31
Commentaires

Ford : Poutou, l'indigné-résigné

Commentaires préférés des abonnés

Bonjour, merci pour la chronique. 

Je vous trouve un peu sévère et un peu professoral à l'endroit de Ph. Poutou. J'ai écouté l'interview et je l'ai trouvé très lucide sur ce que L. Salamé voulait lui faire dire, et surtout j'ai trouvé qu'il n'ava(...)

Je me permets de reposter ici un commentaire de ce matin sur une autre chronique mais qui sans être en lien direct avec celle-ci peut intéresser quelques commentateurs qui ne vont pas forcément voir les commentaires des précédentes chronique.


il s'agi(...)

Ils en sont à humilier les futurs licenciés sur France Inter maintenant ?


Hébé, c’est du propre ...

Derniers commentaires

Poutou n'est certainement pas résigné et il mérite mieux qu'une remarque mi acide de la part d'ASI. une invitation peut être, sur votre plateau? Histoire de parler vraiment des licenciements massifs, du chômage, du combat militant? C'est un type bien et ça ne court pas les rues. Je ne sais pas comment on peut rester stoïque face à la morgue et l'arrogance de Salamé.  Après de quelle manière Lemaire a fait le job? personne ne le sait. Même si on s'en doute...

Ce gouvernement fait énormément pour défendre les emplois

En tous les cas, c'est la morale de l'histoire qui nous est contée quotidiennement

Mais pas de chance, les entreprises font énormément pour créer des emplois, engranger les aides,

puis elles font les constats qu'elles sont habituées de faire une fois les abaques tirées

les bénéfices sont comme les icebergs, la plus grande partie est invisible et disparaît vers les actionnaires

les entreprises doivent partir pour aller sous d'autres cieux

où les gouvernement font beaucoup pour créer des emplois


On nous explique aussi à France Info chaque matin à la rubrique de 6h20/25 que des jeunes adolescents créent leur entreprise

et celui-là a commencé tôt : à 15 ans. Il réunit son équipe d'employés pour leur dire qu'aujourd'hui ils allaient vivre un grand jour, c'était le jour du lancement du produit sur le marché.  

J'attends la prochaine rubrique pour découvrir le bambin entrepreneur prodige qui aura commencé son appli à la maternelle


Et puis, il y a la guerre commerciale Nissan/Renault, KLM/Air France, et là encore le gouvernement s'investit à donf


Pourquoi cette pointe de sarcasme dans ce qui précède

sinon parce qu'on est dépité, comme Poutou

on ne croit plus, ni aux promesses de création d'emplois, ni aux promesses de les conserver, ni aux recettes de self-made job, ni aux stratégies commerciales d'envergure


nada de nada

Des fois je me demande à quoi joue le couple Salamé-Glucksmann. Et quelles sont leurs ambitions.

ES, vous êtes à coté de la plaque sur l'évidence du "indigné/résigné" de Le Maire, sur "l'impuissance de la législation actuelle".

Le point à voir, c'est l'absence de volontarisme de notre état. Je ne sais pas s'il est assumé ou inconscient, mais c'est un choix.

Cela ne se passe pas forcément de cette façon ailleurs en Europe.

Ainsi, ces jours-ci, il y a un changement dans la capitalisation boursière d'Air France. L'état Hollandais à fait le choix d'acheter pour plus de 700 millions d'euros d'actions AirFrance-KLM.

L'état Hollandais à fait le choix du volontarisme, parce que "l'impuissance de la législation actuelle" ou "l'impuissance du gouvernement face aux multinationales", c'est juste une posture ou un renoncement que l'on veut collectif ou une injonction de croire que... mais ce n'est pas une évidence économique.

Une analyse et une réponse à tout pour tout pour le financement des partis ?

Ce serait donc si simple.


Et des analyses et des réponses mises en commun ?

Le financement des partis politiques comme clé d'interprétation de tous les problèmes industriels ? ... Sans doute le courant est-il bien passé entre Julia Cagé et Daniel, mais les idées fixes sont quand même un signe de paresse intellectuelle.



Concernant la chronique matinale du jour : 


On peut aussi penser que les intérêts du gouvernement et ceux des salariés étaient convergents .


Si Ford avait accepté la reprise de Punch-power, on imagine très le bénéfice politique que le gouvernement aurait pu en tirer à quelque mois des élections .


Tout le monde , sauf Ford, voulait que cette proposition de reprise aboutisse . 



Tout n'est pas encore terminé mais enfin comme le dit Poutou ( cfMarianne ) :


" Nous aurions peut-être pu anticiper cet échec des négociations et amorcer le renouveau du site. Aujourd'hui, ce refus affiché, nous espérons simplement qu'il y ait un véritable travail qui débouche sur un projet pour sauver l'emploi des salariés et éviter de trop grandes pertes pour le territoire. On attend surtout que la Région et l'agglomération bordelaise jouent un rôle dans la relance prochaine du site."


Solidarité avec les salariés de Ford !




Bonjour, merci pour la chronique. 

Je vous trouve un peu sévère et un peu professoral à l'endroit de Ph. Poutou. J'ai écouté l'interview et je l'ai trouvé très lucide sur ce que L. Salamé voulait lui faire dire, et surtout j'ai trouvé qu'il n'avait eu que des mots justes sur la duplicité gouvernementale. En particulier, il a pointé la précipitation du pouvoir à faire voter des lois d'urgence anticasseurs, et l'a opposé à leur réticence à voter la moindre loi d'urgence contre les "casseurs d'emplois" (c'est son expression, elle est très bonne je trouve). Ces mots me semblent plus importants que le jugement personnel sur B. Lemaire qu'il a été sommé de donner. Il est indigné, et il est très digne. J'incite tout le monde à écouter l'interview avant de commenter les commentaires :)

Ils en sont à humilier les futurs licenciés sur France Inter maintenant ?


Hébé, c’est du propre ...

Rappelons que Monsieur Lemaire , quand il était Ministre de l'Agriculture était incapable de définir la superficie d'un hectare. en m2.


On peut supposer qu'en tant que ministre de l'Economie, il est incapable d'organiser ou d'imposer une reprise d'entreprise ( en supposant qu'il le veuille vraiment ).


Il a déclaré , en 2017  : " mon intelligence est un obstacle.... ".


Je trouve, au contraire, que Lemaire a une intelligence assez " commune ".

Je me permets de reposter ici un commentaire de ce matin sur une autre chronique mais qui sans être en lien direct avec celle-ci peut intéresser quelques commentateurs qui ne vont pas forcément voir les commentaires des précédentes chronique.


il s'agit d'un très bel exemple édifiant et révoltant sur la privatisation de l'Aéroport de Paris ( après le fiasco de celui de Toulouse et des Autoroutes ) ou magouilles et mensonges se mélangent allégrement : à écouter ici ( 3 minutes )


https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-politique/le-billet-politique-du-jeudi-28-fevrier-2019


Merci de cette référence effectivement très éclairante, aveuglante même pourrait-on dire

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.