38
Commentaires

Fourest et son "infiltré chez Soral" bataillent avec "Marianne"

Escroc soralien pour les uns, infiltré et débrouillard pour les autres, Thomas NLend signe un livre-enquête sur les dessous du mouvement d'Alain Soral, préfacé et soutenu par la journaliste Caroline Fourest. Au point qu'elle a fait pression sur "Marianne" lorsque l'hebdo a sorti une enquête sur NLend, accusé par deux producteurs de cinéma de les avoir escroqués. Or Fourest est membre du conseil de surveillance du groupe CMI, qui possède "Marianne" auquel elle collabore... Enquête.

Commentaires préférés des abonnés

Je recommande chaudement cet article, ne serait-ce que pour cette phrase hilarante : "personne ne met en doute la crédibilité d'une source fournie directement par Caroline Fourest".

Que Marianne considère Caroline “j’ai gagne en appel” Fourest comme des “gens sérieux” est déjà une erreur de jugement sérieuse.

Serait-il possible de faire un diagramme relationnel de ce panier de crabes.......

Derniers commentaires

Et Marianne ouvrit les yeux sur Caroline Fourest  :')
Attention, Marianne, c'est le premier pas vers l'Islamo-gauchisme !

Le sujet est tellement complexe, et votre effort pour l'expliquer est louable.
Je crois que vous avez fait une erreur : vous écrivez "L'effroyable imposture du rap, publié en 2013 aux éditions Kontre Kulture" alors qu'il a été publié aux éditions Blanche... (qui avait publié "Comprendre l'empire" de Soral)
Merci de bien vouloir vérifier (et corriger si mes infos sont exactes)

Dire que les mêmes nos saoulent avec le complotisme !

Bon, ça me fait penser à une "figure", si j'ose dire, de la mythomanie et des histoires "sécuritaires" foireuses des années 2000: 

Mais que devient donc Jean-Paul Ney (alias JPN pour les intimes :-) ) ?

Excellent taf. Merci.

Quand la bourgeoisie s'encanaille ...C'est un métier , faut pas laisser ça aux amateurs .Bon ,en même temps, y' a plus que des amateurs a Paris ! C'est la différence entre le hors sol et les pieds dans le fumier .Faut monter un mur je vous dis , tout autour de Paris , et ne plus les laisser sortir , sérieusement .Et le ticket d'entrée a 5 euro .C'est le prix d'un Gala , non? 

Y  a un de ces paquets de branques...

C'est dingue...

j'attends le film avec impatience !


 Dans quel bourbier s'est-elle encore fourest ?

Encore un coup de la fachosphère : quand j’ai cliqué sur le lien « article suivant » j’ai eu une erreur 404. Bon faudra attendre la publication de la 2eme partie.
Article passionnant, on aimerait connaitre plus de détail ;)

Est-ce qu'un journaliste a écouté ou demandé la version de ceux qui se seraient fait infiltrés ?

Ça sent quand même le repenti, à la Yann Moix.

J’étais dans la sphère Soralienne à l’époque où Mathias est arrivé. Je peux vous garantir que ce n’était pas un infiltré mais un convaincu. Et d’ailleurs, un infiltré écrit 2 livres faisant des centaines de pages ? Quelle blague…

J'ai très peur pour l'avenir de votre héros : avouer à visage découvert qu'il a infiltré l'extrême-droite.

Soral le manipulateur ne va pas apprécier, et ça va finir en bagarre...

C'est nimp ! Comme dirait mon fils.

Barbouzerie à la sauce mensonge et manipulation bien paranoïaque..

Lectrice assidue de Marianne, j'ai remarqué que la chronique de Caroline Fourest y est maintenant précédée d"un astérisque qui renvoie à la mention "Membre du conseil de surveillance de CMI France, actionnaire de Marianne".

Ca sent le fumier... Mais bon quand je vois les noms je ne suis pas vraiment étonné. Mignonne la photo avec Fourest, Pujadas, Cohen etc... Joli petit monde moisi.


Mais dites-moi, un indic ça n'a rien à voir avec un infiltré. La dénomination laisse entendre qu'il était bien chez E&R par adhésion et donnait des informations dans un intérêt à définir.

Je dois le dire, mais c'est récurrent dans l'écriture évasive de Paul Aveline.

Le paragraphe suivant est, je dois le dire, imbitable, pour qui ne sait pas qui est qui et qui ne connait pas l'histoire en amont.

J'ai beau eu le relire, je n'ai toujours pas compris si les deux producteurs avaient signé un papier avec Nlend, Pone, ou je ne sais qui. Je n'ai pas compris si un scénario a été rendu par un des alias ou non....Et je ne sais pas qui est Ahmed Sylla, surtout que le gus ne réapparaît pas une seule fois dans l'article...était-ce donc nécessaire de l'indiquer ?


N'hésitez pas à l'avenir d'expliquer clairement ce qui se passe.  

"En août 2020, Marianne publie une enquête, signée Gabriel Libert, sur un conflit qui agite le monde feutré du cinéma ; Gabriel Libert a refusé de s'exprimer auprès d'ASI. Deux producteurs, Marc Fitzman et Christophe Cervoni, accusent Thomas Nlend de les avoir escroqués en empochant 160 000  € pour l'écriture d'un scénario qu'il n'aurait jamais rendu, avant de plier bagages. De son côté, Thomas Nlend affirme avoir rendu le travail demandé, mais faire face à un refus de payer des deux producteurs. Ce que les deux producteurs ignoraient, disent-ils, c'est que celui qui se présentait comme Thomas Pone, un scénariste ami de l'humoriste Ahmed Sylla, était en fait Thomas Nlend, figure bien connu des milieux soraliens et des spécialistes de l'extrême droite. "Au départ, j’ai un litige commercial avec lui, raconte Marc Fitzman à Arrêt sur Images. En réglant ce litige, je m’aperçois que j’ai pas du tout signé avec Thomas Pone, comme il se présentait, mais avec Thomas Nlend. Et au moment où je me suis rendu compte de qui il était vraiment, j’ai appelé tout Paris, pour leur dire de se méfier."  "

"Joints par ASI, ni Caroline Fourest, ni Natacha Polony, ni Frédérick Cassegrain, ni Étienne Bertier, ni Valérie Salomon n'ont donné suite à nos sollicitations. "


MDR 

Décidément elle a le chic pour recruter ce genre de branquignol mythomane qui tourne avec le vent et vous raconte que vous avez envie qu'il raconte. 

Que deviennent les freedom fighters Ina Chevchenko et Hassen Chalgoumi à ce propos ?

Ces faussaires n'ont pas l'air d'être attirés par le vinaigre en tout cas. Qui pour enquêter sur le financement du système Fourest ? 

Ça doit couter cher et pas rapporter grand chose toutes ces impostures.


merci à Paul Aveline pour cette synthèse efficace. le meilleur papier que j'ai lu jusqu'à présent pour comprendre ce sac de noeuds.

on dirait une sorte d'affaire Clearstream low-cost.

Je recommande chaudement cet article, ne serait-ce que pour cette phrase hilarante : "personne ne met en doute la crédibilité d'une source fournie directement par Caroline Fourest".

Serait-il possible de faire un diagramme relationnel de ce panier de crabes.......

Abracadabrantesque !!!!

Que Marianne considère Caroline “j’ai gagne en appel” Fourest comme des “gens sérieux” est déjà une erreur de jugement sérieuse.

Quelque chose me dis qu'il y avait un certain degré d'ironie sous la plume du journaliste sous pression.

Je parle principalement du premier article d’ou l‘ironie est absente et cite le deuxieme avec un certain degre d’ironie egalement.

Tout comme prêter 160k à un inconnu du milieu.

 Affaire à suivre.

Par contre dans la photographie de votre article,une toute petite partie des têtes de gondoles de l 'industrie journalistes parisienne.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.