102
Commentaires

Fragments d'un discours publicitaire

C'est un article du Monde qui nous parle des philosophes au service du marketing, et qui en profite pour nous vendre un foulard à 895 euros.

Derniers commentaires

Et qui va les acheter, ces bouts de tissu à 895 € ? Les émirs du Golfe, entre autres clientèles.
Cela vaut bien qu'on leur accorde quelques petites faveurs.
Il y a un philozof que les grandes marques de chemises blanches devraient s'arracher.
En plus, je le soupçonne d'être vaguement vénal.

Qui est-ce ?
les gagnants gagnent un paquet de lessive Ariel
@Nicolas(Paris)
Je confirme: Philippe Apeloig parle bien de typographie, et c'est bien de typographie dont il est question dans le Carré H. Il suffit d'ailleurs, pour s'en rendre compte, d'aller le vérifier ici (même image que l'articke d'AK mais un peu plus grande) ou (détail de la précédente): il est facile de voir que c'est bien la reproduction de l'assemblage typographique, au sens strict du terme, dont il est question (caractères, chasse, mise en page - qui, au passage, n'est qu'une des composantes de la typographie, mais passons - composition, etc.).
@Alain Korkos: par contre cher Alain (permettez le "cher"?), ce qui vous a tout à fait échappé c'est le bouleversant emboîtage sémiologique auquel s'est livré P. Apeloig: le signifiant Barthien (la typographie) devient le signifié Hermes, le couple Sa/Sé devenant le Sa d'un nouvel Sé (essai?...), comme, quasiment le métalangage décrit par Barthes lui-même dans ses éléments de sémiologie. Ce retournement est d'autant plus remarquable qu'il est l'effet d'une double inversion: à celle du couple Sa/Sé, l'habile designer a ajouté celle de l'inversion blanc/noir, renforçant ainsi la mise en abîme sémiotique, et créant une nouvelle signification aux Fragments (qui manquent effectivement, je vous l'accorde, d'images à colorier, même si un œil attentif peut essayer, en reliant tous les "l" de la page 69 dans l'ordre adéquat, dessiner un fort beau pénis en érection - mais c'est un autre sujet).
Mais, encore plus fort, se rappelant les leçons du Maître, qui nous dit que " la signification participe de la substance du contenu et la valeur de sa forme" (op.cit.), notre designer, mettant en forme les éléments de typographie inversée, en l’occurrence en forme de Carré H, donne de même coup une putain de valeur à son discours: 895€.
Franchement, c'est pas balèze, ça?
C'est malheureusement ca l'industrie creative et l'art actuel. Du concept : pour reprendre Delorme (cahier du cinema) :

On est dans la societe du bidule , du gadget , de la toupille, un truc qui sert a rien, qui tourne sur lui meme, et nous fascine : on a appeler cela le CONCEPT .

Le concept a pour but de rendre profond et legitime, ce qui est stupide, mercantile et superficiel .


C'est l'angle mort du duschamptisme: il voulait liberer l'art des critiques,et il a rendu l'art inutile au critique:


Plus besoin de l'objet, plus besoin du sujet, non juste une idée fumeuse , beaucoup de name dropping, et de reference culturelle, et pof votre objet debile , devient de l'art conceptuel, de la grande intelligence .




Note : Un artiste comptemporain actuel, est une sorte d'usine, il a plein d'employé, d'acces a des ingenieurs, etc , et de la il a une idée (un concept) , et il le fait fabriquer . ¨Puis il l'envoie sur les points de vente classes

Ca vous rappelle rien comme methode de production ???
Alain Korkos, n'avez-vous vraiment pas compris ce qu'était la "typographie très originale" des Fragments d'un discours amoureux ? Il s'agit évidemment de sa célèbre *mise en page*, avec citations et mots-clé dans les marges. Nous sommes d'accord, le terme de "typographie" est impropre, mais il est facile malgré tout de comprendre (si on connaît ce livre) ce qu'a voulu dire la personne citée.
Nicolas
" les philosophes se sont vendus aux marques de luxe".
Un homage à John le Carré par exemple.
Pourquoi ai-je l'impression que les vrais philosophes derrières cette production ne sont pas les communicants qui la défende? Je me demande honnêtement quel serait le contenu d’une œuvre écrite par ces penseurs…

Pour ceux qui parle anglais je ne peux que conseiller la vidéo de John Oliver (Last Week Tonight) sur le "fashion"… en attendant que Data Gueule (qui reprend beaucoup des mêmes problématiques) le fasse en Français…

Je vous fais un résumé : le patron de Zara est la troisième fortune du monde, Pierre Berger, Bernard Arnault… vous connaissez (ou plutôt non) leurs salaires. De l’autre côté de la "chaine de production", des pays comme le Bangladesh sans normes de sécurité, sans contrôle, avec un salaire indécent pour des emplois réservés aux femmes (car moins revêches). Entre deux, vous qui vous en moquez.

Finalement, que ce soit dans les "discours" ou dans la "production", la "chaine" n’est-elle pas celle d’un esclavagisme moderne ?
Pour ceux qui PARLENT anglais : https://www.youtube.com/watch?v=VdLf4fihP78

Je vous traduis la première phrase : "Fashion/la mode", une personnalité que vous pouvez vous acheter.
je l'ai regardé hier figure toi, le john oliver sur la mode (GAP et H M etc) mais ici on parle du luxe, qui est encore quelque chose de different
Si la "mode" ne comprend pas le "luxe" alors je ne comprends pas de quoi on parle... on parle bien de tous ces magazines féminins qui disent comment, suivant ses moyens et sa "classe", on doit paraitre.

Du coup c'est un peu la même chose dans les deux cas, des gens qui payent une image/personnalité (vous et moi chez Gap ou Zara, d'autres chez Vuitton et YSL).
Ici nous parlons clairement de "l'image" qui prend le pas sur toutes formes de rationalités. 890€ pour une écharpe n'a AUCUN sens sans cela.
Ben On parlait du sujet de jon oliver, qui etait sur les fringues tellement bon marché (gap , hm etc) que c'etait du delire, et que quand on gratte un peu, on vois que c'est fait par des esclaves (des fois enfant) a l'autre bout du monde.

Ici on parle de super luxe, de marché de l'art, et de comment fonctionne le marketing de la creation .


Bref cela n'a absolument rien a voir , que dalle ;

mais bon , j'ai l'habitude ici, pas tous des fleches

un carré est un rectangle, mais un rectangle n'est pas un carré , si tu arrive a comprendre ca, tu arrivera a comprendre la betise de ce que tu viens de dire
"un carré est un rectangle, mais un rectangle n'est pas un carré"

Mauvaise formulation.

La correcte étant: "Tous les carrés sont des rectangles, mais tous les rectangles ne sont pas des carrés"

Pour la compréhension, l'équivalent biologique serait: "Tous les hommes sont des animaux, mais tous les animaux ne sont pas des hommes". Ou pour revenir à ce qui nous intéresse, "Tout le luxe, c'est de la mode, mais toute la mode n'est pas luxe".
Dans le cas qui nous concerne,

dans le luxe , il y a la mode (de luxe) ,

mais toute la mode n'est pas du luxe (plutot le contraire ) .
Alors votre analogie avec les carrés et les rectangles est foireuse...
En gros, vous confondez intersection non vide et inclusion.
Les carrés sont inclus dans les rectangles, entièrement. Alors que dans ce que vous dites pour préciser, vous dites seulement que la mode et le luxe ont une intersection non vide. à savoir qu'il existe de la mode qui est du luxe, mais aussi de la mode qui n'est pas du luxe, et point important qui invalide votre analogie avec la géométrie, du luxe qui n'est pas de la mode. Alors qu'il n'est pas de carrés qui ne soient pas des rectangles...

Allez encore un peu de taf sur la théorie des ensembles et vos analogies seront pertinentes.
j'ai vulgariser,mais c'est absolument pas faux:

cela revient a ce que tu dit , tu imagine trois ensembles, les rectangles, les autre formes, et les carrés,

tu verra que tu aura un ensemble des rectangle, un ensemble carré, qui sera completement une intersection des rectangles, et un ensemble sans aucune intesection = les autres formes

donc desolé mais tu te plante completement,

en math tu peux souvent resoudre un probleme ou l'exprimer de maniere soit analytique , soit geometrique, soit par la theorie des ensembles .

Bref William , 'jai du mal a comprendre ton agressivité, hors sujet, et en plus completement ... foireuse

Annexe pour les amateurs :
On noterai Rectancle U Carré = Rectangle ET Carré Inter Rectancle = Carré
"j'ai vulgariser,mais c'est absolument pas faux: "

Une fois encore, le manque de rigueur (portant maintenant sur l'ordre des mots) vous est dommageable.
Ce que vous vouliez dire, c'est "ce n'est pas absolument faux".
L'assertion que vous fîtes "un rectangle n'est pas un carré" est fausse, parce qu'un rectangle avec 2 côtés consécutifs égaux EST un carré. Je n'y peux rien.

Pour le reste, on retrouve le GauthierR qui défendait becs et ongles ses 50% de baisse du marché de Shanghai, même mauvaise foi, même tentatives d'enfumage, mêmes approximations, mêmes protagonistes (où est Robert?).

"en math tu peux souvent resoudre un probleme ou l'exprimer de maniere soit analytique , soit geometrique, soit par la theorie des ensembles"

C'est vous qui avez décidé de l'analogie foireuse avec des ensembles géométriques, pas moi. Cessez parfois de renverser les charges, ça devient pénible et agaçant à force.

"Bref William , 'jai du mal a comprendre ton agressivité, hors sujet, et en plus completement ... foireuse"
Ben non, toujours pas foireuse, ni agressive non plus, du moins pas encore, mais vous sentirez quand vous m'aurez vraiment gonflé. On y arrive gentiment.
Nul n'entre ici s'il n'est géomètre...

Mais c'est de l'agressivité hors sujet, et foireuse, s'pas ?

PS : j'ai beaucoup aimé les tirades sur le "Dushamptisme" (sic)
chef , je viens de te l'exprimer par la theorie des ensembles,

de deux un rectangle n'est pas un carré etc, est un idiome populaire , accepté et tout a fait compris .

Je pense que tu oublie que l'eesentiel du language c'est de se comprendre .

A l'heure actuelle, il faut tellement tout preciser , et nomenclaturer, qu'en gros autant dire au gens , aller lire vous meme .


Je suis la pour partager mes connaissance , pas pour ecrire une these de doctorat .

Bref William, comme dit Descarte, toute discussion demande non seulement bonne foi, mais bonne volonté .


L'hopital se fout de la charité: desolé, mais l'hopital n'etant pas vivant, il ne peut se foutre de la charité .

Tu deviens completement psychorigide william
A+
annexe:

sur ton attaque sur mes soit disant impressision: tu fait reference a un seul de mes postes sur la crise chinoise et le krach chinois, hors je t ai dit que meme si j'avais ete stupide de decredibiliser mon propos sur un chiffre que je n'aurais pas du donné du tout, mais et car il n'etait pas important :

l'important etait l'evenement.

Hors si tu regarde la derniere emission de ASI , tu verra que les experts invités, explique la meme chose, et lui aussi donne un chiffre a la louche, et expliquant que les chiffres dans certains cas ne sont pas le plus important, le plus important est l'evenement.

bref william tu prend un poste et tu en derrive une sorte d'argumentaire decredibilisant . Je trouve ca cheap
Si l'important est de se comprendre, évite les analogies foireuses et va au coeur. La mode et le luxe, c'était pas difficile.
Et manifestement, en essayant de reformuler parce que j'étais sûr d'avoir compris, je t'ai prêté une idée qui n'était pas tienne.
Donc en effet l'important étant de se comprendre, je ne t'ai pas compris sur la mode et le luxe, et je t'ai montré en quoi ta formulation était au mieux ambigüe. Tu fais preuve d'approximations et d'une orthographe qui nuisent fortement à la compréhension justement, et tu me reproches de corriger ce qui prête à confusion? Revoilà le renversement des charges.

"sur ton attaque sur mes soit disant impressision: tu fait reference a un seul de mes postes sur la crise chinoise et le krach chinois, hors je t ai dit que meme si j'avais ete stupide de decredibiliser mon propos sur un chiffre que je n'aurais pas du donné du tout, mais et car il n'etait pas important"

Non je fais référence (et tu le sais, je t'ai même fait un résumé) à une série de 5 posts (eh oui il a fallu 5 posts pour que tu arrêtes l'enfumage, en faudra-t-il autant cette fois?). Again, tu te crispes parce que tu penses que je t'attaque. Je corrige juste une imprécision. Tu as alors 2 choix:
- Acter du fait que c'était une imprécision de ta part -> 1 post
- Essayer comme la dernière fois de noyer le poisson, de faire diversion, de dire que l'important, c'est l'évènement (quel évènement, d'ailleurs? Que tu penses que la mode et le luxe c'est différent, ouah me voilà soufflé), en appeler au bon sens populaire (on n'est pas exactement au café du commerce ici, bien que tu n'en sois pas convaincu, cf tes modifs en moyenne de 5-6 fois, ça sent pas le propos réfléchi et consolidé). -> minimum 5 posts.

C'est comme tu veux, mais arrête de venir me dire que les 5 posts, c'est de ma faute, comme tu dis, tu n'es pas un hopital...
william , deja je parlais a Yann, et il ne l'a pas mal pris, au contraire j'ai une discussion constructive avec lui .Les cinq poste etait des reponse a mon poste original sur le Krach, et encore une fois tu es venu mettre ton grain de sel exterieur, je t'ai repondu , tu m'a repondu, je t'ai dit ok je comprend ton argument et j'en tire la lecon.
Pour le reste,, encore une fois tu coupe les cheveux en 4 , tout ca pour ne rien dire , et juste pour etre agressif.

Donc ton avis sur moi , tu a le droit de l'avoir,tu me l'a exposé sur environ 5 forum maintenant, le message est passé, tu ne m'apprecie pas, ni mes intervention, libre a toi de ne pas les lire, ou de donner ton argument, et je donnerais mon contre argument, mais arrete de venir me pourrir la vie sur chacune de mes interventions, et surtout arrete de tirer le truc en longueur. Rien ne neuf ne sera dit , tout a ete dit, voila ,
on est chacun sur nos position: let's agree to desagree, et passons à autre chose, car c'est plutot lassant .

Ton comportement commence a ressemblé à de l'obsession ou du harcelement , pas tres sain tout ca
"où est Robert?"
À la terrasse de l'Aquarius, Nabeul, un cafè qui vient de rouvrir ce matin.
Aïd mabrouk everybody.
ya des gilets pare-balle climatisés ?
Terrasse en plein air mais ast´heure il fait plus frais qu'en France.
Et puis, on répond "Aïd mabrouk".
Tss tss Robert: Aïd moubârak, pas mabrouk...
Tant qu'à faire dans l'Aïd, autant le faire bien.
moubârak s'en va t-en guerre, mironton miroton... je fais la sieste.
Merci pour la (juste) leçon. mais ici l'usage veut que l'on dise "aïd mabrouk".

Salam alaykum
Aïd Mabrouk , Robert .

Après avoir lu la remarque de Sébastien Lemar , je choisis consciemment de m'assoir sur la chaise vide , telle la chamelle après un long chemin dans le désert ;-)) , mais tête haute , heureuse d'être , pour un instant , en Tunisie .
Préferer la tête fièrement portée haute de la chamelle assise à la bénédiction divine, on ne vous changera jamais, Mona.
Dieu est une chamelle, ça crêve les yeux.
Dans un idiome exotique, il y a un proverbe qui dit : "When God created man She was only joking".
Un astronaute , dans sa fusée , est monté tellement haut qu'il a rencontré Dieu .
Lorsqu'il est revenu sur terre , on lui a demandé : "Comment est-il ?" ,
il a répondu : "Elle est noire" .
William, juste pour dire , si a chaque faute de frappe, a chaque inversion de mots, a chaque faute d'attention, on tombe sur les gens, leur fait un proces, un proces d'intention, et puis un lynchage en regle , on va pas s'en sortir .

C'est un point que je defend mordicus, j'ai defendu C. Fourest pour cette raison, et pour le moment, ca devient une sorte de mecanisme generalisé .

C'est délétère .
"on tombe sur les gens, leur fait un proces, un proces d'intention, et puis un lynchage en regle"

J'avais pensé au bûcher en place publique pour finir, mais j'ai su m'arrêter à temps. Ouf.
Le sarcasme et l'irone fonctionne quand elle denonce le faux et l'absurde, hors la ,effectivement il etait temps que tu t’arrêtes , donc je ne comprend absolument pas ton sarcasme, qui a part etre cynique et "pour avoir le dernier mot", ne veux rien dire .
"Un lynchage est une exécution sommaire commise par un groupe de personnes, voire une foule, sans procès régulier et notamment sans laisser à l'accusé (de crimes réels ou imaginaires) la possibilité de se défendre"
Source Wikipedia

Les mots ont un sens, GauthierR, ne vous déplaise.
Vous noterez aussi le contre-sens du procès suivi de lynchage.
Je dénonce le faux et l'absurde de votre nomenclature (sérieux, un lynchage, pourquoi pas un bûcher en place publique?), mais je ne suis même pas sûr que vous ne soyiez pas convaincu d'avoir été victime d'un vrai lynchage (En immense supériorité numérique, vous aurez remarqué).
N'avais-je pas déjà évoqué votre outrance?

"pour avoir le dernier mot"

Ne vous en faites pas, je vous le laisse, à condition que vous continuiez à être toujours aussi drôle. Sinon je réponds.
Mon cher William,


j'ai remarqué que tu as des problemes avec le languages, et surtout avec les figures idiomatiques et les usages des mots.

Vous aimez contredire en cherchant une des definitions, et en la collant comme La definitions. Ce qui porte un nom : la mauvaise foi (sans doute la pire chose dans un echange humain)

J'ai du mal a prendre votre jugement au serieux, surtout sur l'outrance, quand je vois un tel comportement, souvent guidé par un esprit de revanche en plus .

Donc vos lecon , de language, de bonne manière, je m'en tampone. Vous avez le droit de ne pas etre d'accord bien sur, mais vos arguments sont assez creux ,franchement
Pour moi le questionnement était "quel discourt/langage (ici un philosophe mais qui n'a qu'un rôle de publicitaire) y a-t-il autour de l'industrie vestimentaire (dans son ensemble) pour justifier la dichotomie entre l'objet et sa valeur"...

Après je dis peut être des bêtises… parlait-on de la différence entre « mode ou luxe » ou des discours qui les accompagnent (qui pour le coup me semblent assez proches/"personnalité à acheter"/langages communs (et pour le coup ici, pas commun avec vous du coup :) ))?

Cependant il est possible que j’aie amené un questionnement plus large qui venait de mes lectures journalières. Si vous ne souhaitez pas en discuter ici, je peux le comprendre.
Passez une bonne journée.
Oups je me suis mal exprimé, je ne voulais pas dire que la langue employée n'était commune avec la vôtre. Au contraire, il semblerait que l'article (et vos commentaires) est sur les erreurs de ce langage (que vous mettriez mieux que les philosophes et les artistes qui l'ont employé). Cependant ce langage n'était pas adressé à vous mais aux "acheteurs" potentiels... et du coup il n'est pas commun avec le vôtre et fait preuve d'un dévoiement (mais qui n'empêchera pas la vente).

Donc nos deux questionnements se rapprochent énormément (du moins il me semble). Le concept, dans votre interprétation de l'art contemporain, légitime, ce qui est stupide, mercantile et superficiel et je dis que le discours du philosophe ici présenté ne se rend pas compte de la vrai philosophie actuel : stupide, mercantile et superficiel.

Dans tous les cas j'ai pris un vrai plaisir à vous lire (l'auteur de l'article et vos réflexions). Juste un point de détail, si vous pensez que mes interventions sont hors sujets n'hésitez pas à le signaler, je suis plus là pour l'échange que pour donner mes idées arrêtées. Je n'avais pas l'impression d'écrire des bêtises... ça me donne moins envie de discuter après avoir lu ce mot.
Yann, désolé si j'ai été un peu cassant :

disons que la je trouve que tu change le sujet, meme si ils sont connecté par le fait que les deux soient de la modes, et que effectivement il y a une enorme reflection a mené sur sa propre representation , et sa propre image .

Peut etre que la piste serait que nous devenons nous meme representation de nous meme, donc image, donc signes , donc la semiologie peut etre un bon outile d'analyse .

Mais sur le sujet ici, je trouve que ca se relie beaucoup plus au marché de l'art et du super luxe .

Perso j'ai bosser 5 ans autour d'une compagnie de mode "luxe" (avec un peu de super luxe: des robes a la con en swarovski qu'on vendait 20 000 euro au saoudien) . Et j'ai beaucoup gravité autour de l'art, et j'y ai vu les meme type de gens en gros, et le meme type de marketing .


Pour tout te dire le trouve que le super luxe, l'art , la culture, et la societé ultra capitaliste cynique marchent mains dans la mains.
J'elargis via une autre emission de John Oliver

Il fait un constat que j'ai aussi fait : que finalement les gens se font avoir par leur coter joueur: il prefere un systeme injuste ou ils peuvent eventuellement devenir miliardaire (meme si c'est une chance sur un million) que un systeme juste et sain, mais avec moins de fantasmes de materiel et de tune
Oui la loterie "sociale" fait rêver même en panne. Mon opinion c'est que les choses vont tellement mal qu'il est difficile de voir au-delà (et si ça a été pensé comme ça, j'applaudi les philosophes qui ont créé ce système).
Mais là on est vraiment hors-sujet... ou pas. :)

En tout cas le débat fut intéressant, merci.
Merci Yann de ne pas t'etre formalisé sur mon tacle.
Sur le fond ont est dans la meme grille de lecture, et je trouve que ces sujets sont les plus essentiels de tous, et me passionne, simplement je pense que on pourrait faire au moins 5 sujets differents sur 5 forums, juste avec les quelques trucs qu'on vient d'evoquer,

et que l'un des grands probleme actuel, c'est le noyage de poisson, dans des details, ou des hors sujets, car si on ne prend pas chaque phenomene clefs de maniere isolé, pour ensuite les mettre en rapport, la communication et la recherche deviennent juste impossible , fouillie, et a la fin ca donne beaucoup de n'importe quoi
J'ajoute , que oui bien sur je suis interessé par discuter et developper avec toi ces themes, mais essayons alors d'abord de trouver une sorte de collone vertebral, avec les leitmotiz; de la voire les corolaires, et si on arrive avec ces quelques idee directrice a expliquer tout les phonomene et epiphenomene de maniere direct, logique, fluide, dans l'intuition queon tient quelque chose
Yann,

je pense que cette nouvelle pub pour renault est tres interessante par les ressorts sur lesquelles elle joue : (ca fait trois fois que le vois depuis qq semaines,et a chaque fois elle me frappe : elle est tres perverse ) :

http://www.dailymotion.com/video/x2t2c9h
Waw... vénérez le dieu écran, il est plus réel que le réel... il vous veut votre bien et votre joie, il sait pour vous.

La violence des messages simplistes et répétés m'est devenu insupportable, je ne regarde plus de pub ou zap si je suis sur une radio pour ne plus y retourner. il reste les panneaux qui sont omniprésents...
De toutes façon, Carpenter nous a dit quel était le seul est unique message inlassablement répété: "OBEY“, "MARRY AND REPRODUCE“, "NO INDEPENDENT THOUGHT", "CONSUME“, "CONFORM", "SUBMIT", "STAY ASLEEP", "BUY", "WATCH TV", "NO IMAGINATION", "DO NOT QUESTION AUTHORITY"

J'adore ce film (oui dieu éran, je te vénère).
J'aime de temps en temps regarder les pub, elle m'apporte beaucoup d'information sur l'inconscient collectif et sur les strategie etc :

ils utilisent tellement de sondage, de science comportementale , et en plus cela donne souvent les problemes de strategie ou d'image d'une industrie .


Par exemple depuis quelque temps, les publicité pour cosmetique essaye de ridiculiser ceux qui utilise des bon vieux truc naturel.


Ou les pub pour le medicament en vente libre .

C'est une vrai mine d'info comportementale

On pourrait aussi parler de la publicité de Gad Elmaleh pour le credit lyonais: je me suis dit la premiere fois que je l ai vu, que le mec se suicidait en tant qu'artiste, et qu'il avait ete diablement mal conseillé.

Dans cette publicité aussi , il y a un confusion des genres , confusion entre la TV, et un scene de theatre, avec une sketch "d'humour" , le tout avec un vrai humouriste . A part que ici , ca marche pas du tout , car il demande d avoir confiance, hors deja a la base le theatre est mensonge, en plus c'est un fausse piece, un faux sketch, mais avec un vrai humouriste .
L effet est desastreux
L'esu chaude avait été déjà inventée en 1957 par Vance Packard.
"Hidden persuaders". Tout y est déjà ou presque.
Quant à son frère Hewlett c'est un copié-collé de Vance.
Ils sont tous deux en HP.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.