23
Commentaires

"Fertility Day" en Italie : Des slogans qui ne passent pas

"Bouge-toi, n'attends pas la cigogne." Voilà l'un des nombreux slogans proposés par la ministre de la Santé italienne Beatrice Lorenzin pour la campagne pro-natalité, qui doit se conclure le 22 septembre prochain par un "Fertility Day". Une campagne aujourd'hui très critiquée par la gauche laïque (et nettement moins par la droite et la presse catholique).

Derniers commentaires

Les gens n'aiment décidément pas qu'on leur rappelle qu'ils ne peuvent pas tout maîtriser.
Ce serait bien d'arrêter de passer son temps à s'offenser au moindre énoncé.
Charlotte Debest, Le choix d'une vie sans enfant, Presses universitaires de Rennes, 2014

http://pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3598

Choix ultra-minoritaire, certes (5% des couples, en France), mais qui devrait pouvoir faire l'objet de la même promotion étatique : enjeux écologiques et enjeux économiques vont de pair.
Vu que les amis du 1er ministre font parti tout comme lui de l'oligarchie financière c'est sur qu'ils ne se possent pas de questions sur leurs avenirs ou celui de leurs enfants...

Donc pas besoin de propagande ou de slogans abrutissants pour eux !
Promenade le long du lac. Joggeuses et rolleuses en short, T-shirt ou débardeur, peau hâlée offerte à la caresse du soleil d'un été qui se prolonge.
Avant-hier, au Modem, c'était masturbation day.
Qui avait entendu parler de Robert Rochefort avant son exhibition dans ce magasin de bricolage ?
Son geste est-il celui d'un homme en mal de reconnaissance ?
Ou bien, ne disposant pas d'un mètre-ruban, s'est-il servi de sa bite pour mesurer la dimension d'un robinet ou d'une tringle à rideau ?
L'enquête nous l'apprendra très certainement.
C'est marrant. Si on avait dit que c'était une idée de l'imam du coin, au aurait déjà 300 messages à l'heure qu'il est.
Alors que je fais remarquer qu'on leur esssplique, aux madames, que leur anatomie c'est du bien PUBLIC.
Oui, parce que la fertilité des madames, ça se passe beaucoup dans leur ventre...
Du genre 9 mois.
C'est exaspérant...
Pour la ponte des bébés, inspirons-nous des fermes des mille vaches.
Je pense que le problème des Italiens, c'est qu'ils n'ont absolument pas conscience du problème qui va bientôt leur tomber dessus.
Le taux de fécondité par femme de l'UE est de moins d'1,6, ce qui est alarmant, et celui de l'Italie est largement plus bas.
Alors qu'il faut un taux de quasiment 2 pour renouveler les générations.
D'ici quelques années, et déjà, la crise du rapport entre retraités/actifs, par exemple, va se déclencher.
Or, quand j'en discute avec mes amis italiens ou italiens, généralement aussi si ce n'est mieux informés que moi sur la marche du monde, ils me regardent avec de grands yeux et me disent un truc du genre "Mais non ! Il y a plein d'enfants en Italie, plus qu'en France !".

Alors, il y a plein de raisons au fait que les Italiennes ne fassent pas d'enfants : la crise du logement, encore plus aigüe qu'en France, et surtout dans les grandes villes où se fait l'essentiel de l'activité économique, qui fait que les jeunes couples habitent où ils peuvent, et ne veulent pas infliger ça à leurs enfants, le fait que les femmes doivent assurer beaucoup plus que les hommes à leur boulot, et si elles veulent interrompre leur carrière, c'est un suicide professionnel. Et dans le même ordre d'idée, si elles tiennent à avoir des enfants, elles ont tendance à les faire beaucoup plus tard (c'est une tendance générale en Europe et dans le monde de toutes façons) pour être dans une position professionnelle "assise" quand elles ont les enfants, c'est plus sécurisant, forcément.
Seulement, ce qu'elles ignorent, parce que le problème de la fécondité est un tabou, c'est que la durée de fertilité des femmes comme des hommes partout dans le monde, recule de façon dramatique. On ignore pourquoi, mais on en est sûr. Et on sait aussi que plus le premier enfant est conçu tard, plus cette durée de fécondité est courte.

Donc cette campagne s'adresse aux couples qui comptent avoir des enfants malgré tout, et qui vont être confrontés, à l'âge où "ce sera le bon moment familial", à une limitation biologique à laquelle ils ne s'attendaient pas, d'autant plus qu'évidemment, ils sont encore jeunes, nouvelle particularité biologique qui est due à l'allongement de l'espérance de vie et des conditions de vie bien améliorées, et donc de la jeunesse visible. Bien souvent, les femmes sont infertiles des années et des années avant la ménopause, contrairement à ce qu'on croit.

Et cette campagne reprend les slogans idoines pour expliquer tout ça. Avec des plaisanteries adaptées à des couples d'une trentaine d'années, moment crucial où ils sont directement concernés.

Seulement, évidemment, comme la fécondité est un tabou, un secret assez bien gardé, ça a l'air d'être une attaque contre la liberté des femmes, d'autant plus que la faible fécondité est autour de cette problématique : la carrière puis les crèches, les écoles, les garderies, les nourrices, dont le nombre est conçu pour un faible nombre d'enfants, et que les femmes doivent gérer partout, ce qui est décourageant.

Les Italiens feraient mieux de réfléchir à une vraie politique nataliste. Outre résoudre les problèmes de logement, de garderie et d'école, faire comme en France, accepter beaucoup de jeunes d'origine étrangère pour augmenter la natalité. Mais évidemment, comme partout, ça demande du boulot de s'y atteler. Les Allemands ont renoncé depuis longtemps, d'autant plus que grâce à leur dénatalité, ils n'ont pas de problème de logement.
Mais les Russes, en raison de leurs visées expansionnistes nationalistes, y parviennent. Donc ce n'est pas si dur..
le pays souffre d'une natalité négative
??????
Cette campagne est vraiment horrible, tout droit sorti d'une place des femmes digne des années 50.

En plus ça n'est pas écologique. Je suis pour une dépopulation mondiale. Avec la disparition future de certaines îles, on peut bien faire de la place en Europe, la raison voudrait qu'on arrête de renouveler notre population pour pouvoir accueillir les réfugiés climatiques à long terme.
Punaise, lire ça le matin, j'aurais pu me passer du café tellement c'est énervant !
Aux agités qui proclament que le préservatif c'est satan-nique, j'oppose les copains de Jules Romains
.Et notamment le "rut d'Ambert" qui démontre par A+B que la fonction des églises, c'est d'organiser des orgies:
Le rut d'Ambert
les pays ou l'on procrées le plus en Europe ? la France et l'Angleterre (2,1 enfant par femme). Des pays avec des moyens de garde qui permet aux femmes d'avoir une ambition personnelle, de gagner nos vies, ce qui nous donne l'indépendance , et avoir des enfants n'est pas une ambition. Tant que ces pays ne comprendrons pas que les humains ont envie, aussi, d'autres choses que de s'occuper d'enfants (on a le droit d'aimer ça ) , ils auront une natalité déplorable, comme l'Allemagne. Cantonner les femmes au foyer est déprimant, le nombre de femme dans ce cas qui boivent trop d'alcool, est assez effarant et bien caché .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.