646
Commentaires

Fourest, contre son camp

Il y a toutes sortes de mensonges, dans le débat public.

Derniers commentaires

Dans le série Fourest "contre son camp"une information qui m'avait échappé mais qui est livrée par un site internet aujourd'hui : http://www.dreuz.info/2015/06/11/caroline-fourest-au-capitole-les-freres-musulmans-sont-un-danger-pour-leurope-en-les-aidant-nous-trahissons-les-musulmans-laiques/#sthash.DBY7MO9H.dpbs

Le 14 avril 2015, MEMRI organisait au Capitole, à Washington, en collaboration avec la Fondation Lantos pour les Droits de l’Homme et la Justice, son colloque annuel sur l’antisémitisme et le négationnisme, en présence d’éminentes personnalités de la classe politique, toutes tendances confondues. ( Pas d'accord)

Cette année, ce sont deux personnalités françaises engagées dans le combat contre l’intégrisme et pour les valeurs universelles des droits de l’Homme qui ont été mises à l’honneur : L’imam de Drancy Hassen Chalghoumi et l’ancienne collaboratrice de Charlie Hebdo, écrivain et réalisatrice Caroline Fourest. Ci-dessous l’intervention de Caroline Fourest, traduite de l’anglais.

L'imam Chalgoumi, laudateur du Niqab entre les murs de sa mosquée Une preuve que les médias ne s'arrachent pas, est bel est bien un pantin qu'on trimbale jusqu'à Washington siouplait..

Je ne sais pas si Dreuz info est le seul site à publier l'intervention intégrale de Fourest traduite de l'anglais ?

Dreuz info?

Un site dont le redac chef n'est autre que Guy Millière, soutien à Bush et à la guerre d'Irak
Le site qui est classé à l'extrême-droite sur la carte de la blogosphère du journal Le Monde. Un site qui est considéré comme un site complotiste et d'extrême-droite entre autre par Guillaume Brossard le confondateur de hoaxbuster

Il y a d'ailleurs une rubrique intitulée "axe du mal" sur le site... Et une sous-rubrique qui s'appelle "ecolo totalitarisme"

Et le MEMRI qu'est ce que c'est ? http://www.monde-diplomatique.fr/2005/09/EL_OIFI/12796

http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_de_recherche_des_m%C3%A9dias_du_Moyen-Orient


L'Institut de recherche des medias du Moyen-Orient – en anglais Middle East Media Research Institute, acronyme MEMRI est une association à but non lucratif spécialisée dans les questions du Moyen-Orient. Elle fut créée en février 1998 par Yigal Carmon, ancien officier des services de renseignements israéliens, et par Meyrav Wurmser.

À plusieurs reprises, des auteurs arabes ou quelquefois européens ont présenté le MEMRI comme une arme de propagande au service du gouvernement israélien, du Likoud et de leurs groupes de pression. Mohammed El Oifi, universitaire spécialiste des médias et des opinions publiques arabes, parle de « désinformation à l’israélienne » à propos du MEMRI3. Brian Whitaker, un journaliste du Guardian, l'accuse de sélectionner les pires écrits issus du monde arabe afin d'en donner la plus mauvaise image possible4. Vincent Cannistraro, un ancien de la CIA, décrit le MEMRI comme « des propagandistes au service de leur idéologie, qui se situe à l'extrême-droite du Likoud »5. William Rugh, ancien ambassadeur des États-Unis au Yémen et aux Émirats arabes unis, dit qu'elle ne présente pas le point de vue arabe. Pour lui, ses propriétaires sont des pro-israéliens et des anti-arabes qui veulent montrer que les Arabes haïssent les Juifs et l'Occident, qu'ils incitent à la violence et refusent toute solution pacifique au problème palestinien6.


Sacré Fourest! Toujours à la pointe du combat progressiste.
Pour éclairer la partie judiciaire de cette polémique et, à partir des éléments factuels livrés par Caroline Fourest, il semble qu’elle a été condamnée en première instance ( devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris) pour diffamation et qu’elle a relevé appel.

Selon son avocat, mon Confrère Malka, elle s’apprêterait à soulever la prescription de l’action devant la Cour d’appel c’est à dire à relever que les poursuites initiales ont été engagées trop tard.

En l’état de la procédure, cet argument n’a pas été débattu contradictoirement devant la Cour qui à fortiori n’a pas encore statué.On ne peut donc pas spéculer sur une décision qui n’est pas encore prononcée et qui portera sur une appréciation de délais dont on ne nous dit rien.

Si on veut rester de bonne foi,on peut conclure que Caroline Fourest a bien été condamnée pour diffamation mais que cette condamnation n’est pas définitive.
Trop, c'est rop.
A en juger par la pléthore de contributions, Caroline Fourest semble vous démanger quelque part.
A en juger par ce qui semble fonder cette démageaison, il s'agirait d'une querelle entre deux médiaprohytes au sujet d'un sujet que seuls les médiacrates sont capables de compendre.
Alors, vos échanges pleins de vertus, je trouve que ça encombre un peu.
« Charb me disait ne pas pouvoir l’encadrer, quoiqu’elle prétende maintenant le contraire ! » (Siné)
Tiens, on vient de me faire savoir que Caroline Fourest va enfin pouvoir se défendre face à "ses procureurs Ruquier et Caron" : elle est ce soir, pour une fois, invitée à l'émission "C'est à vous".
Un excellent article d'Eolas (comme souvent) ici.
Si ça peut éclairer Danette ...
Je pense que le juge en appel va apprécier le fait de savoir que le procès qu'il va présider est déjà gagné par Madame Fourest.
Que va devenir Ruquier sans Fourest et sans Caron ? Ça me déprime somewhere.
Il serait intéressant d'avoir l'avis d'un juriste (un vrai) sur ce que devient la condamnation en première instance (cékomeçakondi ?) si l'appel n'a pas lieu, de la "faute" de l'un et/ou de l'autre.
Il remonte dans mon estime, Ruquier. Saine réaction.
J'entends régulièrement Caroline Fourest sur France Culture parmi d'autres chroniqueurs dont certains m'énervent bien plus. Ne l'ayant pas entendue j'ai recherché la chronique délictueuse du 24/06/2013 dont a fait état Aymeric Caron.
Condamnée le 27/10/2014 à 6000€ pour diffamation.
Ben mon vieux !
J'attends avec impatience les réactions des fans de Carrefour suite à cet odieux attentat contre la liberté d'expression commis par Ruquier contre cette faible femme sans défense. Interdite d'émission du samedi soir ! Elle qui ne s'exprime jamais sur plus de deux plateaux quotidiens à la fois. Tentative d'exécution dégueulasse !

Bon alors, Ruquier est

- lepeniste
- islamofascite
- homophobe
- misogyne
- con
- autre ? ( compléter )

Rayer les mentions inutiles
Il n'y a aucun doute Aloys von, vous êtes terrible.

Sur une mise en avant des qualités de Gondalash quant à sa maîtrise du forum, l'anodine locution de fin de phrase, avec l'admirable mise entre parenthèses de (à mon avis) vous autorisant une possible erreur, se terminant par couperet-guillotine: " c'est inné chez lui." l'empêchant, de fait, d'avoir une quelconque influence sur cette maîtrise d'un forum. Puisque c'est inné, aucun travail, aucun mérite si ce n'est de tapoter un clavier.

Vous n'y êtes pour rien Gondalash, c'est inné. Circulez!

Du grand art Aloys von, du grand art!
L'intelligence peut-elle avoir une existence médiatique ? ( vous pourrez citer Bourdieu et Lordon)
Daniel Schneidermann peut être totalement rassuré. Après avoir menti le samedi, elle est invitée TOUS LES JOURS sur les plateaux télé ou radio pour vendre sa daube.

Impunitité, on peut le dire.

Ce système est irrécupérable.
Cela serait sympa que Daniel Schneidermann soit aussi sévère avec Aymeric Caron qu'avec Caroline Fourest, qui sans aucun doute a fait une faute, mais en réponse à une avalanche d'attaques personnelles visant à la faire passer pour une horrible raciste. Mais apparemment deux poids, deux mesures. Si rien ne peut excuser la faute de Caroline Fourest, nous ne vous entendons pas beaucoup Mr Schneidermann pour remettre en cause les propos souvent mensongers, tronqués d'un Aymeric Caron que vous contribuez à faire passer pour une victime. Sa vision toujours partisane des soi-disant laîcs qui veulent nous faire avaler que le voile intégral a tout à fait sa place dans l'école publique ne vous dérange pas un peu?
Je me souvenais d'Arrêt sur images version télé comme d'une émission qui décryptait l'information donnée, qui aidait à en avoir une autre vision, qui se voulait me semble-t-il sans parti-pris et objectif...
Un commentaire de fond : quand bien même Me Malka aurait raison et la procédure d'appel aboutirai au bénéfice de C. Fourest, elle s'en sortirait uniquement grâce à un vice de procédure.
Très loin d'être "blanchie" donc de sa condamnation en première instance, particulièrement d'un point de vue moral.

Comme un certain nombre sur ce forum, je suis plus choqué de sa manière belliqueuse et polémique de répondre aux critiques de Caron que de sa manière maladroite (voire malhonnête) d'annoncer la future fin heureuse de ses démêlés judiciaires actuels.
Les réserves que celui-ci émettait sur le livre méritaient mieux que les invectives de C. Fourest, hélas habituelles dès lors qu'elle est en position délicate.

Cela me gêne d'autant plus que je souscris sans réserve à l'argumentaire principal de son livre, qui n'aura pu que souffrir de ce triste spectacle.
une fois de plus, Daniel, chapeau!
Chapeau dans l'art de faire "mousser l'affaire" et allumer le bûcher- cette fois ci c'est Caron-Fourest- et remplir à tous les coups le forum d'un flot ininterrompu de bonnes grosses conneries définitives et vaines...encore qu'à l'heure qu'il est, Mediapart est encore au-dessus: 1274 contributions sur le même buzz!
Encore un effort les gars, la nuit vient juste de tomber sur @si!
Caroline Fourest, c'est la soit disant militante du droit des femmes et des homos qui en a mis dix couches pour dire qu'il fallait absolument faire tomber Kadhafi. Le soit disant est ici malheureusement totalement indispensable parce qu'après la dite intervention, et de façon éminemment prédite par des gens dont certains que Caroline Fourest adore insulter et mépriser le plus publiquement possible, les femmes sont dans de nombreux secteurs revenus à une vision de leur place dans la société très explicitement calquée sur l'islam médiéval. Les homosexuel(le)s sont directement équarris quand ils se montrent. Celles et ceux qui survivent à ça ont également perdu de nombreux droits médicaux, fiscaux, logistiques et sécuritaires avec absolument tous les autres, dans le genre de prix de gros que les guerres provoquent immanquablement.

Caroline Fourest a activement promu une action qui a fait beaucoup de malheur, en particulier à celles et ceux mais pas que dont elle prétend défendre les droits. Les actes permettent de poser des constats que des paroles seules ne peuvent justifier : Caroline Fourest est une horreur, une nuisance au genre humain. Il y a des gens pires qu'elle en France, certainement, mais il n'y en a pas beaucoup.

De temps en temps elle a des défenseurs, des gens qui se vivent en représentant d'une gauche aussi responsable que morale. Il y avait des gens comme ça qui soutenait le parlement SFIO qui donnait les pleins pouvoirs à Pétain (et faisait fusiller les communistes), ou pour défendre le bon Pierre Laval, SFIO/gauche également. Ou avant ça, pour trouver que Jules Ferry était un modèle d'éthique et de morale quand il expliquait que l'homme blanc avait un devoir moral de civiliser l'homme noir. Eh oui les amis, n'oubliez pas ça. Tout ces moments honteux ont existé parce qu'il y avait dans l'opinion, alors, non pas des cagoulards, fascistes etc mais bien des centres gauches propres sur eux ou plutôt persuadés de l'être alors qu'ils présentait leur conformisme, leur soumission abjecte à l'autorité pour un acte moral. Est qu'ils donnaient des leçons de choses au reste des citoyens à l'époque ? Je ne sais pas, mais j'ai bien un soupçon que oui.

(la droite de pouvoir peut difficilement donner des leçons parce qu'au rayon des moments à ne pas approfondir il y a par exemple le dernier génocide occidental du XXème siècle sur les Bamilékés, sous, c'est bien triste à dire, le bon général de Gaulle)

Ah, ce n'est pas avec des mots aussi dur que je vais inciter qui que ce soit à l'auto critique, mais qu'importe. Pour une fois, que les donneuses(eurs) de leçon de la gauche bien morale sache que ce n'est pas seulement qu'ils n'ont pas le "moral high ground", mais qu'ils sont même carrément disqualifiés d'emblée pour des leçons de ce genre, et que d'ailleurs si le pays se réveille on passera bien vite de "Caroline, pour ou contre" à "Caroline, prison à vie ou nommée ambassadrice de France à Tripoli ?". Oui, ce n'est pas très nuancé, mais vous savez, j'en ai vu des photos de gens déchiquetés par les bombes que nos impôt ont payé et que Caroline a absolument insisté pour qu'on balance sur des gens qui souvent n'avaient pas encore atteint l'age de savoir s'ils étaient homo ou hétéro. Je ne l'aime pas tellement.
Ce soir, notre principale invitée est madame Courbe du Chômage.

« - Alors, comment allez-vous, madame ?
- Ben, bof…
- Ah ?
- Eh bien oui, je suis de moins en moins souple.»
Fourest est une militante néo conservatrice sous des aspects de "goche".
C'est pas parce que l'on ce dit "laique" ou "antiraciste" qu'on l'est réellement. Cette femme soit ne comprend rien à la laicité et à l'antiracisme, soit utilises ces notions en les détournants dans un but ultra réactionnaire.
Sont débat face à Ramadan à Ce Soir ou Jamais est à revoir. Elle ne fait que coupé Ramadan au moment où celui ci commence à prouver son mensonge. Elle est la reine du détournement de parole, des citations tronquées, voir des citations inventées.

Mais le pire c'est qu'elle a une espèce de haine vicérale contre l'islam et les musulmanes portant le voile. L'affaire où elle a été condamné le montre bien...
Caron 0 - Fourest 0

Il y a vraiment besoin de passer dix plombes dessus ? Rien d'autre ?

L'ego est bien plus fort que "l'esprit 11 Janvier".
Je le répète, mentir ce n'est pas beau, mais c'est le fond qui compte.

Le fond? Perdre un procès en 1ere instance et affirmer qu'on l'a gagné en quoi ne serait-ce qu'une histoire de forme?

Je trouve que sur la forme Caroline Fourest est presque irréprochable. (si on fait fi de la ptite insulte mais même la ça passe parce que c'est dit sans crier)

C'est Caron qui est nul sur la forme comme l'a bien remarqué Danette O choc ( (cou tendu, rougeurs faciales légères, débit rapide, saccadé) il a un égo boursouflé et il est très susceptible y a qu'à voir ses réactions aux petites moquerie de Jean Pierre Mocky dans l'émission.
Sa bouderie infantile se retourne contre lui au final les gens qui n'accordent pas beaucoup d'importance à la vérité (nombreux visiblement) verrons Fourest comme une victime d'un ptit roquet prétentieux.

Bonne diction, voix douce mais ferme, sobriété, pugnacité sans agressivité, ton posé et débit régulier. Une super cliente pour la télé et la radio.
Juste pour recadrer : le site s'appelle Arrêt sur images
Merci maître Korkos.
J'entends certains de vous, dans les forums, objecter : ce mensonge n'est qu'un détail. Ecoutons ses arguments de fond, sur le blasphème et la laïcité, débattons-en. Ne nous arrêtons pas à des enfantillages. Si seulement on pouvait ! Mais comment débattre avec quelqu'un qui vous ment les yeux dans les yeux ?

C'est facile, il vous suffit de faire exactement la même chose que d'habitude face aux centaines de personnes que vous avez déjà invité dans votre émission. Votre posture de principe, comme si vous ne mentiez jamais vous même, n'a strictement aucun sens. A moins que cela ne soit maladif ou professionnel il n'y a rien qui permette de penser que parce qu'elle a mentit pour ça elle ment pour tout, c'est du grand n'importe quoi.

Je le répète, mentir ce n'est pas beau, mais c'est le fond qui compte. Cela n'a effectivement aucune importance. Mais vous invitez un socialiste et que vous buvez ses paroles alors qu'il ment comme il respire, là c'est déjà beaucoup plus grave. Parce que ces gens voyez-vous ils nous nuisent.
Donc, hier, Caroline Fourest va se pavaner sans retenue dans une émission grand public, obtient que les extraits choisis de l'émission devenue star soient écoeurants de complaisance : déjà ça, ça disqualifie à mes yeux sa rigueur intellectuelle.
https://www.youtube.com/watch?v=bgvQvPP7wbc&feature=youtu.be
Qui oserait se livrer publiquement à une tentative aussi voyante de tricotage de statue ?????

Et elle arrive à conclure " Un moment il - Caron - l'a cherché, il l'a eu, point".
Après avoir expliqué bien sûr qu'il n'avait pas arrêté de l'attaquer personnellement avec une délectation qu'elle ne comprend pas, en passant par "il est parti dans un délire"...
Et après avoir aussi précisé que "cette émission n'est pas une partie de plaisir" (ben oui, mais quand on veut vendre ses bouquins, hein...). Et que bien sûr, elle pense tous les jours à ses amis morts.


Pour être vraiment sûre de sa mauvaise foi, je retourne voir le tout début de l'émission.
En voici la transcription à l'arrache :
"Caron : - Evidemment, droit au blasphème, droit à l’humour le plus total, sur tous les sujets, et donc sur l’Islam, et je partage complètement le constat que non, les dessins de Charlie n’étaient absolument pas islamophobes et visaient vraiment les intégristes et seulement les intégristes, et il faut le répéter pour ceux qui auraient un doute.
En ce qui concerne le livre à proprement parler, en revanche, j’ai été un peu déçu parce que, selon moi, paradoxalement, il n’est pas tout à fait conforme à l’esprit du 11 janvier. L’esprit du 11 janvier, c’est à la fois dénoncer les intégrismes, dénoncer la barbarie, dénoncer le terrorisme, euh…. la solidarité pour la liberté d’expression, mais c’est aussi tendre la main, essayer de comprendre, celui qui n’est pas forcément d’accord, celui qui ne partage pas complètement mon opinion a priori, c’est ça aussi, c’est s’ouvrir aux autres, à l’autre, établir les conditions du dialogue, et il me semble qu’en ce moment, c’est ça dont on a fondamentalement besoin. Par exemple, telle personne n’a pas aimé les dessins de Charlie, prendre le temps de lui expliquer (intervention Fourest)… Essayer de comprendre pourquoi des musulmans ont pu, sincèrement, sans être intégristes et sans souhaiter la mort de ceux qui les ont dessinées, être choqués par ces caricatures et essayer d’entamer le dialogue avec ces musulmans, pourquoi pas.
Mais ce qui m’a gêné dans ce livre : j’ai vu beaucoup de règlements de comptes, à l’égard notamment de ceux qui ont une vision de l’anti-racisme qui n’est pas tout à fait conforme à la vôtre. Je trouve que vous passez votre temps à cibler des gens qui incarnent aussi un combat contre le racisme, mais qui n’est pas tout à fait fidèle à la manière dont vous voyez les choses, vous les classez donc dans la catégorie – vous appelez ça « une gauche anti-laïque », je trouve ça….. pour moi c’est complètement sidérant et aberrant comme qualificatif, nous en reparlerons tout à l’heure.
Fourest : JE SAIS QUE C’EST LE JEU, QU’IL FAUT , VOILA, IL FAUT CLASHER ETC…
Caron : il n’y a aucun jeu de ma part, Caroline, je ne vous permets pas, sur un sujet aussi grave..
Fourest : ET MOI JE SUIS TELLEMENT FATIGUEE QUE VOUS RAMENIEZ TOUT A DES TRUCS HYPER-MESQUINS
Caron : Vous voyez, c’est ça les conditions du dialogue dont je vous parlais tout à l’heure. Voyez ce que vous êtes en train de faire
Fourest : ON NE MONTRE PAS DU DOIGT, CALMEZ-VOUS, ÇA VA BIEN SE PASSER...
"


Comme à mes yeux de spectatrice qui attend un échange d'idées, Caron n'a encore ni clashé, ni dit des trucs hyper-mesquins, ni agité les doigts, je conclus déjà à cet instant, au moment où je regarde, que Caroline Fourest a envie de castagne.
Et en ce tout début d'émission, il n'est encore question ni de mensonge, ni d'injures pour brouiller les pistes et occuper le terrain.



Comme je n'appartiens à aucun camp, que je l'ai plutôt défendue dans l'émission de Maja mais qu'elle m' exaspérée dans sa croisade anti-Taddéi, je pense vraiment n'avoir eu aucun a priori samedi au départ de l'émission.
Mais toute sa stratégie - avant la diffusion (ses multiples interviews pour expliquer à quel point Caron a mérité qu'elle le traite de con), et après la diffusion (la gestion de son blog et cette émission de hier) - plaide pour un rapport très distancié à la vérité, comme l'a fait remarqué quelqu'un.
Mais beaucoup d'intérêt pour son image. Beaucoup plus que pour le spectateur, voire que le débat en lui-même.
Ha, quand je pense la manière dont elle utilise l'expression "incitation à la haine", elle ne manque pas d'air.
Le pire dans cette histoire d'appel, c'est que Caroline Fourest pensait peut-être dire la vérité à propos du délai dépassé pour le recourt, et qu'il y a peut-être eu un non-dit, ou une incompréhension entre elle et son avocat.

Mais le minimum dans ce cas, (comme pour l'histoire des globes occulaires en Ukraine) ce serait d'admettre publiquement que l'on s'est trompé, car même la personne la plus honnête du monde peut se tromper...

Je ne sais pas pourquoi, mais je ne crois pas trop qu'elle admettra avoir fait la moindre erreur de jugement ...
C. Fourest n'en est pas pourtant à son premier mensonge. Il lui est déjà arrivé de ne pas être trop regardante sur les moyens quand elle veut attaquer une cause ou une personne. Dans une chronique de France Culture sur l'Ukraine elle a affirmé, sans avoir vérifié l'info, que les séparatistes ukrainiens avaient arraché les yeux d'un de leurs prisonniers.

Quand Jean Ziegler a été préssenti pour être membre d'une commission des droits de l'homme à l'ONU (je crois, à vérifier), elle a participé à la campagne de dénigrement de cet homme remarquable, humaniste courageux et reconnu par plusieurs universités dans le monde, en affirmant que ... ses diplômes universitaires ne valaient pas grand chose ! Pourquoi cet homme était-il visé ? Sans doute pour son engagement pour la cause des palestiniens. Pour certains, il fallait à tout prix l'empêcher d'occuper cette fonction.
Vous savez, M. Schneidermann, tout le monde pardonne aux gens, ou certains, de mentir comme des arracheurs de dents.
Par exemple, vous dites ici:
"Mais comment débattre avec quelqu'un qui vous ment les yeux dans les yeux ? Cette polémiste (...) ment à la Cahuzac ", ce qui est "stupide et suicidaire -le menteur ne peut pas ignorer qu'il va être démasqué un jour- et que les intervenants dans le débat public sont en général dotés d'un QI minimum. "

Vous constaterez pourtant, vous-même habitué aux plateaux TV depuis des lustres, et remarquez que vous ne vous portez pas plus mal, juste deux ans après avoir déclaré ceci:
"Le TGV a été retardé de quarante minutes. Fourest "harcelée, pourchassée, traquée" se lamentait ce lundi matin sur France Inter, la station de son ami Philippe Val. Il faut cette fois saluer le but contre leur camp marqué par les anti-mariage gay. Parvenir à faire passer pour une victime Caroline Fourest, cette figure centrale de la domination intellectuelle d'aujourd'hui, qui a table ouverte dans toutes les radios et toutes les télévisions du service public, cela relève de l'exploit olympique. "
http://www.arretsurimages.net/chroniques/2013-04-15/Apres-l-attentat-patissier-l-agression-viennoisiere-id5767

Comme vous dites justement, "il y a toutes sortes de mensonges ".

Comme celui de prétendre à ses clients @sinautes, les pixels dans les pixels, que C. Fourest n'est en rien une victime. Entre les flots de haine de la toile et les agressions physiques répétées qu'elle a subies, peu importe: un journaliste non "polémiste " affirme le contraire, et c'est tout ce qui compte ici.
Ma réaction avait été la suivante, et vous n'y avez pas répondu:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1299104,1299115#msg-1299115

"Il y toutes sortes de mensonges, dans le débat public, comment débattre avec quelqu'un qui vous ment [à la Cahuzac] les yeux dans les yeux ? " ce qui est "stupide et suicidaire -le menteur ne peut pas ignorer qu'il va être démasqué un jour- et que les intervenants dans le débat public sont en général dotés d'un QI minimum ".

Nous sommes tellement d'accord, au final, sur ces points précis.

Peut-être voulez-vous en discuter ici, Daniel ?
"J'entends certains de vous, dans les forums, objecter : ce mensonge n'est qu'un détail."

Personnellement, j'espère qu'@si continuera à s'attarder à ce type de détail.
C'est ce côté un peu enculeur de mouche qui m'a fait aimer @si (version La cinquième / France 5). L'angle Big Bang Blog, un peu moins.
Elle n'est ni menteuse, ni bête....Elle fait confiance en ce que lui dit son avocat de toujours...

"En cas de procédure en appel, les deux parties sont soumises à des obligations. L'avocat de Rabia Bentot doit faire connaître ses conclusions dans un temps donné. C'est ce qu'explique Aymeric Caron dans sa tribune publiée sur Mediapart. "Caroline Fourest a bien été condamnée le 22 octobre pour diffamation et l'affaire en appel n'a pas encore été jugée (...) le dernier acte effectué dans cette procédure est une sommation de communiquer le 8 avril dernier".

Si d'aventure l'avocat de Rabia Bentot n'a pas fait connaître ses conclusions dans les délais, cela ne signifie pas l'abandon de la procédure, selon Maître Pierron. "C'est simple, si la Cour d'appel n'obtient pas les conclusions dans les délais, elle juge en l'état, que l'intimé (Rabia Bentot dans le cas de cette affaire, ndlr) se présente ou pas", précise cet avocat spécialiste de la diffamation. Maître Maati assure que ces délais ont bien été respectés. Jointe par BuzzFeed, une source judiciaire à la cour d'appel de Paris confirme "que la procédure d'appel est toujours en cours".

Maître Richard Malka, l'avocat de Caroline Fourest, affirme le contraire: "Je confirme que ma cliente a toutes les raisons d'être sereine. Comme je l'en ai informée avant l'enregistrement de On n'est pas couché, nous avons constaté que le délai n'ayant pas été interrompu par la partie adverse, l'action est prescrite. Ce que nous allons demander à la Cour de constater." La suite au prochain épisode.

Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/societe/aymeric-caron-et-caroline-fourest-au-dela-du-clash-l-affaire-rabia-bentot_1677029.html#eoE8j2lTbyiocyPh.99"
Dans 15 jours je vais manger mes premières fèves.
Beurre, sel, fèves...un délice.

Désolé, je n'en aurai pas pour tout le monde.
Bon appétit avec les vedettes médiatiques.
Cette guéguerre entre sophistes médiatiques est ridicule. DS obligé de faire une explication préalable sur la nature des mensonges avant de pouvoir dire que Fourest en est une de la pire espèce me fait penser qu'il sait que ce genre d'accusation pourrait lui revenir en pleine figure... Au rayon des mensonges, ASIens, je pense entre autre à celui sur le décryptage du monde médiatique, le coup de la transparence...
Il y a aussi une sorte de mensonge dont je me demande si les médias pourraient le pratiquer : ce serait quelque chose comme le mensonge par usurpation. Par exemple, la télé ne serait pas un lieu adequat pour avoir une reflexion tres approfondie sur un sujet, encore moins pour faire le proces de quelqu'un, et elle mentirait par usurpation quand elle pretendrait etre un tel lieu. Le mensonge de Caron serait alors de faire croire qu'il peut se faire le procureur d'un proces equitable, deontologique, de ses invités, expedié en 15 minutes dans l'emission de Ruquier. On peut parler de proces car à l'issue du proces, si l'invité-accusé perd, il subira une peine : qui consiste en une humiliation publique. Il existait des peines d'humiliation publique à une epoque, et tout proces perdu est une humiliation publique, celle d'etre reconnu officiellement comme ayant commis telle faute. Mais peut-on donc parler d'un proces equitable ? Autre probleme deontologique d'un proces à la télé : cela peut se passer avec trop de publicité, par opposition à ce qu'a fait l'accusé. Ce qu'il a fait est peut-être quelque chose qui le regarde surtout lui et la victime, et le proces devrait plutot se passer entre lui et elle, plutot qu'avec toute la France qui regarde ?
Pas d'accord....

Intervention de son avocat ce matin :

Maître Richard Malka : « Je confirme que ma cliente a toutes les raisons d’être sereine. Comme je l’en ai informée avant l’enregistrement de « On n’est pas couché », nous avons constaté que le délai n’ayant pas été interrompu par la partie adverse, l’action est prescrite. Ce que nous allons demander à la Cour de constater. »

Si l'action est prescrite, le jugement de pezmière instance n'existe plus.... En tous les cas, on ne peut l'accuser de mensonge, puisqu'elle reprend les termes de son avocat ! Accusez l'avocat sinon !!!
La question de mensonge (et de la mythomanie) n'est pas suffisamment abordée par @rret sur images.
Pourtant, ça devrait être un sujet récurrent, traité à la moindre occasion (et même sans occasion) sur ce site. Il me semble que ça devrait être une de ses fonctions : après l'information (la révélation du fait que le récit d'un événement a été déformé), l'explication (démonter les mécanismes du phénomène, notamment l'aveuglement du militant). J'aimerais bien que soient traités des sujets comme la fonction du mensonge pour assurer la cohésion des groupes et le rôle des mythes dans maintien de la paix sociale et du sentiment de sécurité.
DS a certes eu recours à des collaborateurs psy dans le passé, mais ça n'a pas duré.
C'est sans doute le signe du désintérêt du public d'aujourd'hui pour la psychologie, science qui semble tombée en déshérence.
Pourtant, la mythomanie est une activité qui se porte très bien : les forums d(@si en témoignent. :o)
La manière dont chaque parti défend son héros - tête dans les épaules, sourcils froncés, mâchoires serrées - sur ce forum est assez révélateur.
On parle beaucoup de mensonge par omission; pas assez de son contraire, le mensonge par matraquage.
Quelqu'un a-t-lu son livre?Ce serait intéressant d'avoir des analyses au-delà du buzz médiatique et des avis tranchés et définitifs.
"les intervenants dans le débat public sont en général dotés d'un QI minimum. "

...

Bof, finalement, non rien.
Fourest décline comme tout "polémiste" qui se respecte et qui commence à avoir son rond de serviette sur tous les plateaux médiatiques.

La rigueur intellectuelle, la vérification de ses sources et leur croisement, la déontologie, la lecture de documents de "l'autre camp" (penser contre soi) tout ça s'efface peu à peu, quand on a des tâcherons (Ruquier, Barbier, who-ever-editocrat) en face de soi qui ne relèvent pas la moindre incongruité lors d'une interview.

Donc à force oui le déclin intellectuel arrive. Sur le mode d'un Zemmour ou d'un Bilger pour la partie réac de droite, ou sur le mode d'un Mélenchon ou d'une duflot pour la gauche et l'extrême centre. Et finalement tout polémiste qui se respecte fini par balancer en appui de ses thèses d'abord des extraits d'études qu'il ne comprend pas, puis ensuite uniquement des arguments d'autorité à base de "les gens savent".

Nota, le processus identique peut être observé pour tout tenancier d'espace virtuel (blog) qui commence à avoir une certaine audience (Je ne pense pas particulièrement à vous Mr Schneidermann, même si vous vous aventurez à flirter avec la ligne sur certains sujets des cerveaux malades). Voir O. Berruyer pour un exemple parfait d'une personne qui fini par ne plus qu'écouter elle même.

Après forcément, quand un polémiste passe le stade critique du "gros mensonge médiatique facilement fact-checké" (un clash médiatique suivi d'une tweetwar pour faire simple) on a forcément une meute de hyennes du camp adverse (facile un polémiste clive toujours donc il y a toujours un camp adverse, y compris pour l'extrême centre ou les contempteurs de la terre ronde) qui vient balancer 1439982398 liens vers des sites pour dire "on vous l'avait bien dit que ce/cette polémiste mentait, voyez notre champion l'avait révélé avant tout le monde il y a 6 jours et demi !"
En utilisant ce mot de blasphème, on se place paradoxalement en plein centre de la sphère religieuse. Blasphème est un mot de croyant. Pour un incroyant, le blasphème n'existe tout simplement pas. Ce retour en force du mot "blasphème", utilisé précisément par ceux qui défendent la laïcité, c'est le retour en force du religieux refoulé chez ceux qui s'en proclament les adversaires. Un peu comme chez ces ados friands de symboles sataniques.
J'aime le concept de "mentir à la Cahuzac", comme mentir à des millions de personnes à la fois, des personnes qui te regardent les yeux dans les yeux et que tu es censé servir par ton intégrité.

J'adorerais que ça devienne une expression.
Fourest fait comme son mentor BHL. Mentir n'a jamais été un problème pour lui.

A ce propos, dans la même clique, l'énergumène Val se pose là aussi :

https://www.dailymotion.com/video/x2o9m00_begaudeau-repond-a-val_shortfilms

Ils ne mentent pas par maladresse. C'est leur façon de fonctionner. Ils mentent parce qu'ils considèrent incarner le Bien face à la menace Islamiste minorée par les gauchistes bisounours.
Le contexte n'est pas une excuse mais je suppose qu'elle s'est sentie acculée. Caron voulait la bousiller en vidant les poubelles, j'imagine que la chose a pu lui faire péter les plombs pour changer de sujet. Impardonnable certes (décevant surtout). le but de Caron était tout de même de la faire passer pour une raciste patentée ("hein, non mais vous avez dit quoi là, qu'il y a assez de mosquées en france c'est ça ? alors pourquoi Boubakeur dit qu'il en manque hein ? POURQUOI ??? - SOUS TEXTE / MAIS AVOUE LE QUE T'ES UNE GROSSE RACISTE - (fin de la parenthèse "personnalisante").

Cela ne disqualifie en rien les idées de Fourest, en particulier sur la question du blasphème.
C'est fou qu'après avoir décapité des curés on en soit, en 2015, à discuter du fait de savoir si caricaturer le prophète d'une religion relève d'un acte irresponsable méritant au mieux des procès en racisme ou en islamophobie (terme commode inventé pour paralyser la parole dans l'espace public), au pire la mort, parce que, hein, quand même, "ils l'ont bien cherché".

Les esprits éclairés qui pensent que quand même ils n'auraient pas dû feraient bien d'ouvrir des bouquins d'histoire pour s'y frotter, face à face, avec ce qu'était la laïcité de la fin du XIXè, dont quand même, on nous a expliqué sur les plateaux d'@si qu'elle était beaucoup moins "agressive" qu'aujourd'hui, en décembre dernier. De quoi dégueuler copieusement son repas, ainsi que celui de la veille.
DS , d'un coté votre article est vrai , et d'un autre coter, vous faite une omission super dangereuse :

l'erreur de bonne foi, la malcomprehension des procedures de justices etc . Et que se passe t il cher Daniel , quand on sombre dans l'opposée: que chaque imprecision, chaque nuance un peu subtil, une emotion qui prend le pas sur notre rationalité , et paf on devient un menteur patenter et compulsif, tout ce qu'on a pu dire devient un mensonge, les pires intentions sont alors collé comme une etiquette .

Daniel , je pense que vous avez sans le savoir , ouvert la boite de Pandore . La boite a vertus , la boite a reproche, la boite a accusation.

Alors bien sur , vu qu'elle accuse elle meme de manipulation, et que cela se retourne contre elle, on pourrais dire l'arroseur arrosé .

attendons le fin mot de toute cette histoire avant de voire le mal dans les gens.

Comme dit le dictons, si vous mettez un proche sous le microscope, vous y trouverez des defauts . Avec un inconnu c'est encore plus simple .
Enfin remettre le débat au bon endroit!
Effectivement, comment faire confiance, sur n'importe quel sujet, à quelqu'un qui ment effrontément, qui déforme les faits pour justifier une cause? A un-e journaliste supposé-e d'abord rapporter des faits, avant éventuellement de les analyser, de les commenter, d'en tirer des enseignements?
Cela dit, le je ne voulais pas croire que Caroline Fourest mentait m'étonne un peu de la part d'un observateur aussi avisé que DS, dans la mesure où le mensonge de Caroline Fourest samedi dernier n'est pas le premier qui ait été largement médiatisé.
Enfin : le menteur ne peut pas ignorer qu'il va être démasqué un jour. DS, vous savez comme moi que çà n'empêchera pas la menteuse de continuer, et à mentir et à tenir salon sur les antennes et dans les journaux. Quant on est dans les bons réseaux, on est inoxydable. Et Caro connaît bien la règle du jeu.
Je trouve salutaire de pouvoir lire ce genre de chose (comme souvent le matin à cette heure-ci), mais je modère mon optimisme. Car si ce mensonge, qui s'ajoute à une liste déjà bien trop longue pour une personne de l'envergure médiatique de Fourest, aura peut-être convaincu quelques personnes de l'éthique plus que discutable des méthodes de Fourest, beaucoup resteront bloqués sur le discours dominant qu'elle véhicule car c'est ce qu'ils veulent entendre.

J'ai l'impression qu'avec la jupe trop longue, le livre de Todd, les mensonges de Fourest, le traitement médiatique de la violence policière, les noyades de migrants, les abus sexuels de militaires Français en Afrique, il y a beaucoup de sujets sur lesquels on a besoin d'un "deverouillage des têtes".
Il y a aussi le mensonge par ignorance. Dans ce cas ignorance des règles de la procédure qui font
croire à une prescription qui n'existe pas et, qu'en quelque sorte, on a gagné en appel par forfait.
Ajouté à ne vouloir entendre que ce qui la conforte dans ses certitudes elle écoute ses avocats
comme elle écoute Tarik Ramadan, avec un filtre de vanité que sa militance explique... et c'est la catastrophe,
elle dit n'importe quoi avec une assurance non feinte mais totalement déplacée.
"Si le mensonge de Fourest est un problème, c'est d'ailleurs d'abord pour la cause qu'elle prétend servir, celle de la laïcité et du droit au blasphème, cause qui mérite d'être défendue dans le débat public, défendue vigoureusement, à la loyale, et qu'elle torpille."! D.S.

Elle ne la torpille éventuellement que pour ceux qui avaient placé leurs espoirs en une personne et non dans la valeur propre de ce combat.
Tous les autres n'en ont cure, ils continuent la lutte sans elle, comme ils l'on toujours fait, à partir d'arguments qui n'appartiennent à personne.
Jouer le jeu de la personnalisation, c'est déjà jouer dans le camp adverse.

yG
Je propose de rebaptiser le site "Arrêt sur Fourest".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.