47
Commentaires

Fillon pulvérise le record de durée de la réponse-guimauve

Quand le Premier ministre parle, ses intervieweurs se taisent. François Fillon était l'invité de Jean-Michel Aphatie et d'Alain Duhamel, ce matin, sur RTL. Pour "l'évènement politique de la semaine", le format habituel de la chronique d'Aphatie avait été modifié : un intervieweur supplémentaire (Alain Duhamel), et au lieu des sept à huit minutes habituelles, seize (longues) minutes d'interview. Le Premier ministre a parfois tenu un véritable discours, face, notamment à un Aphatie que l'on a connu plus pugnace. Et ce ne sont pas seulement nos impressions : c'est notre chronométrage scien-ti-fique qui le dit.

Derniers commentaires

Ah bon ??? L'oracle Apathie de Canal + n'est pas en service commandé ?
Rappelez vous cette affirmation lorsqu'il faisait face à JF Kahn sur Canal + .
Comment expliquer ces attaques incessantes contre les politiques de gauche
et un tout autre traitement lorsque le premier sinistre s'exprime ??
Apathie est un collabo voilà tout (qui ne pourra être tondu à la libération
vu l'aérodrome à mouche que son crâne représente) !!!
Une véritable hécatombe dans les familles des membres du gouvernement...

Incroyable !

***
Merci pour cet excellent article. Exactement ce que j'attends d'@si et pourquoi je m'y suis abonné.
Voyez le blog de JM Aphatie ce jour là : il y dit que "nonobstant" est le mot le plus con de la langue française !!!!
Ca va faire plaisir à Yves Calvi dont c'est le titre de l'émission sur France Inter !!
Je ne sais pas s'il y a un partie pris de la part d'@si ou si Apathie ne tape que sur la gauche car d'un côté il y a Fillon qui peut parler et de l'autre deux personnalités de la gauche qui se font étriller.

Quelqu'un pourrait-il me renseigner ?
bravo Lullushu, belle nalyse.

ai voté
Moi je vois deux problèmes dans cette histoire récurrente, de la critique du journaliste de cour.

Ce journaliste là, de cour, visant à se débarasser de toutes attaques sur sa déontologie, use des mêmes procédés rhétoriques que les politiques qui nous mentent éhontément à longueur de journée. Soit le retournement de culpabilité, et donc la caution morale avec lui, clé du jeu médiatique. Ce qui fait des discours ultra rodés, paraissant souvent inattaquable sans passer par la diffamation.

Or le deuxième problème, c'est que les mêmes personnes qui auraient la capacité de recadrer ces pros de la mauvaise foi (certains rares journalistes bien intentionnés, dont j'ose croire, ceux d'asi) n'ont pas le niveau.

Ils n'ont pas le niveau, car ils ne comprennent pas que leurs constatations ne servent (presque à rien), que nous autres (auditeurs, lecteurs, télespectateurs, bref l'opinion publique) pour la plupart savons que l'on se moque de nous, et leurs articles ne font que nous confirmer ce que l'on ressent déjà. Et que ce qu'on attends d'eux, (peut être est ce trop?) c'est qu'ils soient solides, que leur discours soit solide, pensé réfléchi, préparé, travailler, avec une idée en tête : la réponse officielle bien prévisible des incriminés.

Dans ce cas précis, pour être clair, ce qui est remarqué (et donc reproché) est infiniment douteux, car on ne mesure pas la pertinence de questions à la durée du temps de parole. Que le premier Aphatie de mauvaise foi connaît par coeur l'argument rhétorique de base qui consiste à s'insurger d'un tel procédé quasi stalinien (souvenons nous, plus c'est gros plus ça passe).
Ainsi ce genre de remarque qui paraît révélateur, est caduque, ne sert à rien, pire il permettra à grands coups d'indignation de la part des "victimes"(Aphatie) de prouver à tous, l'esprit complotiste, et le manque de sérieux de tous ces journalistes internet rebelles.

Et c'est ainsi concernant tous les mensonges, paroles officielles, langue de bois des politiques, qui toujours se sortent des pires abus de cette manière, sans que jamais quelqu'un ne puisse leur causer quelconque tort médiatique.

Une perle dans ce genre là ce matin, Jean Sarkozy interviewé dans 20minutes ou métro (je sais il ne fallait pas s'attendre à du grand journalisme). Il lui est demandé s'il n'a pas la sensation que son nom facilite les choses. Après une justification de la légitimité de sa candidature (il est soutenu par 44 élus, eux mêmes représentant légitime de millions de français, bla bla bla, discours officiel, qui pour le contrer nous oblige à remettre en cause les institutions et l'honnêteté des élus en général, très difficile), il répond à cette question, et nous dit que justement non, c'est son nom qui lui apporte de plus grandes difficultés encore.

Voyez-vous? Comme tous les autres, de son point faible il en fait un point fort. D'une attaque légitime il se place en victime, et redéfinit cette attaque comme une calomnie une chasse à l'homme (voir ce qu'en fait Frédéric Mittérrand aussi). Ainsi médiatiquement il en sort encore plus fort, il a raison, car vous les journalistes, leur permettez par votre faible niveau en rhétorique (comparé à eux), d'avoir raison.

J'en appelle à Daniel Schneidermann et toute son équipe (et les journalistes bien intentionnés) : musclez votre discours, soyez inattaquables, irréprochables, que ce soit dans la forme autant que dans le fond. Autrement vous servez ceux que vous critiquer, autant s'abstenir.
Prendre la parole longuement occulte le fait que la taxe professionnelle va être transférée des entreprises vers le particulier via les impôts locaux et foncier....
Sortez vos porte-monnaies !
Suis-je la seule à ne jamais rien comprendre à ce que dit Aphatie ?

Je n'écoute plus RTL depuis que ... l'émission de Bouvard est supposée être ce qui se fait de mieux en matière de radio. Ça fait donc un bail ! Je n'ai jamais écouté Europe 1. J'écoute France Inter de temps à autre, mais surtout j'écoute France Culture ! Na !

Qu'ils continuent de se rouler des patins au micro : je m'en fous !!! J'attends 2017.

Finalement, je vais peut-être, moi qui ne sait pas ce que veut dire ce verbe, vous admirer. Remettre cent fois comme ça son ouvrage sur le métier ... pour rien ! Bon, vous avez peut-être réussi à ouvrir les yeux de quelques personnes qui ne regardent ni n'écoutent plus les infos de la même manière, mais vous n'avez rien réglé. Le problème de la complicité journalistes/politiciens est insoluble. Vous vous tapez la tête contre les murs.

La même chose se reproduira quand on aura un gouvernement de gauche. Du coup on aura ici des tas de gens qui taperont sur le nouveau Président et ses ministres, sauf que ces nouveaux forumeurs (à moins que ce ne soient ceux qui ne s'expriment pas en ce moment) auront plutôt des idées de droite voire d'extrême droite.

Est-ce que ce n'est pas vous qui parliez de quadrature du cercle il n'y a pas si longtemps ?
Heu, j'ai du mal à comprendre.

Vous expliquez en introduction qu'il s'agissait d'une formule spéciale de l'émission qui durait 2 fois plus longtemps. Dans ces conditions, ne peut-on pas imaginer que les journalistes aient laissé plus de temps de réponse du fait du temps allongé de l'interview. La présence de Duhamel peut aussi perturber la technique d'interview d'Aphatie.

Avez vous comparé les temps de réponse de Fillon dans les formules habituelles de l'émission?

Si vous voulez vraiment comparer les choses sérieusement et non pas juste faire le minimum histoire de justifier votre opinion. Vous devrier reprendre toutes les émission ou en tout cas un nombre significatif. Genre 20 invités politiques différents et au moins 3 émissions dans lesquelles ils ont été invité (les même politiques interviennent souvent chez Aphatie). Faîtes tous les calculs et là on pourra commencer à discuter.

Précision : je suis de gauche, je ne suis pas particulièrement fan d'Aphatie et je suis adhérent d'@SI.
Vraiment inintéressant cet Apathie, tellement prévisible dans sa révérence au pouvoir. D'ailleurs je ne parviens plus à le regarder le soir sur Canal.

http://anthropia.blogg.org
Monsieur Fillon n'a même pas besoin de se fatiguer à parler sur Europe.
C'est assez amusant la leçon bien récitée par "Marco" en fin de rubrique de Guy CARLIER :

http://www.europe1.fr/Radio/Videos-podcast/Douche-froide/Un-baume-apaisant-pour-Jean-Sarkozy
oui, hier sur canal +, Apathie avait l'air de regretter que l'on n'ait pas donné le Nobel pour la Paix à Nicolas Sarkozy ; attend-il quelque chose ? car cela m'a étonné.
Apathie a ses têtes, c'est indéniable. On devrait se réjouir que Fillon a eu le temps de s'exprimer à sa guise. C'est pour tous les autres qu'il y a un problème!

Est-ce qu'il existe d'autres moyens de mesurer précisémment la versatilité d'un journaliste autrement que par le temps de parole de son invité?
Ouaip, faudrait qu'on s'étonne ? Là Clomani me donne une idée, ça existe le prix Nobel du journalisme ?
Je vais être hors-propos, comme d'habe mais j'ai été frappée hier soir par la grande envolée sarkozyste d'Apathie (sur Canal) lorsqu'il a évoqué le pourquoi du comment de la longueur de temps depuis laquelle Barack Obama avait été inscrit sur les tablettes du Jury du Nobel pour la Paix ! Mossieur Apathie s'étonne et s'emporte qu'on ait pu donner le Nobel de la Paix et même penser à Obama pendant sa campagne, donc miser sur des promesses de campagne... et dit que Nicolas Sarkozy avait figuré lui aussi sur cette liste.... pour finir sur une grande envolée au sujet du sieur Sarkozy qui, puisqu'il avait tancé Obama pour sa "main tendue à l'Iran" (et vas-y qu'on se reprend encore le discours de N.Y. de Sarko), et puisqu'il avait vraiment une politique étrangère de pointe, méritait peut-être un peu plus le Nobel de la Paix qu'Obama !
En ce qui concerne le Fion du matin, bof... il était en service commandé non ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.