Fragments d'un discours publicitaire
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Fragments d'un discours publicitaire

Barthes et le foulard de la maison H.

Réservé à nos abonné.e.s
C'est un article du Monde qui nous parle des philosophes au service du marketing, et qui en profite pour nous vendre un foulard à 895 euros.



Socrate s'habille en Prada, nous dit cet article paru le 12 juillet dernier. On y apprend que de nombreux philosophes ont mis leurs talents au service des marques de luxe, de Louis Vuitton à Guerlain en passant par Chanel, Yves Saint Laurent, Hermès et Lancôme. Leur fonction au sein de ces entreprises est, explique Sophie Chassat, auteure de La barbe ne fait pas le philosophe (Plon, 2014) « d'éclairer, de mettre de l’ordre et donc de regarder les problèmes autrement, pour apporter des réponses originales ». Rien que ça.


Illustration © Mathilde Aubier


Ainsi donc, les philosophes se sont vendus aux marques de luxe, leur ont fourgué leur langage abstrait, «aris...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.