23
Commentaires

Franceinfo et Air France : interview empathique, mode d'emploi

Le 9 août dernier, Franceinfo livrait une interview de Ben Smith, patron d'Air France - KLM, où les questions étaient exemptes des mots "climat" ou "plan social". L'intervieweur, Frédéric Beniada, est un fan d'aviation, et consacre des chroniques estivales à l'impact du Covid sur le secteur. Commentaire de texte.

Commentaires préférés des abonnés

Bonsoir ASI.

Je ne comprend pourquoi votre nouvelle journalistes Alicia Blancher a le droit de signer ses articles mais n’a pas le droit d’avoir son nom indiqué en titre à gauche où là est indiqué « par la rédaction d’ASI ».

je trouve que c’est dommage(...)

Peut- être, comme les autres médias de « service public » nous attendons un service d’information? Malheureusement, ce ne sont que des services de l’oligarchie cramponnée à la tête de l’etat.

Bonjour

Il y a toujours une confusion entretenue entre les gaz à effets de serre concernant les vols intérieurs, et le total des GES d'un pays. Un vol Paris New-York, on le comptabilise selon quel critère (US ou français) ? Selon la nationalité de la (...)

Derniers commentaires

Indépendamment du sujet de l'article, ça me dérange de lire cette citation de DS : "D’autres gaz à effet de serre, comme [...]. Et surtout, les fameuses traînées de condensation."

Les traînées sont provoquées par la concentration de l'eau déjà présente dans l'atmosphère, il n'y a pas de changement de sa composition. Leur formation aurait mm plutôt un rôle de renvoi vers les couches extérieures, de même que les surfaces blanches au sol, non ?

Mais vu la durée de vie de ces traînées, je doute que ça influe significativement 


France Info et tout est plus clair !


France Culture l'esprit d'ouououverture !


En novlangue on appelle ça des slogans "performatifs".


En globish on dit bullshit.


En français on pleure.

Franceinfo un média de publi-reportages ou publi-interview?...mais non ça se saurait!

Difficile d'être un passionné d'aviation et de faire une interview du patron d'Air France (En plus, Ben Smith canado-britanno-australien qui dirige une entreprise française...cherchez l'erreur...).


Pour le climat, il faudrait aussi parler des documentaires touristiques à longueur de journée y compris sur les chaînes TV culturelles écolos.

Pour les compagnies aériennes et le Covid, il faudrait aussi parler du lobbying sur l'UE par des entreprises comme Easyjet pour ne pas rembourser les vols annulés et les frais alors occasionnés à leurs clients, alors que les petites entreprises de tourisme ont appliqué la loi européenne et souvent remboursé rapidement les réservations annulées (voir UFC que choisir).

Je vous renvoie au tweet de Dominique bussereau passé globalement inaperçu mais heureusement que Frederic Hezrmel correspondant de RMC sport en espagne l'a retweeté permettant de donner une exposition dont  tous le monde se fou royalement .




Attention : France Info va se faire pénaliser par Twitter... :)

Vols domestiques ? On ne peut plus faire confiance au petit personnel de nos jours.

Bonjour

Il y a toujours une confusion entretenue entre les gaz à effets de serre concernant les vols intérieurs, et le total des GES d'un pays. Un vol Paris New-York, on le comptabilise selon quel critère (US ou français) ? Selon la nationalité de la compagnie ? Des passagers ? Du capitaine ? Tout simplement, cela n'entre pas dans les calculs. C'est pratique...

Le cabinet Evolution indique que l'aviation pèse 16,5% des GES françaises (https://reporterre.net/EN-BEDE-L-avion-un-secteur-qui-doit-beaucoup-decroitre).

1,5%, 2,5%, 6%,16.5% ? Comment évaluer ? Quand c'est flou...

Peut- être, comme les autres médias de « service public » nous attendons un service d’information? Malheureusement, ce ne sont que des services de l’oligarchie cramponnée à la tête de l’etat.

Bonsoir ASI.

Je ne comprend pourquoi votre nouvelle journalistes Alicia Blancher a le droit de signer ses articles mais n’a pas le droit d’avoir son nom indiqué en titre à gauche où là est indiqué « par la rédaction d’ASI ».

je trouve que c’est dommage : cette jeune (je suppose) journaliste produit nombre d’article pour ASI depuis quelques jours et revigore le site. Il me semblerait justice que ce soit son nom qui soit indiqué en haut de l’article avec la présentation et pas marqué « par la redaction ... ».

Quand bien même la « rédaction » un coup de main pour remettre en forme des articles, c’est le propre d’ASI d’avoir fait sortir plusieurs journalistes qui officient maintenant dans des journaux en ligne ou papier très lus en France.

Quel grand média a une ligne éditoriale radicale face à notre situation d’extrême urgence ?
La réponse : aucun. Pourquoi s'étonner ensuite de ces entretiens médiocres... ? 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.