55
Commentaires

Franchises médicales : faut-il mourir en direct ...

Derniers commentaires

Catherine, si vous revenez par ici, lisez ou relisez Draco_919, tout à fait exact, les ALD paient autant que les autres et même plus, puisqu'ils sont soumis normalement à plus de soins que le simple malade occasionnel, c'est bien fait pour sa gueule, n'est-ce-pas ? puisqu'il n'avait qu'à se débrouiller pour rester en bonne santé ! ça aussi est un discours qui m'agace au plus haut point : rester jeune c'est possible avec truc machin, soyez zen, vous n'aurez pas telle peste, truc, machin, etc, etc ..... 5 fruits et légumes par jour, vous n'aurez pas truc, machin, pour résumer : si vous êtes moche, gros, malade, vieux c'est que vous l'avez bien cherché.

Bon, 4 € par mois, c'est pas cher, tant mieux pour vous, et les autres ... ? Rien à foutre ? Entre vous, et les "bénéficiaires" de la CMU, il y a tous les autres ..... et ça fait un paquet de personnes ... Enfin, regardez avec attention votre prochain relevé de mutuelle, si vous n'avez rien payé à la pharmacie, vous allez raquez sur vos prochaines dépenses de santé. Je vous souhaite une excellente santé pour cette nouvelle année et toutes les autres !

Et ne venez pas pleurez quand à terme, la sécu ne sera qu'un souvenir du bon vieux temps, et que vous devrez vous assurer un max à la matmut.

Attention au "chacun pour sa gueule, ici et maintenant" tellement dans l'air du temps. On vous aura prévenus, les adeptes de cette maxime calamiteuse. Il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez, tout de même.

Encore une colère ! Faut que je me calme, c'est mauvais pour mon coeur !

Tiens, une blague pour finir "une pomme chaque matin, éloigne le médecin..... surtout quand on vise bien !"
Et après avoir lésé les malades de la couverture sociale, NS viendra nous parler de charité chrétienne sûrement !!!
Je comprends et je salue le combat de ces personnes opposées aux franchises, en particulier si ces franchises risquent d'augmenter.
Toutefois, ce n'est pas une raison pour avancer des choses inexactes en disant par exemple que les mutuelles ne sont pas habilitées à rembourser les franchises. J'ai présenté une ordonnance à la pharmacie après le 1er janvier et j'ai obtenu mes boîtes de médicaments sans rien payer, sur simple présentation de ma carte Vitale et de ma carte de mutuelle (Audiens) et je précise que je ne bénéficie pas de la CMU.
Par ailleurs, il est inexact de dire que cette mesure atteint les plus pauvres puisqu'ils bénéficient de la CMU.
Quant aux personnes modestes mais pas assez pauvres pour obtenir la CMU, est-ce qu'une franchise de 4 euros par mois peut vraiment les dissuader de se soigner?
Je suis un peu déçue de voir qu'une émission qui a pour vocation de traquer les inexactitudes, les imprécisions et les non-dits tombe elle-mêmen si peu soit-il, dans ce travers.
Peut-être hors sujet, mais j'en ai marre d'entendre de hauts cadres de la sécu, membres du gouvernement et tous, relayés bêtement par les journalistes qui ne posent pas les bonnes questions: les français prennent trop de médicaments, les français sont les premiers consommateurs d'antibiotiques... on trouve même de l'argent pour passer des spots "grand public" à la télé... je rêve... êtes-vous déjà allé dans une pharmacie avec une liste de commissions comme pour une grande surface... je veux 3 boites de ci, de ça... et puis mettez moi aussi ces 2 antibio en promo... je rêve ! si je vais à la pharmacie, c'est avec l'ordonnance du médecin ! pas vous ? maintenant que l'on dise: les médecins français prescrivent plus de médicaments et d'antibiotiques que leurs collègues européens pourquoi pas, mais c'est un autre débat auquel répondront les médecins qui deviendront les accusés et que l'on arrête de culpabiliser le citoyen !
Pour revenir au sujet, nos gouvernants sont fous, ils cassent la solidarité du peuple. En 2008, faire payer les malades puisqu'ils sont malades ! une hérésie... ou le jugement d'un petit dieu ?
Yves
SylvN70, merci pour vos moyens mnémotechniques : j'adore ! Mais c'est bien sûr, Sarkozy avec un Z, c'était totalement involontaire, cette faute, quand même je suis contente de l'avoir faite, je trouve que notre prèz ne mérite pas le Z que j'affectionne, je trouve que ça fait chic, allez savoir pourquoi ?

Madeleine, ne dites pas que vous êtes vieille à 60 ans, parce que moi ..... j'ai plus qu'un pied dans la tombe; et très franchement je ne suis pas pressée.

On s'accroche, Lucie, en mars dernier, j'étais en maison de convalo et réeduc après une pause de prothèse de hanche, j'en ai vu des petites vieilles de 85 ans, c'est encore une autre génération, elles s'accrochaient, et que de volonté déployée pour remarcher, fallait voir ça, quelle énergie ! J'étais une des plus jeunes de la troupe, je les ai beaucoup fait rire, et comme j'ai remarché très bien, sans canne à peine 3 semaines après l'opération, j'étais devenue leur mascotte, et chaque fois que je pouvais, je rendais des petits services. Finalement, je suis sortie de là avec une amie avec qui j'ai encore des liens, il faut se serrer les coudes. Et je ne vous parle pas de mes beaux-parents, plus de 90 ans.

Bon j'arrête, vous allez croire que je n'aime que les vieux, mais p... on existe !!!

Pour répondre à Madeleine, je n'ai travaillé que 10 ans dans ma vie de 57 à 67, alors ma retraite .. 229 €/mois de base et une misère encore pire de complémentaire. Heureusement mon époux à une retraite honnête, c'est lui qui a failli se faire "tuer", d'abord, il y a une vingtaine d'années, il a été déclassé dans son entreprise, sous des prétextes... en fait il était dans une "charette", avec d'autres, qui eux ont été carrément virés. Je n'ai pas pu me remettre au travail, après divers stages, remplacements ... on s'est retrouvé en galère, avec un crédit maison un fils encore étudiant, je n'ai pas fait la grève de la faim, mais j'ai failli faire la grève de la vie, je n'en suis pas fière ... mais ... Ensuite à 55 ans préretraite, avec travail à mi-temps, alors que c'est un monsieur accro au travail, et qui en voulait encore ... puis il y a 5 ans, la retraite, il a dû faire un savant calcul, pour savoir ne pas partir ni trop tôt, ni trop tard, pour ne pas être trop pénalisé, au niveau du fric. On ne se plaint pas, mais pour vous donner un ordre de grandeur, il reçoit une retraite inférieure, à celle que mon père recevait il y a 10 ans, en valeur absolue ! Tout ça pour dire que les choses se dégradent depuis longtemps ! Mon père était à la SNCF, il avait fait son petit bonhomme de chemin avec le certif en poche, une carrière imposssible à faire maintenant, et mon mari est Ingénieur .... et ne demandait qu'à travailler plus et plus longtemps ... son boulot était toute sa vie. Tant que nous sommes deux ça va, en faisant gaffe quand même !

Et l'autre (Z)èbre qui voudrait revenir sur mai 68, et des tas d'autres choses, la rupture, quoi .... La rupture entre les générations, la rupture avec des droits acquis de dure lutte, no comment. Quand je pense à mon fils, 39 ans aujourd'hui, qui galère plus ou moins bac + 5, heureusement sa femme travaille, quand je pense à ses enfants 7 et 3 ans, quand je pense à mon frère 55 ans ... , ses enfants 13 et 9 ans ... les cheveux me dressent sur la tête.

Allez, stop !!!! Faut pas s'énerver à mon âge ! SOLIDARITE, SOLIDARITE, on ne devrait jamais perdre ça de vue, ce serait notre seule force, toutes générations confondues.

Merci pour les compliments et bonne nuit à tous !
SylvN70, merci pour vos moyens mnémotechniques : j'adore ! Mais c'est bien sûr, Sarkozy avec un Z, c'était totalement involontaire, cette faute, quand même je suis contente de l'avoir faite, je trouve que notre prèz ne mérite pas le Z que j'affectionne, je trouve que ça fait chic, allez savoir pourquoi ? Lui, il fait sûrement des fautes, en tout cas des fautes de goût !

Madeleine, ne dites pas que vous êtes vieille à 60 ans, parce que moi ..... j'ai plus qu'un pied dans la tombe; et très franchement je ne suis pas pressée.

On s'accroche, Lucie, en mars dernier, j'étais en maison de convalo et réeduc après une pause de prothèse de hanche, j'en ai vu des petites vieilles de 85 ans, c'est encore une autre génération, elles s'accrochaient, et que de volonté déployée pour remarcher, fallait voir ça, quelle énergie ! J'étais une des plus jeunes de la troupe, je les ai beaucoup fait rire, et comme j'ai remarché très bien, sans canne à peine 3 semaines après l'opération, j'étais devenue leur mascotte, et chaque fois que je pouvais, je rendais des petits services. Finalement, je suis sortie de là avec une amie avec qui j'ai encore des liens, il faut se serrer les coudes. Et je ne vous parle pas de mes beaux-parents, plus de 90 ans.

Bon j'arrête, vous allez croire que je n'aime que les vieux, mais p... on existe !!!

Pour répondre à Madeleine, je n'ai travaillé que 10 ans dans ma vie de 57 à 67, alors ma retraite .. 229 €/mois de base et une misère encore pire de complémentaire. Heureusement mon époux à une retraite honnête, c'est lui qui a failli se faire "tuer", d'abord, il y a une vingtaine d'années, il a été déclassé dans son entreprise, sous des prétextes... en fait il était dans une "charette", avec d'autres, qui eux ont été carrément virés. Je n'ai pas pu me remettre au travail, après divers stages, remplacements ... on s'est retrouvé en galère, avec un crédit maison un fils encore étudiant, je n'ai pas fait la grève de la faim, mais j'ai failli faire la grève de la vie, je n'en suis pas fière ... mais ... Ensuite à 55 ans préretraite, avec travail à mi-temps, alors que c'est un monsieur accro au travail, et qui en voulait encore ... puis il y a 5 ans, la retraite, il a dû faire un savant calcul, pour savoir ne pas partir ni trop tôt, ni trop tard, pour ne pas être trop pénalisé, au niveau du fric. On ne se plaint pas, mais pour vous donner un ordre de grandeur, il reçoit une retraite inférieure, à celle que mon père recevait il y a 10 ans, en valeur absolue ! Tout ça pour dire que les choses se dégradent depuis longtemps ! Mon père était à la SNCF, il avait fait son petit bonhomme de chemin avec le certif en poche, une carrière imposssible à faire maintenant, et mon mari est Ingénieur .... et ne demandait qu'à travailler plus et plus longtemps ... son boulot était toute sa vie. Tant que nous sommes deux ça va, en faisant gaffe quand même !

Et l'autre (Z)èbre qui voudrait revenir sur mai 68, et des tas d'autres choses, la rupture, quoi .... La rupture entre les générations, la rupture avec des droits acquis de dure lutte, no comment. Quand je pense à mon fils, 39 ans aujourd'hui, qui galère plus ou moins avec bac + 5, heureusement sa femme travaille, quand je pense à ses enfants 7 et 3 ans, quand je pense à mon frère 55 ans ... , ses enfants 13 et 9 ans ... les cheveux me dressent sur la tête. C'est quand même incroyable d'être dans une société où les jeunes regardent les vieux de travers, et les vieux sont presque contents d'être à la retraite parce qu'ils l'ont échappé belle, de partir avant le désastre. Je précise que mon époux a toujours été responsable syndical, et continue d'aider ses jeunes collègues en allant régulièrement à Paris y tenir des permanences.

Allez, stop !!!! Faut pas que je m'énerve autant, à cette heure et à mon âge ! SOLIDARITE, SOLIDARITE, on ne devrait jamais perdre ça de vue, ce serait notre seule force, toutes générations confondues.

Merci pour les compliments et bonne nuit à tous !
Notre société fait de plus en plus penser au miroir aux alouettes :argent rolex tape a l'oeil frivolité le paraitre plus que l'être.
Pour éxister et se faire entendre il faut passer à la télé , les apparitions compassionnelles de notre bienaimé président en sont une illustration tous les jours :on ne réfléchit plus on subit l'émotionnel dégoulinant .alors pourquoi s'étonner que devant le silence étourdissant des médias un homme déterminé jusqu'auboutiste se mette en scéne pour que son cri soit entendu
Toute ma sympathie attristée pour son combat
Accrocher-vous "les vieux" et continuez à transmettre. Et n'oubliez pas qu'ils sont dans les entreprises en train de s'attaquer aux quinquagénaires! Et que le but du jeu c'est bien que les gens se sentent seuls et abandonnés, voir inutiles. Donc votre premier acte de résistance est de vous considérer vous même. Nous sommes dans une société basée sur de multiples exclusions, certain gros malins croient encore qu'il pourront y échapper, mais la vie m'a appris que c'est chacun sont tour, et je vous renvoi au fameux poèmes, ils sont venus chercher mon voisin parce qu'il était étranger .....et je n'ai rien fait...etc.., aujourdh'ui ils viennent me chercher et il n'y a plus personne pour me défendre!


Madeleine en plus vous faites partie de la planète Asi...ce n'est pas rien!
Je suis démasquée, j'ai voulu jouer sur la page "cadeaux, restos, dodos", Nicolas Sarkosy c'est moi, je n'avais pas pensé que mon pseudo changerait sur les autres pages ! Quelle Nunuche !

Le message de Pascal a disparu ? que contenait-il ? Madeleine si vous revenez par ici, expliquez-moi par un MP, merci ! Toutefois allez lire le lien de Kawouede, sur ce que pensent les Verts des franchises médicales.

Je ne sais plus qui a dit Gaétan B. plus fin que Eric Zémour, hum, pour moi c'est bonnet blanc et blanc bonnet !

Didier Porte balance beaucoup, je vais aller écouter sa chronique d'aujourd'hui sur France-Inter.com

Madeleine, j'ai 66 ans, 67 en juin, je ne me sens pas de trop, du moins je m'en persuade, nous avons encore plein de choses à vivre, tant qu'il y a de la révolte et du désir de changer les choses, on est bel et bien vivant ! Le problème de cette société avec de moins en moins de solidarité entre les générations, c'est qu'à chaque âge de notre vie, nous pouvons nous sentir le gêneur de quelqu'un. Il y a trop de ségrégation entre, jeunes, quadras, quinquas, vieux, à nous de nous sentir quand même bien dans nos baskets, quel que soit notre âge, et défendre notre lopin de terre !!!

Je me souviens de ce que vous aviez dit des intellectuels, personnellement, je trouve que la culture c'est très bien, l'intelligence de même, et quand les deux sont ensemble, c'est encore mieux, ce n'est pas toujours le cas, tout dépend de l'usage qu'on en fait.. Avant tout c'est l'intelligence du coeur qui compte pour moi, et pour vous aussi je crois.
Merci Bison fûtée "dévoilée".
Je ne sais pas ce que vous avez vécu lors de vos dernières années professionnelles. Personnellement je partage avec mes conscrites "un sacré instint de mort" à notre encontre (nous virer à tout prix...). Des années terribles... (alors que nous avons vécu lafabuleuse année 68) . Nous sommes restées la tête haute et hors de l'eau mais qu'elle énergie dépensée. En retraîte cette année nous nous remettons de nos épreuves.
Nous devons nous remettre... mais le bilan que nous faisons de la société (nous avons le temps pour cela) nous demandent un surcroît d'énergie... avant de nous projetter dans de nouveaux combats.
Concernant les franchises médicales c'est pour moi le point culminant de ma révolte et avec ces annonces de grève de la faim dans ce contexte... je reste sans voix ni (réelle)commentaire... si ce n'est violence + violence+...
OUI, au travers de tout cela j'ai gardé mon intelligence du coeur et j'espère ne jamais la perdre.
Pour Pascal devenu Shamael je vous réponds en MP.
Bonne soirée. Madeleine
intelligence du coeur et jeunesse d'esprit, beaux messages d'espoir merci Madeleine et Bysonfutée
Oui Madeleine , comme tu dis bien, c'est révoltant, et il faut continuer à ce battre, c'est la vie. Tu as le principal l'intelligence du coeur. !! .
Bysonfutée,
merci pour votre commentaire…
Déjà que le sujet ci-dessus est douloureux, votre commentaire m'a encore plus émue…

Concernant votre blague, sachez que Sarkozy s'écrit avec un "z".
On pouvait donc deviner que ce n'était pas vous :
un président de la République ne fait pas de faute… , euh ?… ;-)
Ravie de constater qu'on est pas forcement sérieuse quand on a 3 fois 17 ans...
J'avais pensé à Madeleine à cause du "s" , .... j'avais tout faux!
Avec un Z comme zut,, zouave, zizanie, zozo, zup, zep, zizi, zob, m'enfin y en a pourtant des trucs mnémotechniques.

Bonsoir mesdames les cyber-retraitées, longue vie chez @si ...
si je ne me trompe pas , la grammaire considère qu'il n'y a pas de faute d'orthographe avec les noms propres :))
sauf si on écrit sarkozizi....
Sauf si, par exemple là, ça change la prononciation !
ZylvN70
Merci beaucoup kawouede, c'est exactement ce dont j'avais besoin.
Madeleine SCHOTT, votre intervention était inutile et ne m'a rien apporté.
Chère Sophie,
Chers @sianutes,

C'est un titre qui me rappelle quelque chose, pas vous ? Tout comme ces journalistes-skieurs, il existe des médecins-skieurs ou encore des docteurs-plongeurs aux Caraïbes.
La sécu est malade de certains laboratoires qui par l'intermédiaire de ces visiteurs médicaux offrent des cadeaux aux docteurs. Se soigner est en train de devenir un luxe. D'abord 50c ensuite 1€, l'addition risque de devenir très lourde pour les ménages les plus modeste.
La meiilleure façon de supprimer le maladie, c'est de supprimer les malades ?
A quand un gouvernement qui créera une grande synergie plutôt qu'une grande zizanie ?
Si le pouvoir actuel s'entend si bien avec les grandes fortunes pourquoi ne pas les faire participer à un grand oeuvre national et patriotique: sauver la Sécu.
C'est leur faute s'ils sont malades, s'ils sont pauvres! Dans le cadre d'une véritable concurrnce libre et non faussée..la nature fera le tri!...... Merci les nantis! Enfin un secteur d'empois d'avenir les pompes funèbres! Et surtout restons calme!
Je vais prendre mon temps. J'aivais vu le reportage à la télé.
Après les défénestrations, les grèves de la faim successives... maintenant une pour le droit "de vivre" ou "mourir" pour un impot sur "la maladie" : ça s'appelle toucher le fond du fond...
Nous sommes loin des logiques orientales...
Madeleine
hé oui, jours après jours après jours on glisse doucement vers le bas. J'ai vu il y a quelques temps sur FR3 Marseille un docu où des gens faisaient la queue devant un cinéma pendant que la police française aidée de la wermacht et dans l'indiférence journalistique vidait tout un quartier, le Panier, pour ceux qui connaissent. Et les gens faisaient la queue devant ce cinéma, imperturbables. Ambiance... que je n'aime pas cette ambiance...
et oui les rédactions ne sont vraiment pas en liaison avec la vie de tous les jours... j'y vois deux raisons :
- le recrutement des rédactions (trop de journalistes sortis des écoles de journalistes)
- le centralisme de l'information.
a pacal
c est simple meme si les mots de la nova langue dissimulent la realite
vous etes malade : pas de chance allez un cancer
vous allez voir un medecin la franchise est la partie que l on vous ote du remboursement
vous prenez vos medicaments et hop vous payez encore une franchise
et etc
pour le moment la franchise est limitee a 50 euros par an mais elle va grossir n en doutons pas au gre des trous a boucher et come elel suscite peu de reactions elle a un bel avenir devant elle
selon la logique de la bien pensance c est celui qui est malade qui paie
L impact moral lui est que vous etes coupbale d etre malade et que selon que vous etes riche ou pas cette franchise n a pas la meme importance c est une taxe sur les malades donc
Juste une comparaison utile pendant ce temps les compagnies pharmaceutiques croulent sous les benefices et alimentent une armee de commeciaux pour vendre toujours plis et toujours plus cher
Vous traitez actuellement de la forme et non du fond.
Pourriez vous nous approfondir ce sujet et mettre en avant ou en retrait les ennuis/avantages que cela implique ?
Quel est l'impacte réel de cette franchise ? Impact moral, finacier... ?
Quand on connait l'amour de NS pour la victimisation à outrance (ça permet de faire des lois débiles en se targuant d'agir pour le bien commun), c'est encore plus choquant qu'il réponde par un simple courrier à cet appel au secours, avec une belle fin de non-recevoir. Mais maintenant que c'est passé aux JT, il va sans doute se déplacer.

Taxer les malades (qui le font exprès, les fourbes, d'être malades) pour financer les aides pour d'autres malades (attendons de voir...), c'est original. Tout ça relève, comme d'hab, d'une volonté de monter les gens les uns contre les autres : les travailleurs contre les chomeurs, les cheminots contre le privé, etc., en nous faisant croire que, s'il y a des problèmes, c'est parce qu'il y a tout plein de méchants qui font rien qu'à l'embêter. " C'est vraiment trop injuste. " (Calimero, 1972) Pis il a plus un rond, le père Nico, les caisses et ses poches sont vides.

En tout cas, il utilise la même rhétorique par courrier que par oral
En premier lieu, je veux vous rappeler que j'ai évoqué la création des franchises lors de ma campagne. J'ai donc fait ce que j'ai dit,sans prendre personne par surprise Et toc. Je l'avais dit, hein, et je le fais, même si ce n'est pas trop réfléchi, il en va de ma cré-dibilité (débilité ?). Guaino lui a pas dit que lorsqu'on vote pour quelqu'un, ce n'est pas forcément pour embrasser toutes les idées de son programme ?
Pourquoi ai-je voulu les franchises ? Ma responsabilité est de dire la vérité Et on connait la sincérité de NS, une profession de foi, presque un sacerdoce.
Au fond, les franchises sont l'expression à la fois de notre responsabilité et de notre solidarité C'est vraiment le fond du fond effectivement, bel exemple de solidarité il est vrai, l'abbé Pierre n'aurait pas fait mieux.

Tout n'est pas perdu, plus de 60% des français sont contre la mesure, ça peut le faire bouger. Pour éviter qu'à force de détricoter un système, il finisse par ne plus tenir qu'à un fil. Qu'il suffira de couper, en une fois, ça fera moins mal.

@+
Jean-Pierre, vous m'enlevez les mots du clavier, il faudra faire des choses de plus en plus folles pour être entendues, je pensais aussi au député Lassale et sa grève de la faim et comme vous à José Bové, et n'empêche ces grèves de la faim ont donné des résultats, (même temporaires, ne rêvons pas !) c'est triste d'en arriver là. Nos anciens se sont battus pour obtenir tous ces droits, parfois au péril de leur vie, droits dont nous croyions qu'ils ne nous seraient jamais enlevés : le droit au travail, le droit de vote pour les femmes, les congés payés, la sécurité sociale, etc.. Mais "ON" nous grignote tout jour après jour !!! REVOLTANT !!!
La realite c est quoi puisque personne ne veut la dire clairement : c est aux personnes malades de financer par les franchises le deficit de la secu. Autrement dit c est la fin du principe de solidarite de la securite sociale ; plus tu es malde plus tu paies a tous les stades de ta maldie , honoraires du medecin, medicaments , soins infirmiers , transports etc etc
La relaite est que lesmedis ne s interessent pas a ce sujet ( la preuve aucune question posee en conference de presse a sarkozy ) il faut donc pour faire parler les grans moyens qui sont seulement des manifestations individuelles suicidaires ( on reparle des ogm que parceque jose bove a fait une greve de la faim , on a reparle des mals loges que parceque des personens ont couche dehors rue de la banque etc )
Nous vivons devant une presse tellement aveugle et sourde aux vrais problemes qu il faut faire le forcing pour etre informer par exemple
- ou en sont les negociations sur la fin des regime speciaux a la sncf et raptp ? qui sont les perdants si il y en a de cette negociation
- que se passe t il dans les universites pour l application de la reforme , les enseignants les etudiants ne protestent ils plus ?
- que deviennent les etrangers sans papier qui n onta pas ete refoules ou on ete remis en liberte par la justice
- n y a t il plus aucune oppositiona la reforme des tribunaux et a leur suppression
etc etc
C'est ridicule et dangereux. Voilà qu'on s'arrache les médias, à ma droite un homme (un coiffeur, quelque part dans l'ouest, je crois me souvenir) se coupe le doigt, les caméras se tournent vers lui, les micros se tendent- alors vite à ma gauche, il faut surenchérir, on vient de perdre l'attention, il va falloir y mettre plus que le doigt :du coup c'est sa vie qu'on pose sur le billot.
Et ainsi de suite ?
A mettre ainsi sa vie en balance, on tire le débat sur le plan de l'émotionnel et du mélodrame - il y a cette dictature du chantage émotionnel qu'on exerce, et qui est insupportable. Il faut débattre, il faut lutter, il faut convaincre mais avec dignité et déontologie.
On a plutot l'impression ici d'un racolage morbide et malsain.
S'il vous plait, expliquez moi. En gros, si je comprend bien, ce type, malade du Sida, arrête son traitement pour qu'on parle des conséquences de l'instauration des franchises pour les personnes atteintes de maladies chroniques dans les médias, et ça marche... Mais, je ne me rends pas compte, arrêter son traitement quand on a le Sida, ça veut dire quoi? Que ce type est en train de commettre une forme de suicide à petit feu devant les caméras, c'est bien ça? En se disant que l'annonce de sa mort, qui risque d'arriver alors qu'il est encore sous le feu des projecteurs, a une chance de susciter une émotion suffisament vive pour faire agir les pouvoirs publics?

La notion de sacrifice de sa personne pour une cause plus grande me semble tellement exotique que je n'arrive pas à bien saisir toute l'ampleur de ce geste que ce monsieur est en train d'accomplir aux yeux de tous...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.