102
Commentaires

Génération Bataclan : Barthès en état d'urgence

Il le fallait bien : Manuel Valls vient se pencher sur la génération Bataclan.

Derniers commentaires

BuzzFeed a obtenu un certificat médical, s'est procuré le PV et a contacté son avocat.
Pour un analyste critique des médias, DS n'a aucun recul sur les événements à chaud. Une fois de plus (hier une perquisition dans un restaurant/salle de prière, aujourd'hui une assignation à résidence d'un aveugle (sortez les mouchoirs) dont même le prénom pose question, il dégaine un éditorial qui n'est pas vraiment ce que l'on attend d'AsI. Que le Petit Journal lui déplaise, pas de problème, mais on aimerait peut-être ici une analyse du succès de Yann Barthes. Qu'il se moque de 'arrivée du PM au PJ, là on est davantage dans le rôle d'AsI. Bien evidamment Valls essaye de récupérer le public du PJ. Y-est-il arrivé? Cest la question intéressante. Pas de réponse. DS, journaliste, réagit en commentateur, en rubriquard: pas d'enquête (sur le restaurant, sur l'aveugle, sur le succès du PJ, sur la réception du PM), juste un commentaire pas très drôle, un peu fielleux (YB lit sur prompteur, non ce n'est pas la première fois, et alors, on aimerait bien parfois que les collaborateurs d'AsI aient un prompteur),et carrément déplacé sur la "génération Bataclan" que certains tentent de transformer en fêtards imbéciles, jouisseurs, gavés de musique, d'alcool et de sexe. Je connais trois personnes, la trentaine, qui ont échappé de justesse aux meurtriers (vraiment échappé, ils étaient dans le restaurant asiatique), et ils ne correspondent pas du tout à ce profil, mais pas du tout. Que Ds se prête à cette caractérisation des victimes, presqu'un jugement, est tout simplement indécent Prochaine étape : ils l'avaient bien cherché.. Qu'il fasse son travail de journaliste critique, ce qui ne veut pas dire projeter ses rancœurs sur une génération dont il ne fait plus partie.
ca me fait penser au woody allen ou il devient aveugle alors qu'il realise un film,

la chute est assez drole, ce qui sauve sont film , c'est le succes en france, ou on crit au genie d'art et essai ;)
Une chronique remarquablement ambigue et décevante.
Et on balance quelques petites vacheries sur les victimes dès la 2e phrase.
ça devient une habitude...
S'il vous plaît Daniel, arrêtez de vous éditocratiser. Il est impossible d'avoir une opinion intéressante, méritant d'être publiée, tous les jours de la semaine et pendant plusieurs années. Arrêtez ce billet quotidien sans intérêt. On veut des enquêtes, pas vos opinions.
Prenons la première phrase qui concentre tout ce que je déteste chez les éditocrates médiatiques
.
"Il le fallait bien : Manuel Valls vient se pencher sur la génération Bataclan. Et il a même fait le déplacement jusqu'à la terrasse préférée de la génération Bataclan : le plateau du Petit Journal."
Je me suis demandé si cette phrase n'était pas ironique et si je n'étais pas sur le point de vous faire un faux procès, mais je n'ai pas l'impression qu'elle le soit et c'est grave.
La "génération Bataclan" : Catégorie médiatique qui ne veut rien dire mais que vous reprenez à votre compte. Qui permet une opposition facile avec "les djihadistes", qui eux haïraient la vie et la picole. Cette "génération" je la fréquente tous les week end, croyez-moi elle est bien plus complexe que ça et n'est pas encapsulable dans des gros adjectifs comme "hédoniste", "bourgeois", "bobo", "fêtard" ou que sais-je. La diversité des lieux de sociabilité autour de la place de la République fait que le public qui les fréquente est divers lui-aussi, et donc qu'il est absurde de prétendre tout englober dans une catégorie bien épaisse.
"la terrasse préférée de la génération Bataclan : le plateau du Petit Journal". Encore une fois, quel raccourci facile. Bataclan = bobo = Petit journal, c'est ça ? Le Petit journal, c'est juste une émission de merde réalisée par des connards malins pour que les ados et les gogos aient l'impression d'être dans le coup, c'est tout. Les 3/4 des personnes présentes à République le vendredi 13 seront d'accord là-dessus. Proportion qu'on retrouvera sans doute dans l'ensemble de la population française.

Je m'étais abonné à @si, à l'origine, en partie pour fuir ces éditocrates et vous vous retrouvez à faire la même chose.
Ecrivez moins, écrivez mieux.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Olivier Roy, politiste spécialiste de l'islam, rappelle à juste titre : ces jeunes ne sont pas passés à l'acte du fait de leur lecture de l'islam, mais parce qu'ils ont trouvé en l'islam radical un moyen de donner une cohérence à leur soif de terreur.

Cela s'appelle la divergence cognitive : chacun finit par adopter une idéologie qui conforte ses choix de vie ou ses aspirations. Il y en a des plus malins que nous qui s'y sont laissé prendre et non des moindres : Sartre, Glucksmann, Finkielfraut, Onfray.......

Cas particulier Houellebecq, je ne sais s'il se conforme à ses personnages, en tout cas, en parole, il finit par ressembler à ses héros un peu comme balzac réclamant le docteur Bianchon sur son lit de mort ...)
Le Petit Journal, c'est vraiment de la pure daube, aucun intérêt.
Daniel, vous vous payez Yann Barthès pourquoi pas et c'est presque drôle, par contre vous ricanez un peu trop fort sur cette "génération Bataclan" (décidément pas gâtée ces dernier temps) à mon gout mais si ça vous amuse et vous soulage grand bien vous fasse ( certes on paye un loyer mais on est chez vous). Pour le pauvre aveugle musulman je ne sais pas si une simple dénonciation suffit à provoquer un contrôle judiciaire mais vous mettrez vos limiers sur le coup pour un droit de suite dont vous avez le secret...
Sinon pour rebondir sur votre fameux "nous et eux" je vous invite à jeter un coup d'oeil par ici.
Tout est dit dans "les gens normaux"
Barthès n'est que le Howard Beale des années 2010...
Très bonne chronique M. Schneidermann merci, j'ai pouffé comme pas possible sur le premier paragraphe.
Je trouve, à la lecture de l'article de Al kantz, que ça fait propagande contre propagande.
D'un côté, la façon dont on loue les victimes du "vendredi 13" qui étaient tous forcément exceptionnels de gentillesse, on en fait des platrées dans nos journaux. Bizarrement, personne ne fait remarquer qu'ils faisaient au départ partie de la "génération stagiaires" qui parait-il avaient du mal à trouver du boulot, et qu'eux étaient admirablement pourvus de bons boulots en général et avaient les moyens de sortir dans ces quartiers. Le propos n'est pas de les critiquer, loin de moi cette idée, mais quand je lisais que c'était des quartiers mélangés et mixtes, ça a peut-être été le cas, mais ça ne l'est plus. Lister les victimes, c'est trouver une litanie de noms bien français et quelques noms d'origine étrangère. La boboïsation avait frappé.

Donc martyrs contre martyrs, d'un côté d'humbles jeunes de quartiers favorisés fauchés dans leur jeune vie, de l'autre des aveugles qui sont victimes innocentes de cette situation, comme si rien n'avait de sens hors des martyrs.
Nous ne savons rien, et si même déjà les prénoms sont changés, quel crédit apporter à un site musulman qui ne voit pas du tout quel rapport il pourrait y avoir entre l'islam et le terrorisme ? Certes, il n'est pas automatique, mais il existe indéniablement. La preuve, c'est que Trevidic pense que c'est en chassant les prêcheurs salafistes qu'on a le plus de chance de faire diminuer le terrorisme : l'islam est le terreau, et dans un coin du jardin pousse le salafisme, version modernisée du wahabisme, d'où émergent des fleurs rouge sang.

Je suis désolée pour cette personne aveugle, et forcément, il y a des abus, mais c'est pour cela que les réseaux sociaux sont efficaces, et qu'ils préservent la démocratie personne après personne, et qu'ils ont changé le monde.

Et il faut garder son calme, certains ont intérêt à hystériser la situation, genre Valls qui est sur la corde raide et sans doute viré sous peu parce que vraiment, la séquence actuelle montre qu'entre janvier et aujourd'hui, rien de décisif n'avait été fait, et que la situation s'était bien détériorée, et après tout, il a été ministre de l'intérieur.
Déficit de responsabilité, de sens, de décision, c'est ainsi qu'arrivent les catastrophes....
"David est aveugle (et musulman, faut-il le préciser ?) "
Ça se voit sur la photo !
En étudiant l’histoire, à l’école puis à la fac, je me suis toujours demandé comment il était possible d’entrer en guerre. J’ai toujours été effondré par l’idée que des gens sympas, normaux avec des vies distraites et une bonne convivialité, pouvaient soudainement se placer dans la guerre, s’armer et bombarder, exterminer des civils, des gens sympas, normaux, avec des vies distraites eux aussi et une bonne convivialité la plupart du temps.
La suite sur RUE89.
On sait que les aveugles développent au maximum leur ouïe, leur odorat, leur toucher. Ça peut être fort utile pour le bon déroulement d'un attentat. Daech ne recule décidément devant rien.
Vous tournez en boucle, je vous conseille de lire "Le voyant" de J Garcin.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.