12
Commentaires

Fleur Pellerin ne veut plus aider Minute et Valeurs Actuelles

Fleur Pellerin ne veut plus subventionner Valeurs Actuelles ou Minute. Pour ne plus avoir à le faire, la ministre a évoqué la possibilité de refuser les aides à la presse à tout titre condamné pour "incitation à la haine raciale". L'occasion pour @si de se pencher sur le joyeux (et lucratif) bazar des aides à la presse. Le tout alors que l’État réclame 540 000€ à @si, qui a toujours refusé toute subvention.

Derniers commentaires

Fleur Pellerin veut donc accroître le montant des aides à Charlie...
Au risque de contrarier les officiels russes.
Parler de "blasphème" à propos de ces dessins !
Ils sont finalement aussi cons que les jihadistes de l'EI qui ont fait exploser leur avion.
Petite analyse de texte :

Comment "mise en œuvre avec une condition qui est l'absence de condamnation pénale pour incitation à la haine raciale" de Pellerin est-il devenu chez @si "Fleur Pellerin ne veut plus aider Minute et Valeurs Actuelles" ?

Serait-ce en reprenant l'interprétation du JDD ou avez-vous fait vous-même cette déduction ?

Le corps de l'article semble ensuite dire explicitement que la mesure ne serait pas d'intérêt public mais partisan, pour favoriser une presse de gauche : "On savait déjà que son but était de faire en sorte que des titres comme Le Monde Diplomatique (qui n’a pas touché d’aides directes en 2015) ou Charlie Hebdo bénéficient d’aides plus importantes. Désormais, on sait aussi qu’elle veut couper les subventions aux journaux de la droite de la droite comme Valeurs Actuelles, Rivarol ou Minute."

Toujours est-il que je trouve qu'il y a une singulière déformation de sens entre le propos originel et le titre. Et il est assez évident que tout ministre qui n'est pas d'extrême-droite s'obligera peut-être à conserver des subventions pour paraître neutre mais ne voudra jamais aider ces titres.

Quitte à faire du titre qui claque, vous auriez pu aussi titrer : "Fleur Pellerin ne veut plus que nos impôts servent la presse raciste".
Mais là, ça risquerait de paraître clairement en sa faveur...
Je n'aime pas non plus son idée du "patrimoine" à Fleur Pellerin (et Anne Hidalgo itou) et même si le ton du site est parfois excessif envers les personnes sur les sujets qui tiennent à coeur à Didier Rykner, les arguments sont très convaincants et je suis triste comme Idéfix quand on abat un arbre quand je vois comment on traite nos architectures et nos musées, nos institutions.
Elle débloque complètement, Fleur Pellerin...
Il faut une innocence totale de sa part pour ne pas comprendre où elle met le pied.
Le sens des subventions n'est justement pas la possession par l'argent, qui pour sûr serait le levier de choix, pour exercer un pouvoir de contrôle sur la presse. Fièrement arboré l'usage de l'argent de l'état pour contrôler la presse?, Mme la PDG de la culture, excusez-moi de vous dire que vous débloquez complètement! C'est pour être le garant de la liberté de la presse que l'état la subventionne. Donc on ne dit "pas beau, beurk, pas de sous, na, tant pis, bien fait pour vous" quand on est ministre. Enfin dans mon monde, dans mes racines, dans mon idée des choses, dans mon "histoire des bis repetita et leurs causes" des éditions "Sarestaécrir", c'est bien expliqué. Pourquoi ne pas déclarer "caca le FN" pour avoir l'air d'être le plus respectueux de la démocratie & de la république réunies, tant qu'on n'y est?
... et moi je souhaite que l'Etat ne subventionne plus la presse tout court, qu'elle soit écrite, web ou audiovisuelle.

Par contre, je souhaite que le TVA soit la même pour tous, quel que soit le média de diffusion.
Dans votre optique, pensez-vous qu'une majorité de gens seront prêts à payer directement un prix non négligeable (une info de qualité, ça coûte) plutôt que indirectement (via nos impôts c'est indolore) pour être informé ? On risque d'avoir une population encore moins au fait des enjeux actuels, abreuvée qu'elle sera par une presse subventionnée... par des milliardaires.
Un abonnement à Mediapart c'est 9€/mois.
Un abonnement à @si c'est 40€/an.

Un abonnement au Monde web c'est 18€/mois.
Un abonnement à Libé web c'est 15€/mois.

Alors : vaut-il mieux une presse subventionnée ou pas pour l'accessibilité à une information "de qualité" ?

Et je ne parle même pas du Gorafi :P !!
Nul !

Je préfère avoir un pouvoir sur les médias via impôts et subventions qu'avoir un pouvoir relatif au poids de mon portefeuille.

Refuser de subventionner les médias, quand on voit un peu plus loin que le bout de son nez, c'est donner carte blanche aux milliardaires pour les posséder.

Après, ça se règle dans les urnes ...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.