75
Commentaires

France, 2025 : le Covid dompté par la surveillance numérique (anticipation)

C'est l'été, votre chronique se transforme en bouquin de plage. Cette semaine, Clic Gauche tente d'anticiper le quotidien post-pandémie d'un Français de 2025. Toute ressemblance avec des propositions et technologies existantes ne serait évidemment pas fortuite.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 10 fois

Plus facile à dire qu'à faire.... Une personne de mon entourage a tenté l'expérience d'abandonner le smartphone par exemple. Il a dû y revenir, contraint et forcé, notamment par sa banque pour valider ses paiements. Tout est fait pour que vous ne pui(...)

Bravo, c'est criant de vérité. Manque juste le résultat de 2022 pour connaitre le responsable.

Approuvé 10 fois

"Je ne vois pas bien pourquoi j'aurais de la bienveillance envers des personnes qui facilitent la diffusion du virus et la multiplication des variants et menacent ma vie et celles de mes proches." 

C'est bien la première fois de l'histoire que le(...)

Derniers commentaires

C'est bon cette fiction au sujet du consentement "libre et éclairé" à la société du contrôle !

Commentaire tardif, mais je viens de relire la vieille BD "SOS Bonheur" de Griffo et Van Hamme, beaucoup de similitudes avec les questions qui se posent aujourd'hui (et demain) sur le rapport bien commun/liberté individuelle.

Excellent exercice !!!

Relisons "matin brun" de Franck Pavloff !

Assez decue par ce traiement assez mediocre de politique fiction base sur une source unique de surcroit? On sait tres bien que les rapports de commissions parlementaires ou senatoriales peuvent bien sur proposer des scenarios extremes, mais une traduction 1:1 n'existe pas si on connait un minimum le travail parlementaire. En outre quand on voit a quel point la France est a la peine a la numerisation administrative avec des logiciels dates souvent codes avec les pieds (coucou l'opacite des marches publics), des administrations qui ne se repondent pas, proposer un scenario imaginant un systeme entierement integre developpe en moins de 2 ans, c'est presque risible. Et puis zero reaction de la population quand l'actuelle annonce du passe sanitaire limite dans le temps vaut des incendies de centres de vaccination, vraiment?
Il y a des questionnements a soulever sur le traitement des donnees dans une phase de numerisation accrue et sur le fameux effet cliquet (evoque sans plus de detail) Mais on lit juste ici un scenario developpe sur le ton de la panique morale et finalement reposant sur bien peu de connaissances factuelles permettant un scenario d'anticipation un tant soit peu soigne.
Je prefere quand ASI s'en tient a l'analyse concrete des medias sans donner dans la fiction (surtout de maniere vaguement ambigue comme ici)
Et dernier point meme si plus subjectif, stylistiquement, c'est quand meme un peu pauvre, non? En tout cas si l'auteur a produit d'autre fictions meme mieux documentees, je passerai mon tour.

Approved by Damasio ! 

Je ne suis pas fan de ce genre de mélange fiction/réalité dans un monde où les fake news circulent plus vite que le virus. Je ne crois pas qu'un journaliste devrait s'exercer à ce genre de chose (du moins pas dans le cadre de son journal). 


Je trouve que ça va exacerber les fantasmes des uns et perdre les autres (moi-même j'ai du mal à faire le tri entre les vraies infos et la fiction avec ce format).

La France Orange Numérique. Une autre violence.

certains détails (comme le bracelet) m'évoquent furieusement le roman d'Alain Damasio " Les Furtifs", que je viens de commencer...

OK. J'ajoute un critère à mon rêve de paradis : zone blanche.

En attendant la grande panne.

Pourquoi le graphique "Le "Crisis Data Hub", tel qu'imaginé par les sénateurs" est-il en double ? Quelque chose m'a échappé. Autrement je trouve cette fiction glaçante (ce qui est une bonne chose en période de réchauffement). J'en suis venu à me demander si le rapport des sénateurs était réel.  Comme disent beaucoup de commentaire vivement une panne d’électricité. Blague à part c'est pour ça que je n'ai pas de téléphone connecté. Est-ce qu'un téléphone 5G va nous être offert gratuitement ? Et quelle bonne idée d'éclater la société en toute petites cellules.

J'ai été très déçu que LFI demande le passe sanitaire à la réunion des "AMIs ?" de Valence. Mauvaise idée de prendre les devants. C'est vraiment courber l'échine.


Bravo et merci Thibault Prévost!


Une dystopie? Non, c'est déjà en cours : 


https://www.heise.de/tp/features/Wir-koennen-dich-sehen-6147775.html?seite=all



Bienvenu à Gattaca

C'est énorme.

Cette chronique n'a rien a envier à un article de France Soir. Heureusement, ici c'est identifié comme une chronique de science fiction ;)

On attends la suite avec impatience. Le sujet ne peut que nous toucher c’est une super idée de renouer avec un feuilleton dystopique d’été.

C’est une excellent idée, ça se lit tout seule et presque, on regrette d’arriver au bout il faudra attendre le prochain épisode.

Heureusement qu'on peut compter sur l'incompétence de pas mal de monde pour que tout cela ne se réalise pas.

Merci pour l'exercice. 

Mais heureusement tout ca n'arrivera pas! Car nous avons notre ligue des justiciers.... le conseil constitutionnel! Garant des ... du... de... zut j'ai oublié.

On peut lutter contre en déactivant son smartphone, ou attendre le prochain évènement climatico/météorologique qui va rendre caduc toutes ces prospectives technologiques. 

Après tout tout, ça ne fonctionne qu'à l'électricité.

Pas d'électricité  - inondation, incendie, canicule coupant ou détruisant les réseaux - pas de technologie.

Pas de technologie - smartphones, drones, caméra, ordinateurs, transports, usines - pas de contrôle...technologique.

Revenir au bon vieux renseignement humain avec ~ 8 milliards ha dans un monde désorganisé, bonjour!

Ma prospective.

Des ilots de "bien être" technologiques hyper contrôlés pour des "happy few"; un ensemble de communautés géographique plus ou moins autonomes et plus ou moins "sauvage" tout autour.

La SciFi et l'Anticipation nous ont déjà décrit ces mondes...


Bravo, c'est criant de vérité. Manque juste le résultat de 2022 pour connaitre le responsable.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

 Heu ... dans des villes et encore ... vu que la 3G , la 4G , et je parle pas des zones blanches , dans les campagnes profondes ,  on sera peinard ... Il y a  aussi un bouquin ( black out ) dui imaginait une panne d' electricité geante ...;et là  plus plus rien ..;

A part ça, le vaccin contient une puce  electro magneto genetique ... mais CHUT

c'est là qu'on est pressé que le grand effondrement climatique arrive: une maga canicule, la centrale nucléaire de fukusseheim en panne de refroidissement et un grand black out électrique.

Cette fiction me fait penser au livre de Philippe Guillemant, le grand virage de l'humanité, où il décrit la branche du futur foutu (le "foutur") qui est celle de la technoscience et du transhumanisme,  en opposition à la branche du futur lumineux qui révèle que  l'être humain est certainement un être multidimensionnel qui peut créer son futur harmonieusement.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

j'ai vraiment du mal à imaginer que les bras cassés au pouvoir en France soient capable d'organiser un truc pareil; même en sous-traitant. qu'ils essayent ça aucun problème à l'imaginer. En Chine ou même à Singapour c'est par contre une réalité.

La pandémie de suicide

Définitivement, reluquer les cordes dans les rayons de Mr Bricolage....

Assez flippant comme perspective... Heureusement, il reste la parade de ne plus utiliser de mouchard numérique, gafam, restreindre ou même arrêter d'utiliser des applications, bien sûr refuser tout objet connecté, bref, se servir de sa tête et de son corps plutôt que de se laisser porter ...

Plus facile à dire qu'à faire.... Une personne de mon entourage a tenté l'expérience d'abandonner le smartphone par exemple. Il a dû y revenir, contraint et forcé, notamment par sa banque pour valider ses paiements. Tout est fait pour que vous ne puissiez pas vous en passer. Il ne s'agit même pas de revenir aux modalités d'avant leur existence, parce que même ces modalités ont changé: elles sont devenues des usines à gaz qu'elles n'étaient même pas avant...

Solution de contournement pour la personne de votre entourage : un smartphone dédié à cette tâche et le reste du temps : éteint dans un tiroir.


Si ce n'était pour asi, mediapart et quelques autres, j'y serai déjà rendu.

"contraint et forcé, notamment par sa banque pour valider ses paiements."


Personne n'est obligé d'avoir un smartphone pour utiliser son compte en banque.

La banque est tenue de fournir à chacun de ses clients qui le désire, un boîtier (lecteur CAP) qui permet de sécuriser les opérations en ligne.

Le crédit coopératif vient de rendre cadique le boîtier...

Soit.

Mais légalement, aucune banque ne peut vous obliger à posséder un téléphone portable pour utiliser votre compte en banque.

La question n'est pas de savoir que c'est légal /possible /etc. Oui,  on sait bien que c'est légal /possible /etc. Mais c'est compliqué, même plus compliqué qu'avant toute cette numérisation. C'est en ça que je dis que tout est fait pour qu'on ne puisse pas s'en passer.

Ce qui vous semble compliqué, c'est de faire valoir ses droits. 

En effet, ça nécessite un minimum d'engagement.

"Tout est fait pour que vous ne puissiez pas vous en passer."

Et rien n'est fait collectivement pour que cela ne soit plus autorisé.

Dénumérisons nos vies, réhumanisons-les autant que faire se peut au niveau individuel ET luttons collectivement pour que ce cauchemar "dématérialisé" cesse.


Super article (encore). Un grand merci!


pour info, il existe des alternatives pour les paiements bancaires et l'accès à ses comptes en ligne... renseignez-vous, quoique les banques essaient de faire croire pour vous pousser à installer une appli ! pour ma part, j'ai deux banques et zéro appli : d'un côté, j'ai un genre de mini calcultatrice qui génère un code (en insérant sa CB) et de l'autre, un boîtier avec un petit écran, qui sert à scanner un QR code sur mon écran d'ordi (et génère un code) - et ce ne sont pas des objets connectés ;)


on peut donc vivre sans appli voire sans smartphone, mais il est vrai qu'on se retrouve exclu de certaines choses (groupe Whatsapp, par exemple) - et encore, on peut installer des applis mobiles sur un PC (mais du coup, on perd le côté mobile... LOL)^^

dans cette fiction les gens sont obligés d'avoir un mouchard sur eux (quelle que soit la forme); sinon ça ne fonctionne pas.

beaucoup ont déjà un mouchard sur eux : leur smartphone avec la localisation activée, les montres, bracelets connectés (pour le sport) et probablement d'autres gadgets que je ne connais pas


ça risque de finir en scission : d'un côté les connectés et de l'autre, les non-connectés (parce que le juste milieu n'existe plus, je sais pas si vous avez remarqué)

si on en arrive là, à votre avis, qui sera exclu de la société ?

et après, comme pour les SDF, les inclus diront que les exclus ont choisi leur sort, vous verrez... ou alors ils les culpabiliseront : "ils n'avaient qu'à prendre le train en marche",  etc.


quand je pense que ma génération est la dernière à avoir connu une enfance sans ordinateurs et a fortiori sans Internet... ouais, ça fait peur :-/

Complètement !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.