Macron pour redorer le blason des fameux "réformistes"

Y a des relents de caniveau dans ce journalisme "non-militant" des années 70 à nos jours...

"Conclusion de l'histoire : il s'est ensuite avéré que les fameux diamants n'avaient que le dixième environ de la valeur avancée par Le Canard Enchaîné."

Je suis preneur de toute référence vers une démonstration de cette assertion.

Mais... je dirais "et quand bien même ?"... la valeur en soi n'est pas le problème, c'est le fait même de ce "don" qui compte et qui marque la corruption.

Comme pour Sarkozy qui n'aurait peut-être jamais effectivement poussé à la nomination de Gilbert Azibert à Monaco en échange de ses bons services (illégaux) d'informateur ; là n'est pas vraiment la question, la question c'est qu'il a laissé entendre qu'il le ferait pour obtenir les dits bons services et qu'il les a obtenu. Une promesse d'intervention au minimum illégitime et immorale contre quelques actes illégaux... le pacte de corruption est constitué sur le dos de la collectivité. Après si les conjurés se trahissent entre eux, ce n'est pas le problème de la dite collectivité.

Ou pour Fillon, qui promettait de "rendre les costumes" ; alors que le vrai problème c'est qu'il les avait acceptés et que le fait qu'il les rende, une fois pris la main dans le sac, ne peut rien changer à l'histoire.

Je dois admettre que ça me chauffe un peu qu'on puisse accepter ce genre d'échappatoires de la part de personnes qui ne cessent de tenter de nous convaincre qu'elles sont meilleures que nous et que c'est donc pour ça, pour notre propre bien qu'il faut qu'on leur confie le pouvoir. Si elles sont aussi exceptionnelles, si elles sont notre élite toute sachante, alors elles doivent savoir que ce qu'elles font là c'est illégal (ou au minimum illégitime et immoral) et donc s'en abstenir. Et pourquoi puis-je le dire ? Parce que moi je ne me prétend pas faire partie de cette élite ET POURTANT ça me parait assez d'évidence que tout cela est répréhensible, y compris aux yeux de la loi. La "common dedency" d'Orwell peut-être ?

Ce qu’on oublie de dire aussi c’est que, outre l’affaire des diamants, il y a son obsession de la particule, qui aurait fait dire, selon le canard je crois, que Giscard cherchait dans les racines les fruits qu’il n’y pas sur les branches !

Le septennat de Giscard c’est aussi l’assassinat du prince député Jean de Broglie co-fondateur du parti giscardien, dans lequel « la responsabilité des plus hauts niveaux de l’Etat giscardien » serait impliquée (dernière de couv du livre « Un crime sous Giscard » de Jesus Ynfante paru en 81 chez Maspero avec une préface de P Vidal-Naquet.

C’est également l’assassinant du juge Renaud, le 3 juillet 75 à 2h42 du matin, lequel était sur la piste du gang des lyonnais en cheville avec le Sac, et dont le fameux casse de la poste de Strasbourg en 1971 aurait servi à financer les partis politiques. Sac supprimé sous Mitterrand après la tuerie d’Auriol en juillet 81.

Le sac dont on retrouve l’idéologie dans le syndicat bidon créé de toutes pièces, après 68, par le patronat pour affaiblir les syndicats « de gauche » (CGT, CFDT) (voir le syndicat crée par Blanquer tout récemment) par tous les moyens : la CFT devenue ensuite la CSL (à la fin des années 70, jeune contrôleur à l’Inspection du travail dans l’Est de la France, je me souviens que les syndicats nous avaient demandé une année de venir surveiller les élections des RP car ils avaient très peur des fraudes !).

C’est enfin l’assassinat de R Boulin ministre du travail et futur premier ministre, le 30 octobre 1979. Le jour de l’enterrement de R Boulin « Giscard, lui, n’est pas là. Le canard enchaîné nous l’apprendra plus tard : le président de la république consacra cette journée au gibier à plumes, dans le Loir-et-Cher. Robert Boulin était membre du RPR de Chirac, qui, lui aussi, trouva une autre occupation ce 3 novembre » (voir l’excellente BD de B Collombat et E Davodeau : Cher pays de notre enfance, enquête sur les années de plomb de la Ve république, paru en 2015).

J'ai voulu échapper à cette marée de louanges, qui m'aurait donné la nausée. Ça n'a pas été facile. Dans la soirée, en zappant sur Public Sénat, je suis bien évidemment tombée sur la nécro hagiographique du bonhomme, mais surprise, l'intervention de Fabrice D'Almeida soulève quelques points moins glorieux dans l'action politique du personnage, entre autre sa politique concernant l'immigration (la prime de 10 000 F, vous vous en souvenez ? Lui, oui). 


Une fois de plus, je suis surprise de la liberté de ton de ces deux chaînes LCP/Public Sénat. Liberté que je ne trouve nulle part ailleurs sur le réseau TNT de base (hors box).


L'émission en question était "Allons + Loin - Macron, l'héritier de Valéry Giscard d'Estaing ?"

Du coup mercredi c'est férié ou osef ?

Rien sur l'affaire  de Broglie et des avions renifleurs.Si les Duhamel saint cricq pouvaient rendre les clés des studios ce serait sympa.

Saint-Cricq, Elkabbach, les Duhamel, Fressoz, Nay, Aphatie, Thréard... la liste est bien trop longue de ces gens qui monopolisent écrans et ondes, et qui sont tellement, tellement éloignés de la grande majorité de ceux qui, hélas, les écoutent. Et ce sont les mêmes qui se moquent (au mieux) ou vilipendent la presse de ces pays "où la liberté d'expression n'existe pas", sans vouloir voir que cette liberté, ils contribuent grandement à la restreindre chez nous, par leur omniprésence intangible et leur reproduction à travers le temps.

Comme vous  ,j'ai été frappé par l'interview de l'agriculteur qui cultive les terres de la famille . C'était l'agriculteur  qui cultive les terres de " not' bon maître"

Nathalie Sans Criq ,aura toujours des difficultés a trouver de la hauteur ! Toujours aussi ras la terre de servilité pour les dominants.

Je découvre avec ce billet que les Duhamel sont une dynastie télévisée politique et héréditaire. En ce ils réussissent mieux leur implantation que les Giscard dans l'ordre politique.  C'est beau cette transmission de la boutique familiale. Vu l'âge du Benjamin on n' a pas fini d'en entendre parler ou de les entendre parler aux funérailles des présidents de la République.

J'ai une question qui me taraude, peut-être même une angoisse métaphysique ....


Un jour de " deuil national ", a-t-on le droit de reprendre deux fois des moules  ?

Et hélàs.... ils ne "sont pas venus" ... ils sont toujours là  ces malfaisants!

" Taisez-vous Elkabbach ! "


Quand je pense que ce malfaisant ( 83ans ) tient encore le crachoir !

(Sarkozy avait procès) 


J'adore  !!!!     :-))))


Sinon, toujours rien sur Ranucci ? 


Je n'ai pas regardé ni écouté les médias ( les journaux du matin m'ont déjà gavés ). En tout cas, un bilan plus que "globalement positif " pour le VGE on dirait ... surement question de point de vue là dessus aussi


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.