102
Commentaires

Gilets jaunes : visibilisons quelques entourloupes fiscales

Commentaires préférés des abonnés

On aimerait bien moins utiliser la voiture, encore faudrait-il arrêter de supprimer des lignes de train (en ce moment des usagers se battent contre la suppression de plusieurs TGV Valence- Lyon tôt le matin, depuis, ceux qui travaillent à Lyon sont o(...)

"Matignon" explique à la presse que la mesure ne profitait qu'aux ménages aisés. Ah tiens ! Il y a des chiffres ? On peut les connaître ?"


Eh oui, les machins qui nous gouvernent sont mieux renseignés que nous, ils en gardent sous le coude et rendent (...)

La contrition a du bon. Et celle de DS est cette fois, pour le moins, bienvenue. De droite, ce mouvement ? Il fallait l'imaginer ce qualificatif. Alors les Jacqueries, tous les mouvements anti-impôts de l'Ancien Régime, de droite aussi ? Voyez-vous, (...)

Derniers commentaires

Merci de votre auto-critique.  

Merci pour votre article

Heureux que D.S ait évolué (?) sur ce mouvement des gilets jaunes qui n'est pas encore joué et qui recèle des potentialités à la fois de progrès social ou de régressions   qu'il appartient à nous de faire travailler dans le bon sens en se mêlant aux manifestants et aux discussions. C'est en effet là qu'on rencontre ces classes populaires qui se sentant à juste titre abandonnés par la (fausse) gauche depuis au moins 35 ans s'abstiennent, ou votent front national....

Tiens, en passant, à propos du retrait du crédit d'impôts de la rénovation des fenêtres des "passoires thermiques" (voir le matinaute d'hier), "Matignon" explique à la presse que la mesure ne profitait qu'aux ménages aisés. Ah tiens ! Il y a des chiffres ? On peut les connaître ?


Voici quelques chiffres : En juillet dernier,  le rapporteur général de la commission des Finances de l'Assemblée Nationale tirait pourtant à boulets rouge sur ce crédit d'impôt, reprenant largement les conclusions d'un rapport publié un an plus tôt par l'Inspection Générale des Finances : trop coûteux, mal ciblé, inefficace.   


"Le dispositif fiscal dont un million de français ont bénéficié au cours des dix précédentes années semble avoir été concentré sur les foyers les plus aisés" peut-on ainsi lire.  De fait, les 20% de Français les plus riches ont capté près de 50% de la dépense fiscale.


Source : Budget 2019: Bercy savonne le plan climat de Hulot - L'express - 240918


Sur la-bas.org il y a un reportage de Dillah Teibi qui est allée à la rencontre des gilets jaunes tentant d'approcher de l'élysée. J'écris volontairement élysée avec une minuscule méprisante pour son locataire actuel, tout bouffi d'orgueil et de certitudes qu'il soit. J'en fais ici une petite synthèse, vu que malheureusement ce reportage n'est pas en accès libre (ou pas encore).

Elle se fait d'abord houspiller par un gars venu de banlieue (Essonne je crois) qui en veut aux journalistes (il la confond d'abord avec les chiens de garde des médias dominants) qu'il juge complices de l'élection de micron, en termes choisis: "vous lui avez tellement bien sucé la ..., vous avez défoncé tous ses opposants, et maintenant grâce à vous il est là pour nous enc#!:~r !". Lui, il est livreur ou chauffeur routier, il bosse comme un fou pour faire bouillir la marmite, n'a plus les moyens de changer de véhicule ni de faire des "extras" genre un restau (pour lui, le luxe c'est d'emmener ses gosses à buffalo ou mcdo), se rend en vélo à la boîte pour prendre son bahut.

Ensuite il y a cette retraitée de la RATP, qui voit que ses gamins et petits enfants galèrent, qui elle-même a bien du mal à leur venir en aide, criant "macron au gibet!" et "il se comporte comme le roi, et bien qu'on le guillotine!", et puis encore un pauvre gars au chomedu, venu crier sa colère, lui il a encore en travers de la gorge la "traversée de rue" macronienne pour l'emploi.  Dans le petit panel de gens qu'elle fait parler, plusieurs ont voté FI, et beaucoup ne croient plus en rien d'autre que leur colère. 

Le carburant, si on peut plus en acheter assez pour remplir son réservoir pour aller bosser (pour payer son carburant et sa bagnole...), autant en faire tout de suite des cocktails.



 

Avez vous remarquez le silence assourdissant des transporteurs et autres entreprises de logistique ?

Ben oui, ils se font rembourser la taxe par l'état.

C'est beau les taxes comportementales.

mouvement difficile en tout cas à ranger définitivement dans une case (voir aussi les développements réunionnais)

quelques analyses et réflexions contradictoires glanées:


https://www.lignes-de-cretes.org/ligne-rouge-et-gilets-jaunes/


pendant que chez lundi matin et au NPA ils sont à donf:

https://lundi.am/Le-Dieu-rond-Gille-est-jaune-Olivier-Long

et

https://lundi.am/Une-emeute-anti-Macron-sur-les-Champs-Elysees

et

https://lundi.am/Depuis-samedi-nous-nous-sentons-un-peu-moins-seuls-et-un-peu-plus-heureux



https://tendanceclaire.org/article.php?id=1465

(Poutou a changé aussi son fusil d'épaule en cours de route)


et quelques infos qui appellent quand même à beaucoup de prudence:

https://twitter.com/KarinePlassard/status/1064613044263796736

(à mettre en lien avec ça, pour la convergence des luttes on vous rapellera

https://twitter.com/Sergent_Cule/status/1064422004453982208 )


https://twitter.com/Nordengail/status/1064474171491713026


(et en bonus du grand n'importe quoi:

https://twitter.com/fbleucotentin/status/1064874465568481280 )


Anecdote :

L'autre jour, je pars sur mon vélo à la tombée de la nuit

et pour être bien vu, j'enfile mon gilet phosphorescent


et comme on ne parlait que de ça


Avec mon gilet jaune, j'avais l'air d'un con,

Sur mon p'tit vélo, j'avais l'air d'un con, ma mère,


Donc pour détaxer le Diesel, il faudrait taxer le Kerozene.

Yaka.

Les moyens?

La France taxe seule dans son coin le Kerozene.

Les compagnies aériennes cherchent à diminuer l'impact de la nouvelle taxe sur le prix des billets.

Comment?

En achetant du Kerozene dans un autre pays qui n'applique pas cette taxe Française, et en le transportant de façon à en acheter le moins possible (voire pas) en France.

La conséquence?

Contrairement à la plupart des utilisateurs de voitures (gilets jaunes ou pas), les avions de moyen et long-courrier font le plein à l’étranger. 

Et au lieu de prendre juste le carburant nécessaire pour le vol Pétaouchnok-Paris, ils prendront le maximum possible limité par la taille des réservoirs et des limitations de masse.

Et là c'est le drame...

Chaque kilo supplémentaire emporté AUGMENTE la consommation de carburant pour transporter ce kilo. C'est donc du carburant brulé pour rien, enfin si, pour en prendre le moins possible à destination pour effectuer l'étape suivante.

Bilan écologique totalement déplorable.

Ce "transport" de carburant se fait déjà tous les jours lorsqu'à destination il y a greve des pétroliers ou pénurie ou que le carburant à destination est plus cher...


D'un strict point de vue politique.

Actuellement ont lieux les "assises du transport aérien".

Les compagnies aériennes travaillant en France font valoir qu'il y a déjà  une très importante distorsion de concurrence avec les compagnies basées ailleurs (celles du Golfe car subventionnées, mais aussi celles basées sur d'autres plate-formes Européennes car moins de taxes sur l'aéroport, la taxe "Chirac" ou "taxe de solidarité sur les billets d'avion" dont la France est le seul pays Européen à appliquer) et celles basées à Paris...

Pour revenir sur la taxe d'aéroport. Aeroport de Paris prélève des taxes aux compagnies aériennes et verse des dividendes à l'Etat (actionnaire). C'est une manne pour l'Etat. Ces taxes font que les aéroports de Paris sont parmi les plus chers mondiaux (litige de la "double-caisse"). Et de loin.

Bref, dans le cadre de ces assises il est question de desserrer le garrot de taxation des entreprises du transport aérien.

Donc peu de chance de taxer en plus le Kerozene, sauf à finir d'étrangler le secteur aérien.


Vous souhaitez par souci écologique diminuer le carburant consommer par les avions? Ne prenez pas l'avion la prochaine fois que vous partirez en vacances. 

Et encore moins le bateau. 

Pas plus la voiture car bilan carburant utilisé / personne / par kilometre n'est pas bon.

Des données (datas en novlang) ? https://donnees.banquemondiale.org/indicateur/en.atm.co2e.pc?view=map

En matière de transport et d'énergie, les entourloupes fiscales sont dérisoires par rapport aux formidables entourloupes intellectuelles de tous nos ministres de l'écologie qui nous ont vendu à la fois la généralisation de la voiture électrique, la décroissance du nucléaire et la baisse des gaz à effet de serre.


Cela n'a aucun sens d'imaginer une fiscalité dirigée vers une supposée transition énergétique quand le contenu de cette dernière est à ce point déconnectée de toute réalité physique.

J'ai une pensée pour Bruno Lemaire, cet homme visionnaire, qui avait dit qu'on entendrait pas beaucoup ceux qui auraient pu gagner 7 à 8 € de plus par mois :



A contrario du pouvoir d'achat en chute libre, personne ne parle du pouvoir de rachat. 


Pourtant le pouvoir de rachat - ne pas confondre avec le pouvoir de crachat - est une donnée forte du ratio de notre indice de culpabilité judéo-chrétien.


On pourrait se lever tous les matins en se disant:

"Tiens, je vais regarder la cote de mes indices de rachat "Sorry", "Désolé", "Mea Culpa" et "Pardon Grand & Petit" à la Bourse de Tokyo" 


Et pourquoi, heinh, je vous le demande, non mais oui peut-être ?


Je veux mon pouvoir de rachat en entier; et tout de suite à la fin !


On aimerait bien moins utiliser la voiture, encore faudrait-il arrêter de supprimer des lignes de train (en ce moment des usagers se battent contre la suppression de plusieurs TGV Valence- Lyon tôt le matin, depuis, ceux qui travaillent à Lyon sont obligés de prendre leur voiture). De nombreuses petites lignes sont fermées, le billet de TGV a doublé depuis 3 ans, du coup je prends des bus, moins chers, mais qui polluent !!.Au lieu de donner 2 à 4000 euros pour changer sa voiture (ce qui ne changerait pas grand chose à la pollution, ma voiture a 13 ans et elle ne consomme pas plus que celle de ma fille qu'elle vient d'acheter neuve !!), on ferait mieux  d'aider de façons conséquentes ceux qui veulent s'acheter un vélo électrique (les petits trajets polluent énormément). Quand va-t-on se décider à développer le ferroutage, quand on voit les files ininterrompues de camion sur les autoroutes de France, ça fait peur ! Bref, on ne donne pas les moyens aux gens de moins utiliser leur voiture mais on les ponctionne avec des taxes !

Dans la catégories "entourloupes fiscales", il y a celle du calcul de l'inflation qui est assez fort de café aussi, avec tous ses biais, ses opacités savantes, et en conséquence directe celle du chiffre du "pouvoir d'achat™" "officiel". Comment croire que le pouvoir d'achat progresse constamment en France alors que tous les autres chiffres de l'économie sont moroses ? 

Carerer non potest fame, qui panem pictum linguit, "Qui lèche l'image d'un pain ne peut rassasier sa faim" Saint Augustin

Ce mouvement n'est ni de droite ni de gauche, il est égoïste


C'est la nature humaine, bien sûr


Mais ce mouvement est en puissance un mouvement d'extrême droite car nous sommes à un tournant de l'histoire où les gens remisent vite leurs convictions premières et s'enrôlent derrière ceux qu'ils jugeront les plus aptes à exprimer leur raz le bol... même si l'expérience leur dit qu'ils n'en sortiront pas mieux. Ils sont prêts, fin prêts, à rallier les idées les mieux ciselées à la machette, brutes de coupe


Bien sûr Macron va jouer la-dessus, les occuper avec leur beau gilet révolutionnaire, et

pendant ce temps là, adieu vaux vaches cochons et retraite

"Ah tiens ! Il y a des chiffres ? On peut les connaître ?". On peut les trouver assez facilement : "le crédit d’impôt bénéficie avant tout aux ménages les plus aisés : la part du premier quintile de revenus (les ménages déclarant un revenu fiscal de référence de plus de 51 639 €62) dans les bénéficiaires du CIDD/CITE depuis 2005 est relativement stable autour de 50 % de la dépense fiscale" (source : https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/174000742.pdf).


Et surtout il semble difficile de parler "une entourloupe fiscale invisible". C'était écrit noir sur blanc dans le plan Climat de Hulot de juin 2010.  Action 10  "La lutte contre le changement climatique exige de faire payer le vrai prix du carbone, pour limiter sa consommation. Les études montrent qu’un prix de 100 € par tonne d’ici 2030 est insuffisant pour placer le monde sur la trajectoire des 2 °C. Nous devons réagir et nous nous engageons donc, en complément de la convergence des fiscalités essence et diesel, à inscrire de manière lisible et durable une augmentation accélérée du prix du carbone qui sera fixée pour les 5 années dans la loi de finances." Et effectivement ça a été traduit dans la LPF 2017. Tout ça est donc annoncé et assumé depuis plus d'un an.


Mais encore une fois, comme on préfère s'intéresser aux couleuvres et aux états d'âme d'Hulot, on manque ces points essentiels (de mémoire, au moment de l'annonce du plan climat d'Hulot, cela n'avait pas presque par repris).

Cher monsieur, j'admire votre correctif sur les gilets jaunes "de droite".

Il y a cependant un point qui semble vous échaper encore : je peux être de gauche, pour la redistribution d'une partie de ma richesse via impots et taxes mais cela suppose, pour que cela se passe bien, que je CONSENTE à l'impot, c'est à dire à la manière dont est utilisé l'impot. Si en l'occurence je me fais tondre parce que d'autres se font raser gratis (cf. Allègements fiscaux pour les riches) j'ai le droit d'être mécontent.

Autre point encore. Assez évident je dois dire : quand l'impot devient confiscatoire et qu'il ne ma laisse plus de quoi vivre, j'atteinds aussi mes limites de consentement à l'impot.

Je passe sur tous les mensonges gouvernementaux dont vous parlez très bien dans votre article, et je peux vous garantir que l'on peut très bien être de gauche ET gilet jaune.


Bruno.

SI on ne tiens pas compte des agressions verbales et physiques à caractère raciste, homophobe, sexiste, des différents propos  à base de "baise ta vieille", si on ne tiens pas comptes  de porte-paroles proches de la droite extrême ( Chalençon ) si on ne tiens pas compte du soutient apporté par un syndicat de police d’extrême droite ( Michel Thooris ) , bref, si on met sous le tapis tout plein de choses détestables, alors oui, ce mouvement n 'est pas de droite.

Ne vous excusez pas M. Schneiderman, votre qualification "de droite" m'a incité à dissiper le malaise que j'éprouve depuis le début de ce mouvement : la haine de l'impot est typiquement une des caractéristiques de l'individualisme, donc de la droite. On comprend mieux alors l'enthousiasme des chaines continues dites "d'information". Pour contrer les écolos "lampe à huile" (je crois que j'en suis l'auteur, mais pas sûr), il est bon de rappeler la Guyane, la suppression des incitations fiscales au remplacement des fenêtres ; les riches, ça fait bien longtemps qu'ils ont fait ces remplacements, avec de grosses incitations fiscales à l'époque (de mémoire, 20 à 25% d'abattement). Il n'en reste pas moins que ce mouvement dépasse la décision fiscale sur les carburants. Et si Révolution il doit y avoir, elle doit chercher à allier ces classes moyennes à qui on a inculqué la haine de l'impôt.

Pour un mouvement "Sans Chemise & Sans Pantalon avec Gilet en Macromé", il faudra attendre le printemps.


Merci

Pour être exact, Edouard a dit l'autre jour qu'il voulait "libérer de cette dépendance à la voiture" (France 2) 

mais vu qu'il refuse toute concertation avec les syndicats sur la transition écologique et les moyens de la rendre socialement acceptable, on peut dire qu'il se fout de la gueule du monde

"d'une réglementation internationale remontant à 1944, quand les Etats-Unis devaient reconvertir en production d'aviation commerciale leurs usines d'avions de guerre. Alors député de l'opposition, François de Rugy n'avait pas de mots assez durs contre cette aberration"


En 1944 il sévissait déjà !?!

Ah, non, j'ai mal lu ! ;-)

N'oublions jamais que le meilleur régime fiscal est celui qui fait payer les autres.

Pour cela les " décideurs " sont des génies.

Dans cet esprit, rendons, enfin, hommage à Carlos Ghosn qui, parmi toutes ses décorations, est très fier d'avoir reçu la Grande Croix de l'Ordre d'Isabelle la Catholique !

La contrition a du bon. Et celle de DS est cette fois, pour le moins, bienvenue. De droite, ce mouvement ? Il fallait l'imaginer ce qualificatif. Alors les Jacqueries, tous les mouvements anti-impôts de l'Ancien Régime, de droite aussi ? Voyez-vous, ce qui choque surtout, c'est l'usage d'une catégorie aussi éculée - droite - dans un système tel que le macronisme.


Que veut bien dire de droite face à celui qui se veut Jupiter ? Est-on de droite ou de gauche, face au tout-puissant ? Le fondement ultime de ce mouvement transversal me semble être le refus de voir s'installer ce monde nouveau où la croissance imparable des inégalités a pour corollaire l'appauvrissement inéluctable des catégories moyennes;


Mettez là-dessus les manipulations médiatiques, bien plus efficaces que tous les services d'ordre, ajoutez les divisions soigneusement entretenues entre syndicats et corps intermédiaires, vous aurez vite fait de percevoir combien droite et gauche n'ont plus rien  à voir là-dedans. C'est sur tous ces sous-ensembles flous que surfe Macron, porté par l'élan enthousiaste de la minorité qu'il privilégie.


Cette politique fiscale est en effet conçue à base d'entourloupes et de faux-semblants. Je t'arnaque et je te lâche une prime, passez muscade, plus rien à voir. A la fin de l'année, on fait ses comptes. Et de guerre lasse, comme plus rien ne semble pouvoir faire espérer un peu de rationalité, on enfile un gilet jaune et on file au carrefour. On en est là. Ce n'est pas forcément brillant. Mais c'est davantage le signe d'une faillite d'un pouvoir que celle de ses opposants.

Pendant ce temps le gvt de Macron   vole  et détourne le montant des taxes pour la transition énergétique pour le budget général voir le lien ci dessous sur Public sénat 


https://www.publicsenat.fr/article/politique/taxe-sur-les-carburants-en-2018-le-gouvernement-transfere-577-millions-d-euros-du?fbclid=IwAR36KwqMLMGAOGWJ9E3gAVboN-_TehG4bc3D9p8hIFcW2WO4FnWcwm7zL0w


Et après ne vous étonnez pas de la colère justifiée des français   !!   Ce n'est que le début


Dieudonné est allé soutenir les gilets jaunes à Langon.

Certains ont protesté contre sa venue, d'autres ont manifesté leur sympathie.

L'hétérogénéité du mouvement permet à ce genre d'individu de s'y incustrer.

"Matignon" explique à la presse que la mesure ne profitait qu'aux ménages aisés. Ah tiens ! Il y a des chiffres ? On peut les connaître ?"


Eh oui, les machins qui nous gouvernent sont mieux renseignés que nous, ils en gardent sous le coude et rendent public ce qu'ils veulent quand ils veulent. 


Par contre, toute aide partielle à une dépense substantielle est évidemment plus favorable aux riches qu'aux pauvres, faut pouvoir d'abord sortir pas mal de fric pour "bénéficier" d'une de ces généreuses subventions. 


Mais... ménages aisés ou pas, c'est quand même pas mauvais pour l'écologie de favoriser les travaux d'amélioration énergétique, non? Même les pauvres respirent (le moins possible, c'est vrai). Et pour eux, on peut rénover les logements sociaux, avec ça on est à peu près sûr de pas manquer la cible. Amélioration de leur "pouvoir d'achat", mais surtout de leur qualité de vie


Accessoirement, si on remplaçait systématiquement cette expression idiote (pouvoir d'achat) par celle de "qualité de vie"? Car se geler dans une maison humide et glaciale parce qu'on a pas pu remplir sa citerne de fuel, ou pire parce que cette "passoire thermique" est équipée de radiateurs électriques (la ruine) et qu'on a dû boucher les aérations pour avoir moins froid... le mot "pouvoir d'achat" ne rend pas vraiment compte de la réalité.

waouh Daniel, un mea culpa.. merci , et d aucun de me dire que sur les ondes vous auriez des propos digne d un gaucho ? il est temps. Merci. Si on pouvais glisser a De Haas (manif feministe du 24) que se mettre avec les gilets jaunes seraient logique pour defendre les femmes abusees. Notre réactivité , notre sensibilite ´ du aux abus , surtout dans l enfance, ca nous marque, et fait qu economiquement c est compiique, on supporte tres mal la hierarchie, qu on lutte ou qu on s ecrase, c est la mm chose, on change de travail souvent, on a 5 fois plus de chance de nous suicider , du aux visisitude de la vie et aux traitement que les gens normaux nous font subir, le mepris sur notre comportement (que les males harceleurs ne supportent pas), l ininteret pour nos vies, a cause de la culpabilite et de la jalousie (etonnant ca , mais mm la on y a droit), que le recit de nos vies inspirent aux bobos. Les  travailleuses,eurs, ont bcp plus d empathie, et ne elles .eux nous mettent pas dans la case, abusees hysterique conne, on peut manifester avec eux, pas plus de risque d insultes pour nous que de la part des bobos. en manif un type m a traiter de putain, alors que j aidais son fils a ne pas tomber, comme il s est sentis incompetant, alors que je ne lui parlais pas, il m a insulte, pourtant un zeduque.... paur nous toutes le 24 abec les gilets jaunes et la FI, rzs le bol des manifs qui servent a rien, aller le chercher a l Elysee c est bien plus gagant que bastille nation... les bobos protegent trop Isalpette, on en a marre, et je prefere la gauche aux facho, parceque les femmes avec mon passee, le facshisme va nous faire tres tres mal, la gauche c est sois rien de mieux ou un peu mieux... 

Ce qui est certain, c'est que lors du Grenelle de l'environnement (2007) , le principe du "pollueur payeur" était quasiment unanime . 


C'est sur cet accord que le principe de l'écotaxe a été adopté : par le duo Sarkozy-Borloo .


Le gouvernement Fillon avec Kosciusko Morizet à l'écologie n'a signé les arrêtés d'application que quelques jours avant les élections de 2012 .


Et c'est donc le le nouveau gouvernement sous la présidence Hollande qui a  procédé à la mise en place place des portiques .


On commence à entendre une petite musique du côté des Républicains qui parle de "ras-le bol- fiscal  "...


Nous connaissons la suite de l'histoire : le mouvement de bonnets rouges, le recul d'Ayrault  etc...


Comment Royal a-t-elle finalement accepté - comme ministre - la taxation des carburants  ?


Il faudrait lui poser la question ...



Il peut paraître raisonnable de penser que la plupart des députés sont des faux-culs ; F. de Rugy  en est le Président .

En ce qui concerne la question sur la rénovation des fenêtres, il est à noter que le système fiscal qui a donc été supprimé était un "crédit d'impôt" et non une "réduction d'impôt". Autrement dit, contrairement à de nombreux mécanismes d'incitation fiscale (financement politique, dons aux associations ...) si le montant du crédit d’impôt excède celui de votre impôt, le solde vous est restitué par l’administration fiscale. 

Un tel mécanisme permet donc, en théorie, d'impacter tous les contribuables. Cela dit, l'avantage fiscal ne représentant que 15% des travaux réalisés hors main d'oeuvre, il est fort possible qu'il n'ait réellemnt concerné que les foyers les plus fortunés.

Il faudrait simplement pouvoir le vérifier ...

Rugy, la girouette humaine indiquant la direction à ne pas prendre.



 Poitou-Charente a été pendant toute une période la seule Région de France à ne pas taxer les carburants :


  "Depuis 2007, les conseils régionaux peuvent même fixer directement le montant de cette partie de la taxe : il s'agit de la part régionale de TICPE.

Alors que la plupart des régions optent pour un taux plein, deux d'entre elles, en plus de la Corse, ont choisi de ne l'appliquer que partiellement (la région Rhône-Alpes), voire pas du tout (le Poitou-Charentes). Résultat : les prix à la pompe pour les supercarburants sans plomb (SP 95 et 98) et le gazole dans les quatre départements de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne sont parmi les plus bas du pays.

Pourquoi un tel choix? « Par refus d'augmenter les impôts, quels qu'ils soient, répond la présidente de la région Poitou-Charentes, Ségolène Royal. Nous sommes à budget constant depuis 2005 et n'appliquons plus la TICPE depuis 2008. Certes, cela nous coûte 23 M€ de manque à gagner sur un budget total d'environ 800 M€. »


http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/le-poitou-charentes-moins-cher-pour-l-essence-04-05-2013-2778039.php


Ce refus de taxer les carburants a été à l'origine d'un conflit avec le vice-président chargé des finances : JF Fountaine . 


Qui a eu quelques conséquences politiques localement plus tard, mais c'est une autre histoire .


Toujours est-il que lorsqu'il y a eu fusion des Régions, cette taxe a été appliquée ipso facto par décision du pérsident de la Nouvelle Aquitaine  .  


Des magiciens, je vous dis. Et des magiciens impuissants, en prime (je vous laisse le soin d'interpréter cette expression à votre guise, je pense que toutes les interprétations sont valables).


Qu'on ne reproche plus à personne de ne pas voter pour ces cuistres.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.