30
Commentaires

Fulgurant progrès de la dissidence au Sarkozistan

Arrivé en urgence au Sarkozistan qui vient d'entrer en crise, l'envoyé spécial que nous avions déjà accueilli l'an dernier câble ici son reportage. Je lui cède bien volontiers la place. DS.

Derniers commentaires

Enfin le retour de notre envoyé spécial
je viens de lire cet ouvrage " sarko m a tué " et je suis sidéré vraiment par le niveau de violence mis en oeuvre par l Etat au service d une seule personne!!!! avec en plus la volonté d écraser de tuer de réduire en miettes tout ceux se mettant en travers

Malheureusement à propos de cet ouvrage "lesmédias " se servent du rideau de fumée des propos du juge sur l affaire Bettencourt pour oublier tout le reste proprement révoltant pour la démocratie , l éthique et le devoir d informer !!!!

Je rêve d une émission d ASI sur ce sujet avec témoins et enquête sur le rôle de la presse !!!!
Mince, si notre journaliste ouzbético-tadjik-kahzakstanais a été de nouveau envoyé par son journal dans notre beau pays, c'est que la situation est grave.
Et nous, têtes folles, qui ne nous souciions que du pétrole libyen et des petites fadettes.

Nous autres qui assistons médusés à cette foire d'empoigne généralisée et comptons les points, nous n'avions pas conscience de la gravité des faits.

Mais enfin, tout va rentrer dans l'ordre, et nous allons enfin savoir tout.

Hem...
[quote=Il faut comprendre que ce noyau ne tient que par l'intimidation et la peur. Attention: ce n'est pas le peuple, qui tremble. Accablé par la pauvreté et le chômage, le peuple balance seulement entre haine et fatalisme]
J'applaudis à tout rompre à cette phrase. Tout est dit par ces quelques mots.
Bonjour
Excellent retour de l'envoyé spécial.
Toutefois son couplet sur la Libye devrait être approfondi pour en modifier l'optimisme.
Le Monde ("modéré" ?) renoue avec le journalisme d'investigation, le vrai. Non pas un retour à la période Plenel, où Gattegno, ^parce qu'il avait vu sur le plan d'une construction illégale "chambre du président" en déduisait qu'elle était destinée à Mitterrand. Mais des enquêtes fouillées.
Ainsi des "Bergeries de la Sarkozie" ("Sarkozie" fort proche du Sarkozystan) d'Ariane Chemin (Le Monde du 27 août), article qui, sauf erreur, n'a pas été relevé par un "Vite dit". Cela pourrait être intitulé aussi "Le spolieur, le ministre et le truand". Dans cette enquête on retrouve Squarcini, patron du contre espionnage, jouant l'arbitre dans un conflit strictement privé.
Donc un article très instructif sur les moeurs qui règnent dans le Sarkozystan.
Les attaques mensongères des spécialistes en boules puantes que sont Copé et consorts, accusant le PS d'être derrière les révélations de la juge Prévost-Desprez en sont une autre illustration.
Sur l'affaire Bettencourt, "Sarko m'a tuer" complète l'entretien du juge, avec celui de D. Sénat et surtout de Claire Thiboud où l'on voit dans toute son ignominie agir Guéant faisant fuiter un indigne interrogatoire policier dont le seul but était de disqualifier Mediapart.
Et pour qui veut voir agir l'UBUministre à l'époque, l'entretien avec J. P. Havrin .le montre dans toute sa petitesse hargneuse : colérique, insultant, cherchant à humilier, à avilir.

[large]Donc, "Sarko m'a tuer" est à lire et à faire lire absolument ![/large]
Je ne vous avais pas caché ce que je pourrais appeler aujourd'hui mon indignation devant "votre" élucubration (non strictement personnelle, mais celle du site) des Chroniques du Sarkozistan, laquelle a autant de rapport aux Lettres persanes que pourrait en avoir à Clausewitz le De la guerre en philosophie de Bernard-Henri Lévy. Vous ne serez donc pas surpris que je vous dise combien m'inquiète la récidive aggravée que constitue le 9:15 d'aujourd'hui. J'y relève en effet:
- la tentative d'accréditer "littérairement" le fait que vous seriez, cette fois vous seul personnellement, l'unique auteur des précédentes chroniques;
- la reprise de l'expression "petit État voyou" de bushiste dérivation;
- l'unilatérale critique "externe" des politiques alors qu'une critique "interne" des procédés des deux journalistes "auteurs" de Sarkozy m'a tuer en l'occurrence aussi s'imposait.
Que nous ayons le gouvernement que nous avons ne gâte pas l'État dont nous bénéficions, lequel ne fut jamais un État voyou et ne saurait le devenir sans doute jamais. Tout juste a-t-il semblé frôler sa destruction lors de l'Occupation. Les déplorables et quelquefois condamnables agissements de l'actuel gouvernement ressortissent à l'ordinaire de "la raison d'État", dont nous ne pouvons nous contenter d'avoir l'hypocrite naïveté de condamner l'immoralité: il faudrait y joindre la déploration, pour le moins - si nous voulons demeurer dans le registre "moral" - devant, pour l'essentiel, notre commune impuissance à faire "moins pire". L'État de droit dont nous jouissons ne garantit aucunement contre les mauvais procédés de gouvernement mais permet seulement de les corriger ou sanctionner: dans une certaine mesure. Encore faut-il souligner que cela ne doit pas nous faire oublier nos propres responsabilités dans de semblables cas. La mienne ici m'a semblé consister à ne pas consentir à votre facile satire. Dois-je encore ajouter que je ne suis pas sans anticiper les possibles réactions de la part de ceux qui "seraient" d'un "avis" opposé ?
[quote=le succès diplomatique réel remporté le même jour par l'Homme Fort dans la guerre contre la Libye, est presque passé au second plan).]

On a tout de même quelques papiers sur le sujet. Non ?... Des informations qui passent de la sorte au second plan, on en redemande.
Donc malgré son appartenance aux grand groupes industriels fouquetsiens, la presse généraliste voudrait nous faire croire qu'elle est libre? Menacée davantage par des écoutes illégales que par la laisse qu'elle a autour du cou?
"Succès diplomatique"? L'envoyé spécial n'a dû lire (écouter/regarder) que les médias officiels du régime. Je ne suis pas sûr que ce soit le terme employé dans les chancelleries africaines, russes, chinoises, allemandes, ...
Chez TOTAL, peut-être...
Et Bouygues, bien sûr : grâce à l'excellent travail de l'OTAN, un nouveau marché s'est ouvert.
Ah, bon, depuis quelques mois j'avais la désagréable impression que Sarkozy et l'UMP reprenaient doucement la main. Je commençais à avoir peur pour l'année prochaine. Mais la entre les écoutes téléphoniques, les accusations de financement occulte, et l'assistance de la France à la mise sur écoute de la Libye, on repart sur les bases de l'année dernière.
Faudrait nous faire un montage photo des "7 mercenaires" ou les "10 salopards", je ne connais pas très bien mes classiques du western spaghetti, dans notre cas "western jambon beurre".
Le succès diplomatique ?
J'avais compris qu'ils avaient asséché l'approvisionnement en essence pour que les chars et autres véhicules ne puissent plus sortir

Ce qui me choque, c'est ce corporatisme des journalistes. Quand s'occupe-t-on des autres catégories de citoyens ? Quand mouilleront-ils leur chemise, affronteront-ils le pouvoir pour les pauvres, les classes moyennes, etc.

Parce que si c'était la couardise, ils auraient aussi peur de le faire pour eux-mêmes. Donc si ce n'est pas de la couardise, c'est une question de valeur.

La seule valeur d'un journaliste : la liberté d'expression. Un peu court, non ?

http://anthropia.blogg.org
"Le petit Etat voyou va-t-il enfin être acculé à se voir tel qu'il est ?"

Peut-on en déduire "Sarkozy acculé"?
Cet état voyou avec à sa tête le plus grand-petit voyou, je ne peux plus le supporter depuis longtemps. De grâce Daniel Schneiderman, plus de photo du petit voyou, même déguisé en maharadja, c'est trop! Lire la chronique passe encore, mais le prendre en pleine figure. Ah! ma journée qui commençait si bien avec du soleil plein le ciel, et bien voilà elle est toute gâchée...
Et voilà qu'on parle de menaces de mort contre un petit journal underground d'opposition qui a osé faire surgir la connivence entre le pouvoir Sarkozystanais et un marchand d'armes qui jusque là était resté discret (du moins au niveau médiatique, car ce n'étais pas le cas au niveau de son train de vie).

Et merci pour ce retour de votre envoyé spécial qui me réjouis bien !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.