32
Commentaires

Floraison de vidéos compromettantes pour le "système Dassault" à Corbeil

Et une vidéo de plus, illustrant le système Dassault, une ! Dans un reportage diffusé dimanche sur Canal+, des images filmées en caméra cachée en 2008 font entendre des jeunes gens négociant avec Serge Dassault, ancien maire et actuel sénateur UMP de Corbeil-Essonnes, des "aides" jusqu’à 100 000 euros. Cette vidéo s’ajoute à celle révélée par le Canard enchaîné en décembre dernier, ou encore à celle prise sur un marché en pleine campagne municipale de 2008. Toutes ont un point commun : hormis sur Canal+, elles n’ont trouvé aucun preneur parmi les grandes chaînes de télé.

Derniers commentaires

C'est quand même marrant qu'@SI traite si différemment le cas de Dassault (boo, c'est le mal, lapidez-le) et celui de la loi d'amnistie syndicale (booo, c'est le mal, elle ne va pas assez loin, amnistiez tout le monde et donnez leur des bonbons), qui relève du même clientélisme.
Merci pour l'article, mais ils nous ont eu à l'usure. On n'est pas surpris, on n'est plus révoltés, on est juste résignés et on attend la mise à mort !
Bonjour
A citer aussi, le tabassage de la journaliste de La-Bas Si j'y Suis lors d'une réunion électorale de 2008
Je crois me souvenir qu’il y a eu des théories sur le potentiel révolutionnaire des classes populaires. Classes qui, les plus exposées au malheur de l’injustice, seraient les premières à vouloir, au besoin par la force, un monde plus juste, moins inégal, plus fraternel.

Et que les élites éclairées devaient se mettre à leur écoute pour faire la révolution.

Ben, les jeunes des classes populaires appâtés par le vieux beau Serge, la révolution, c’est pas leur truc. Il n’y a que le fric qui compte, et basta s’il vient d’un réac tout puissant qui passe une partie de son temps à vomir, par Figassault interposé, sur les racailles assistées.

(M’étonnerait, de plus, que ce fric ait servi à monter des sociétés de taxis. Plutôt de gros 4x4 bons à tuer du keuf sur le périph.)
Oui, un truc qui n'avait pas trop été repris à l'époque non plus.
Vous eussiez pu ajouter une interview du successeur de Dassault à la Mairie de Corbeil, celui-ci assurant, avec Serge Dassault à ses côtés, qu'il n'était qu'un homme de paille, que le véritable maire demeurait Serge Dassault. Tout sourire tous les deux... magnifiques et sereins (mis à part lorsqu'ils mettaient en avant la forfaiture que constituait l'invalidation de l'élection de Monsieur Serge... là, la gravité solennelle du ton reprenait bien légitimement le dessus, bien sûr... on n'a pas idée !). Voici une des vidéos, je ne retrouve pas celle, plus officielle, où ce type affirme crânement n'être qu'un homme de paille (mais il y a eu d'autres déclarations) :

http://www.dailymotion.com/video/xaphg4_m-dassault-est-reelu-maire-de-corb_news#.USx44aVriSp

Mais d'ailleurs il ne s'en cachait pas, le beau Serge :

http://www.dailymotion.com/video/xapoc9_maire-on-le-sera-tous-les-deux-pret_news#.USx3SKVriSo
Un documentaire, La cause et l'usage a été tourné par Dorine BRUN et Julien Meunier sur les élections à Corbeil. Il n'a pas été diffusé sur les chaînes télé mais au cinéma même si sa diffusion est restée limitée...C'était à l'automne 2012.....C'est un documentaire audacieux et très instructif.
A voir donc.
"Les jeunes – qu’elle nomme aussi les caïds dans son reportage – ont fait part d’une certaine virtuosité technologique. Tous leurs entretiens avec des élus ou le maire, ils les ont filmés ou photographiés. D’où la difficulté d’enquêter sur cette histoire: je pense qu'ils enregistrent aussi leurs entretiens avec les journalistes. Les jeunes se servent de leurs enregistrements pour faire du chantage, et manipuler les journalistes à l'occasion."

Dans cet extrait de l'article, je ne comprends pas le sens de la seconde phrase. En quoi un enregistrement constituerait-il une "difficulté" pour enquêter ? Les journalistes ne filment-ils pas (parfois ou également) leurs entretiens ?

Si ceux qui exercent cette profession font correctement leur travail (tout est clair, limpide, transparent selon les règles d'une éthique professionnelle irréprochable) et qu'ils n'ont rien à se reprocher, comment peuvent-ils faire du "chantage" aux journalistes avec lesquels ils se sont entretenus ?

Et pour quelle raison pensez-vous que ces derniers peuvent accorder une confiance aveugle et absolue en des inconnus qui se présentent en tant que journalistes , sur un tel sujet ? La confiance devrait-elle être exclusivement unidirectionnelle ?

Autres remarques :
1. Si c'est toujours le cas, filmer ou enregistrer quelqu'un a son insu ne constitue pas une preuve juridiquement admissible.
2. A consulter également :
- un reportage du magazine présenté par Laurent D. sur France 2 (le sujet était sur a famille Dassault, je crois)
- http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/04/nouveaux-soupcons-de-pratiques-electorales-illegales-a-corbeil-essonnes_1813121_823448.html ; http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/24/la-famille-dassault-dans-la-tourmente-judiciaire_1821714_3224.html?xtmc=dassault&xtcr=12
Merci Anne-Sophie.
On pourrait croire que la corruption n'est pas réservée aux habitants…
http://www.dailymotion.com/video/xh1zck_agression-d-une-journaliste-par-les-gros-bras-de-dassault_webcam#.USvZyDdrVa8
Dassault ça me dit quelque chose... Un président social-démocrate fraîchement élu n'aurait pas demandé récemment en Libye aux pilotes de chasse de faire une belle démonstration commerciale pour vendre le rafale ?
Je me rappelle de la sortie télévisée de ce vieux varan contre les fonctionnaires, lui qui ne vit que des commandes de l'Etat...
A mon avis, si les journalistes n'en parlent pas, c'est que ces enveloppes étaient des mirages.
Mais que fait la police!!!
C'est marrant, cette histoire de patron de presse que ses congénères ne souhaitent pas embarasser, ça me rappelle une histoire...
Édifiant. Sans la tentative de meurtre, les médias dormiraient encore...
La donne change, quand la poudre parle.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.