31
Commentaires

Fillette "sauvée des flammes" à Bobigny : les réseaux sociaux rectifient la version policière

Une fillette sauvée d'une voiture en flammes par des CRS? Ce communiqué de la préfecture de police de Paris a été repris sans distance samedi soir par quelques médias, dont Le Parisien et Le Journal du Dimanche. Le "sauvetage" aurait eu lieu pendant une manifestation à Bobigny contre les violences policières. Ce rassemblement, en soutien au jeune Théo hospitalisé après avoir subi l'insertion d'une matraque télescopique dans l'anus lors d'une interpellation, a conduit samedi en fin de journée à des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants. Plusieurs voitures et poubelles ont été incendiées, et une petite fille a bien été extraite d'une voiture. Sauf que plusieurs témoins racontent sur Twitter que ce ne sont pas les CRS qui ont sorti l'enfant, mais un jeune manifestant. Depuis samedi soir, les médias ont multiplié les rectificatifs. Et la préfecture a salué l'action du jeune homme.

Derniers commentaires

A noter que le correctif du Parisien est toujours mensonger. Ce n'est pas un passant, mais un manifestant qui a sorti la gamine.

Mais c'est emmerdant de dire ça, ça va à l'encontre de leur joli story-telling (oui moi aussi je cause englishe) des forces de l'ordre qui font ce qu'elles peuvent face à des manifestants fous de colère et dangereux.
et les voitures bruler , mais par qui ? les militants FN ? ou des flics ?
Bonjour,
C'est étonnant, on passe de [...] au jeune Théo hospitalisé après avoir subi l'insertion d'une matraque télescopique dans l'anus lors d'une interpellation dans le chapeau à Ce dernier souffre d'une blessure à l'anus faisant suite à l'insertion présumée d'une matraque lors d'une interpellation à Aulnay-sous-Bois, le 2 février dernier dans le texte.
Sauf erreur, l'insertion n'est pas présumée, seule l'intention serait discutée (sic)
"Ce communiqué de la préfecture de police de Paris a été repris sans distance samedi soir par quelques médias".

Hé oui ! Deux tendances lourdes d'aujourd'hui :

La propension des forces régaliennes à dire leur "vérité". On a glissé progressivement des petits arrangements avec la vérité aux... contre-vérités !

La propension des médias à faire le perroquet, surtout pour les sujets "sensibles" : manifestations, émeutes, attentats, opex...
"avoir subi l'insertion d'une matraque télescopique dans l'anus lors d'une interpellation, "

Je n'arrive toujours pas à comprendre comment c'est possible ???? Mais que leur est -il donc passé dans le crâne ???
Franchement, je rigole.
Dans cette frénésie de "fact checking" et maintenant d'orthodoxie de la véracité, la vie réelle nous remet en mémoire que tout n'est que points de vue, erreurs, approximation, mauvaise foi et faux semblants.
Bref et en un mot : Illusion
MDR :-D
Le lien vers le communiqué de presse de la préf n'est pas bon.
Il n'y a pas que les "réseaux sociaux" qui ont rectifié la version policière. Dès 19h le samedi 11 février, le site Paris-Luttes publiait un article titré : Le récit mensonger de la préfecture à propos d’une "jeune enfant dans une voiture en feu", à lire ici https://paris-luttes.info/le-recit-mensonger-de-la-7538. Cet article donnait la parole à un témoin des faits. Un témoignage qui n'a donc pas été publié sur les réseaux sociaux, et qui a été diffusé bien avant celui que vous mentionnez sur le Bondy Blog.
Fake news !!!!!!!!

Vite, une gomette rouge !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.