131
Commentaires

Etrange : la presse française évite d'appeler Breivik un "terroriste"

Les mots ne manquent pas pour qualifier l'horreur du double attentat qui a fait 76 morts en Norvège, vendredi 22 juillet. "Massacre", "tuerie", "carnage", peut-on lire dans les journaux ces derniers jours. Mais qu'en est-il de leur auteur, Anders Behring Breivik, un Norvégien de 32 ans décrit comme un "fondamentaliste chrétien" proche de l'extrême-droite? Malgré la violence et la motivation politique de ses actes, la plupart des titres français peinent à le qualifier de "terroriste".

Derniers commentaires

Sa vision du monde était plutôt peuplé par les Eddas, le crépuscule des dieux, une vision archaïque et belliciste de l' identité scandinave avec une dimension ségrégationiste assez évidente
Pourquoi de nombreux médias ont-ils présenté Breivik comme non- antisémite et pro-sioniste alors que sa thèse est que les nazis auraient dûs expulser les Juifs vers la Palestine et que les Américains devraient faire de même avec leurs juifs? Cela ne ressemble en rien à du sionisme mais plutôt à du néo-nazisme.Il n' était pas non plus pour l' élimination de l' Islam mais pour l' expulsion masssive des musulmans vers les terres d' Islam, ce qui rejoint la théorie de Ben Laden.
Vive la langue française! Et les débats interminables de sémantique qu'elle suscite.
Et j'ai assez envie de participer à la cacophonie @sinautique en y ajoutant mon piaillement personnel.

Terrorisme/terroriste. Qu'en dit notre ami Robert, le gros vert, celui d'Alain Rey? Les mots terrorisme et terroriste "s'appliquent aujourd'hui à l'emploi sysématique de mesures violentes dans un but politique (1876, répandu vers 1920) et, très couramment, à des actes de violence exécutés pour créer un climat d'insécurité". L'usage fait que pour ceux qui ne font pas une interprétation politique de l'action de Breivik, le terme de terrorisme ne peut pas s'appliquer. On comprend aussi l'hésitation de journalistes à utiliser le mot terroriste tant qu'ils écrivent dans l'ignorance des motivations des actes en cause, puisque c'est bien le but de l'action, non sa mise en oeuvre, qui permet de la qualifier comme telle. Pouquoi l'embrigadement d'un individu dans un groupe déterminé serait-il nécessaire pour qualifier ses actes de terorristes? Je ne vois pas d'argument solide. Un collègue @sinaute développe l'hypothèse de la nécessaire stratégie. Et stratégie il y a, de toute évidence. La stratégie à un but politique précis d'ailleurs. Cette stratégie est développée dans le texte a été publiée en ligne par Breivik. D'où l'inévitable qualification d'acte de terrorisme.

Folie/tueur fou. J'en ai lu des réactions compassionnelles bien normalement suscitées par le massacre d'Utoeya. Mais la compassion n'était pas l'émotion qui motivait Breivik. Et ce faux syllogisme répété à l'envi: un homme sain d'esprit ne peut pas massacrer des innocents, hors Breivik a massacré des innocents, donc Breivik est fou". Remplacez fou par chrétien et vous rupertmurdochiserez l'affaire, comme nous l'a montré @si. Et contre toute évidence, puisque le massacre est prémédité de longue date, il fait suite à un attentat à la bombe et il est commis avec la froideur nourrie par une conviction politique très clairement détaillée dans un manifeste. Cela n'est pas nouveau et au passage très éloigné de la tuerie de Columbine qui, elle, n'est pas un acte de terrorisme. L'acte semble dément mais l'acteur ne l'est pas. Ce point est capital pour la qualification juridique de l'acte, cela est peu souligné. L'hypothèse d'une qualification de crime contre l'humanité nous rappelle justement que l'histoire regorge de criminels de masse agissant en pleine conscience.

Chrétien. Il est étonnant de ne pas lire plus de réactions sur la velléité prophétique de l'action meurtrière de Breivik. Il est trop intelligent pour avoir envisagé de supprimer la sociale démocrate norvégienne - les "marxistes". Ce qu'il souhaitait, en revanche, c'est attirer l'attention par un acte abominable pour diffuser son manifeste. Il pensait ne pas survivre au massacre mais ne s'est pas suicidé et n'a pas non plus été abattu. Sans doute rêvait-il de devenir le martyr de sa cause et, en ce sens, il est imprégné par la martyrologie de certains croyants. Un internaute a écrit sur je ne sais quel site quelque chose comme "si les chrétiens s'y mettent aussi, on va bientôt retourner au Moyen Age".

Extrême droite. Les idées de Breivik ne sont pas celles de l'Extrême droite de grand-papa, celle de la croix gammée, ce qui suscite un grand malaise chez certains. On associe généralement des actes de terrorisme à une idéologie extrêmiste. Hors, les idées défendues par le terroriste sont globalement partagées par un très grand nombre d'Européens qui se disent "de droite" mais surement pas extrêmistes. On comprend le malasie et leurs réactions visant à rejeter toute assimilation - avec quelques nuances soulignées plus haut. Et pourtant, cela fait bien longtemps que même les groupuscules d'Extrême droite ont banni les termes de race, antisémitisme, etc. pour mettre en avant l'immiscibilité des cultures entre elles, surtout celle de la culture musulmane dans la culture chrétienne ou encore dans la démocratie. Ce discours basé sur la ségrégation tantôt culturelle, tantôt ethnique, tantôt religieuse, tout cela étant amalgamé dans un triste fatras idéologique, semble avoir inspiré ces mouvements soi-disants populistes de droite, qu'ils en soient conscients ou non. Breivik souhaite être le bras armé de cette "nouvelle" Extrême droite proprette tout en l'éclaboussant avec du sang. Difficile de rester propre après cela.

Bonjour aux @sinautes.
Attentat à la bombe et fusillade en terre norvégienne
Rappel des faits : Oslo, 15h20, le 22 juillet. Une bombe explose, faisant au moins sept morts et de nombreux blessés.

.

Ile d'Utoya, 16h50. Un individu ouvre le feu sur des personnes qui participent à l'université d'été des jeunes du parti travailliste norvégien. Le bilan de la tuerie est de 68 morts et de nombreux blessés.

.
Proche des thèses d'extrême droite et très critique à l'égard du multiculturalisme de la société norvégienne, arrêté, Anders Behring Breivik, 32 ans, reconnaît être l'auteur des deux attaques.

.

__________________________





Quand la fiction dépasse de loin la réalité...

.

Le foulard d'une jeune femme musulmane, musulmane et majeure, devient alors le foulard de toutes les femmes asservies par une religion archaïque qui menace toutes les autres religions et toutes les autres femmes...

.

Des problèmes de cohabitation et d'adaptation, de densité et de mixité offrant le prétexte à un constat d'échec irréversible auprès d'une population jugée hostile et inassimilable...

.

Et enfin... le fanatisme chez quelques uns devient le fanatisme de tout un peuple bouc émissaire... à l'ombre d'une exploitation politique et idéologique des peurs, des drames et des injustices.

.

***



Désormais, les auteurs hyper-médiatisés de jugements à l'emporte-pièce à l'encontre d'une minorité et d'une religion - toujours la même -, que d'aucuns voudraient tenir responsables de tous les maux de la société et de la terre...

.

Ces acteurs de la diversion, volontaires ou imbéciles utiles, n'auront qu'à bien se tenir ; et pas seulement du côté de la dite extrême droite : loin s'en faut.

.

Quant à ceux qui parlent déjà de crime contre l'humanité - jugement réservé aux vainqueurs, et alors que notre défaite semble jour après jour se confirmer -, si l'émotion (ou la recherche du grandiloquent et du sensationnalisme ?) est le pire des mensonges quand il s'agit de saisir une vérité, elle permet aussi de noyer jusqu'au déluge d'une bêtise et d'une ignorance qui risquent de nous emporter tous, la raison, corps et biens.

.

Et l'on sera tentés d'ajouter : Pardonnez-leur... ils ne savent pas ce qu'ils font.



_______________________



Le plus souvent agneaux manipulables à souhait, à la fois poignard et blessure...



A la lumière de tous ces loups d'un jour restés cruellement indifférents à l'opinion du monde...



Du délire à la démence...



.

Personne de sérieux et d'honnête ne pourra faire l'économie d'une prise de conscience qui aura pour cible : la dépossession...

.

Dans un monde sans amplitude qui semble faire chaque jour table rase du passé et qui ne propose aucune direction.

.

Un monde pour quelques "happy few" : New York, London, Paris, Miami... demain Shanghai et New Delhi avec le même aplomb...

.

Précisément ceux qui n'ont de cesse de nous donner des leçons de mondialisation comportementale citoyenne, et alors que ce qui nous sauve est ce qui est près de nous.

.

Nous sommes donc libres mais prévenus : en cas de naufrage, on ne pourra compter que sur soi.

.

***




Qu'il soit permis ici de rappeler que la mort n'éteint rien ; bien au contraire : elle éclaire tout..

Aussi... ne vous arrêtez jamais à la mort ! Et même si le nombre sanctifie... continuez de scruter et de peser... la déshérence !
Petite remarque médiatique sur ce "cher" Breivik:

L'ensemble des photos de la presse sont issues de son texte fleuve (dernière page). C'est donc le terroriste qui à choisi et mis en scène sa propre image: on est très loin de l'image de DSK pour la perp walk. Vous le trouvez pas belle gueule; notre terroriste norvégien ?

Ma deuxième question:

Vu que les photos sont de Breivik, les média doivent-ils lui verser des royalties ou même ont-ils le droits des utilisé ??
Je trouve amusant que le Nouvel Obs mette en avant un post critiquant l’utilisation du terme "chrétien" (http://leplus.nouvelobs.com/contribution/176762;drame-a-oslo-l-uvre-d-un-fondamentaliste-chretien-non.html), lequel s'appuie sur un site défendant des thèses proches du manifeste.
Dans cet article, le figaro reprend de larges parties du fameux "manifeste" de Breivik. Où l'ont-ils obtenu ? On parle de plus de mille destinataires dans toute l'Europe : un journaliste ou chroniqueur célèbre du figaro faisait-il partie de ces destinataires ?
D'ailleurs, sait-on qui a reçu ce "manifeste" ? C'est une information qui me semble intéressante et qui pourrait révéler pas mal de choses sur les idées qui ont inspiré ce type et ceux qui les portent...
Il me semble que ce qu'on appelle un terroriste fait partie d'un mouvement, d'une démarche collective et structurée ; et qu'on est plus enclin à voir de la folie dans le geste d'un individu isolé. Reste à s'entendre sur ce qu'on appelle folie - en quoi une démarche collective est-elle plus sensée qu'une démarche individuelle, quand il s'agit de massacrer des foules ? A l'époque où le GIA sévissait en Algérie, je me souviens avoir lu un article dont l'auteur s'interrogeait sur le fait qu'on (les médias) posait rarement la question de la dimension pathologique des actes terroristes. Comme si leur caractère collectif leur donnait un sens. Et certes, le phénomène du groupe, bien obligé de s'organiser autour d'une logique commune et justificatrice, peut donner l'apparence de la raison à une démarche folle.
Derrière tout cela, bien sûr, il faudrait préciser la ligne de partage entre terrorisme et résistance. Le vocabulaire dépend souvent du camp où l'on se trouve et de la propagande qu'on souhaite répandre. Ainsi la victoire de 1945 a transformé les terroristes français traqués par l'Allemagne nazie en résistants héros de la patrie. En l'occurrence, il me semble que l'action des "terroristes" ne consistait pas à terroriser la population française, mais à s'en prendre à l'occupant, de façon précise et ciblée. C'est sous cet angle-là que je tente de distinguer les deux termes. La lutte armée est parfois nécessaire, encore faut-il qu'elle ne se trompe pas de cible et ne transforme pas les peuples en chair à bombes.
Vous avez raison de remarquer et de signaler le traitement de l'affaire et du non usage du mot "terroriste"
Pour le coup, autant je m'insurgeais quand le mot et le concept devenaient un fourre tout pratique pour la propagande NeoConne, autant pour le coup je trouve normal de ne pas l'utiliser. :-)
Beaucoup de JT et de médias le qualifient de "tueur fou" (par exemple le 2e JT de Julian Bugier - qui est un connard) ce qui est assez stupéfiant. Non, il a écrit un gros pavé, a organisé patiemment quelque chose de très complexe, pour réaliser une action politique terroriste : je ne pense pas que ce soit de la folie au sens clinique, de la démence... il est raciste, il est anti-musulmans, anti-immigration, anti-marxiste ; comme un bon nombre de personnes de notre pays ; comme un bon nombre de discours du FN, et de l'UMP, et de notre Président...
Je suis de plus en plus stupéfait de voir ce que nos médias se permettent : beaucoup reprennent ses arguments en les citant, sans s'en départir, mais faisaient-ils de même après le 11 septembre ? Après les attentats de Madrid, de Londres ?
Breivik a le droit à du "présumé" partout alors qu'il a été arrêté en flagrant délit, pris en photo, a avoué... est-ce que Ben Laden est resté "présumé" ? Est-ce que vous vous souvenez du "bagagiste de Roissy" incriminé en Une alors que c'était n'importe quoi, et que les excuses, quand elles ont eu lieu, sont survenues en page 15 ? Est-ce que vous vous rappelez des accusés de Tarnac, et de la façon dont ils ont été oubliés ensuite ? Voilà, une telle surveillance sur "l'extrême-gauche" et toujours si peu sur l'extrême-droite, qui endoctrine ses enfants, s'entraîne à l'arme à feu et à l'arme blanche à Bordeaux, à Lyon, en Bretagne... notamment pour tuer du musulman !

Cependant, c'est pire aux États-Unis, où les réactions incriminant "les islamistes" ou "al-Quaïda" immédiatement après l'attentat ont été plus vives, plus tranchées, plus nombreuses qu'en France ; et où après que l'identité du terroriste eut été clairement établie, certains ont estimé qu'il "faisait du al-Quaïda" ou que "c'était plausible que ce soit al-Quaïda", ou qu'il était possible que ce soient des musulmans déguisés... Voir par exemple cette vidéo du Colbert Report qui reprend quelques pépites de vomi.

Quant à la thématique des jeux en ligne, je suis plus stupéfait encore que des journalistes et de prétendus "experts" tombent, après l'action, et après les aveux, dans le piège que pratiquait Breivik de son vivant. Il a clairement dit qu'il prétendait jouer à des jeux comme WoW afin d'avoir un alibi au fait qu'il restait longtemps seul, qu'il était peu joignable, et qu'il ne sortait pas souvent de chez lui. Déduire de son compte Facebook sa vie réelle est plus que surprenant. D'autre part j'ai un grand nombre d'amis qui jouent à WoW et ils sont en moyenne beaucoup moins violents que ceux qui, comme moi, passent le temps qu'eux jouent à suivre l'actualité... honnêtement, ça énerve, ça met sous pression, ça pousse à l'action. Et Breivik, de l'autre côté du spectre politique, a dû être chauffé à blanc plutôt par les éditocrates de chez lui que par WoW, où les marxistes multiculturalistes sont rarement mentionnés !

De même, beaucoup de journaux ont parlé d'attentes de "sécurité" de la part des Norvégiens, d'une demande pressante, etc., alors que le Premier Ministre et le Maire d'Oslo ont tous deux fait de très beaux et généreux discours sur la nécessité d'une plus grande ouverture, de plus de transparence et de démocratie !!! Comment peut-on à ce point, et impunément, inverser la réalité ? Tout ce qui va à l'inverse du story-telling est jeté ou retourné.

Mais bon, de mon coin de Twitter et de forums, je ne peux même pas opposer un démenti aux abrutis des jités.
PS : par ailleurs, pour corriger un autre vite dit (mais c'est le Figaro.fr qui s'est trompé en premier)

Le Unabomber est moins meurtrier que ce qui est écrit ("il a tué une vingtaine de personnes"), puisque, sur 16 bombes envoyées, il a tué 3 personnes (ce qui est déjà beaucoup) et blessé 23.
Bon, commentaire enthousiaste sur le "Vite dit" à propos des Anonymous (que j'aurais voulu mettre sur les commentaires du Figaro, où de toute évidence ils n'ont rien compris, mais bon) :

...Les Anonymous sont géniaux sur ce coup-là !

Les motifs avoués de Breivik sont d'éveiller les "consciences" de son camp et de montrer un exemple pour lancer une guerre de reconquista européenne à venir.

Fantasmes qui n'ont aucune chance de prendre en règle générale, mais exemple qui peut s'avérer complètement délétère dans l'univers de la fachosphère en ligne, où nombre d'aigris isolés sont susceptibles de se plonger dans ses pensées et de tenter de suivre son exemple. D'autant plus qu'en plus d'appeler à la haine, son manifeste semble reprendre la préparation de son action et donner des conseils pour la mise en place d'autres actions de ce type, du style "prétendez que vous êtes addict à World of Warcraft pour que vos proches ne se demandent pas ce que vous faites toutes ces journées enfermé chez vous", puisque c'est celui qu'on a le plus entendu.

Seulement voilà !
Si la plupart des versions du manifeste que l'on trouve sont piratées par les Anonymous, et surtout, si les types désirant s'abreuver de la sagesse et de l'expérience de tueur de Breivik se découvrent tout à fait incapables de faire la différence entre ses propres délires paranoïaques à lui et les exagérations "pour le lol" des pirates d'Anonymous, alors son message est complètement subverti !

L'exemple qu'il a voulu donner en s'embêtant à pondre un manifeste de 1500 pages est fichu en l'air !

Et surtout, (surtout !) il est beaucoup moins facile pour ceux qui sont susceptible de tenter de suivre son exemple de savoir exactement ce qu'il en est.

C'est brillant, c'est ce qui pourrait être fait de plus efficace pour contrer l'aura qui peut naître autour de lui dans certains milieux (il suffit de voir quel est le traitement médiatique des serial killers au Etats-Unis pour savoir de quoi je parle).

On voit qu'il ont la pratique d'Internet ces gars-là...
Résumer à "sale con" le profil de cet assassin n'est certes pas satisfaisant mais c'est ce qui, à cette heure, me semble le plus proche de la réalité...
Je ne vois pas pourquoi ce norvégien serait qualifier de terroriste !!! Avant de soupçonner la mauvaise foi des médias français qui n'admettrait le terme de terroriste qu'en la personne du méchant islamiste, il faudrait que vous vous demandiez pourquoi vous faîtes cette lecture. Car moi, je ne vois que l'acte isolé d'un malade mental et non un acte venant d'une organisation terroriste. Le terrorisme est l'ensemble d'actes de violence commis par une organisation pour créer un climat d'insécurité... dixit larousse. Jusqu'à preuve du contraire un homme seul n'est pas une organisation. Les médias ont donc raison de ne pas parler de terroriste et le fait de sous-entendre qu'ils traite différemment un musulman d'un chrétien n'est que pur procès d'intention de votre part et un manque de rigueur dans le raisonnement.
Autre analyse intéressante chez reflets.info: il s'agit d'un individu isolé, alors que toutes les attaques des terroristes islamistes sont dues à des groupes http://reflets.info/de-lindividu-et-du-groupe/
Marie Drucker, à l'instant sur France 2, demande à son correspondant planté comme un poireau devant la prison d'Oslo :

"Comment Anders Behring Breivik a-t-il passé la nuit ?"

J'attendais qu'elle ajoute : "A-t-il fait son rôt ?" Mais non, elle s'est sobrement arrêtée sur cette intéressante et pertinente question. Peut-être aurait-elle pu demander s'il s'était masturbé, s'est-elle doutée que son journaliste d'élite n'était pas dans les draps... On a eu chaud !

Rhôôôhhh ! Quelle époque épique comme dirait Yolaine de la Bigne !
On peut noter que l'automobile est un véritable moyen de transport pour les terroristes, et que les jeans sont un véritable vêtement pour les violeurs. Quant au grille-pain, c'est un véritable équipement de cuisine pour les criminels en col blanc.

Et si il est extrêmement intéressant de noter que Breivik pratiquait les jeux vidéo — pour un ensemble très large de valeurs pour "intéressant" — il faut aussi rappeler qu'il consommait du café, substance psychoactive dont on sait qu'elle a tendance à énerver!
Lu sur twitter :
WeeZieInc (Walid Zafar)
When a Muslim commits terror, every Muslim in the world somehow shares responsibility. When it's a white Christian, he's always a lone wolf.
Trouvé sur lemonde.fr :

"Dans un manifeste de 1 500 pages mis en ligne, Anders Behring Breivik, l'auteur présumé des deux attaques en Norvège, y livre son obsession de l'islam et sa peur de la féminisation de l'Europe."

Hue,cette peur de la féminisation, on ne la retrouve pas chez Zemmour ?

(Oui, bon, on n'y trouve pas non plus 500 kgs d'engrais et un arsenal. M'enfin, à part que le Z ne va pas faire son Zorro meutrier, c'est un peu le même univers mental...
Je me permet de préciser que votre dernier vite-dit de 11h44 ce jour, sur l'inspiration qu'à eu Unabomber sur Breivik, tire des conclusions très rapide.
D'abord il me semble qu'unabomber a tué 3 personnes et non 20.
Vous dites que ses théories sont antisociales, je vous recommande de lire le manifeste en question vous vous rendrez compte que cet adjectif n'est pas très approprié, vous pouvez dire anti-moderne ou Luddisme si vous voulez sans vous tromper.
Vous faites un rapprochement entre "noirs" chez Kaczynski, et "musulmans" chez Breivik, n'ayant probablement pas lu le premier manifeste, vous faites un amalgame, car me semble-t-il (si je me souviens bien) le raisonnement fait par Kaczynski n'est absolument pas raciste, au contraire.
Quant aux gauchistes mentionné par unabomber il faut comprendre qu'il nuance franchement ce terme là et il l'explique. Moi-même qui suis pourtant de gauche, j'utilise ce terme et ça a son sens pour définir une certaine catégorie de pensée qui se dit de gauche.
Enfin s'il est évident que la méthode employée par Kaczynski est condamnable, jeter un oeil sur le personnage, le rend bien plus complexe que Breivik. S'il est juste de dire que ce dernier a plagié en partie le manifeste d'unabomber, il est incorrect de faire un rapprochement idéologique entre les deux personnages. Car au final les deux manifestes n'ont rien à voir, si unabomber peut faire sens (c'est un génie en mathématique et c'est le style de quelqu'un d'érudit) Breivik est dans une obsession raciste et paranoïaque, et son plagiat du manifeste n'a absolument pas la même vision du monde, on peut même dire qu'elle est crétine et simpliste, ce qu'on ne peut dire, quoiqu'on en pense, de celle de Kaczynski.
j'ai vu sur un site les passage de breivik et les passages de kacynski mis cote a cote il a clairement fait un "recherche/remplace" sur les mots "blacks" vers "muslim" et "leftist" vers "multiculturalist marxist"

comparaison entre breivik et unabomber
@yamine et galvan

On ne parle pas de la même chose, désolé.

Je sais bien que Breivik a écrit un pensum de 1500 pages à fort contenu idéologique et qu'il a un "projet politique".

Non seulement je n'ai pas dit le contraire mais j'ai précisé en quoi consistait la différence:

Breivik ne fait pas partie - jusqu'à preuve du contraire - d'un groupe politique structuré, organisé, ayant commandité ou inspiré son geste dans le but d'en tirer un profit politique.

J'ai précisé que je faisais une distinction entre la motivation politique subjective d'un assassin, et la détermination politique réelle de l'acte terroriste. J'ai insisté sur la notion de stratégie.

J'ai inisisté aussi sur la distinction entre "terrorisme individuel", anarchisant (bonne interview sur la sous-culture américaine du "lone wolf" dans le Monde aujourd'hui), assez difficile à distinguer du trouble de la personnalité paranoïaque, et le réel terrorisme politique.

Je n'ai pas non plus fait de jugement de valeur, et j'avoue ne pas bien comprendre en quoi être un assassin barbare serait moins grave qu'être un terroriste. Il y a plus de noblesse après tout dans le terrorisme que dans le meurtre!

Ceux que j'appelle "naturellement" terroristes, qu'ils soient musulmans ou n'importe quoi d'autres, ne sont pas simplement des gens endoctrinés. On ne se réveille pas un matin poseur de bombes parce qu'on a trop lu les prêches de tel cheikh ou parce qu'on hait les castillans ou les anglicans. Le terroriste n'est pas un fou, parce que son acte, suicidaire ou pas, va objectivement, par ses conséquences, servir les intérêts du groupe auprès duquel il prend ses ordres.

L'illuminé ne se distingue pas du terroriste parce qu'il aurait moins de convictions. Ni parce qu'il aurait des motivations moins réfléchies. Mais parce que son acte n'a pas de sens politique propre. Il n'y a pas de groupe politique prêt à revendiquer, même en son for intérieur, la paternité de cet acte. Il n'y aura pas non plus de groupe politique prêt à condamner jésuitiquement cet acte tout en disant "comprendre" que la situation politique crée objectivement un désespoir qui devait amener cet homme - qui subissait n'en doutons pas la violence de la société et de la mondialisation - ou un autre à franchir un degré dans la violence. Bref, il n'y aura pas de groupe politique apte à transformer cette violence meurtrière en énergie politique, de quelque manière que ce soit.

C'est ça et rien d'autre, pas en tous cas "les medias" ou mon "confort" qui me poussent à faire cette distinction. Encore dois-je préciser que peut-être le terme "terroriste" doit-il sémantiquement s'appliquer à breivik. Je dis juste que dans ce cas, c'est dans un sens différent du terrorsime d'al Qaida, ou de l'ETA. Et si on veut comprendre un évènement, plutôt que de le ramener à ce qu'on connait déjà (ce qui est la marque du vrai confort intellectuel et de la vraie soumission à la paresse médiatique, au passage), il me parait plus pertinent de comprendre sa singularité.
Bonjour,

D'autres pistes que le racisme antimusulman sont possibles pour expliquer cette différence de traitement sémantique.

Ainsi, personne n'hésite à qualifier de terroristes les attentats d'ETA, ou du FLNC, ou de l'IRA à l'époque, qui ne sont pourtant pas des groupes musulmans.

En revanche, précisément, ce sont des groupes. Ce qui permet de qualifier une tuerie meurtrière d'acte terroriste ce n'est pas seulement la motivation subjectivement politique de son auteur, mais le fait que cet acte s'inscrive dans la stratégie politique d'un groupe structuré.

Le terrorisme "individuel", anarchisant, de certaines extrêmes droites, ou des années de plomb à l'italienne, est plus difficile à appréhender je pense.

Quand je vois un terroriste djihadiste, quoi que son acte barbare m'inspire, je ne vois pas en lui un meurtrier, un assassin pulsionnel dont la motivation profonde est la soif de sang. Je vois un individu, endoctriné sans doute, qui applique une stratégie cohérente et rationnelle décidée par un commandement structuré et organisé, qui dispose des moyens de retirer un intérêt des conséquences de son acte.
Quand je vois Breivik, ou Unabomber, je ne vois pas ça. Je vois un individu isolé, moins endoctriné qu'intoxiqué par lui-même, moins soucieux des conséquences politiques de son acte que d'assouvir un besoin pulsionnel de meurtre.
En Norvège, par contre le terme de "terror" est à la une des journaux.
Le fait que ce qui était visé est un parti politique et en particulier à sa "jeunesse" est très important ici (en Norvège)

La différence de traitement de l'information entre la Norvège et la France est significative sur ce côté politique.
Behring Breivik est même l'archétype du terroriste actuel, cf. un rapport d'Interpol, qui rappelle que seulement 5% des terroristes sont islamistes, les 95% autres sont des membres d'extrême-droite ou d'extrême-gauche. Mais quand ils sont sur les rails, les médias ont du mal à rétro-pédaler.

Par exemple, lundi matin, incroyable, inimaginable, sur France Cul, on a droit à une longue interview sur Al-Quaïda et les autres.
Idem sur France 2, un téléfilm de l'après-midi sur un terroriste turc, enfin j'ai cru comprendre.

Comme si tous ces gens devaient renoncer à l'idéal de terroriste, l'ashashin, et qu'ils n'y renonçaient pas.

Et c'est vrai que c'est dur, un chrétien (même pas un adepte du Walala), un étudiant d'école de commerce, beau comme un gendre idéal, sachant même écrire 1500 pages, d'une redoutable efficacité dans son projet longuement préparé. C'est comme si le modèle du jeune selon Sarkozy, vous savez celui qui doit savoir faire du commerce, parler anglais, être chrétien, mince et adaptable à la mondialisation, leur pétait dans les mains : le meilleur d'entre eux qui révèle ce qui se passe quand on macère trop longtemps dans l'anti-islamisme primaire, dans la chasse aux roms et aux enfants d'immigrés, dans le regret des vraies valeurs et dans l'anti-soixante-huitardisme.

CQFD.

http://anthropia.blogg.org
Ben malheureusement quand on regarde les commentaires dans les différents sites d'info en ligne sous les articles concernant la tuerie, on voit que ceux qui penchaient déjà très fort vers l'extrême droite et l'islamophobie trouvent des ressources inattendues pour renverser la culpabilité. Loi de remettre en question leurs idées, ça ne fait que les conforter.
C'est la bien-pensance et l'islamogauchisme les responsables vous voyez ? Si on avait des gouvernements conscients des vrais enjeux (interdire l'islam, foutre dehors les immigrés en général et les musulmans en particulier), Breivik n'aurait pas eu à massacrer des ados norvégiens (bon ils étaient de gauche mais c'était des bons aryens quand même). C'est une victime.

Ou alors autre méthode, les partis d'extrême droite (et les UMP les plus proches du FN) insistent lourdement sur la folie du gars et occultent totalement les raisons politiques qu'il invoque (1500 pages argumentés quand même), Voire même on est parti pour accuser les jeux vidéo (comme dit plus haut, heureusement qu'il écoutait pas de métal, sinon ça aurait été la faute de la musique).

Tout pour ne pas dire que le climat de xénophobie libérée et d'islamophobie triomphante, soigneusement entretenu par des partis politiques ayant pignon sur rue, n'avait alors aucune espèce de lien avec ce massacre. Non, non, non, c'est la faute des bien-pensants.
Suite au post de Yyaann sur le lexique du terroriste, cette contribution
Le manifeste antiféministe et misogyne du tueur d'Oslo
je suis inquiète : non seulement la presse ne parle pas de terrorisme d'un "chrétien fondamentaliste d'extême droite" , mais elle parle encore
moins de Takiedine, du redressement fiscal de bettencourt . La presse et la TV montrent partout Sarko en gloire, redressant le comptes de l'Elysée , oubliant de relever les tours de passe-passe qui mettent sur les comptes des ministères des dépenses de sarko ( ouverture du journal de France inter)
Tssss ! Comment pouvez-vous céder à cette excitation sur le nombre de morts ?

C'est vraiment ridicule : 158.000 personnes meurent chaque jour sur la planète (d'ailleurs il faut bien mourir un jour)

On n'en fait pas tout un fromage !

Et surtout, en ce moment, tandis que tant de crapules hésitent entre caviar et foie gras sur la carte, Dom Pérignon et Cristal Roederer pour faire glisser, 250 personnes meurent CHAQUE JOUR de faim dans la corne de l'Afrique...

Il suffirait d'une toute partie des billets de Monopoly que nous avons remis dans le système bancaire pour sauver ceux qui vont mourir demain...

Seulement tout le monde s'en branle : salauds de pauvres !
Vous avez vu l'article du monde en rapport avec la tuerie ?
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/07/25/le-jeu-video-eternel-bouc-emissaire-des-tueries_1552692_651865.html#ens_id=1551858
Je crois que ce journaliste ne s'y connait ni en jeux video, ni en tueurs en série…
J'ai lu en diagonal Stéphane Bourgoin «Serial Killers» et on me l'a surtout beaucoup paraphrasé. Ca m'étonnerais qu'il ai parlé comme ça de World of Warcraft.
WoW un jeu violent ! Je me marre. Ce n'est pas les bisounours, on est d'accord, mais c'est super édulcoré et moralisé. Je veux bien qu'on me parle de Call of Duty, mais là faut pas exagérer.
Les fraises Tagada, ça, ça peut tuer des gens, surtout les allergiques à la cochenille. Mais là, c'est du discours façon Famille de France.

La dernière partie de l'article rattrape un peu le tire en montrant qu'au contraire, l'auteur des coups de feu a su déconstruire le cliché du jeu vidéo et s'en servir comme couverture. Mais commencer un article comme cela, à quoi ça sert ? À attirer les mères de famille à la lecture de l'article ?

C'est pas le jeu vidéo qui fait le tueur. C'est la société, l'éducation, et surtout le manque d'affection.
Peut être est-ce parce qu'il est un islamophobe maladif ? Apparemment pas totalement...

Peut être est-ce parce qu'il est un chrétien extrémiste ? Apparemment cela ne semble pas vraiment ça...

Peut être est-ce parce qu'il est ultra-sioniste ? Il se pourrait bien mais cela n'explique pas tout...

Parce qu'il est contre le multi-culturalisme alors.

"L’engagement singulier de Anders Behring Breivik en faveur de l’Etat d’Israël n’a rien de surprenant quand on consulte son ouvrage récemment publié sur Internet et intitulé « 2083, une déclaration européenne d’indépendance ». Dense, foisonnant de notes et hyper-structuré, ce pdf de plus de 1500 pages ne fait pas mystère des motivations stratégiques de l’intéressé qui considère l’Etat hébreu comme la « ligne de front » contre le « djihadisme » et déplore l’antisémitisme des anciens nationalistes. L’homme préconise au contraire un rapprochement de la nouvelle génération des « patriotes » avec « notre allié » Israël qui permettra, à long terme, d’ « isoler le monde musulman » et de requalifier sa religion en « idéologie fasciste et impérialiste ».

Ce qui ressort de ce pensum, c’est moins l’image trop commode d’un déséquilibré impulsif que celle d’un homme indéniablement intelligent, opiniâtre, monomaniaque, dangereux et résolu à provoquer ce qu’il nomme une « révolution conservatrice », autrement dit la « résistance » de l’identité culturelle européenne face au « marxisme culturel » et à l’islam. Ainsi, la « déportation » des musulmans hors d’Europe à partir de l’horizon 2020 est sérieusement envisagée. L’homme se veut également visionnaire puisqu’il entrevoit le 11 septembre 2083 comme le jour du parachèvement de son combat politique. Pourquoi cette date ? Ce sera alors la veille de la commémoration de la capitale bataille de Vienne au cours de laquelle les Ottomans ont été défaits le 12 septembre 1683.
"

Les médias français, ça doit les faire ch... de dire la vérité : encore un qui criait "Mort aux Arabes", "Mort à l'Islam" et quine supporte pas de voir des personnes s'appeler Mohamed ou Rachid.

Terrorisme en Norvège : le suspect ultra-sioniste a ouvert le feu sur des militants de la cause palestinienne

[large]J'ajouterai qu'en France, tout est possible. Un fou fanatisé par les discours de Le Pen, Zemmour, Sarkozy, Copé, Valls et autres énergumènes de l'UMP ou du PS du midi mafieux de la France... est bien capable de mitrailler des musulmans... je le répète, tout est possible...on est plus loin de la parole à l'acte.[/large]

SEMIR
Article: Peut-être cette filiation établie entre Columbine et Utoeya permet-elle d'expliquer en partie pourquoi les médias s'étendent sur l'intérêt que porte le terroriste présumé aux jeux vidéo. Ils avaient en effet déjà souligné que Eric Harris et Dylan Klebold, responsables de la tuerie de Columbine, étaient des fans de jeux vidéo. Et, Breivik jouant à World of Warcraft et Modern Warfare 2, Le Monde affirme, dans un éditorial pourtant consacré au climat social norvégien et aux motivations idéologiques de Breivik, que "la pratique intensive des jeux vidéo guerriers a produit chez lui ce que la police appelle une «désensibilisation» à l'acte criminel. Elle brouille les frontières entre le virtuel et le réel, entre les manettes de sa console et la détente de son arme automatique".

Sauf que...

Le "monsieur-qui-sème-la-terreur-au-nom-de-sa-religion-(chrétienne)-mais-non-mais-non-ce-n'est-pas-un-terr....-extrémiste-christianiste" indique clairement dans son document fleuve que dire que l'on est fan de Wow et autres jeux en ligne est en fait une excellente stratégie pour pouvoir être peinard dans la préparation de ses attentats, vis à vis de son entourage :
3.26 Avoiding suspicion from relatives, neighbours and friends
Present a ”credible project/alibi” to your friends, co-workers and family. Announce to your closest friends, co-workers and family that you are pursuing a ”project” that can at least partly justify your ”new pattern of activities” (isolation/travel) while in the planning phase.
F example, tell them that you have started to play World of Warcraft or any other online MMO game and that you wish to focus on this for the next months/year. This ”new project” can justify isolation and people will understand somewhat why you are not answering your phone over long periods. Tell them that you are completely hooked on the game (raiding dungeons etc). Emphasise to them that this is a dream you have had since you were a kid. If they stress you, insist and ask them to respect your decision. You will be amazed on how much you can do undetected while blaming this game. If your planning requires you to travel, say that you are visiting one of your WoW friends, or better yet, a girl from your ”guild” (who lives in another country). No further questions will be raised if you present these arguments. Blaming WoW is also quite strategic due to another factor. It is usually considered ”tabu” or even shameful in our society today to be hooked on an MMO. By revealing ”this secret” to your close ones you are therefore (to them at least) entrusting them with your innermost secret. Usually they will ”contribute” to keeping this secret for you which can be very beneficial. (If people from your ”secondary” social circle ask them they will even usually ”lie” on your behalf (giving you alibi), in order to keep your MMO project a secret.


Ainsi, il est tout à fait possible qu'il ne soit nullement un pratiquant intensif de Wow ou autre, mais juste qu'il ait voulu le faire croire (en le mettant notamment sur son compte facebook)... pour couvrir la préparation (longue) de ses attentats.

...fondamentaliste chrétien "proche" de l'extrême-droite...????


Heu... vous en connaissez beaucoup de fondamentalistes chrétiens qui soient "juste" proches de l'extrême-droite ???

--
J'espère qu'on ne va pas découvrir qu'il écoutait aussi du Métal !
Je ne voudrais pas encore subir le lynchage médiatique auquel on assiste actuellement avec le jeu vidéo.
Un fan de black-metal "satanique" par exemple, on verrait Christine Boutin se ramener sur tous les plateaux...
Tragique retournement de situation, oserai-je dire...
Il est le symbole même des dérives que sont prêts à suivre les jeunes d'extrême droite. Ceci i reste très préoccupant en Europe .De Nice à oslo ils œuvrent dans l'ombre et restent redoutables.
chrétien, blond aux yeux bleus et terroriste ???????

c'est un oxymore, non ?


comme l'a si bien imagé pow-pow, il est une victime de l'islamisation et la gauchisation de l'europe. ^^
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.