65
Commentaires

Flambée des prix : le gouvernement ne peut rien

Derniers commentaires

J'aimerais bien que l'on m'explique comment , d'une part, on justifie les délocalisations de fabrication dans les pays du tiers monde pour obtenir des prix compétitifs et, d'autre part, la flambée des prix (justifiée par quoi ?) : si on prend l'exemple des chaussures, on pouvait trouver avant l'Euro, une paire pour femme à 150/ 200 F de qualité honorable; en regardant les prix récemment, je me suis aperçu que le prix pour une même qualité de chaussure tournait entre 60 et 100 €, soit 400 à 650 F; or il n'y a plus de fabricants de chaussures en France (cf. l'histoire de BataVille), elles sont produites dans des pays à faibles charges salariales : d'un côté des produits fabriqués de moins en moins cher; de l'autre, des produits vendus de plus en plus chers : où passe la différence ?
Il n'y a donc pas que la grande distribution qui s'en met plein les poches ...

Autre sujet concernant la hausse des prix : les différents gouvernements s'ingénient à pondre, sous prétexte de santé, de solidarité, d'écologie, de sécurité, mes mesures de racket légal pour racler un peu plus de laine encore sur le dos du con-tribuable; entre autre :

- la journée d'esclavage (travailler un jour par an sans être payé), sous prétexte de payer des climatiseurs et des bouteilles d'eau aux maisons de retraite

- la taxe "éco-participation" sur les produits électroniques : pour l'instant, elle n'est pas utilisé pour retraiter les déchets, mais soyons sûrs qu'elle n'est pas perdu pour tout le monde; évidement, imposer aux industriels de produire des équipements à durée de vie élevée, que l'on puisse réparer et/ou en récupérer les pièces pour réparation, c'était de l'utopie (je dis ça, parce que je viens d'acheter un frigo sur lequel j'ai payé cette fameuse taxe (13€ soit 100 F tout de même), et le vendeur a lourdement insisté pour que je prenne l'extension de garantie sur 5 ans à 95 €, sous prétexte que les réfrigérateurs avaient une probabilité non négligeable de tomber en panne au bout de 2 ans; mon précédent frigo a vécu 15 ans : cherchez l'erreur ...)
)
- le bilan thermique de son habitation à faire réaliser par une société homologuée (combien doit-on payer à l'état pour obtenir cette homologation ?) et sur laquelle on paye la TVA au prix "normal (soit 20 % : c'est pas parce que c'est obligatoire que ça ne doit pas être taxé)

- l'obligation qui va tomber en juillet d'avoir dans sa voiture ce grotesque gilet réfléchissant et ce non moins grotesque triangle de signalisation (aussi large qu'un string de maillot de bain ...), qui sont actuellement introuvables dans les super-marché (c'est mieux d'attendre les départs en vacance quand les gens achètent dans l'urgence et dans la bousculade des départs : ils ne font pas trop attention au prix); si vous allez sur le ite de l'automobile Club de France (www.automobileclub.org), le tout vous est proposé pour la modique somme de 8,5 € le gilet et 17 € euro le triangle, soit environ 150 F); cette obligation est imposée par le CISR (tant pis, si dans un état de droit, les citoyens ne sont tenus de respecter que les articles de loi voté par le parlement, les règlements administratifs pouvant être refusés ....); et qui trouve-ton dans la composition du CISR (site http://www2.securiteroutiere.gouv.fr/cnsr/0-documentsliesindex/ListeofficiellemembresCNSR.pdf) ? Monsieur Christian GÉRONDEAU Représentant la Fédération française des automobiles clubs (il y a aussi Bernadette Chirac, et d'illustres inconnus baptisés (sans rire) "Personnalité qualifiée" )

A ce propos, je me souviens, qu'enfant, nos professeurs nous détaillaient les abus de l'ancien régime, et en particulier l'obligation pour tous les manants d'acheter du sel, afin de payer la gabelle : c'est fou comme ces vieilles recettes ont la vie dure .....

- passons sur la taxe pétrolière, qui justifie aux yeux de nos gouvernants, d'interdire d'utiliser des bio-carburants comme l'huile de colza : ce serait scandaleux que le pignouf de base puisse circuler en voiture sans payer son du à nos saigneurs et maîtres
On est foutu on mange trop !
A propos des pratiques de la grande distribution, je vous propose de lire l'enquête de Christian Jacquiau : Les coulisses de la grande distribution.
Il y explique effectivement ce sont les marges arrières.

Il est aussi possible d'écouter sur le Web des enregistrements des conférences de Jacquiau (ici par exemple : http://www.onpeutlefaire.com/les-coulisses-de-la-grande-distribution )

Et finalement est ce que l'on doit rendre les marges arrières au consommateur, ou bien au fournisseur ?
et n'oublions pas le passage à l'euro où on entendait sur France Info en janvier 2000 que l'inflation exceptionnelle ce mois là avait du à un hiver rigoureux qui avait fait flamber les prix des fruits et légumes . Fallait oser. 3% d'inflation annoncé ce mois là alors que l'on reconnaissait secrètement 15% dans les ministères et dans les banques
Tout le monde reprend les chiffres de 50 millions de consommateurs comme une référence ( comme si c était une confirmation de ce que l on constate tous les jours ) sauf que le thermomètre agité pour mesurer la hausse des prix n est peut être pas aussi fiable que çà ?
Le magazine a relever les prix sur les sites internet des grandes surfaces, ce qui ne refléte peut etre pas la réalité des magasins " en dur"
Le prix du jambon qui flambe et qui enflamme notre président reprend en fait une promotion faite auparavant alros que le dit jambon ( même le Madrange ministériel ) n"a pas vraiment augmenté entre ces deux dates.
Que révèle cet emballement? une volonté de scoop du magazine, ou une confirmation que l' on nous ment avec des réflexions du genre " je le savais ils nous mentent" sauf que le thermomètre de l indice officiel affiche malgré tout, bien qu imparfait, prés de 3% pour 2007 : record depuis 10 ans;
Alors une enquête s impose avant que sarkozy parle ( on en attendait de sa part il doit être informe par ses 400 conseillers) le prix du jambon a t il augmenté ou pas puisque on a retenu que ce prix la)
Je conseille aux supermarchés de tous baissés leurs prix pendant le contôle du ministère :)
Que penser de la tentative de décrédibiliser l'enquête de 60 millions de consommateurs en disant que les prix n'ont pas été relevés dans de vrais magasins , mais sur internet ? Internet qui ne représenterait que 0,2% des achats et ne serait donc pas représentif ?
Dans C dans l'air de mardi, la représentante du journal disait que ces prix provenaient des catalogues des grandes surfaces. Malgré tout, cet argument a été repris à de nombreuses reprises.
J'ai travaillé pendant 30 ans dans le commerce de gros. J'ai établi je ne sais combien de factures de "participation publicitaire" aux grandes marques qui fournissaient l'entreprise et bien il n'a JAMAIS été question d'incorporer le montant de ces factures dans le prix de revient des articles concernés, prix de revient qui servait à l'établissement des prix de revente ! Et je dois reconnaitre que les fournisseurs étaient TRÈS généreux .....
La vertu pédagogique n’étant plus à démonter, il serait temps que les Humain développent
La mémoire. Et voir Jean-Marc Sylvestre enfoncé le clou dans les parties charnus du gouvernement et délicieusement jouissif ! Même,
si cela reste une maigre consolation.

Au fait vous avez entendu une seule chose positive comme proposition venant du PS.
Par ce que, si les seules actions possibles pour eux, sont d’aller à la soupe comme Besson Kouchner et peut être bientôt Lang
et le dégraisseur de Mammouth Allègre. Je ne voie pas Bien quel changement va nous apporter les municipales.
On entends pas François Hollande. Peut être est-il entrain de faire des photos pour Paris Match.
Peut-être faut-il se souvenir de ce boulanger marseillais qui voulait vendre la baguette à 1 franc... la dynamite a fait son oeuvre.

Alors, quant à avoir une vue bien nette, bien claire et bien précise de qui se sucre, à quel moment et de combien? Quant à savoir si tous ces prix pourraient baisser... j'ai bien peur que la loi du silence soit bien difficile à lever et que ce gouvernement, à moins de renier son idéologie, ne soit bien démuni...

Ecouter Jean Marc Sylvestre est toujours édifiant sur l'idéologie de gens qui se disent sans idéologie... ces "pragmatiques"... ces "réalistes"... ces "gens qui n'ont pas de peau saucisson devant les yeux"... ces gens "qui n'avancent pas voilés"... ces gens "qui parlent vrai aux vrais gens"... ces gens "qui ne rêvent pas d'autres systèmes car rêver est dangereux pour le système économique"...

Les grands groupes des distributions alimentaires, les grands groupes agroalimentaires ne sont-ils pas côtés en bourse? Toutes ces nébuleuses financières n'ont-elles pas des actionnaires qui attendent leurs dividendes?

L'actionnaire, le fond de pension (ces retraités de pays qui n'ont pas de systèmes de cotisation retraite et qui font vivre leurs vieux riches sur le dos des économies des autres...), n'a-t-il pas un peu trop faim, n'est-il pas trop gourmand?

Allez, courage, au régime, au potager, au clapier, au poulailler... à la Bastille!?
La corée + le blocage des prix au moyen-âge, très convaincant... Des arguments massues pour défendre la liberté des prix (coûte que coûte si on peut dire). Il faut avoir fait de hautes études d'économie et être un grand spécialiste pour trouver ces arguments là...
Dans le dernier extrait Jean-Marc Sylvestre parle de "Corée du Nord". Ça fiche la trouille tout de même.
tout ca me fais rire , leur pouvoir d'achat on n'en a rien a cirer , on mange beaucoup trop ,on n'ettoie notre petite bagnole de merde a grand coup d'eau potable est pour fabriquer un ordinateur il faut environ 300 litre de petrol .sans parler des dix litre d'eau potable que lon balance pour fair disparaitre notre petit pipi .est la liste est longues .
et moi comme un con je suis rendue complice des saloperie perpetrer a l'etranger pour leur ressources dont on n'est depandant ,
alors reveillons nous merde .blablater de tout ca c'est comme considerer quil est normal que l'on est plus d'argent pour fair les con dans les supermarcher est donc quelque part de legitimer l'explotation de la planéte ,RESSOURCES.
pourquoi ne pas parler des choses plus serieuse comme par exemple que certain industrielles francais on aider a mettre un mec comme hitler au pouvoir afin de se debarasser de la monter du communisme ,6 millions de juif communiste dans les rue en russie debut du siecles .
pourquoi ne pas parler des mines anti perssonel dont les francais sont mles meilleurs fabricant ,jamais egaler
depuis 1850 la planéte est au main des méme familles .
alors femme je m'adress a vous car toute les revolutions demare grace a votre ras le bol de ne pouvoir donner a manger a notre progeniture . est ca il l'on bien compris, tant que lon a a manger il nous tiendrons, est nous continurons a nous masturber en pensant que peut étres notre pouvoir d'achat va augmenter .

si vous ne penser pas a vos enfant sous pretexte que vous serez encore la, pour voir sil se debrouille bien dans la vie est si l'aire est encore repirable , penser au moins au enfant de vos enfant eux c'est moins sure .
REVEUILLONS NOUS....
desolé pour les fautes est les gros mots
"le magazine spécialisé dans la consommation (et détenu par l'Etat, cas unique dans la presse)"
Quelqu'un m'a dit qu'un journal ne pouvait être libre que s'il était privé (même détenu par un marchand d'armes).
On m'aurait menti?
découverte des médias extraordinaire : les prix sont libres.
Cela s appelle même le marché, le libéralisme : comme si tout le monde avait oublie les leçons que l on nous donne a satiété : moins de règlements, plus de concurrence se traduisent par une croissance et par une baisse des prix
A moins que l on nous ait menti et que le "divin marche" ne soit pas la solution ???
je sais bien que ce site n'a pas pour vocation de faire de la politique, mais j'ai envie de vous faire partager mon point de vue:

On peut voir actuellement un exemple frappant des mefaits du libéralisme à travers le pouvoir d'achat : les très riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent (et sont de plus en plus nombreux); c'est un mouvement inexorable du libéralisme capitaliste (à cause de la propriété privée et des avantages qui vont avec : location, fermage, donc concentration des richesses)
Et, puisque la droite est dédiée toute entière au libéralisme et que le libéralisme ne supporte pas l'intervention de l'Etat dans le marché (en vertu de la sainte Utopie de la concurrence libre et non faussée, qui n'existe pas - c'est une utopie.- tout comme le fait de croire que la croissance est la solution à tous les problèmes), alors ils ne doivent pas intervenir sur les prix du marché.
Alors ils ne font que faire semblant de vouloir arranger les choses, comme d'habitude. En fait pour eux, "arranger" ça voudrait (veut?) dire "que çe ne se voit pas trop" et pas "régler le problème", dans ce cas.
Ou alors, qu'ils interviennent et cessent de proner un néo-libéralisme qui ne marche pas, que les faits viennent démentir incessament.

Mais, chose que vous n'avez peut etre pas relevée, il est dit dans la dernière vidéo que cette intervention "serait un retour au moyen age, ou à un regime digne de la corée du Nord", ce qui est un affreux mensonge propagandiste, mais qui passe tout seul, à force de le rabacher. Vivent les préjugés infondés.
Défenseurs du libéralisme, où êtes vous quand la vérité vous éclate à la figure?

Mais chut chut, pas d'idéologie...
Il est dommage que ce gouvernement, impulsé par un président hyperactif, en soit toujours au stade de l'enquête... alors que "60 millions de consommateurs" publie déjà des chiffres édifiant... Un peu à la traîne, non?
Ne passons pas par quatre chemins, le seul moyen d'augmenter le pouvoir d'achat, c'est d'augmenter les salaires. Ce que vantent (ou vendent?) les ministres, ce n'est que de la poudre aux yeux destinée à faire passer la pilule de l'impuissance du gouvernement.
L'homme de la situation le journaliste choisi pour comenter la réunion avec la grande distirbution s'appel Leclerc
coincidence ou humour, on ne sait vraiment plus quoi inventer. Rions gaiment sa ne coùte rien
A écouter également le témoignage d'un fonctionnaire de la DGCCRF (Pierre) ce soir sur Europe1 (26/02 19h45 environ). Un témoignage de l'intérieur.
Votre façon de présenter les choses est elle-même un peu fausse : les 3 extraits de France 2 proviennent du même journal ; ils ont donc donné une information complète dans la même émission, et la seule chose qu'on peut leur reprocher est de ne pas avoir souligné plus clairement le fait qu'ils illustraient leur reportage avec des images d'archives.
En revanche, le reportage de TF1 me semble beaucoup plus éloigné de la vérité, car le commentateur utilise le présent pour affirmer la présence d'inspecteurs dans les supermarchés, et son propos est souligné par les images d'archives, ce qui fait implicitement croire au spectateur que ces images ont été filmées le jour du reportage.

Autre question que m'a inspiré cet article : comment se fait-il que les médias les plus impartiaux (semble-t-il) sont justement ceux qui sont publics : France 2 qui ressort souvent comme étant la seule chaîne à avoir abordé les sujets "sensibles" dans ses JT, et 60 millions de consommateurs qui sort cette enquête, à un moment pas forcément opportun pour le gouvernement...?
En fait avec la gauche au pouvoir, les pauvres profitent du système.
Avec la droite, c'est les riches qui profitent du système, ils sont moins nombreux, mais ils prennent beaucoup plus !
Toujours plus bas toujours plus bas !!!!, pourquoi pas augmenter sérieusement les salaires, comment s'y est pris notre président pour préserver son pouvoir d'achat ??!!!

Madame Parisot n'aurait pas quelques intérêts à ce que s'ouvrent des hard discunt, l'on nous propose toujours ce qui se passe dans leurs autres Pays, quand est il exactement de la grande distribution dans ces Pays??.

La France détient le record du Monde de m² de grandes surfaces par habitants, voila un record qu'il nous faut préserver, mieux améliorer, pour le bonheur financier de qui ?? !!!!
Même France Culture à 12h30 reprenait l'info brute, affirmant que la DGCCRF était au travail dans les centrales d'achat dès ce matin. La modération dans le commentaire suivait, expliquant que la DGCCRF ferait un constat que les consommateurs seraient informés, mais que ça ne changerait fondamentalement rien au problème. En fait, la fin du sujet reprenait une proposition de.... Laurence Parisot, proposant... de libéraliser plus le marché, c'est à dire permettre à plus de supermarchés d'ouvrir... & en particulier les hard discount....
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.