80
Commentaires

"Etre un homme après #Metoo", la couv' de l'Obs qui fait mâle

Cette semaine L'Obs, nous gratifie d'un dossier sur le nouveau marronnier du moment, entendez : la "crise de la masculinité". Avec sa Une "Etre un homme après Metoo ?" et sa photo d'un mâle, désoeuvré, prostré seul dans une cuisine, qui a soulevé des réactions d'internautes lassés de voir un mouvement de dénonciation des agressions sexuelles présenté comme une entreprise de victimisation des hommes.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 6 fois

tu t'y connais toi en soutient féministe, évidement que les femmes violé par les migrants sont soutenue tu nous prend pour qui ? Les mecs ou que vous soyez vous etes prêt a vous plaindre et a être violent , tout en vous plaignant ... Bcp de nana n'ar(...)

Approuvé 6 fois

"la dénonciation est quasiment toujours celle du mâle blanc occidental"


Le pouvoir, l'argent et le sexe. Le "mâle blanc occidental" ayant une fâcheuse tendance à se trouver aux places donnant accès à ce tryptique, il sera le plus souvent dénoncé, puis(...)

j'ai plus rien à dire c'est dans les citations des femmes ! n'empêche que si c'est ça qu'on a pu aimer on est bien bonnes ou manquant de grives à se mettre sous la dent.


Et les Blancs comment ils ont réagi quand ils ont fini par comprendre que les Noi(...)

Derniers commentaires

Dingue, cela me rend dingue !


Naïvement, je pensais il y a encore peu, que ma mère, une affranchie du modèle patriarcal et du regard des "autres" n'était pas une des exceptions en 1960.


Mais ... et là-dessus :


Heinh, quoi Le Nouvel Obs. défendrait ironiquement les théories de Riri Zemmour !


Ils sont tombés sur la tête. Puis impliquer Vélasquez pour se justifier : ¡escándalo! 


j'avoue : je me harcèle moi-même, homo sapiens, tous les jours, pour raison garder.


PS Je trouve toutes les femmes de ma génération extraordinaires !  Sauf une ou deux ou trois ... quoique

un dossier sur le nouveau marronnier du moment,


Tout est dit dès la première ligne. 

Il ne vous reste qu'à marronner sur le marronnier.


Ca sent le mois d'août.


[mode petits caractères]marronnier prend deux "n"[fin du mode petits caractères]

Danser nu pour prendre conscience de l'existence de ses couilles... quelle misère !

Les mâles que photographiait Leni Riefenstahl se posaient moins de questions exisentielles.

Le manque d'égalité fait que nous vivons dans une société homosexuel, ou seul  lelein entre mecs est valorisé,  et plus la société et machiste plus les mecs sont lié physiquement et sexuellement .. Dans les pays ou les femmes sont confinés (pays musulman), les mecs se tiennent la mains dans la rue, en France les mecs se sautent dessus , se caressent lorsqu'ils gagnent à un jeux, au foot et rugby ils se pelotent le cul et prennent des douches ensembles, et dire que quand des femmes veulent parler sans mecs, on les en empêche ..  Si le mecs veulent être des mâles, c'est dans l 'altérité avec une femme DE LEUR AGE, de leur maturité, de leur époque culturel , qu'il l'obtiennent , s'ils se murent dans une vision patriarcale , il reste toute leur vie adolescent .. et c'est ininterressant des peres, enfants.. 

Ca fait mal de voir des littéraires , des gens eduqués , qui ont des bac plus 5 .. être aussi bas de gamme que le moindre violeurs venu, être aussi vulgaire que les DSK et leur désirs, et surtout pour les mâles, ne pas s'inquiéter,les  universitaires s'y colle,  Todd  en est a l'étude de cette vision complètement machiste de la société, il a peur pour les mecs. Pour une fois je suis d'accord avec votre vision de l'article de l'obs . Et cette article debile, victimaire, c'est vrai que les violeurs, pedophile ou harceleur ont toujours une raison de faire le mal, sois ça leur est arrivé dans l'enfance (les pauvres, et celles et ceux qui ne reproduisent pas la violence subis enfant ? on nous donne une médaille ? ), ou il ont peur des femmes.. comme si les femmes elles n'avaient pas peur, alors que nous subissons les agressions. Une société inégalitaire est antidémocratique, que les gros gras oligarques, se gavent sur le dos de la population, n'est que la reproduction de nos liens ou les mecs se gavent sur le dos des femmes. Gagner plus qu'une femme pour un même travail, c'est voler aux femmes leur travail, comme les dividendes .. Si nous voulons une société égalitaire, écologique (qui demande de faire des efforts), nous devons changer nos comportements quotidien, et ne pas trouver normale d'utiliser les autres. Dire merci aux femmes, qui créent le monde,l'éduquent, le payent, serait déjà un minimum .. les mecs passent leur temps en représentation, a avoir des médailles, du fric et a se plaindre , comme les bourgeois et leur breloque avec leur dégout des cotisation sociale .. Et partout ce shama se reproduit, jusqu'a arracher le clitoris des petites filles dans énormément de pays.. Au moins là les mecs sont frères réellement. 

j'ai plus rien à dire c'est dans les citations des femmes ! n'empêche que si c'est ça qu'on a pu aimer on est bien bonnes ou manquant de grives à se mettre sous la dent.


Et les Blancs comment ils ont réagi quand ils ont fini par comprendre que les Noirs, Jaunes, Rouges; Verts pouvaient être aussi intelligents qu'eux ? certes il y en a un tas qui se croient encore supérieurs ! Tout comme certains hommes… 


Trump règne et a été élu : il orne les deux sortes à lui tout seul : les Blancs et les Hommes "supérieurs" on voit où ça

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Puisque je ne trouve pas comment signaler une faute autrement, je le mets dans le forum. 

"Pas proprement un travail sur "la crise de la masculinité", pourtant le travail à taper dans l'oeil de L'Obs. "

C'est sympa d'aider les journalistes à faire leur travail en corrigeant leurs fautes d'orthographe. Encore faut-il qu'elles existent...

Excusez moi, je ne comprends ni le fond ni la forme de votre message.

"le travail à taper dans l'oeil de L'Obs."


Je peux aussi mettre la correction, mais ce serait sûrement vous faire offense...

Si vous êtes sur un ordinateur, il vous suffit de surligner le texte comportant la faute, puis que cliquer sur l'icone signifiant la correction (c'est le A avec le petit check ✔️)

Wahou mais c'est nouveau cette fonctionnalité ! Je découvre.

Je note pour une prochaine fois (s'il y en a).

Peut-être pouvez-vous effacer mon message initial. Inutile de pointer une malheureuse faute d'inattention.

Vola, où cela avait-il été dit ?

"nouveau marronier " J'ai essayé, ça n'a pas marché; marronnier s'écrit avec deux n

Nul part, je crois.

???

de plus, on écrit "nulle part"

Merci pour la correction !

Je plussoie. Je dois être un vieux con Robert...mais, je préfère, parfois, me taire pour échapper au pathétique...se cantonner au correcteur orthographique, s'y abandonne c'est se défaire de sa Liberté et de s'en remettre pieds et poings liés à une "autorité" qui vous dépasse. Orwell!!  Il disait quoi La Boétie. Ah, Etienne, Etienne!!

Je m'excuse pour cette faute bien indépendante de ma volonté, mais bien dépendante de mes errances orthographiques et grammaticales.

s'y abandonne


Ouuuuhh !!!

s'y abandonner....on parle de relecture, d'édit....facile Oblivion, facile. Mes amitiés occitanes,. Si, si j'y tiens. 

Disons que, n’ayant pas apprécié que stadja se fasse corriger, j’ai souhaité démontrer que nul n’est parfait. C’est tombé sur vous. :)

Orwell! Celui d'"Animal farm" où il décrit un  processus conduisant à la servitude volontaire . Mais l'orthographe n'est pas une fin en soi. Sa formalisation (peut-être excessive) a été un élément de la libération de l'expression écrite.  Wittgenstein cite à ce propos le fait que jouer aux échecs nécessite d'en connaître les règles. La stratégie de jeu n'en est que plus libre. Nous appliquons spontanément pour vivre en société beaucoup de règles apprises inconsciemment comme celles du langage. Y-a-t-il vraiment un  texte compréhensible sans une orthographe suffisamment règlementée?  Reste malheureusement qu'un texte correctement orthographié peut être totalement incompréhensible.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.