58
Commentaires

Florence Cassez, entre deux presses

Une machine à lyncher, ou la chambre d'enregistrement d'un comité de soutien:

Derniers commentaires

Là, maintenant, je dis : Florence, C('est) assez !
Florence Cassez est libre : je suis ravi pour ses proches.
Mais le reste, ce buzz, le tapis rouge qu'on lui déroule, cet accueil ministériel... me met mal à l'aise.
Car, soit elle était au courant des activités de son compagnon Israel Vallarta Cisnéros (accusé d'une dizaine d'enlèvements, de traitements ihumains et d'un meurtre....) et il est inacceptable de la présenter en victime "innocente" ; soit elle ne s'est rendue compte de rien, alors qu'ils ont cohabité 9 mois, et je m'intérroge sur les raisons de cet aveuglement.
Supposons, que lors du prochain procès de son ex on apprenne qu'elle était, ne serait-ce qu'un peu, impliquée, elle aura l'air de quoi la France, avec cet accueil en fanfare, tous ces officiels, et cette presse quasi unanime pour nous jouer l'hymne à la joie... ?
15h01 Florence Cassez quitte la conférence de presse à bord d'une voiture grise... Le direct se poursuit...
Une fois de plus un grand moment de télévision et d'information...
Je me dit qu'il faudrait construire un loft confortable truffé de caméras, une sorte de SAS dans lequel transiteraient une semaine ou deux les personnalités, otages, prisonniers, footballeurs grévistes.... avant leur retour à la "vie normale"
Avec l'affaire CASSEZ (les c...) on assiste à un incroyable déferlement merdiatique pour un non-événement absolu (sauf pour la famille et
les proches bien sûr).
Même notre fierté, F-Inter et F-Cul se sont spontanément rabaissés au niveau de RMC et autres RTL pour l'occasion.

Voulant échapper au reportage en direct de l'aéroport gracieusement offert par F-Inter j'ai écouté les infos de 14.00 du Deutschlandfunk,
la radio "officielle" de la RFA et là j'ai pu constater qu'on nous a grugés avec le Traité de l'Elysée et la prétendue amitié indéfectible entre
nos deux peuples:
Nos soi-disant "amis", en vérité ils n'en ont rien à foutre des événements dramatiques qui ébranlent la France, pas un mot sur F. Cassez!.
Quelle déception, j'y avais pourtant cru à l'amitié franco-allemande...
On peut au moins espérer que cette double campagne de presse amènera le Mexique à revoir le sérieux de ses procédures judiciaires. Ce qui, in fine, bénéficiera peut-être à des Mexicains moins médiatiques et moins soutenus que Florence Cassez. Ceci dit, nous ne devrions pas trop faire les malins: la nôtre, de justice, a emprisonné pendant quinze ans un adolescent sans défense, avant de le libérer faute de pouvoir continuer à s'aveugler sur sa prétendue culpabilité.

Pour qu'on prenne en compte la souffrance des pauvres diables, il faut souvent qu'un VIP ait fait la trace. Un homme politique de haut niveau... en tôle "comme un vulgaire malfrat", une jeune fille "bien sous tous rapports" violée et massacrée comme une rien-du-tout... Ainsi va notre monde. Pour que les gosses des cités arrêtent de cramer dans des transfos ou de s'écraser contre des voitures de flics, il nous faut peut être attendre que ça arrive à un enfant de "Français de France"?
Alors, nous voilà dans la journée "Cassez" avec la mère qui est invitée partout,q u'on voit partout aux côtés de J.L. Romero...
Et on dit quoi maintenant ? Merci Nicolas Sarkozy... qui voulait absolument se poser en "libérateur d'otages" !
Salah Hamouri, jeune Franco-Palestinien emprisonné injustement en Israël a-t-il eu droit au même traitement à sa libération ? Tout au long de sa détention ?
Rien que pour ça, moi je refuse de m'esbaudir avec nos media ;o((
Si j'ai bien compris elle est libérée (en attente d'un procés ) car ses droits (présomption d'innocence ) n'ont pas été respecté
Qu'en est il de son compagnon qui a mon avis arrété pour les mêmes raisons et dans le même contexte devrait lui aussi bénéficier de cette mesure ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Illustration du "barouf à la con" fait autour de cette affaire ;o((...
http://photoactu.blogs.liberation.fr/calvet/2013/01/a-contre-feux.html
les rapports des medias et cette affaire confinent à un buzz mediatique, car si son innocence est envisageable rien ne nous parle de cette jeune femme un fait divers commenté et re commenté , important certes mais que diable trop c'est trop !!! le risque encouru lorsqu'on désire vivre en marge demeure un risque individuel et à ce titre ouvre la porte à tous les dangers...bien sur que la justice doit se faire mais pour ma part un emblème de cette sorte montre la morale approximative et démontre une fois de plus que le fait divers et la rubrique des faits divers remplacent la réflexion nécessaire
le risque encouru lorsqu'on désire vivre en marge demeure un risque individuel et à ce titre ouvre la porte à tous les dangers...

C'est ce qu'on a expliqué aux utopistes de Tarnac et de NDDL. Ne vivez jamais en marge, restez dans vos petites boites, très étroites, faites en tikitak...

rien ne nous parle de cette jeune femme

Alors lisez ce qu'elle dit dans une itw il y a quatre ans :

http://www.liberation.fr/monde/2012/09/11/florence-cassez-du-cran-sous-ecrou_845553
j'aimerais quand même savoir si elle est ou non coupable, le saura t-on un jour ?
Le jugement de la cour est que la procédure a été tellement n'importe quoi qu'il n'est plus possible de faire un procès contradictoire en bonne et due forme.

En l'absence de procès, contentons-nous de présumer son innocence sans autres investigations plus sérieuses.

Savoir si elle est coupable n'est pas si important. Il est plus important de se rappeler que dans le principe, nous ne sommes pas soumis à un droit arbitraire et discrétionnaire d'emprisonnement (même si il a fallu 7 ans).
Je ne sais si elle est coupable ou innocente. Mais si elle est coupable elle s'en tire haut la main : devenue gloire nationale, les médias plus qu'impatients lui dérouleront le tapis rouge (et Paris-Match paiera le plus pour l'exclu), tapis rouge aussi pour sa bio qui sortira dès que possible (les éditeurs doivent se battre depuis un moment), sans parler des droits pour le(s) (télé-)film(s) tiré(s) de la bio, bref, un compte en banque qui sera bientôt mieux rempli que celui de son ex-compagnon.
Je vous conseille de ne pas acheter sa future bio et de ne pas regarder les JT et les téléfilms à venir.

Je me réjouis de sa libération au nom d'une procédure pourrie. ça ne m'empêche pas d'être navré par son traitement médiatique et du déroulement de l'affaire.
ça sortira surement chez XO, ils ont déja fait celle de Ingrid Bitenbois, la dame qui avait été enlevé par les farces.

Je vous conseille de ne pas acheter sa future bio et de ne pas regarder les JT et les téléfilms à venir.

Que de sacrifices vous me demandez là !
tant qu'elle ne se trouve pas entre le marteau et l'enclume....
La grande classe, et peut-être la sagesse, serait de la jouer discrète....Mais, Nicolas 1er va-t-il résister à l'envie -irrépressible?- d'être le premier à étreindre la rescapée des geoles mexicaines devant toutes les télés?
"Ce conditionnement télé a-t-il joué son rôle dans la procédure judiciaire qui a condamné Cassez ?"
A mon avis, Televisa a fait ce mea culpa pour préparer l'opinion publique a la libération de F. Cassez, et la décision de la cour suprême a pu avoir lieu car l'équipe au pouvoir avait changé (avec nomination d'un nouveau juge) et plus précisément que l'ex bras-doit de l'ex-président n'est plus dans l'équipe au pouvoir ("Genaro García Luna est nommé, par le président Felipe Calderón, Secrétaire de la Sécurité du Mexique le 30 novembre 2006. Il reste à ce poste jusqu'au 30 novembre 2012, date de suppression de ce poste par Enrique Peña Nieto, nouveau président." http://fr.wikipedia.org/wiki/Genaro_Garc%C3%ADa_Luna).
Mais ce n'est qu'un avis...
Sinon moi j'ai surtout une pensée pour les milliers de mexicains qui sont dans le même cas que F. Cassez il y a quelques jours, emprisonnés injustement : je ne dis pas que tous sont innocents, y compris F. Cassez, je veux dire que la justice mexicaine ne fait pas de véritable procès et ne fait qu'obéir aux "propositions" de la police, qui cherche elle-même un peu trop souvent à cacher les vrais coupables ou à faire du chiffre en prenant la personne qu'on a envie de faire tomber à ce moment en montant un dossier contre elle.
Cf. un reportage passionnant sur ce phénomène : "Presunto culpable" disponible sur le net.

Et enfin tout a fait d'accord sur les problèmes des 2 presses mexicaines et françaises.
Petit rafraîchissement de mémoires indispensable...
Toujours douté de l'innoncence de F. Cassez, mais toujours douté de l'instrumentalisation qui a été faite de part et d'autre de l'Atlantique par les media, les présidents et les juges...
Côté français, les media sont devenus aussi "à la botte" que l'étaient Televisa et TV Azteca depuis longtemps...
Du coup, on a mis de côté plusieurs détails importants : hier, dans le volet "chômage/emploi/fermetures d'usines" : l'union des ouvriers de Renault et de P.S.A. pour venir manifester à Paris... ceux de Florange : oui, ils ont été trahis par Hollande, Ayrault et les autres, oui, on donne la parole à E. Martin parce qu'il est charismatique, et le lendemain, zou, passez votre chemin, z'êtes pas assez "frais". Avec Cassez, on a du frais, du gore peut-être, et ça nous changera du plus frais du tout "protection des intérêts français au Sahel", et de la casse sociale que continuent à pratiquer les faux socialistes du gouvernement, comme l'a fait Sarko avant eux.
J'ai entendu ce matin que Sarko serait à l'aéroport pour "réceptionner" Florence Cassez...
Forte de tout ça, je me désintéresse de l'affaire...
Et je déplore très fortement, en revanche, que "l'affaire Cassez" ait empêché l'"année du Mexique" en France à cause justement de la récupération qui a été faite de part et d'autre. Je le déplore d'autant plus que le Mexique est très méconnu en France, que les media à la botte d'un Président aient fini par nous faire croire que c'était le pays des cartels de la drogue et des enlèvements, alors qu'il mériterait vraiment qu'on se plonge dans ses trois cultures.
Rien que pour le jour de "la fin du monde" qui n'a pas eu lieu, j'ai entendu des énormités monstrueuses prouvant l'inculture crasse que les media français ont du Mexique, moderne, colonial ou pré-colombien !!! Comme récemment, après l'élection d'un P.R.I. iste comme président, j'ai entendu un "éditorialiste" canalplusien dire que ça faisait un sacré changement à la tête de l'état, et vanter le P.R.I. comme un parti "révolutionnaire" (à quoi correspond le R. de PRI) donc supposé de gauche ! Morte de rire que j'étais en entendant ça ! Mais c'était pour prédire que le jugement de F. Cassez allait être réexaminé ...
J'ai été surprise que cette nouvelle me rende à ce point contente.C'est tout.
Merci pour le lien.
D'un côté, l'empire... De l'autre des serfs volontaires... Faits pour s'entendre.

Sinon, pour le sujet de la chonique : bienvenue ! On attend le livre !
Et pendant ce temps-là, les USA, en toute légalité (la leur) grâce à de nouvelles lois, fliquent l'internet européenfaçon Stasi et quasiment personne ne dit rien...
C'est sûr c'est moins risqué de s'en prendre à un petit pays comme le Mexique qu'à l'oncle Sam.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.