11
Commentaires

Gilet jaune blessé : les "selon" du 20 Heures

Commentaires préférés des abonnés

Ce n'est pas un jugement sur ces enfants, mais c'est inquiétant de voir qu'ils ont déjà intégré la "normalité" des tirs sur des manifestants et des éborgnages, ils regrettent juste que ça s'applique sur la mauvaise personne. La mithridatisation de no(...)

"Le tir n'était pas suffisamment en cloche" dit la policière déléguée syndicale alors que la vidéo de l'impact montre que le tir en plein visage était tout à fait tendu. France 2 démontre, là aussi, son parti pris en diffusant un commentaire comme ce(...)

A la fin :  " imaginons que tu sois polic...ou juge …"

Bon point :  ce jeune collégien fait la différence entre les 2 missions.

J'espère qu'il sera bientôt clair pour lui que les vidéos des réseaux sociaux et extraits du 20 heures ne sont rés(...)

Derniers commentaires

Aucun des enfants ne remarque que la seconde vidéo juxtapose des images sans qu'on puisse savoir où ont lieu les bagarres, si vraiment le blessé était derrière ou devant elles. Or, cette ruse de juxtaposer des images, utilisée largement dans les fictions pour évoquer un lien entre deux scènes, nous donne une impression de vérité. 


Aucun des enfants ne note l'expression "pas assez en cloche" de la policière expression assez bizarre. Si la grenade avait été tirée "en cloche" même "pas assez" elle serait arrivée par dessus et pas de face. Possible que les enfants soient trop impactés par les images pour être attentif à ce qui se dit quand c'est pas émouvant mais seulement technique. 

"Le tir n'était pas suffisamment en cloche" dit la policière déléguée syndicale alors que la vidéo de l'impact montre que le tir en plein visage était tout à fait tendu. France 2 démontre, là aussi, son parti pris en diffusant un commentaire comme celui-là.

Donc le problème ce n'est pas les méchants casseurs qui auraient malheureusement échappé au tir de grenade comme essaye de le faire croire France 2 en noyant le poisson..., mais bien que la grenade ait été tirée en tir tendu alors que cette technique est interdite.

Les deux vidéos sont de nature différente. La première est un témoignage, la deuxiéme un reportage/enquéte (niveau France 2). C'est un peu malhonnéte de leur demander de choisir.

Ce n'est pas un jugement sur ces enfants, mais c'est inquiétant de voir qu'ils ont déjà intégré la "normalité" des tirs sur des manifestants et des éborgnages, ils regrettent juste que ça s'applique sur la mauvaise personne. La mithridatisation de nos sociétés est en cours.

A la fin :  " imaginons que tu sois polic...ou juge …"

Bon point :  ce jeune collégien fait la différence entre les 2 missions.

J'espère qu'il sera bientôt clair pour lui que les vidéos des réseaux sociaux et extraits du 20 heures ne sont résolument pas suffisants pour se faire une idée de la réalité.



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.